Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Emploi IT : quelle est la destination des informaticiens expatriés ?
Voici 15 pays qui accueillent le plus de diplômés des grandes écoles françaises

Le , par Malick SECK, Community Manager
Dans quel pays êtes-vous expatriés ? Pourquoi ce choix ?
Emploi IT : quelle est la destination des informaticiens expatriés ?
Voici les 15 pays qui accueillent le plus de jeunes diplômés des grandes écoles françaises

L’École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information (Ensai), en collaboration avec la Conférence des grandes écoles (CGE), vient de publier les résultats de la vingt-cinquième enquête portant sur l’insertion des jeunes diplômés des grandes écoles. Cette enquête, qui a été réalisée au cours du premier trimestre 2017, a pu être possible grâce à la participation de près de 175 grandes écoles membres de la CGE. En effet, chacune des écoles avait en charge la collecte des données nécessaires à l'enquête.

L'exploitation du rapport montre que l'enquête a porté sur plusieurs aspects relatifs à l'insertion des jeunes diplômés notamment la situation des jeunes diplômés et les principaux indicateurs d'insertion, l'accès à l'emploi, la situation des diplômés en activité professionnelle, etc. Toutefois, parmi les nombreux points soulevés dans le rapport, celui qui a le plus attiré notre attention est relatif au lieu de travail. En effet, le rapport fait apparaître que la plupart des ingénieurs ont débuté leur carrière en province alors que près de 59 % des managers ont commencé leur activité professionnelle en Île-de-France. Partant de là, le rapport indique que les emplois de managers à l’étranger ont un niveau nettement plus important que ceux de managers en province ; pour preuve, on nous informe qu'environ 28 % des managers parviennent à trouver un emploi à l'étranger et cela deux ans seulement après avoir terminé leurs études.


Le niveau des rémunérations occupe également une place importante dans le domaine de l'emploi. En effet, le rapport indique que « les ingénieurs, pris dans leur ensemble, gagnent moins que les managers. Et pourtant, si l’on croise le sexe et la localisation de l’emploi, les ingénieurs perçoivent les meilleures rémunérations : à sexe et lieu de travail donnés, les ingénieurs ont l’avantage des rémunérations, cela à l’exception des hommes à l’étranger. »

En ce qui concerne les managers, il semble que les salaires sont relativement faibles en province, ce qui pousse ainsi ces derniers à orienter leur choix vers Paris afin d'y trouver du travail. Quant aux ingénieurs, le rapport montre qu'il n'y a pas une grande différence entre un emploi en Province et un emploi à Paris, cela d'autant plus que la plupart des grandes entreprises situées en Île-de-France ont leurs sites de production en province.

L'enquête a également révélé qu'entre 2016 et 2017, la part globale des emplois à l'étranger a connu une légère baisse d'un point passant ainsi de 16 % à 15,2 %. Cela dit, le rapport indique que les jeunes diplômés des grandes écoles ont tendance à s'expatrier vers des pays comme le Royaume-Uni et l'Allemagne à la recherche d'un emploi ; ce qui fait ainsi de l'Europe la première destination des nouveaux diplômés. Sur la même lancée, l’Ensai et la CGE nous présentent ci-dessous la liste des 15 principaux pays qui attirent le plus les nouveaux diplômés.


L'exploitation du graphique montre que le Royaume-Uni est largement en première position aussi bien chez les managers que chez les ingénieurs avec respectivement 19,3 % et 12,9 %. « lGlobalement, un expatrié sur deux choisit l’Union européenne, peut-on lire dans le rapport. ». Par ailleurs, l’Ensai et la CGE indiquent qu'en dehors de l'Union européenne, la Chine (8,2 %) est la première destination devant la Suisse (7,5 %) et les États-Unis (6,3 %) . À en croire les informations fournies, les ingénieurs portent généralement leur choix sur les États-Unis et la Suisse alors que les managers quant à eux préfèrent s'exiler en Chine.

Source : rapport de l'enquête

Et vous ?

Que pensez-vous de cette situation ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 14:44
Es ce que ce rapport exclue les étudiants étranger ?

Il est normal qu'un étudiant chinois retourne travailler dans son pays (chine) (ce qui étais le cas dans ma promo, il y'a 3 chinois ils sont repartis chez eux après)
Meme chose avec les pays d'Afrique du Nord, tous ceux que j'ai connu sont repartis en Turquie/Algérie/Tunisie.
J’appelle pas cela de l'expatriation.

Pour la suisse/Belgique, on peu penser que c'est des frontaliers, la aussi faut exclure ceux ont vécu à pres de ces frontières. Parce que moi même je bosse en suisse parce que je suis née à 3km de la frontière... je me considère pas comme un expatrié.... surtout que je vis en France.

Pour le royaume Unis avec le Brexit je pense que cela vas rendre ce pays moins attractifs dans les années à venir.

Pour la suède, j'ai fait un stage de 6mois la bas c'est un très beau pays ! j'y retournerais peut être bossé un jours si j'ai une opportunité.

Pour la Roumanie j'ai pas d'explication.
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 15:07
Dans quel pays êtes-vous expatriés ? Canada
Pourquoi ce choix ? J'y ai trouvé l'Amour, tout simplement.
Mais je ne me vois pas du tout retourner en France avec une ambiance de travail globalement pourrie et improductive, sans parler des contrat de travail sclérosant : deux semaines de préavis pour changer de job, je ne vois plus être lié à un boss pour des mois, minimum...
Avatar de Jean-Philippe André Jean-Philippe André - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 15:30
Salut,

j'ai vote double : R-U pour mon job actuel, Canada pour mon futur job

Apres 10 ans a avoir tout base sur le professionnel, il est temps de prendre des decisions sur le personnel
Avatar de nefelpitto nefelpitto - Membre du Club https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 16:30
J'avoue que je m'attendais a plus que 4.8% d'expats au Canada. Pour y avoir vecu pres de 2 ans, je ne peux que recommender a tous ceux qui veulent une experience a l'etranger.
Perso ca fait 5 ans que je vis a Singapour, j'ai un boulot d'inge dans une startup ecommerce. Je recommende aussi chaudement : les salaires ne sont pas mirobolants et le cout de la vie y est eleve, mais il y a plein de startups (donc plein de boulot), du soleil toute l'annee, de jolis brins de filles et des impots bas
Je suis aussi de ceux qui ne rentreront pas en France de sitot : partout ou j'y ai bosse l'ambiance etait execrable. En plus les SSI se moquent des carrieres de leurs inges donc on peut stagner facilement si on ne fait pas attention.
Bref avis a tous les futurs expats : l'Asie c'est l'avenir
Avatar de Mrsky Mrsky - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 19/06/2017 à 23:48
Je vis pour ma part à Auckland en Nouvelle Zélande depuis 1 an et si la distance avec votre famille/amis/mère patrie(/bonne nourriture) ne vous fait pas peur je recommande chaudement. Les salaires en informatique sont élevés, le pays est magnifique et les gens sont en général adorables. En France le boulot serait considéré précaire car la liberté quasi totale pour tous les partis : vous pouvez démissionner et partir du jour au lendemain mais vous pouvez aussi vous faire licencier sur le champ. En revanche au quotidien c'est le bonheur pour les techniciens qui ne sont pas considérés comme un morceau jetable du fonctionnement de l'entreprise mais comme des véritables atouts pour la boite. Ça évolue un peu en France de ce côté là mais c'est leeeeent !

En bonus, le pays chercher a attirer des informaticiens et les métiers dans ce domaine ouvrent à un visa plus facile a obtenir. Bref si vous avez moins de 30 ans révolu et envie de passer quelques années royales c'est super simple : un working holiday visa valable 1an et donné à tout le monde (en dessous de 30ans), puis vous avez un an pour trouver un job en IT et tenter le visa suivant qui vous donne 3 années supplémentaires qui est donné facilement si vous avez une entreprise et un master 2 dans n'importe quel secteur de l'informatique ou 5ans d'expérience.
Avatar de fiftytwo fiftytwo - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/06/2017 à 9:02
On ne s'expatrie pas par soi meme , on emigre de son pays

Ta boite ou administration t'as envoye dans ton pays de destination en prenant tout (ou presque) en charge , alors tu est un(e) expatrie(e)

Est tu parti(e) par toi meme ? Cherche/trouve ton job par toi meme ? Tu as eu a t'occuper de ton visa ? Tu est alors un(e) immigre(e) comme les autres, bienvenue au club

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Es ce que ce rapport exclue les étudiants étranger ?
Jai trouve la reponse a ta question en page 15



Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Meme chose avec les pays d'Afrique du Nord, tous ceux que j'ai connu sont repartis en Turquie/Algérie/Tunisie.
Google maps peut aider parfois !
Avatar de dlandelle dlandelle - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 22/06/2017 à 22:31
à quoi correspond le surréaliste 17,95% ? cité deux fois, c'est le même ?

jamais entendu parlé de l'Ensai, c'est quoi cette nouvelle école ? il y avait déjà l'Ensae d'un très bon niveau (mais pas trop dans l'esprit fac pasqua, et pas prêt à raconter n'importe quoi...)
Avatar de Jean-Philippe André Jean-Philippe André - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 23/06/2017 à 11:10
Belle hallu tes 17.95% dis donc

L'ENSAI est certes recente mais elle est deja certifiee, quel est le probleme ?
Avatar de kbiasci kbiasci - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/06/2017 à 23:02
Comme @Mrsky, je suis en NZ depuis 2004 et les jobs pleuvent: les salaire a 6 chiffres pour des développeurs ne sont vraiment pas rares et vu qu'il n'y a pas assez de gens qualifiés c'est tout bénef.
Bon, maintenant c'est période électorale donc forcement "les étrangers c'est pas bien, ils nous volent tous nos emplois donc vas y que je te rend les visas moins accessibles" mais en IT ca reste accessible.
Pas besoin d'avoir un mega diplôme pour se faire embaucher, ici ils croient plus dans les capacités évoquées en entretien (et si vous racontez des bobards, ils le verront vite et vu que le pays et petit, votre reputation sera foutue très vite). Bref, ya du travail pour ceux qui n'ont pas peur de bosser.

*Ce message est sponsorisé par le ministère du travail NZ*
Offres d'emploi IT
Responsable de projet logiciel H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur statisticien H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil