Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après Apple, Google supprime à son tour l'application Gab de son Play Store,
Pour avoir violé sa politique relative aux discours haineux

Le , par Stéphane le calme

123PARTAGES

7  0 
Gab, le réseau social devenu populaire parmi les membres de l'alt-right, a été retiré du Google Play Store cette semaine pour avoir enfreint la politique relative aux paroles haineuses de Google.

La société a annoncé la suppression de son application dans un tweet jeudi, peu de temps après avoir annoncé qu'elle avait recueilli 1 million de dollars dans une campagne crowdfunding. Le tweet comprenait également une capture d'écran d'un courrier électronique de Google, qui a déclaré que l'application Gab était « suspendue et supprimée » du Google Play Store pour violation de sa politique sur les discours haineux.

Gab se décrit comme « un réseau social sans publicité pour les créateurs qui croient en la liberté d'expression, la liberté individuelle et la libre circulation de l'information en ligne ». Dans le cadre de cet engagement en faveur de la liberté d'expression, les règles de contenu de Gab sont plus permissives que la plupart des grands réseaux de médias sociaux. Les règles interdisent les menaces et la pornographie juvénile, mais, contrairement aux grands réseaux sociaux, elles n'interdisent pas la diffusion de contenu qui offense les personnes en fonction de leur race, de leur genre ou autre catégorie.

Cela lui a fait gagner en popularité auprès de nombreux utilisateurs d'extrême droite qui ont été interdits sur des plateformes comme Twitter et Facebook. Bien que le réseau social prétend être politiquement neutre, certains médias rappellent que son logo de grenouille verte ressemble clairement à Pepe the Frog, une mascotte populaire de l'alt-right.

Google a justifié le retrait en indiquant que « Pour être sur le Play Store, les applications de réseaux sociaux doivent démontrer un niveau de modération suffisant, y compris pour le contenu qui encourage la violence et préconise la haine contre des groupes de personnes. C'est une règle de longue date et clairement énoncée dans nos politiques de développeurs. Les développeurs ont toujours la possibilité de faire appel d'une suspension et peuvent avoir leurs applications rétablies s'ils ont abordé les violations de la politique et sont conformes à nos politiques du programme de développeurs. »

Google vient emboîter le pas à Apple qui a, depuis longtemps, adopté des règles plus restrictives sur sa vitrine de téléchargement d'applications. Au départ, l’éditeur d’iOS avait rejeté l'application Gab pour avoir permis l'affichage de contenu pornographique sur le service (rappelons qu’une plateforme comme Twitter par exemple autorise la diffusion de contenu pornographique). Dans la seconde tentative de Gab pour figurer sur l’App Store, Apple a encore refusé en reprochant à l’application de laisser passer un contenu qui était « diffamatoire ou méchant » (la version d’Apple de la règle sur les discours haineux).

Google, en revanche, a approuvé à l'origine l'application Android de Gab, mais l’a supprimée de sa vitrine de téléchargement ce jeudi.

Cette semaine a également vu Facebook, PayPal, Apple Pay et Spotify prendre des mesures contre le discours haineux de la suprématie blanche. Ce dernier a supprimé cette semaine une « série d'actes de suprématisme blanc » de son catalogue de diffusion.

Un porte-parole de Spotify a déclaré dans un communiqué par courrier électronique: « Il n'y a pas de tolérance pour nous, le contenu illégal ou le matériel qui favorise la haine ou la violence contre la race, la religion, la sexualité ou autre. Spotify prend des mesures immédiates pour enlever un tel matériel dès qu'il a été porté à notre attention. »

En parallèle, plusieurs personnalités de la Silicon Valley ont publiquement condamné les événements de Charlottesville. Quelques jours après la numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, le fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, a pris la parole mercredi.

« Nous ne sommes pas nés en nous haïssant les uns les autres. Nous ne sommes pas nés avec des opinions aussi extrêmes », écrit-il, en référence à une citation de Nelson Mandela réutilisée dimanche par l’ancien président Barack Obama dans un tweet devenu le plus « aimé » de l’histoire du réseau social.

« C’est une honte que nous ayons toujours besoin de dire que les néonazis et les suprémacistes blancs ont tort. Comme si ce n’était pas une évidence », poursuit Mark Zuckerberg, qui promet par ailleurs que le réseau social « regarde la situation de près » et « supprimera les menaces de violence », conformément à son règlement.

Tim Cook, le PDG d’Apple, a lui aussi réagi : « Nous avons déjà connu auparavant la terreur du suprémacisme blanc et de la violence raciste. C’est une question de morale. Un affront à l’Amérique. Nous devons tous nous y opposer. »

Le PDG d’Intel, Brian Krzanich, s’est de son côté insurgé contre les propos de Donald Trump, qui a estimé à plusieurs reprises que la violence était « de tous les côtés ». En réponse, il a démissionné, lundi, de ses fonctions de conseiller économique du président, comme d’autres chefs d’entreprise.

Source : Forbes, Le Monde

Et vous ?

Qu'est-ce qui peut, selon vous, expliquer cette réaction en chaîne de la Silicon Valley ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/08/2017 à 15:29
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Tu signes un contrat avec une boite, si tu ne respectes pas les termes, le contrat est rompu ou il y a des pénalités, ça me semble normal dans la logique commerciale.
Sur ce point je suis entièrement d'accord. Si je suis commercial, par exemple, je serais tenu au costume cravate alors que je déteste ça. Mon fond libertaire est le premier à reconnaître qu'il y a des règles dans la vie en commun.

C'est d'ailleurs là le problème que souligne Natacha Polony & Le comité Orwell dans "Bienvenue dans le pire des monde" que je viens de lire. La "démocratie" et le droitdelhommisme a tellement privilégié les minorités et les groupes que la notion d'ensemble commun dans l'entité territoriale France a complètement disparu. Ce qui a conduit à des aspects pervers et, bien sûr, l'islamisme s'est engouffré là dedans exigeant toujours plus de privilèges, au nom de la démocratie, alors qu'on sait ce qu'il en fait dans les pays qu'il dirige (ne pas oublier que l'islam n'est pas qu'une religion).

Mais il ne faut pas s'illusionner sur cette démocratie, elle est très encadrée dans la pensée unique. Dans le chapitre intitulé "La démocratie, nouvel habit de la tyrannie" on montre bien que la "liberté" est très encadrée. Le "soft totalitarisme" n'a pas/plus besoin d'une poigne de fer comme dans les dictatures classiques. Une imprégnation par les médias qui sont tous sous contrôle et ce depuis l'enfance suffit à faire accepter ce monde. Et si, par exception temporaire, il y a quelque opposition, on va déclencher "les deux minutes de la haine" de George Orwell. Rappelez-vous ce qui s'est passé quand J-M le Pen s'est retrouvé au deuxième tour de l'élection présidentielle : les profs trotskistes manipulant leurs élèves pour les faire défiler dans le plus pur style orwellien. Pourtant ce n'était qu'un résultat d'une élection démocratique, censée être le fondement de la république France, Le Pen n'avait nullement fait un coup d'état. Ceci montre que cette "liberté" n'est qu'un vernis et qu'on a le droit de s'en servir que dans le cadre convenu. L'essentiel est ailleurs, dans ce que l'intellectuel et journaliste Walter Lippmann appelait "la fabrique du consentement". Le sommet de l'efficacité ne consiste pas à interdire quelque chose mais à organiser les conditions pour que cette chose n'existe pas.

Bien sûr tout est soumis aux grands groupes transnationaux. Ne serait pas toléré qu'un gourou de secte publie un livre où il est question, à presque tous les paragraphes d'asservir sinon d'exterminer tous ceux qui ne pense pas comme sa secte. C'est pourtant ce qu'on peut lire dans le Coran. Mais derrière ce livre qui rend fou il y a des pays avec lesquels on fait du business important, achat de pétrole, vente d'armes et "le client à toujours raison" même de s'approprier un bout de plage ce qui est contraire à la loi littorale pour ne donner qu'un tout petit exemple significatif. La loi de 1905 sur la laïcité, fondement de la République Française, et admise par toutes les religions du pays, christianisme et ses variantes, juive et même musulmanes avant l'actuelle situation est bafouée tous les jours par des élus accordant des privilèges à l'islam et des dérogations sur les lieux de cultes et les prières dans la rues (qui sont interdites, je le rappelle, dans les pays musulmans). On réserve des jours de piscines municipales pour les femmes, on tolère qu'elles déambulent bâchées (vu communément dans le super marché Géant à Basso Cambo, Toulouse, les derniers temps que j'étais en France il y a donc plus de cinq ans), même si ça signifie que l'égalité homme-femme, dont on nous rebat les oreilles jusque dans les forums de developpez.net, s'arrête devant cette religion conquérante.

Où est donc le "fascisme" qui préoccupe tant la bienpensance officielle et convenue ?
8  1 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/08/2017 à 4:01
Citation Envoyé par Tryph Voir le message

Et si tu veux parler de meurtriers politisés, je peux te citer le cas de Anders Behring Breivik dont tu as très certainement entendu parler, qui a tué 77 personnes et en a blessé 151 autres. Ce gars est raciste et politisé et c'est justement ça qui l'a poussé à devenir un meurtrier.
Objection ! Breivik qui voyait la dégradation de son pays par les immigrés de plus en plus visibles et insupportables s'en est pris aux socialistes responsables de cette situation, mais nullement aux émigrés eux-même. Il ne faut quand même pas réécrire l'Histoire en fonction de son idéologie du moment.

Oui, je l'avoue, je suis un emmerdeur car je m'en tiens aux faits.
7  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/08/2017 à 15:56
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
J'objecte juste sur ce point. Il est quand même absurde de prétendre que les envahisseurs viennent pour travailler alors qu'on a tant de chômeurs à des niveaux divers de qualification et que, eux, n'ont aucune qualification.
Ce qui est moche, c'est surtout de raconter n'importe quoi, alors même si tu n'aime pas ça, on va citer des études et des journaux mais :

En France, le migrant reste, souvent, perçu comme un pauvre hère débarqué en haillons. Cette mythologie s’éloigne pourtant de plus en plus de la sociologie réelle de l’exilé. Même assignés au maniement du balai ou à un poste de vigile, les migrants installés dans l’Hexagone ont souvent des diplômes en poche. C’est ce que relève Mathieu Ichou, chercheur à l’Institut national d’études démographiques (INED), dans un travail intitulé « Le niveau d’instruction des immigrés : varié et souvent plus élevé que dans les pays d’origine », publié, mardi 14 février, dans le dernier numéro de Population et Sociétés.
Le démographe relève que certains groupes sont plus diplômés que la population française en général. Ainsi, 37 % des immigrés nés en Roumanie et vivant en France possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur, comme 43 % des Chinois, 35 % des Vietnamiens ou 32 % des Polonais, alors que « seulement » 27 % de la population générale adulte de France dispose d’un grade universitaire. Un taux d’ailleurs identique à celui des diplômés de l’université au sein de la population sénégalaise de France… Quelques autres diasporas sont en revanche en dessous de ce taux, comme les Tunisiens, dont 21 % ont au moins une licence, ou les Marocains (19 %) et les Algériens (18 %).
Et même si on prend un cas plus proche comme la Syrie :

Cette analyse des différentes diasporas présentes en France à laquelle Mathieu Ichou se livre est confortée par les travaux menés sur les vagues d’arrivées plus récentes observées par la démographe Anne Goujon, de l’Institut de démographie de Vienne. Cette dernière s’est penchée sur les réfugiés entrés en Autriche au début de 2015. Elle a ainsi mesuré que 27 % de Syriens arrivés dans ce pays sont diplômés du supérieur, contre 10 % de ceux qui sont restés en Syrie.
Donc déjà, on ne récolte pas forcément que les sans qualifications, mais en plus le pourcentage de syriens diplômés arrivés en Autriche, est strictement le même que le pourcentage de français ayant un diplôme du supérieur en France...

Alors oui, tous n'ont pas des qualifications, on est bien d'accord, comme les français au final, et du coup, c'est plus qu'un peu mensonger de dire qu'ils n'en ont aucune et qu'on ne récolte que des profiteurs qui ne font rien.

C'est pour cela qu'on te répète que peu importe tes expériences de vie, tu ne peux les généraliser à tout bout de champs, car 9 fois sur 10, tu tombes à côté de la réalité des faits. Si il s'agissait d'un sujet sans importance, cela ne serait pas trop grave, mais vu que c'est systématiquement pour dénigrer et enfoncer les étrangers, c'est un peu plus "gênant". Et ce n'est pas une question de politiquement correct ou non, pour ma part tu peux tenir les propos que tu veux tant qu'ils sont avérés, mais si c'est pour limite faire de l'incitation à la haine, en propageant des conneries d'extrême-droite non vérifiées, alors que comme tu le dis toi-même, ce qui se passe en France ne te regarde plus, je ne vois pas l'intérêt, c'est juste de la xénophobie de comptoir...
7  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/08/2017 à 11:51
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Objection ! Breivik qui voyait la dégradation de son pays par les immigrés de plus en plus visibles et insupportables s'en est pris aux socialistes responsables de cette situation, mais nullement aux émigrés eux-même. Il ne faut quand même pas réécrire l'Histoire en fonction de son idéologie du moment.

Oui, je l'avoue, je suis un emmerdeur car je m'en tiens aux faits.
A des ados qui participaient à un camps d'été des jeunes socialistes

quand on veut être un emmerdeur qui se tiens aux faits, on le fait correctement

ps: les vagues d'immigrations ont souvent été soutenu par le patronat et les gouvernements de droites (accuser la gauche me semble un peu facile )
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 14:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je suis au contraire très ouvert et tolérant, j'ai bien conscience que quasiment personne ne partage mon point de vue et je respecte les opinions de chacun.
J'essaie de défendre des idées minoritaires et d'apporter la contradiction.
Non, encore une fois quand son principal argument quand on a tord est "vous pouvez dire ce que vous voulez, je m'en fou", ce n'est pas être ouvert et vouloir débattre.

Je veux bien croire que tu es ouvert dans le sens où tu t'intéresse à pleins de sujets différents, mais là n'est pas la question.

Défendre des idées minoritaires c'est très bien, quand tu as des arguments valables. Défendre des idées minoritaires en racontant de la merde, alors que cela fait déjà plusieurs fois que l'on te démontre que tu as tord, cela n'a rien de glorieux et il n'y a pas de quoi s'en vanter, bien au contraire.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Vous devriez apprendre à ignorer un peu au lieu de vous emballez.
Tu devrais apprendre à réfléchir un peu avant de dire n'importe quoi, cela éviterait que l'on s'emballe.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Parce que dans le protocole du débat, les insultes c'est le plus disqualifiant ^^
Chacun son point de vue comme tu dirais.

Je préfère quelqu'un qui me traite de con, car je dis effectivement une connerie, et qu'il a les billes pour le démontrer, que quelqu'un qui vient raconter de la merde 10h par jour, 7j/7, tout au long de l'année, car c'est "son avis et pi c'est tout" et qui se maintient dans la bêtise car il ne veut pas admettre qu'il a tord.
6  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 13:01
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Oui c'est vrai, c'est un phénomène très connu des parents dont l'enfant de 3/4 ans se met à les questionner sur tout et n'importe quoi, sans forcément écouter / comprendre les réponses.

En dehors de ça non, je ne vois pas où tu subis ça dans ta vie de tous les jours ?
Haha, je ne pensais pas à ça mais il y a du vrai .

Tout simplement dès le moment où tu essayes de lancer un débat avec quelqu'un ou un groupe de personne. Soit vous êtes d'accord sur le sujet et donc il n'y a pas vraiment de débat. Soit vous n'êtes pas d'accord, et là chacun expose ses arguments à l'autre et on regarde qui a les meilleurs arguments sur le sujet.

Sauf que aujourd'hui, les gens exposent leurs arguments mais ne cherchent absolument pas à écouter ceux des autres. Dès ce moment, le débat ne peut plus avancer, on tourne juste en rond et on finit par s'en mettre plein la gueule. Et c'est exactement ce qui se passe sur ce forum (et aussi dans la vie de tout les jours, à mon goût).

Quand on se lance dans un débat, il faut être prêt à se remettre en question et à changer notre point de vue sur le sujet du débat. Si ce n'est pas le cas, il ne faut pas débattre.
5  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 9:20
Et bien remonter un poste de 24/08/2017, tu dois vraiment te faire chier dans la vie
5  1 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 9:41
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le problème avec la religion l'humanité c'est quand une élite s'en empare pour manipuler le peuple.
Fix
4  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/08/2017 à 20:34
Citation Envoyé par Tryph Voir le message
Le racisme ne s'appuie pas sur un délit d'opinion non, il s'appuie sur un délit de couleur de peau ou sur un délit d'origine, c'est justement en ça qu'il est condamnable.
ca reste un délit d'opinion. peut importe commun tu appelles ça. et c'est justement le delit de vouloir défendre un opinion qui est contraire a ce que veut defendre la société.
ce n'est rien que du politiquement correct. la censure n'enpechera pas les gens de penser ce qu'il veulent ni de remettre en cause leur conviction profonde.
au contraire je préféré que la menace soit visible plutôt que cachée.

et puis bon le racisme de nos jours ne veut plus dire grand chose. le fait de pas vouloir choisir un gars parce qu'il ne partage pas ma culture donc ma compréhension de ce qui ce fait ou pas dans notre société fait de moi un raciste. A l'époque, des roi africain, car l'esclavage et donc le racisme viennent de la, c'était considérer un individu comme une sous espece de l'homme plus comme un animal qu'autre chose. pareil le racisme de nos jours est associée aux noirs, aux arabes, aux juifs.. ben voyons demandons leurs a ces groupes ethnique de dire
ce qu'ils pensent des autres groupes ? c'est bien ceux qui crient au racisme qui en sont les plus raciste.

je considère le machisme (qui tend a dire que la femme n'est pas au niveau de l'homme) plus proche de la vraie definiton du racisme qui tend a remettre en cause l'appartenance a l’espèce.
4  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/08/2017 à 13:02
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
A moin que mon anglais soit tres mauvais, "Black Live Matter" veut dire "la vie de 'personne noirs' compte"... Je ne vois rien de choquant dans cette phrase...

Tu n'es pas d'accord avec cette phrase ?
Non.
Pour commencer, toutes les vies comptent, donc c'est un slogan raciste. Sinon le mouvement ferait campagne contre les bavures policières. Et il y aurait à dire sur le sujet, entre la militarisation de la police, le nombre de personnes incarcérées, etc

Ensuite c'est un mouvement qui entretient la tension et les émeutes raciales, comme on l'a vu à Fergusson et plus prêt de nous dans le cas du sieur Traoré. Alors qu'il sert soit disant à lutter contre la violence policière (blanche)... mais 91% des noirs tués aux USA le sont par des gangs noirs et toutes les interpellations se terminant par la mort du prévenu ne sont pas des bavures, loin de là.
Je n'entends pas les BLM défiler pour réclamer plus de policiers dans les suburds dangereuses, bien au contraire, pourtant c'est ce que les citoyens noirs demandent ! Et je ne les vois pas non plus faire la police eux-même, ce qui est sans doute normal vu que la police c'est le mal.
Résultat peut-être lié à leur action, on assiste à une forte hausse de la criminalité depuis 3 ans.

Mais vu qu'un des soutiens idéologiques est une terroriste réfugiée à Cuba (JoAnne Deborah Byron), j'ai comme beaucoup la faiblesse de croire que cette organisation a un agenda politique.
3  0