Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ericsson se préparerait à se séparer de 25 000 collaborateurs hors des frontières suédoises
Pour renouer avec la croissance

Le , par Stéphane le calme

40PARTAGES

6  0 
L'opérateur multinational de télécommunications Ericsson, qui se trouve en seconde position des sociétés suédoises avec le plus gros chiffre d’affaires, a enregistré un autre trimestre décevant le mois dernier.

Aussi, pour redresser la société, son nouveau PDG, Börje Ekholm, a annoncé vouloir accélérer son projet visant à doubler sa marge d'exploitation ajustée de 2016 de 6 %, mais également un programme de réduction des coûts d’au moins 10 milliards de couronnes suédoises (1,05 milliard d’euros) par an d’ici la mi-2018.

Selon des sources de Svenska Dagbladet (SvD), la restructuration envisagée par Ericsson consiste à se séparer de 25 000 employés de l’entreprise qui sont hors de la Suède.

Selon le site de l’entreprise, Ericsson dispose de filiales dans environ 110 pays, même s’il n’est pas précisé le nombre d’employés par pays. Cependant, des statistiques sur lesquelles SvD a pu mettre la main soulignent que les petits pays en Europe peuvent avoir jusqu’à 100 employés. Au total, Ericsson dispose de 39 000 employés en Europe et en Amérique latine.

Ces douze derniers mois, Ericsson s’est déjà séparé de 7000 employés, principalement en Amérique du Nord, ce qui a fait chuter son personnel à 109 000 employés.

Les sources du SvD précisent que Ericsson a des plans pour réduire les opérations de 80 à 90 % sur certains marchés et centraliser plusieurs marchés européens. Cependant, la force de travail suédoise de 14 000 salariés devrait rester intacte, au moins tous les ingénieurs de R & D.

Les économies toucheraient donc principalement les prestations de services et les coûts généraux, tandis que la branche recherche et développement serait en grande partie épargnée. Selon Svenska Dagbladet. Toutefois, il n’est pas clair si les suppressions d'emplois envisagées vont également concerner la branche média, qui fait actuellement l'objet d'une réévaluation et est considérée par les analystes comme un actif susceptible d'être vendu.

« À l'heure actuelle, Ericsson recrute des ingénieurs pour réparer les dégâts causés par les sauvegardes précédentes. Il est crucial que la plus grande partie du secteur suédois de R & D reste quelque peu protégé. Ce sont eux qui vont proposer de nouvelles solutions qui stimuleront les ventes à long terme », a déclaré une personne ayant un aperçu du processus.

« Selon ce que j’ai compris, ils ont calculé combien l'entreprise doit épargner pour échapper à la crise tout en ne risquant pas un problème de droits. Ce sera brutal [dans certaines parties de l'organisation] », a déclaré une autre source anonyme.

« Ericsson n'a pas communiqué sur les filiales ou pays qui pourraient être affectés en particulier. Il est trop tôt pour évoquer des mesures spécifiques ou exclure un quelconque pays », a déclaré sur son site web Ericsson.

Source : SvD

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web