Windows 10 : deux environnements Linux SUSE s'invitent sur le Windows Store
Et sont disponibles pour les Windows Insiders

138PARTAGES

10  0 
L’année dernière, Microsoft a créé la surprise en annonçant l’arrivée de la distribution Ubuntu sur Windows 10. Cela a été rendu possible grâce à une collaboration avec Canonical qui a d’abord permis le support du Shell Bash, puis la création du WSL (Windows Sub-system for Linux), une couche de compatibilité pour l’exécution de binaires Linux de manière native sur Windows 10.

Ce support a débarqué dans la mise à jour anniversaire de Windows 10, sortie en août dernier, et depuis lors Microsoft a continué à travailler pour offrir une expérience Ubuntu native sur Windows 10.

Mais qu’en est-il des autres distributions Linux populaires ? C’est à cette question que Microsoft a bien voulu répondre lors de la seconde journée de l’édition 2017 de sa conférence dédiée aux développeurs, qui a eu lieu au mois de mai.

Dans sa keynote pendant la conférence, Terry Myerson, le patron de Windows a livré plusieurs annonces sur le WSL. Tout d’abord, il a indiqué que la distribution Ubuntu sera bientôt disponible sur le Windows Store. Ensuite, il a assuré que Microsoft travaille avec les équipes de SUSE et Fedora pour apporter leurs distributions Linux sur Windows Store, mais également sur le sous-système Windows pour Linux (WSL). D’après Terry Myerson, il sera ainsi possible de télécharger ces distributions à partir de la boutique d’applications et de les installer côte à côte sur votre PC, mais également d’exécuter une ou plusieurs distributions simultanément si vous le souhaitez.

Une étape a été franchie puisque deux environnements SUSE Linux (Linux Enterprise Server 12 et openSUSE Leap 42) sont maintenant disponibles pour le sous-système Windows pour Linux (WSL) dans les versions plus récentes de la préversion Windows Insider de Windows 10.

En clair, les insiders peuvent désormais les télécharger depuis la vitrine d’applications de Microsoft et les lancer sur leurs ordinateurs Windows 10. Ils vont se lancer dans un environnement en sandboxing aux côtés de Windows, mais l’idée reste de laisser à la disposition des utilisateurs les fonctionnalités qu’ils obtiennent habituellement lors d’une installation complète.


SUSE Linux Enterprise Server 12 recommande 4 Go de RAM et la description de la boutique est la suivante :

SUSE Linux Enterprise Server est un système d'exploitation de serveur sécurisé open source de classe mondiale, conçu pour alimenter des charges de travail essentielles, physiques, virtuelles et basées sur le cloud. Pour enregistrer votre abonnement de développeur gratuit de un an de SUSE Linux Enterprise Server [...] Conçu pour les environnements informatiques mixtes, il offre les meilleures performances avec un risque réduit d'obsolescence technologique ou de verrouillage des fournisseurs ; SUSE Linux Enterprise Server 12 est un système d'exploitation modulaire à usage général et s'exécute sur toutes les principales architectures de processeurs. Il est optimisé pour fonctionner sur des hyperviseurs de premier plan et prend en charge un nombre illimité d'invités de machine virtuelle par système physique avec un abonnement unique, ce qui en fait l'hôte idéal pour le cloud computing virtuel.

D'autre part, openSUSE Leap 42 nécessite seulement 2 Go de RAM, avec la description comme suit.

La distribution openSUSE est une distribution Linux polyvalente stable, facile à utiliser et complète. Elle s'adresse aux utilisateurs et aux développeurs qui travaillent sur le desktop ou le serveur. Elle est idéale pour les débutants, les utilisateurs expérimentés et les ultrageeks. Bref, elle est parfaite pour tout le monde ! La dernière version, openSUSE Leap 42.2, présente des versions nouvelles et massivement améliorées de toutes les applications de serveur et de bureau utiles. Elle est livrée avec plus de 1000 applications open source. OpenSUSE est également la base des produits primés SUSE Linux Enterprise de SUSE. C'est vrai. Après avoir fondé openSUSE Leap 42.1 sur SLE (SUSE Linux Enterprise), Leap 42.2 obtient encore plus de code source à partir de la sortie de SLE 12 Service Pack 2. Des nouvelles technologies telles que NVDIMM, OmniPATH, Data Plane Development Kit avec openVSwitch sont soutenues pour la version. XEN n'exige plus son propre noyau et est pris en charge par le noyau par défaut. En plus de la base de code SLE partagée, openSUSE Leap 42.2 reçoit des paquets, des maintenances et des corrections de bogues de la communauté openSUSE et des ingénieurs SUSE. La série 42 de Leap réalise au minimum 36 mois de maintenance et de mise à jour de sécurité à partir de 42,1.

Source : SUSE Linux Enterprise Server 12 (Windows Store), Open SUSE Leap 42 (Windows Store)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/06/2017 à 13:40
Avec ubuntu j'en étais resté au bash.

On peut désormais avoir une install desktop complète sans passer par une VM type virtualbox ?
1  0 
Avatar de Nerothos
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/06/2017 à 8:49
Ça serait marrant de pouvoir avoir un bureau virtuel (ceux apparut avec Win10) qui tourne sous une distribution linux. Ça concilierait vraiment les deux.
0  0 
Avatar de meradoo
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/06/2017 à 15:45
L'idée c'est juste de faciliter l'installation ? comme faisait Ubuntu avant?
0  0 
Avatar de Dgamax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/06/2017 à 9:22
Citation Envoyé par meradoo Voir le message
L'idée c'est juste de faciliter l'installation ? comme faisait Ubuntu avant?
Non l'idée c'est d'avoir un linux sur ton windows sans quitter ta session windows

https://en.wikipedia.org/wiki/Window...stem_for_Linux
0  0 
Avatar de Francois_C
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/06/2017 à 11:45
Tout à fait d'accord avec Dgamax : cette option m'intéresse aussi pour cette raison.
Toutefois depuis que je vois proliférer les ransomwares, j'ai remis le grub de mon PC qui en a un sur Linux par défaut, ce que je n'avais jamais fait en quinze ans de dual boot. Un Linux lancé par Windows ne serait pas à l'abri de ces attaques. Leur prolifération et leur sophistication croissante, contrées seulement par les mises à jour envahissantes de Windows 10 ou par l'exclusion des logiciels tiers, y compris ceux que j'écris moi-même, vont finir par me faire abandonner Windows.
0  0 
Avatar de leulapin
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/05/2019 à 16:23
Et c'est déjà remarquable je trouve.

Et assez complémentaire avec l'intégration de docker.

Windows comme container universel en informatique? A voir s'ils font un sous système android aussi ensuite.
0  0 
Avatar de henryII
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 8:38
Ca fait longtemps que l'annonce a été faite: Windows devient progressivement une distribution Linux payante.

Ils ont toujours progressé de la sorte, en s'appropriant les idées et les découvertes des autres, c'est comme ça que Windows est né.

L'idée ne consiste pas en autre chose que de détruire progressivement l'environnement Linux.

Je pense qu'aujourd'hui, il devient impératif de mettre tous les logiciels libres sous protection anti-Windows en modifiant les brevets pour intégrer l'interdiction de revendre du code libre.
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 9:14
Ca fait longtemps que l'annonce a été faite: Windows devient progressivement une distribution Linux payante.
On en est encore loin.Je comparerais plutôt WSL à Wine, sauf que Microsoft n'a pas de rétro-ingénierie à faire.


Je pense qu'aujourd'hui, il devient impératif de mettre tous les logiciels libres sous protection anti-Windows en modifiant les brevets pour intégrer l'interdiction de revendre du code libre.
Donc ils ne seraient plus libre ? Libre ne veut pas forcément dire gratuit. La licence GPL impose déjà de fournir le code source que tu modifie. Il y a eu une jurisprudence en France à ce propos.
La licence GPL t’empêche de créer du code non libre basé sur un code libre. Le code que tu modifie hérite de la licence GPL, tu es donc obligé de publier ton code source. Il existe des licences moins contraignantes entre la GPL et le propriétaire.

Un brevet va protéger une invention, un procédé, pas un logiciel. Le code source d'un logiciel sera protégé par le droit d'auteur.

Le cas du nouveau Edge basé sur Chromium : Chromium est libre mais sous plusieurs licences : BSD, MIT, LGPL, GPL. Le code source ne sera donc probablement pas entièrement libre.
0  0 
Avatar de pierreact
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/05/2019 à 23:00
https://en.wikipedia.org/wiki/Embrac...and_extinguish
0  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web