React : WordPress décide d'abandonner la bibliothèque JavaScript de Facebook
Suite à la polémique autour d'une clause de son octroi de licence

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
En 2013, Facebook a proposé React (aussi appelé React.js ou ReactJS), une bibliothèque JavaScript que le réseau social avait utilisée en interne depuis deux ans déjà et dont l’objectif est de faciliter la conception d’interfaces utilisateur interactives. Sur le dépôt GitHub dédié à React, Facebook indique qu’il vous suffit de concevoir des vues simples pour chaque état dans votre application afin que React mette efficacement à jour les bons composants lorsque vos données vont changer. Et de préciser que les vues déclaratives rendent votre code plus prévisible et plus facile à déboguer.

Au fil des années, React a su gagner en popularité, notamment grâce à sa modularité et sa simplicité d’utilisation. Si les mérites techniques de React sont difficiles à contester, la bibliothèque a été au centre de vives discussions au sein de communautés de développeurs. Plus précisément, nombreux sont ceux qui ont estimé que l’octroi de licences n’était pas très clair (BSD + PATENTS) à telle enseigne que les communautés FOSS (Free and open-source software) ont appelé à une résistance aux « sociétés du mal ».

Une situation qui a conduit Apache Foundation à proscrire son utilisation depuis le 31 août 2017. Néanmoins, le directeur d'ingénierie de Facebook, Adam Wolff, a expliqué que le réseau social ne va pas changer sa licence.

Les retombées de cet affrontement n’ont pas tardé à se faire ressentir. En effet, Automattic, la société derrière le CMS open source populaire WordPress, a déclaré qu'elle s’éloigne de l'utilisation de la bibliothèque JavaScript React de Facebook suite aux préoccupations concernant une clause dans la licence open source de Facebook.

Dans un billet de blog expliquant la raison de cette décision, Matt Mullenweg de WordPress a avancé :

« Les grandes entreprises aiment enterrer des nouvelles désagréables les vendredis : il y a quelques semaines, Facebook a annoncé son intention d'intégrer sa clause de brevet à la licence React, même après que Apache avait déclaré qu'il n'allait plus l’autoriser pour les projets Apache.org. Selon leurs mots, l'élimination de la clause de brevet “augmenterait le temps et l'argent que nous devons consacrer à la lutte contre des poursuites sans mérite”.


« Je ne juge pas Facebook, je ne dis pas qu'ils ont tort, ce n'est pas mon rôle. Ils ont décidé que c'est mieux pour eux – c'est leur travail et ils peuvent décider d’octroyer des licences de la façon dont ils le souhaitent. J'apprécie qu'ils aient éclairci et précisé leurs intentions.

« Il y a quelques années, Automattic a utilisé React comme base pour une réécriture de WordPress.com que nous avons appelé Calypso. Je crois que c'est l'un des plus grands projets open source basés sur React. Comme l'a expliqué notre conseiller général, nous avons pris la décision de ne jamais nous lancer dans des problèmes relatifs aux brevets. Cela reste encore d’actualité et, dans l'ensemble, nous avons été contents de React. Plus récemment, la communauté WordPress a commencé à utiliser React pour Gutenberg, le plus important projet de base que nous avons entrepris depuis de nombreuses années. L'expérience des gens avec React et la taille de la communauté React – y compris Calypso – a été un facteur qui nous a fait penser à essayer React pour Gutenberg, et cela a répondu au nouveau standard de facto pour WordPress et aux dizaines de milliers de plugins écrits pour WordPress.

« Nous avons eu plusieurs milliers de mots qui vantaient l'efficacité de React et de la façon dont nous l'adoptons officiellement pour WordPress et encourageons les plugins à faire de même. J’ai rédigé cette publication en espérant que la question des brevets serait résolue de façon à ce que nous puissions être à l’aise à l’idée de la passer à nos utilisateurs.

« Ce message ne sera pas publié et je viens ici pour dire que l'équipe de Gutenberg va faire un pas en arrière et réécrire Gutenberg en utilisant une autre bibliothèque. Cela risque de retarder Gutenberg au moins de quelques semaines et peut-être repousser sa sortie à l'année prochaine.

« Automattic utilisera également tout ce que nous choisirons pour Gutenberg afin de réécrire Calypso – cela prendra beaucoup plus de temps, et Automattic n'a toujours aucun problème avec la clause de brevet, mais la cohérence à long terme vaut plus qu'un coup de courte durée pour l’activité de réécriture d’Automattic. Les mises à jour principales de WordPress sont diffusées sur plus d'un quart de tous les sites Web et les voir tous hériter de la clause de ce brevet n'est pas quelque chose avec laquelle je suis à l'aise.

« Je pense que la clause de Facebook est en fait plus claire que beaucoup d'autres approches que les entreprises pourraient prendre, et Facebook a été l'un des meilleurs contributeurs open source. Mais nous avons beaucoup de problèmes à aborder et convaincre le monde que la clause de brevet de Facebook est correcte n'est pas notre combat, c’est le leur.

« La décision sur la bibliothèque à utiliser à l'avenir fera l’objet d’une autre publication. Ce sera avant tout une décision technique. Nous allons chercher quelque chose qui va disposer de la plupart des avantages de React, mais sans les bagages d'une clause de brevet qui confond et menace de nombreuses personnes. Merci à tous ceux qui ont pris le temps de partager leurs pensées et de donner un retour d'information sur ces questions jusqu'à présent. »

Source : billet Matt Mullenweg

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de eomer212 eomer212 - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/09/2017 à 10:43
décision difficile et parfaitement argumentée.
on a trop vu par le passé des technologies soit disant 'gratuites' devenir payantes au gré du besoin de fonds de leurs créateurs..
je salue donc ici le courage et l'honneteté intellectuelle de Matt Mullenweg et de son équipe, face à un choix douloureux mais incontournable.
Bravo.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 23/09/2017 à 20:40
Facebook accepte de changer la licence de React
la bibliothèque JavaScript va passer sous la licence MIT pour apaiser la communauté open source

« La semaine [du 25 septembre 2017], nous allons changer la licence de nos projets open source React, Jest, Flow et Immutable.js pour passer à la licence MIT », a annoncé Adam Wolff, directeur de l’ingénierie de Facebook. Cette décision fait suite aux pressions qu’a subies le géant des réseaux sociaux à propos de la licence de React.

La bibliothèque JavaScript de Facebook vise à faciliter la conception d’interfaces utilisateur interactives et elle compte aujourd’hui de grands utilisateurs, y compris Netflix, Yahoo, Airbnb, Sony, Atlassian, Instagram et WhatsApp. Initialement publié sous licence Apache 2.0, React a évolué vers une nouvelle licence BSD + Patents, qui en juillet dernier a été bannie par la Fondation Apache.

En vertu de cette licence, Facebook pourrait par exemple vous retirer votre droit d'utilisation de sa technologie si vous engagez des actions en justice contre l'entreprise. Pour les développeurs, cela veut surtout dire que vous perdez le droit d'utiliser ou de distribuer des applications qui intègrent le code de Facebook. Vous devrez donc réécrire vos applications pour ne pas être responsable de violation de brevets.

La fondation open source a donc décidé de proscrire la licence de Facebook de tous ses projets. Après la Fondation Apache, la société Automattic, développeur du CMS open source populaire WordPress, a également déclaré qu'elle allait abandonner la bibliothèque JavaScript React de Facebook suite aux préoccupations concernant sa licence.

Facebook avait annoncé qu’il ne comptait pas changer de licence après la décision de la fondation Apache, mais l’entreprise a fini par céder à la pression. À propos de ce revirement, Facebook explique que « cette décision vient après plusieurs semaines de déception et d'incertitude » pour sa communauté et a décidé de changer la licence de ces projets « parce que React est le fondement d'un vaste écosystème de logiciels open source pour le Web, et [l'entreprise] ne veut pas bloquer les progrès pour des raisons non techniques. »

Même si la société a finalement cédé, Facebook croit toujours que sa licence de BSD + Patents offre des avantages aux utilisateurs de ses projets, mais n’a simplement pas réussi à en convaincre la communauté. L'entreprise regrette par ailleurs le fait que certains ont dû abandonner React à cause de ce problème de licence. « À la suite de l'incertitude au sujet de notre licence, nous savons que de nombreuses équipes ont procédé au processus de sélection d'une bibliothèque alternative à React. Nous sommes désolés pour le churn. Nous ne nous attendons pas à gagner ces équipes en effectuant ce changement, mais nous voulons laisser la porte ouverte », a ajouté Adam Wolff.

Naturellement, avec ce changement de licence pour React et les autres projets mentionnés précédemment, beaucoup vont se demander s’il en sera de même pour les autres projets open source de Facebook sous la même licence. Le directeur de l’ingénierie de Facebook répond que la question sera étudiée au cas par cas. « Beaucoup de nos projets populaires garderont pour le moment la licence BSD + Patents. Nous évaluons également les licences de ces projets, mais chaque projet est différent et les options de licences alternatives dépendent de divers facteurs », explique Adam Wolff dans son billet.

Ce changement de licence sera effectif dès la sortie de React 16, prévue pour la semaine prochaine. Facebook a travaillé sur cette version pendant plus d’un an et d’après Adam Wolff, la société a complètement réécrit les composants de React « pour débloquer des fonctionnalités puissantes ». Les détails seront donc bientôt fournis.

Source : Facebook

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/09/2017 à 22:50
Citation Envoyé par Francois_C Voir le message
Quoique je considère Facebook comme la nouvelle incarnation de la Bête de l'Apocalypse
la bête c'est plus l'ONU, plus vaste...
Offres d'emploi IT
Responsable technique java/jee H/F
Capgemini - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)
IT lead développeur H/F
Capgemini - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil