Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Adblock Plus remporte une nouvelle victoire contre les éditeurs
Un tribunal estime à nouveau qu'il n'est pas illégal

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

14  0 
L'éditeur allemand Eyeo GmbH, qui est à l’origine de l'extension populaire de navigateur Adblock Plus, a remporté une autre série de victoires dans le combat sans merci auquel il se livre avec les entreprises de médias qui l'ont poursuivi sur le territoire Allemand.

Comme son nom le suggère, Adblock Plus vient filtrer les annonces diffusées par les régies qui ne figurent pas sur la liste blanche d’entreprises diffusant des annonces jugées « acceptables ».

Cependant, l’éditeur a été plusieurs fois au centre de la controverse. Par exemple, les grands annonceurs lui ont reproché le fait d’exiger d’eux qu’ils payent pour figurer sur la liste blanche, à un taux standard de 30 %. D’ailleurs le fait même de payer ne les plaçait pas automatiquement sur la liste blanche puisqu’ils devaient également produire des annonces qui répondaient favorablement aux critères standard d’acceptabilité. L’éditeur s’est défendu en affirmant qu’il fallait bien couvrir les frais connexes et que 90 % des sites qui figurent sur la liste le sont gratuitement.

En septembre de l’année dernière, l’éditeur a décidé d’aller un peu plus loin dans son programme de publicité acceptable en se dotant d’une plateforme d’ad-exchange, permettant de mettre en relation des éditeurs qui souhaitent vendre leurs espaces publicitaires disponibles au meilleur prix et les annonceurs qui cherchent à acheter au plus bas prix. La plateforme baptisée « Acceptable Ads Platform » avait donc pour ambition de permettre de déployer largement les annonces acceptables. Une initiative qui n’était pas du goût de certains utilisateurs d’Adblock Plus.

En réponse au billet annonçant le lancement de la phase bêta de ce programme, certains utilisateurs ont dit avoir définitivement désinstallé l'outil pour se tourner vers d'autres bloqueurs de contenu. Un utilisateur mécontent a même comparé la décision d'Ablock Plus au fait de « vendre des préservatifs pour des grossesses acceptables ». « Vous devriez changer de nom », s’est insurgé un autre.


Néanmoins, toutes ces controverses n’ont pas empêché que le produit phare de l’éditeur continue de croître en popularité, au détriment d’un nombre toujours grandissant d’éditeurs et de radiodiffuseurs dont les revenus reposent essentiellement sur la publicité. Ce qui a donc eu pour effet de multiplier les procès à l’endroit d’Adblock Plus au cours des dernières années par des entités comme Axel Springer, Die Zeit, Handelsblatt, RTL Interactive, ProSiebenSat.1 et Süddeutsche Zeitung.

Toutes les tentatives pour museler Adblock Plus ont échoué à l’exception d’une, qui a été considérée comme une victoire partielle par le défendeur : en juin de l’année dernière, l'éditeur de Bild Axel Springer a obtenu du tribunal régional supérieur de Cologne la conclusion selon laquelle il était illégal pour Eyeo de facturer Springer pour avoir le privilège de figurer sur la liste blanche.

Jeudi, un tribunal d'appel de Munich a statué contre RTL Interactive, ProSiebenSat.1 et Süddeutsche Zeitung dans leurs tentatives les plus récentes visant à supprimer Adblock Plus.

D’ailleurs, le tribunal a également déclaré que les pratiques de liste blanche des « annonces acceptables » sont acceptables, venant donc en contradiction avec la décision antérieure, par le tribunal de Cologne, dans l'affaire Springer.

RTL Interactive et ProSiebenSat.1 veulent faire appel de cette décision auprès de la plus haute juridiction allemande, la Cour constitutionnelle fédérale à Karlsruhe.

« Dans la plupart des procès, ils ont une approche par modules », a expliqué Laura Sophie Dornheim, chef des affaires publiques de Eyeo. « Tout d'abord, ils veulent que le blocage des annonces soit complètement interdit. Si cela n'est pas possible, ils veulent que les blocages publicitaires avec des listes blanches soient interdits. Pour moi, ce n'est vraiment qu'un moyen pour accéder à Adblock Plus, étant donné que c'est la seule entreprise que la juridiction allemande peut saisir. »

Cependant, le tribunal a rappelé que les éditeurs en ligne sont libres de prendre des contre-mesures contre Adblock Plus, par exemple en empêchant aux lecteurs qui ont l'extension activée sur leur navigateur d’accéder à leurs sites.

Il y a un an, Facebook a également tenté de se battre contre les bloqueurs de publicité en modifiant le code pour la présentation des publicités sur son site afin que les plugins ne puissent pas les identifier comme étant des publicités et les bloquer.

Adblock Plus a découvert un moyen de contourner ce mécanisme de Facebook. S’en est alors suivi une série de réactions de part et d’autre qui font en sorte qu’aujourd’hui, Adblock Plus n’est pas en mesure de bloquer les publicités diffusées sur le réseau social.

« Nous travaillons sur une solution, mais nous voulons que la prochaine solution soit plus permanente », a déclaré Dornheim. « Il y a d'autres bloqueurs qui parviennent à bloquer les publicités [sur Facebook], mais ils interfèrent davantage sur le code du site, ce qui entraîne parfois un plantage du site et nous ne voulons pas faire subir cela à nos utilisateurs. »

Source : Emerce

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emixam16
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/08/2017 à 16:50
Tout d'abord, ils veulent que le blocage des annonces soit complètement interdit.
Heureusement que le concept de bloqueur de pub est légal. Je ne vois pas en quoi le fait qu'un client final puisse modifier une page web pour bloquer les éléments qui ne lui plaisent pas pourrait être répréhensible. Dès lors, puisque les bloqueurs de pubs ne sont que des logiciels automatisant ce processus, il aurait été aberrant de les interdire !

Comme dit plus haut, interdire les bloqueurs de pub reviendrait à interdire aux gens de changer de chaîne quand vient l’heure de la pub.

Si cela n'est pas possible, ils veulent que les blocages publicitaires avec des listes blanches soient interdits.
Là, le débat est déjà plus ouvert. Bien que je n’aime pas les publicités de manière générale, je trouve que la politique d’Adblock Plus vis-à-vis des listes blanches peut s’apparenter à du parasitage. C’est un peu « Si vous ne nous donnez pas x% de vos revenus, je vous empêche de fonctionner ». Je trouve ce fonctionnement assez mafieux. Donc légal ou pas, c’est une question (un peu) ouverte, mais éthique, surement pas !

J’espère que les gens vont continuer à utiliser de plus en plus UBlock Origin, qui a des performances globalement meilleurs qu’ABP, et qui n’utilise pas de liste blanche, donc qui fonctionne de manière beaucoup plus saine. En plus c’est open source donc pas de piège !
8  0 
Avatar de talon
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/08/2017 à 19:21
Le marché de la publicité sans régulation, sans règle d'usage pour les annonceurs, c'est comme les radios en Afrique. Pour se faire entendre, par dessus les radios concurrentes, tous augmentent la puissance et la portée des émetteurs, et l'espace hertzien fini saturé et plus personne n'entend plus rien. C'est la même chose pour la publicité. Plus il y en a, plus il faut en faire pour se faire connaître et c'est le consommateur qui est saturé. Les messages sont de plus en plus difficiles à faire passer. En témoigne la dernière demande de TF1 auprès du CSA pour obtenir l’autorisation de diffuser de la publicité pendant les journaux télévisés. C'est une course vaine et sans fin.

Le succès des bloqueurs de publicité est un indicateur assez fiable sur le niveau d'exaspération des internautes. Les professionnels feraient bien d'entendre la leçon. Lorsque j'achète un journal, personne ne vient me reprocher de tourner ou d'ignorer les pages de pub pour tenter ensuite de me reprendre le journal parce que la publicité est une partie des revenus de la rédaction. Quand on diffuse de la publicité, on doit accepter aussi le risque que celle-ci soit ignorée. Ce qui chagrine les annonceurs sur internet, c'est que cette ignorance est explicite. C'est aussi un enseignement sur la publicité diffusée via d'autres supports.

Si adbloc était illégal, alors le petit auto-collant "NOPUB" sur ma boite au lettres l'est aussi.
7  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/08/2017 à 6:56
Citation Envoyé par champsy_dev Voir le message
Des aliments de qualités , des logiciels de qualités, n'importe quoi qui se vent de qualité ?...
Il est clair que la qualité est la meilleure publicité ... relayée par le bouche à oreille.

On a déjà vu le cas de deux films sortant en même temps :
- l'un à gros budget avec un maximum de publicité et un résultat décevant
- l'autre à petit budget et sans publicité qui fait 10 fois plus d'entrées

Comme quoi, ça n'est certainement pas la publicité qui fait le succès d'un produit (en tous cas pas à elle seule). Surtout qu'on peut tomber sur des publiphobes (comme moi) qui n’achèteront pas un produit PARCE QUE il fait de la publicité. Les annonceurs feraient bien d'y réfléchir à deux fois, un sondage Européen montre que la proportion des publiphobes à la télé est en constante augmentation.

Dans ce sondage, on y apprend qu'en Allemagne il y a plus d'un Allemand sur deux qui est publiphobe. Le succès de AdBlock en Allemagne s'explique donc largement.
5  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 14:51
Ad Block est l'équivalent du "Stop Pub" (sauf info des collectivités) en France en boite au lettre.

Je n'ai jamais vu Adrexo, Media Poste , Auchan , Carrefour ou Lidl porter plainte contre Mme michu car elle a mis "stop pub" sur sa boite au lettre.

J'estime normale que Ad Block soit dans son droit de bloquer la pub. Si un site est recalcitrant avec ces pub , temps pois pour lui je lirai ailleurs.
5  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 20:20
Citation Envoyé par Namica Voir le message
Faux sentiment de sécurité. Laisser passer les requêtes = continuer à être profilé.
Donc même si la pub n'est pas affichée, les résultats de tes recherches restent biaisés par le profil que les moteurs (Google, Bing, ...) ont de toi.
Voila pourquoi 100% de mes recherches se font avec QWANT. Maintenant, ceux qui se fichent d'être fichés font ce qu'ils veulent.
5  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/04/2018 à 7:17
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Voila pourquoi 100% de mes recherches se font avec QWANT. Maintenant, ceux qui se fichent d'être fichés font ce qu'ils veulent.
+1
Souvent, je ne me contente pas d'un seul moteur de recherche.
Maintenant, il y a aussi duckduckgo.com, ixquick.eu, startpage.com et d'autres encore.
A ma connaissance :
  • Startpage fournit les résultats de Google sans le tracking de Google et donc sans le biais de "ta sphère d'intérêt"
  • Ixquick est un méta moteur

Avec Qwant (lié au début avec Bing de M.S.), ce sont mes moteurs de recherche préférés, outre bien évidemment wikipedia et le portail lexical <www.cnrtl.fr.>

Les revenus générés par la publicité sur les moteurs de recherche étaient d'environ 45 $ par utilisateur pour Google pour le premier trimestre de 2014, selon <http://www.digitalstrategyconsulting...ok_twitter.php>

Pour autant, les autres moteurs sont-ils blancs ? Quel est leur modèle économique ? De quoi vivent Qwant, Duckduckgo et les autres ? Il faut quand même des capitaux et des revenus pour développer, maintenir et opérer un moteur de recherche. Ce n'est plus dans un garage qu'on fait cela.

Ben, il ne faut pas se leurrer. Ils vivent aussi de nos données, mais ils n'ont pas l'indélicatesse (je l'espère, enfin, c'est ce qu'il disent) de nous profiler à notre insu de notre plein gré pour nous servir des pub soit-disant ciblées pour mieux servir notre expérience de navigation. Donc, ils vivent sans doute d'info pseudo-anonymisées. Comment ? Avec quelle qualité d'anonymisation ? On ne sait pas.

/hors sujet/
Avis aux marketeux, je n'ai pas besoin de 250 pub pour un rasoir électrique, je l'ai déjà acheté la semaine dernière dans mon magasin briques&mortar. Vous êtes, vous régies publicitaires, des emmerdeurs.
Heureusement, il y a les bloqueurs de pub (et de requêtes vers vos serveurs) et le blocage des cookies tiers.
Et je ne veux pas non plus avoir à gérer ce que je veux bien transmettre ou pas comme info personnelles. Les infos perso : mon souhait, c'est ZERO communication.
Vous voulez des infos perso ? D'abord, il faut me le demander et m'expliquer précisément à quoi et à qui cela va servir et à quelles fins. Ensuite si j'accepte (consentement éclairé selon notre réglementation européenne), alors payez-moi une part des 45$ que Google gagne par trimestre et par utilisateur et peut-être que j'accepterai de réutiliser Google et de subir vos pub débiles et peut-être que une fois sur 100 mille je cliquerai par curiosité, et si c'est intéressant, j'irai peut-être essayer le produit chez mon commerçant local, parce que je ne veux pas me retrouver dans un désert sans commerces locaux. Voilà, c'est donnant donnant : tu gagnes du pognon avec mes données alors, je veux une part du marché. En plus, tes bénéf ne sont pas ou quasiment pas imposés alors que tu gagnes du fric avec mes données ? Mais c'est inacceptable. La loi l'autorise ? et bien la loi est mal faite. On va la changer. A bon entendeur FB, Google et autres, salut.
Il est inacceptable qu'une multinationale devienne plus puissante qu'un état.

Oui, j'avoue, j'ai déjà acheté sur Amazon. Mais je n'en suis pas fier. Le libraire pas loin de chez moi vient de fermer boutique. De même que le dernier photographe de mon quartier. Mon dernier boucher artisanal va bientôt prendre sa pension. Il n'y a déjà plus de poissonnier dans la ville depuis longtemps. Ils ont étés tués par les grandes surfaces et les surgelés. Et maintenant les grandes surfaces re-proposent du poisson en rayon frais.

Où veut-on nous conduire ?
Demain, je pourrais ne plus jamais sortir de chez moi :
  • Le taf : télétravail et léléconférence
  • La bouffe : Uber-eat et autres services de livraison à domic.ile de pizza et autres malbouffes.
  • Les vêtements : est-il besoin de faire une liste d'e-boutiques ?
  • Les services financiers : e-banking..
  • Biens de consommation courant : livraisons à domicile
  • Culture : télévision (par ip évidemment)
  • Exercice physique : engins connectés (tapis de marche, vélo d'appart., ...) & e-coaching.
  • Relations sociales : réseaux sociaux of course et téléconférence skype ou autres.
  • Historique Internet (même si pas connecté à un réseau social).
  • Contacts email, chat, etc.
  • Relations intimes : webcam & ou fréquentation de sites porno...
  • Urgences : et bien faites le 112 (avec votre téléphone ip ou votre smartphone)(*)

Voilà une liste de 12 thèmes par lesquelles on peut être tracé.
(*) Pour le 112, si vous êtes pistés, ça ne sort pas de chez eux. Ils doivent pouvoir localiser des victimes, c'est le but, et ces données ne sortent pas de chez eux. Hors les cas d'abus et de fausses alertes, qui font l'objet de plaintes. Mais bon l'opérateur téléphonique pourrait pister... Le GPDR protège contre celà. Donc tout n'est pas à jeter dans le GPDR, loin de là.
Vous pouvez ajouter le contenu de vos courriels à vos sources de pistage.
  • assureur
  • banquier
  • médecin
  • hôpital
  • comptable
  • contrôleur fiscal
  • maitresse
  • ...

Et donc j'espère que vous avez plusieurs comptes de courriel, dont un safe et au moins un autre qui sert de poubelle.
Quel est le modèle économique du compte "safe" ? Offre-t-il des garanties suffisantes ?
Pensez-vous que cela puisse réellement être anonymisé, même en l'absence de nom, prénom, date de naissance, nom du chien ou du chat et j'en passe ?

/hors sujet fin/
5  0 
Avatar de mister3957
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/08/2017 à 20:58
Je trouve que la pub sur le net est un modèle à bout de souffle, et plus généralement que la publicité tout court ne fonctionne plus en tant que tel.

- Qui clic sur la bannière à côté du contenu qu'il souhaite lire ?
- Qui lit encore les prospectus de Carrefour, Leclerc ou Auchan qu'il reçoit dans la boite aux lettre ?
- Qui note la marque d'un truc qu'il aura "vu à la télé" entre deux épisodes de sa série préférée ?
- Ou encore quand on cherche un truc sur Google, je ne connais pas bien de gens qui clics sur les premiers résultats estampillés "by Ads"

La pub est devenu une pollution dans les esprits des gens, surexploitée, peu n'importe le support, et AdBlock répond à cette demande... en se faisant gendarme de ce qui est "acceptable" ou pas pour se rémunérer.. Du coup c'est une simple dérivation, qui fonctionne dans la mesure où c'est mieux avec que sans, mais en profondeur c'est pareil via du détournement.

C'est comme un flic qui est viscéralement contre le crime, c'est sa religion, il veut faire ça depuis qu'il est gosse, mais reste conscient que s'il n'y en avait pas il n'aurait plus de job, donc son monde idéal ne l'est pas vraiment pour lui.

L'industrie de la musique est passée par là, la vidéo est en passe de se mettre à jour avec les habitudes de consommation, au tour de la pub à évoluer avec son temps.

Comment ? => Question ouverte
4  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/04/2018 à 19:20
Citation Envoyé par Doksuri Voir le message
...alors que des petits scripts qui n'affichent pas la pub, mais qui laisse passer les requetes, c'est bien plus subtile.
=> on ne voit pas la pub, et les stats des regies sont "normales" du coup, pas de parades.
Faux sentiment de sécurité. Laisser passer les requêtes = continuer à être profilé.
Donc même si la pub n'est pas affichée, les résultats de tes recherches restent biaisés par le profil que les moteurs (Google, Bing, ...) ont de toi.
4  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/04/2018 à 13:01
Citation Envoyé par goomazio Voir le message
La pub en elle-même peut très bien se limiter au bouche à oreille...
C'est même, et de loin la meilleure PUB au monde très loin devant toutes les autres. Par exemple, dans le domaine du cinéma, c'est précisément le "bouche à oreille" qui a fait passer des films sans publicité loin devant des films à très gros budgets publicitaires en terme d'entrées et donc de recettes.

Bref, comme je le dis toujours, seuls les mauvais produits ont besoin de publicité. Les meilleurs produits n'en n'ont pas besoin. En plus, ils sont moins chers du fait de l'absence de publicité qui est un des postes de dépenses les plus importants pour les fabricants de M...e invendables sans PUB. Ma chaîne de télé préférée est ARTE avec des documentaires excellents et pas de publicité pour hacher les films en 3 ou 4 morceaux.

Le seul avantage de la publicité à la télé est que ça permet de :
  • Sortir le chien
  • Aller mettre la poubelle sur le trottoir
  • Aller pisser un coup (ou plus)
  • Etc... Sans PUB, il faut attendre la fin du programme .
4  0 
Avatar de bistouille
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/04/2018 à 23:18
Si encore il n'y avait que la pub sur internet, mais je ne sais pas pour vous, mais moi la pub, il y a longtemps que je suis arrivé à saturation.

Je n'écoute plus la radio le matin, car je ne supporte plus les spots publicitaires tous les 10 minutes.

La télé, je ne la regarde qu'occasionnellement si uniquement un programme m'intéresse, car j'en ai ma claque de me coltiner tous les 20 minutes 50 pubs sans compter les mini-coupures de soit disant « sponsors » (csa je te hais !), la télé est de moins en moins « regardable » à cause de tous ces matraquages publicitaires, c'est de pire en pire, si encore il y avait des programmes de qualité, mais Non ! Ce n'est que de la putain de rediffusion ! Je me demande de combien d'heures de pubs ont été rentabilisées toutes ces séries rediffusées, y'en a, ça fait des décennies que ça passe quasiment en boucle ! Ça sert à quoi la TNT au final si ce n'est qu'à engraisser les chaines principales ? Faut bien payer tous ces gusses qui se permettent de surcroît venir nous faire la morale et nous exposer leur bien-pensance à la face dans leurs émissions de merdes ! J'en aurais tellement à dire sur la téloche que je pourrais en faire un roman tellement j'exècre de plus en plus ce média.

S'il n'y avait pas de stop-pubs sur ma boîte aux lettres, je devrais jeter plus de 2kg de prospectus par mois, 2kg pour un foyer ! Combien de tonnes par mois pour la France ?
Bonjour la pollution surtout due à l'encre utilisée pour fabriquer ces merdes !
De toute façon, je ne me fais pas d'illusions, stop-pubs ou pas, les salariés esclaves faisant cette distribution doivent jeter ce qui leur reste quelque part, car ils sont payés aux nombres d'excréments insérés dans les boîtes à factures !

Et je ne parle pas de tous les panneaux publicitaires, on ne peut faire un pas en ville sans se les prendre en pleine tronche.
Et tous les autres supports de pubs mineurs !

Alors non, sur internet je désactive toutes les pubs, même sur les sites que j'apprécie, car ils utilisent des fournisseurs de pubs utilisant des traqueurs, et ça, c'est totalement hors de questions !

Éloignez vos enfants de tous ces médias, protégez-les comme vous pouvez de tout ce matraquage de pubs !

Ouais, je suis excédé (et parfois pire que ça...), mais entre nous, y'a quand même de quoi l'être avec de modèle de société nous poussant à consommer des trucs dont on pas besoin !

Dire que ces milliards pourraient être dépensés pour le bien-être des humains au lieu de trucs leurs nuisant, c'est triste.

Ce message est sponsorisé par bistouille,
4  0