Gartner : les entreprises s'intéressent de plus en plus au développement d'applications mobiles personnalisées
Adaptées à leurs processus métier

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le nombre d'entreprises qui ont choisi de développer des applications mobiles personnalisées, parmi lesquelles des applications simples adaptées pour pouvoir gérer leurs processus métier, a augmenté de manière significative en 2016, selon l'étude annuelle de Gartner sur les plateformes de développement d'applications mobiles.

En 2015, environ 60 % des entreprises se sont lancées dans le développement d'applications mobiles. L'année dernière, ce nombre a grimpé pour atteindre les 73 %, selon l'étude, qui a également évalué 35 fournisseurs de plateformes de développement d'applications mobiles (PDAM) pour le Magic Quadrant de cette année.

Les MADP fournissent des outils, des technologies, des composants et des services qui deviennent les principaux éléments de construction utilisés par les entreprises pour créer des applications mobiles personnalisées, des applications Web mobiles ou des sites Web, selon Gartner.

La majeure partie du développement personnalisé d'applications est orientée vers d'autres applications personnalisées ainsi que vers des applications stratégiques pour les partenaires et les distributeurs. Gartner a indiqué que le nombre moyen d'applications mobiles déployées par entreprise est de huit applications.

Les entreprises utilisent de plus en plus des PDAM pour créer des applications en libre-service pour les ressources humaines afin de suivre des choses telles que les congés des employés ou pour obtenir des approbations ou des inscriptions, ainsi que des tests d'opérations quotidiennes et de la collaboration, selon Jason Wong, directeur de recherche chez Gartner.

« Le service sur le terrain et les ventes continuent de voir une majorité de l'investissement aussi bien en raison de nouvelles capacités qui émergent encore – comme la réalité augmentée, l'intégration des capteurs de liste et l’IdO », a déclaré Wong. « Ce sont des nouveautés qui doivent être intégrées aux applications. »

De plus en plus, les PDAM proposent un support du mobile, des chatbots, des assistants personnels virtuels (APV) et des points d'extrémité conversationnels de l'interface utilisateur grâce aux mêmes services et API utilisés pour les applications mobiles et le Web.

« Près de 90 % de ces entreprises ont avancé qu’elles faisaient une sorte de développement d'applications mobiles dans l’optique de créer un certain type de solutions de différenciation », a déclaré Wong.

Un PDAM va permettre d’unifier les efforts de développement en fournissant de la visibilité et de la gouvernance à divers développeurs d'applications, qu'ils soient externes ou internes à une entreprise, a-t-il expliqué.

Bien entendu, un codage manuel reste nécessaire, mais bien moins que s’il fallait développer l’application de zéro sans framework. De plus, les entreprises s’intéressent à ces PDAM étant donné qu’elles ne nécessitent pas de compétences de haut niveau ou beaucoup de ressources pour leur utilisation.

« Les entreprises qui cherchent à créer des applications plus simples – à l’instar d’une application de flux de travail, une application d'approbation, une application d'inspection, une application de sondage – n'ont pas vraiment besoin de développer une application en passant par une approche à haut contrôle et centrée sur le code », a estimé Wong.

Les PDAM proposent généralement des méthodes de glisser-déposer visuelles, de WYSIWYG ainsi que des modèles déclaratifs.

En plus des applications mobiles personnalisées, environ 25 % des entreprises utilisent toujours des outils de développement d'infrastructure de bureau virtuel et des applications configurables, telles que SAP Fiori, a indiqué Wong.

Il recommande aux entreprises qui envisagent d'utiliser une PDAM de s’intéresser à une plateforme qui fournit une livraison de développement de l'application de bout en bout, des capacités de collaboration de conception, des outils de développement multiplateforme et la possibilité d'utiliser des outils visuels avec une grande productivité.

La PDAM devrait également prendre en charge les outils de développement natif tiers et gérer le déploiement d'applications mobiles, y compris le test et l'intégration de ces dernières avec les processus métier existants.

« Nombreuses sont les PDAM qui supportent les tests d’appareil sur le cloud comme Perfecto Mobile ou Dev Test Cloud comme analytiques afin d’enregistrer les performances et le comportement pour formuler l'histoire de l'utilisateur et donner la priorité à ce qu'il faut corriger ou à ce qu'il faut ajouter », a déclaré Wong.

Source : Gartner


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Responsable de projet logiciel H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Expert application Supply Chain & Achats H/F
Safran - Ile de France - Evry (91)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil