Chrome 61 disponible en version stable avec le support de modules JavaScript et WebUSB
Pour Windows, macOS et Linux

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Google a annoncé hier la disponibilité de Chrome 61 en version stable pour Windows, macOS et Linux. Comme chaque nouvelle version du navigateur Web de Google, Chrome 61 vient avec un certain nombre d’améliorations et corrections de bogues.

En ce qui concerne les principales nouveautés de cette version, on peut commencer par le support des modules JavaScript. Chrome 61 ajoute en effet un support natif pour les modules JavaScript via l'élément <script type="module">.

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
 <script type="module">
  import {addText} from './utils.js';
  addText('Modules are pretty cool.');
</script>
Les modules permettent aux développeurs de déclarer les dépendances d'un script et sont déjà populaires dans les outils de build tiers, qui les utilisent pour regrouper uniquement les scripts requis. Le support natif signifie que le navigateur peut accéder à des dépendances granulaires en parallèle, en profitant de la mise en cache, en évitant les duplications sur la page et en assurant que le script s'exécute dans le bon ordre. D’après Google, ce système de module standardisé unifie la façon dont le JavaScript modulaire peut être écrit.

La plupart des périphériques matériels tels que les claviers, les souris, les imprimantes et les gamepads sont pris en charge par des API de plateforme Web de haut niveau. Mais utiliser certains périphériques USB spécialisés dans le navigateur reste parfois très difficile. Les utilisateurs doivent en effet trouver et installer des pilotes et des logiciels potentiellement dangereux avec des privilèges niveau système.

Pour résoudre ce problème, Chrome prend désormais en charge l'API WebUSB, permettant aux applications Web de communiquer avec les périphériques après que l'utilisateur a donné son consentement. Cela active toutes les fonctionnalités fournies par ces appareils, tout en conservant les garanties de sécurité du Web.


Il faut également noter que l’API Payment Request du W3C est maintenant disponible pour Windows, macOS et Linux après l'annonce de son support sur Android l'année dernière. Les développeurs peuvent donc offrir des expériences de paiement sécurisées et transparentes à travers les plateformes.


Le processus Payment Request tout au long d'une transaction

L'API Network Information est également désormais disponible sur la version bureau de Chrome ainsi que sur Android, ce qui permet aux sites d'accéder aux informations de connexion sous-jacentes d'un périphérique.

En parlant d’Android, on peut en passant noter que les sites peuvent maintenant utiliser la nouvelle API navigator.share sur Chrome pour déclencher la boîte de dialogue native de partage, permettant à l'utilisateur de partager facilement du texte ou des liens avec l'une de ses applications natives installées. Dans une version ultérieure, cette API pourra également partager du contenu avec les applications Web installées.


L'objectif de cette API est de permettre aux utilisateurs de partager facilement du contenu sur les réseaux sociaux. Traditionnellement, les développeurs ont dû intégrer manuellement les boutons de partage sur leur site pour chaque service social. Cela fait que souvent les utilisateurs ne peuvent pas partager du contenu (lien ou texte par exemple) avec des services qu'ils utilisent réellement, sans compter le fait que l'intégration des boutons de partage augmente la taille des pages et expose à des risques de sécurité du fait d'inclure dans son site un code tiers.

Vous pourrez consulter le changelog pour avoir la liste exhaustive des nouveautés dans Chrome 61. Il faut noter que c’est à partir de cette version que Google a décidé de révoquer les certificats émis par WoSign/StartCom.

Sources : Blog Chrome Releases, Nouveautés dans Chrome 61

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle version de Chrome ?
Quelles nouveautés appréciez-vous le plus ?

Voir aussi :

Google va révoquer les certificats issus par WoSign/StartCom dès Chrome 61 et suggère à ceux qui en disposent de se tourner vers d'autres autorités
Chrome va vous alerter si une extension modifie vos paramètres de proxy ou change votre page d'accueil


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 06/09/2017 à 17:53
Que pensez-vous de cette nouvelle version de Chrome ?
support de l'USB

La pire fausse bonne idée au monde.

Ça peux sembler très utile pour des cas particuliers mais ça rend surtout le web complètement dépendant au matériel. Si ça se développe, on aura bientôt des sites qui ne marchent que si on a un type particulier de matériel. Tous les types d'abus paraissent possibles et je ne parle même pas de la sécurité.

Je doute que le W3C accepte ce genre de truc mais comme Google est en position de quasi monopole, je crains le pire.
Avatar de maitredede maitredede - Membre régulier https://www.developpez.com
le 06/09/2017 à 22:45
Citation Envoyé par Uther Voir le message
support de l'USB

La pire fausse bonne idée au monde.

Ça peux sembler très utile pour des cas particuliers mais ça rend surtout le web complètement dépendant au matériel. Si ça se développe, on aura bientôt des sites qui ne marchent que si on a un type particulier de matériel. Tous les types d'abus paraissent possibles et je ne parle même pas de la sécurité.

Je doute que le W3C accepte ce genre de truc mais comme Google est en position de quasi monopole, je crains le pire.
C'est une fonctionnalité similaire (ou approchant) que j'attendais depuis environ 10ans pour pouvoir enfin éjecter certains activex d'appli web. Alors, oui, ce sont des cas particuliers (impression thermique avec le protocole natif de l'imprimante, utilisation d'un scanner de documents), mais autant les normes web ont ajouté le support du hardware (3D, gamepad, webcam, micro...) autant pour le reste, ça manque...

Pour ce qui est de la sécurité, t'as déjà un équivalent de CORS, le device dit quels sont les urls autorisées.

Après, je reste d'accord : il faut rester prudent, ne pas brancher n'importe quoi sur son ordi.

Cette norme tombe bien, elle va fortement augmenter le potentiel du monde IoT.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/09/2017 à 8:11
C'est pas parce que Active X permet de le faire que ça n'est pas une très mauvaise idée. Les exemples que tu cites sont clairement des choses qui devraient être gérés par une applications locale quitte à la faire communiquer avec l'application Web. Les normes web sont là pour supporter des classes complètes de hardware, c'est censé fonctionner quelque soit le modèle de ta souris, webcam, micro,...

On arrivait enfin a faire disparaitre les Active X, mais, malheureusement sans surprise, Google qui arrive en position de monopole se retrouve a faire les mêmes genre de choix que Microsoft à la grande époque de IE : pousser des technologies qui mettent en danger l'interopérabilité pour des besoins de niches.
On a déjà eu NaCl qui heureusement va être remplacé par WebAssembly. J'espère que cette technologie finira elle aussi à la poubelle.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 08/09/2017 à 7:02
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
[...]
Quelles nouveautés appréciez-vous le plus ?
[...]
WebUSB... En laissant libre cours à mon "imagination", Chrome accueil quelques "notions techniques" de VirtualBox...
Offres d'emploi IT
Formation Développeur Logiciel
AFPA - Nord Pas-de-Calais - Lomme (59160)
Développeur d'application mobile F/H
Zenika - Ile de France - Paris (75000)
Tech Lead PHP H/F
Smile - Pays de la Loire - Nantes (44000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil