La NSA lance la cinquième édition de son Codebreaker Challenge pour les étudiants
Et les plonge dans l'analyse du réseau et l'ingénierie inversée

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Ce type d'initiative gagnerait-il à être plus populaire ?
La National Security Agency a officiellement lancé l’édition 2017 de son rendez-vous annuel Codebreaker Challenge ce vendredi.

Le concours encourage tous les étudiants et les diplômés à participer à un exercice pratique qui les aidera à peaufiner leurs techniques d'ingénierie inversée et d'analyse de code de bas niveau tout en travaillant à résoudre un ensemble de problèmes réalistes, mais fictifs.

Dans son annonce, la NSA explique que « Chaque jour, l'Agence de sécurité nationale fait face à des tâches difficiles, nous les résolvons avec une main-d'œuvre consacrée à la mission de protection et de défense de notre pays. Avez-vous ce qu'il faut pour concevoir des solutions pour des problèmes difficiles ? Le défi de cette année donnera aux étudiants la possibilité de développer des solutions viables pour des tâches similaires, mais fictives. La mission du participant Codebreaker Challenge consiste à cracker notre code. Êtes-vous partant ?

« Le scénario Codebreaker Challenge de cette année a une nouvelle composante, il met l'accent sur la NSA qui vient en aide au Department of Homeland Security (DHS) sur une enquête d’intrusion dans un système d'infrastructure critique. Pour réussir, les participants doivent effectuer une analyse de réseau afin d’affiner l'intrusion, effectuer une analyse de vulnérabilité pour identifier la manière dont les attaquants entrent dans le système et effectuer une ingénierie inverse du code malveillant qui a été trouvé dans le réseau. »

Cette cinquième édition du Codebreaker Challenge met donc les étudiants au sein d’une enquête fictive, mais réaliste, sur une activité de réseau inhabituelle dans un vaste système de contrôle de supervision et d'acquisition de données (SCADA).

Les étudiants seront invités à accomplir une série de tâches, telles que la mise en place d'instances de test et l'analyse, dont les difficultés vont augmenter progressivement.

L'année dernière, 3300 étudiants représentant 481 établissements ont participé à la compétition. Parmi ces étudiants, 15 ont pu accomplir les six tâches assignées. Le plus rapide de ces gagnants, un étudiant à l'Université Carnegie Mellon, a pu résoudre avec succès le problème en moins de 18 heures.

Parmi les autres gagnants figurent des étudiants issus de Georgia Tech, Williams College, de l'Université du Maryland, de l'Université Lesley, de la Naval Postgraduate School et de la Military Academy des États-Unis.

Le concours est lancé depuis le 15 septembre et reste ouvert jusqu’au 31 décembre, et les 50 premiers étudiants à accomplir toutes les tâches requises recevront une petite récompense de la NSA pour saluer leur succès.

Andrew, responsable du programme Codebreaker Challenge de la NSA, a déclaré « Le Challenge Codebreaker est un excellent moyen pour les étudiants d'améliorer leurs compétences en sécurité informatique appliquées dans un environnement concurrentiel. Les problèmes que les participants résolvent sont conçus pour ressembler étroitement aux problèmes rencontrés dans le monde réel que la NSA doit surmonter au quotidien afin de mener à bien ses missions offensives et défensives. »

Source : NSA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 18/09/2017 à 9:38
En gros une session de recrutement express et a grande échelle
Offres d'emploi IT
IT lead développeur H/F
Capgemini - Bretagne - Rennes (35000)
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Développeur débutant H/F
Capgemini - Aquitaine - Bordeaux (33000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil