Sommes-nous réellement propriétaires des produits intégrant du numérique que nous achetons ?
Le cas de Sonos relance le débat

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Sommes-nous réellement propriétaires des produits intégrant le numérique que nous achetons ?
Sonos, une entreprise américaine d'électronique grand public qui produit et commercialise des systèmes HI-FI sans fil, a confirmé que les clients existants n'auraient pas la possibilité de se soustraire à sa nouvelle politique de confidentialité. Pour ces clients, l’entreprise prévient que les systèmes sonores pourraient à terme « cesser de fonctionner. »

Cette politique intervient alors que le fabricant de systèmes de son domestiques se prépare à collecter des paramètres audio, des données d'erreur et d'autres données de compte avant le lancement de l'intégration de ses haut-parleurs intelligents dans un futur proche.

Craig Shelburne, directeur juridique de la société, a partagé les objectifs de Sonos dans un billet de blog mardi, caractérisant le changement de Sonos d’effort pour améliorer la qualité de ses produits :

« Nous utilisons les données que vous partagez pour améliorer votre expérience d’écoute. Par exemple, les renseignements que nous recueillons nous permettent de comprendre les performances de votre système afin d’apporter des améliorations au logiciel Sonos tout en maintenant sa sécurité. Les données permettent également de mettre au point des outils comme le calibrage Trueplay, grâce auquel vos enceintes produisent un son adapté à chaque pièce dans lesquelles elles se trouvent. Et alors que nous mettons en place de nouvelles façons de contrôler Sonos, comme l’assistant vocal et via les applications de services musicaux et les intégrations aux systèmes domotiques, les données que vous fournissez rendent ces expériences harmonieuses. »

Concernant la vie privée, il assure que « Nous appliquons des principes simples en ce qui concerne vos informations. Nous serons transparents quant aux raisons et à la nature des données collectées. Nous protégerons vos données scrupuleusement. Et nous ne vendrons pas vos données. Nous ne l’avons jamais fait, et ne le ferons jamais. »

Bien entendu, la société entend continuer de partager certaines données avec ses partenaires : « Sonos est une plateforme disposant de plusieurs partenariats avec des services de streaming et d’autres appareils domestiques. En ce sens, nous partageons certaines données avec nos partenaires, car elles sont nécessaires au bon fonctionnement de leur service sur Sonos, et contribuent à offrir une expérience de qualité. Nous ne partageons que les informations que vous avez demandées ou autorisées via un produit ou service. Nous avons inclus ces informations dans les versions précédentes, mais dans la version actuelle, nous sommes beaucoup plus précis et clairs quant aux informations que nous recueillons et partageons avec nos partenaires. »

Un porte-parole de l’entreprise a fait valoir que les clients pourront choisir de ne pas fournir certaines données, mais pas toutes. Les informations fonctionnelles requises comprennent :
les données d'enregistrement : adresse mail, emplacement, préférence linguistique, numéro de série du produit, adresse IP et informations de connexion du compte Sonos ;
les données système : type de produit, type de périphérique de contrôleur, système d'exploitation du contrôleur, informations de version du logiciel, source de contenu (entrée de ligne audio), entrée de signal (par exemple, si votre téléviseur émet un signal audio spécifique tel que Dolby vers votre système Sonos), des informations sur les antennes Wi-Fi, les réglages audio, l'orientation du produit, les noms de pièce que vous avez attribués à votre produit Sonos, le fait que votre produit soit réglé à l'aide de la technologie Sonos Trueplay ou non et des informations sur les erreurs.

« Si vous choisissez de ne pas fournir les données fonctionnelles, vous ne pourrez pas recevoir de mises à jour logicielles », a expliqué le porte-parole de Sonos. « Ce n'est pas comme si vous ne l'acceptez pas, nous allions déconnecter votre appareil ou l'abîmer intentionnellement. »

En clair, l’évolution de votre système Sonos va se heurter à un obstacle : les haut-parleurs et l'application associée vont toujours fonctionner, mais ne verront pas d'autres améliorations ou des corrections de sécurité.

La décision de Sonos d'insister pour que les clients acceptent sa politique de confidentialité révisée au risque de ne plus être pris en charge fait office de piqûre de rappel sur le fait que les concepts de propriété ne tiennent pas dans le monde numérique ou lorsque les produits physiques intègrent les interfaces numériques.

Source : Sonos

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Sommes-nous réellement propriétaires des produits intégrant du numérique que nous achetons ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 15:12
Sonos, une marque que j'éviterai à l'avenir. Pour sonoriser mes PC, j'ai des amplis home cinéma tout ce qu'il y a de plus classique, achetés d'occasion à vil prix (sauf 1 acheté neuf), et avec des enceintes passives. Jusqu'ici, ça fonctionne beaucoup BEAUCOUP mieux que n'importe quelle enceinte "moderne" que j'ai pu entendre, c'est facile à maintenir, et ça n'expose pas ma vie privée. Vive les radios à lampes et les postes à transistor !
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 15:31
Et alors que nous mettons en place de nouvelles façons de contrôler Sonos, comme l’assistant vocal et via les applications de services musicaux et les intégrations aux systèmes domotiques, les données que vous fournissez rendent ces expériences harmonieuses
OK, jusqu'ici je ne vois pas en quoi ça forcerait le consommateur lambda à envoyer ses données. Il y a tellement de produits qui proposent d'envoyer leurs données personnelles sans contrepartie. Ils ont si peu de clients qui acceptent d'envoyer leurs données ? Dans le lot il doit bien y avoir quelques inconscients qui cliquent sur oui sans rien lire

En clair, l’évolution de votre système Sonos va se heurter à un obstacle : les haut-parleurs et l'application associée vont toujours fonctionner, mais ne verront pas d'autres améliorations ou des corrections de sécurité
Cette prise d'otage alors...
Avatar de Asmodan Asmodan - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 15:35
En contrepartie d'avoir des améliorations continue jusqu'à la mort commerciale du produit (qui sera bien entendu courte) pourquoi pas. Mais quel intérêt au final représente ces données pour SONOS en terme d'utilité technique : je me pose la question
Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 15:38
De mieux en mieux, bientôt on ne sera plus propriétaire de rien, même payé plein bol...

Déjà que j'ai galéré pour installer une barre de son Bose parce que non je n'ai pas d'Iphone, ni d'Ipad, mon smartphone est sous Windows Phone (vivi! et ça me convient! ), et ma tablette Asus avait un Android trop vieux (elle a juste 3 ans et 1/2 et ils ne font plus de mise à jour...).
Résultat j'ai du installer leur logiciel (qui fait pitié tellement il y a 3 fonctions à 2 balles) sur mon pc portable pour enfin pouvoir configurer de couper le wifi en ayant branché la barre de son en câble... Quel merdier!!

Au prix que c'est vendu, ils pourraient mettre une télécommande avec un afficheur LCD au moins!

Si en plus les fabricants veulent se donner le droit de plus ou moins t’empêcher d'utiliser ton matos, c'est n'importe quoi!!! Vive l'IoT je te jure...
Avatar de Bubu017 Bubu017 - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 16:39
Vous allez voir. Bientôt on va voir une boite faire son beurre en sortant du matériel avec le moins de numérique possible afin d'éviter ce genre de questions.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 17:11
Faudra m'expliquer en quoi ne pas fournir certaine donné empêche les mise à jour sécuritaire.
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/08/2017 à 22:54
Il n'y a pas que dans l'électronique que nous ne sommes plus propriétaire. Tous ce qui est obsolescence programmé nous dépossède, tous ces objets que l'on ne peux plus réparer sans passer par l'entreprise qui nous l'a fournie. La seul solution c'est l'Open-Source et l'Open-Hardware. Personnellement ma démarche est de rechercher toujours le produit le plus libre réparable et standard possible pour toutes ces raisons.
Avatar de Namica Namica - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/08/2017 à 2:48
l’entreprise prévient que les systèmes sonores pourraient à terme « cesser de fonctionner. »
Donc fuyez.
Même le consommateur consentant à l'insu de son plein gré est susceptible d'une rupture de service s'il change de fournisseur d'accès/de PC/, ...

abriotde +1

Si tu veux mes données, alors il faut me payer.
Avatar de Namica Namica - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/08/2017 à 3:52
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
Faudra m'expliquer en quoi ne pas fournir certaine donné empêche les mise à jour sécuritaire.
Ben, parce que les marketeux ont décidé que c'est toi le produit et qu'ils veulent monétiser tes data.
Avatar de Namica Namica - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/08/2017 à 4:02
Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
Vous allez voir. Bientôt on va voir une boite faire son beurre en sortant du matériel avec le moins de numérique possible afin d'éviter ce genre de questions.
J'aimerais bien, mais :
Mme Michu va-t-elle adhérer à ce hardware old style par rapport à des appareils "iot" qui lui proposent un tas de fonctionnalités (au hasard, pour des enceintes : affichage du titre, de l'artiste, etc...) en échange d'un peu de sa vie privée ?

Je suis d'accord avec ton opinion, mais pessimiste quant à son avenir.
Offres d'emploi IT
Ingénieur de Production / Intégration
L'Oiseau Rare - Ile de France - Paris
Développeur Backend
Adveez - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Developpeur C++
KAÏNA-COM - Ile de France - Ile de France - Salaire à négocier

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil