Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AlphaBay et Hansa, deux sites populaires de ventes illégales sur le darknet,
Ont été fermés par les forces de l'ordre

Le , par Stéphane le calme

70PARTAGES

8  0 
Dans le cadre d'une vaste enquête internationale, la police néerlandaise et le ministère public ont démantelé, pris le contrôle et fermé l'un des plus grands et les plus populaires marchés illégaux sur le Darknet : Hansa Market.

L'enquête en question a été menée en étroite collaboration avec les autorités policières et judiciaires en Allemagne, en Lituanie et aux États-Unis, ainsi qu'avec Europol. Cette semaine, l’un des meilleurs vendeurs qu’a connu la plateforme Hansa a été arrêté à Krimpen aan den IJssel, aux Pays-Bas. Des comptes de plus de 1000 bitcoins, d'une valeur de quelque deux millions d'euros, ont été saisis. Les bitcoins ont été transférés sur un compte du ministère public.

La fermeture de la plateforme Hansa est la dernière étape d'une opération d'infiltration dans laquelle la police néerlandaise a pris le contrôle du marché illégal en juin de cette année. Cela a été rendu possible par l'arrestation des deux administrateurs de Hansa Market en Allemagne, âgés de 30 et 31 ans. Depuis leur arrestation, les deux hommes, de Siegen, NorthRin-Westphalie, ont été maintenus en détention provisoire et les seules personnes autorisées à avoir un contact avec elles étaient leurs avocats.

Il est apparu que l’un des serveurs qui hébergent Hansa se trouvait en Lituanie. Immédiatement après l'arrestation des administrateurs, ces serveurs et leur infrastructure correspondante ont été saisis et une copie exacte du marché a été transférée aux serveurs néerlandais. Les acheteurs et les vendeurs pouvaient encore accéder au site sur le Darknet, mais sans se rendre compte que la police et le ministère public des Pays-Bas avaient pris le contrôle de Hansa.

Depuis la fin du mois de juin, les équipes High Tech Crime Team et Darkweb Team des forces de l’ordre ont eu un aperçu d'un grand nombre de vendeurs et d'acheteurs, qui ont principalement échangé des drogues. Les noms d'utilisateur et les mots de passe ont été interceptés. En moyenne, 1000 commandes par jour ont été passées à la suite de près de 40 000 publications. L'année dernière, Hansa Market comptait 1735 vendeurs différents. Depuis que les autorités ont pris le contrôle de Hansa Market, il y a eu plus de 50 000 transactions, principalement des drogues douces et des drogues dures.

Au cours des dernières semaines, la police a intercepté des dizaines de milliers de messages non chiffrés entre les vendeurs et les acheteurs à propos des commandes. Ils ont également été en mesure d'identifier l'adresse de livraison d’un grand nombre de commandes. Environ 10 000 adresses des acheteurs sur Hansa hors des frontières néerlandaises ont été transmises à Europol. Plus de 500 adresses de livraison néerlandaises ont été signalées aux services postaux dans le but d'arrêter les livraisons.


Hier, le ministère américain de la Justice a annoncé officiellement la fermeture d’AlphaBay, qui a opéré pendant quelques années dans le darkweb et était utilisé pour vendre de la drogue, des documents d'identification frauduleux et des dispositifs d'accès frauduleux, des produits contrefaits, des logiciels malveillants et d'autres outils de piratage informatique, des armes à feu et des produits chimiques toxiques à travers le monde. « L'opération internationale pour saisir l'infrastructure d'AlphaBay a été menée par les États-Unis et a impliqué la coopération et les efforts des forces de l’ordre de la Thaïlande, des Pays-Bas, de la Lituanie, du Canada, du Royaume-Uni, de la France, ainsi que l'agence européenne d'application de la loi Europol », a souligné le ministère.

AlphaBay a profité de la fermeture de Silk Road (fermé par le FBI en 2013) pour gagner en notoriété. Il en va de même pour Hansa. En effet, depuis la fermeture d’AlphaBay plus tôt ce mois-ci, les autorités néerlandaises ont commencé à détecter une augmentation du trafic vers Hansa. Cette opération était destinée à attirer les clients mécontents d'AlphaBay vers d'autres marchés du darknet comme Hansa. Depuis la fermeture d’AlphaBay, la moyenne de vente journalière a été multipliée par 8.

« C'est probablement l'une des enquêtes criminelles les plus importantes de l'année », a déclaré le procureur général Jeff Sessions en parlant de la fermeture d’AlphaBay. « Ne vous méprenez pas, les forces du droit et de la justice font face au nouveau défi que représentent les organisations criminelles qui pensent pouvoir commettre leurs crimes en toute impunité en utilisant le darknet. Le darknet n'est pas un endroit à cacher. Le Ministère continuera à trouver, arrêter, poursuivre, condamner et incarcérer les criminels, les trafiquants de drogue et leurs facilitateurs partout où ils se trouvent. Nous utiliserons tous les outils en notre possession pour empêcher les criminels d'exploiter les personnes vulnérables et d'envoyer tant d'Américains à la tombe de façon précoce. Je crois qu'en raison de cette opération, les citoyens américains sont mieux protégés – mieux protégés face à la menace de fraude d'identité et de logiciels malveillants, et mieux protégés des médicaments mortels. »

Du côté d’Europol, l’heure est également aux réjouissances pour avoir participé à faire fermer deux sites de cette envergure : « C'est un succès exceptionnel pour les autorités européennes et américaines », a déclaré Rob Wainwright, directeur exécutif d'Europol. « La capacité des trafiquants de drogue et d'autres criminels sérieux à travers le monde a pris un coup sérieux aujourd'hui après une action commune hautement sophistiquée dans plusieurs pays. En agissant ensemble à l'échelle mondiale, la communauté des forces de l'ordre a envoyé un message clair que nous avons les moyens pour identifier la criminalité et y répondre, même dans les zones du darkweb. D’autres opérations de ce type sont à venir », a-t-il ajouté.

Source : ministère de la Justice USA, Europol

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Ce genre d'opération vous semble-t-il efficace ou vain face à la prolifération des plateformes de ventes illégales sur le darknet ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !