SpaceX d'Elon Musk s'apprête à envoyer un superordinateur de HPE dans l'espace
Une étape importante pour accélérer la mission sur Mars

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le lundi 14 août 2017, SpaceX d'Elon Musk va envoyer son vaisseau cargo spatial Dragon dans l'espace avec, à bord, un supercalculateur de Hewlett Packard Enterprise (HPE). Ce superordinateur, appelé Spaceborne Computer, fait partie d'une expérience d'une année menée par HPE et la NASA pour exécuter un système informatique commercial hautement performant dans l'espace, ce qui n'a jamais été fait avant. Le but est que le système fonctionne parfaitement dans les conditions difficiles de l'espace pendant un an – à peu près le temps qu'il faudra pour se rendre sur Mars.

Beaucoup des calculs nécessaires aux projets de recherche spatiale sont encore réalisés sur Terre en raison des capacités informatiques limitées dans l'espace, ce qui crée un défi lors de la transmission de données vers l'espace et depuis l'espace.

Bien que cette approche fonctionne pour l'exploration spatiale sur la Lune ou en orbite terrestre basse (Low Earth Orbit) où les astronautes peuvent être en communication en temps quasi réel avec la Terre, une fois qu'ils se déplacent plus loin et plus près de Mars, ils connaîtront de plus grandes latences de communication. Il faudrait peut-être jusqu'à 20 minutes pour que les communications atteignent la Terre, puis encore 20 minutes pour que les réponses arrivent aux astronautes. Un tel délai de communication rendrait toute exploration sur le terrain difficile et potentiellement dangereuse si les astronautes sont confrontés à des scénarios de mission critiques qu'ils ne sont pas capables de résoudre eux-mêmes.

Une exploration spatiale réussie au-delà de l'orbite terrestre basse ne sera possible qu'après avoir développé des ressources informatiques sophistiquées à bord qui seront capables de prolonger les périodes de disponibilité. Pour que cela se produise, il faut améliorer la viabilité de la technologie dans l'espace afin de garantir la survie des astronautes. En envoyant un supercalculateur dans l'espace, HPE fait un premier pas dans cette direction.

En règle générale, pour que la NASA valide l’envoi d’ordinateurs dans l'espace, les systèmes doivent être « robustes » ou « endurcis » pour résister aux conditions uniques de l'espace. En effet, la radiation, les éruptions solaires, les particules subatomiques, les micrométéorites, l'alimentation électrique instable et le refroidissement irrégulier sont autant de facteurs rendant l’opération délicate. Ce durcissement physique prend du temps, de l'argent et ajoute du poids. HPE a adopté une approche différente et le système a été « durci » avec un logiciel. Il a encore passé au moins 146 tests de sécurité et des certifications afin d'être approuvé par la NASA pour se rendre dans l'espace.

Sources : HPE, Bloomberg, NASA (en savoir plus sur Spaceborne Computer)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de a028762 a028762 - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/08/2017 à 11:00
C'est une bonne idée d'augmenter la résilience des systèmes informatiques embarqués, sans doute.
Le plus dur sera de faire de même avec les équipages, et là, ce sera une autre paire de manche :-)
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/08/2017 à 13:35
Perso j'ai un gros doute.
Je vois mal comment cet ordi pourrait survivre à une éjection de masse coronale prise de pleine poire...
Avatar de vaild vaild - Membre actif https://www.developpez.com
le 14/08/2017 à 10:02
@psychadelic :
https://www.commitstrip.com/fr/2016/...or-commenters/

Pensez bien qu'on parle de la crème des ingénieurs, un combiné NASA/SpaceX/HPE aura largement pensé, repensé et rerepensé à toutes les théories émises pouvant contrecarrer la bonne marche de l'opération.
On parle ici de somme d'argent faramineuses, avec un réel enjeu pour l'avenir de l'humanité. On ne met pas autant de choses en balance sans y avoir sérieusement réfléchi avant...

Ce genre de détail a probablement été pris en compte et géré il y a déjà des années.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil