Le projet de Qualcomm et Microsoft d'exécuter Windows 10 avec Snapdragon se fera-t-il ?
Intel menace de s'opposer à l'émulation de son architecture

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Depuis des années, Microsoft s’est entourée des services d’Intel pour propulser ses systèmes d’exploitation basés sur l’architecture x86. Et pour cause, Intel détient à son actif de nombreux brevets liés l’implémentation de processeurs basés sur ce jeu d’instructions.

Toutefois, en fin d’année dernière, Microsoft a commencé à détourner ses regards d’Intel pour se tourner vers son concurrent Qualcomm, le fabricant de semi-conducteurs, afin de propulser son système d’exploitation Windows 10 bâti selon l’architecture 32 bits. En effet, la firme de Redmond a annoncé par la voix de Terry Myerson, vice-président exécutif du Windows and Devices Group, que Windows 10 allait pouvoir tourner sur des appareils dotés de processeurs Qualcomm et exécuter des applications 32 bits. Pour cela, Windows 10 allait émuler l’exécution des applications 32 bits.

À la fin du mois passé, Qualcomm a réitéré cette promesse au cours de l’évènement Computex 2017 qui a réuni des grands noms du secteur technologique. « Les consommateurs d’aujourd’hui connaissent la mobilité dans presque tous les aspects de leur vie et ils attendent davantage de leurs PC que les modèles informatiques existants sont en mesure de fournir », a déclaré Cristiano Amon, vice-président exécutif de Qualcomm Technologies, Inc. et président de QCT. C’est pourquoi Amon explique que les fabricants pourront s’appuyer sur le processeur ARM Snapdragon 835 qui intègre un CPU Kryo 280, un GPU Adreno 540 et un DSP Hexagon 682 pour concevoir des PC mobiles exécutant Windows 10 et des applications x86.


« Avec la compatibilité pour l’écosystème Windows 10, la plateforme PC mobile Snapdragon permettra aux fabricants de matériel Windows 10 de développer des facteurs de forme d’appareils modernes de nouvelle génération et d’offrir des expériences sans équivalent, partout où la création se vit avec une connectivité de classe LTE allant jusqu’au Gigabit », ajoute le vice-président.

Bien évidemment, les avantages du couple Qualcomm et Windows 10 sont nombreux en ce sens que les constructeurs pourront concevoir des appareils plus fins, débarrassés de ventilateurs intégrés, avec une consommation énergétique basse, mais surtout dotés d’une autonomie supérieure à celle des appareils tournant avec les processeurs x86 existants. Du côté des développeurs, ces derniers pourront cibler en plus des PC, les appareils comme les tablettes, les appareils hybrides, les téléphones et autres équipements tournant avec ces processeurs Snapdragon et Windows 10 sans pour autant avoir à modifier leur base de code.

Vu les perspectives que ce rapprochement ouvre, plusieurs constructeurs dont Asus, HP et Lenovo ont manifesté leur joie face à ce partenariat qui apportera une nouvelle classe d’appareils permettant de remodeler encore plus en profondeur l’expérience utilisateur.

Toutefois, comme on pouvait s’y attendre, faire tourner des systèmes x86 en contournant Intel ne la laissera pas indifférente. En effet, le fondeur garde jalousement l’ensemble de ses brevets et les fait respecter depuis des années face à tous ceux qui désirent marcher sur ses plates-bandes. L’an prochain sera marqué par le 40e anniversaire de l’existence du jeu d’instructions x86 conçu par Intel et pour cette occasion, Intel a prononcé il y a quelques jours, un discours récapitulant les grandes innovations apportées par l’implémentation de ce jeu d’instructions en partant de l’accélération des calculs à l’amélioration des performances de la mémoire avec les mémoires 3D XPoint. Aussi, vu les ressources engagées dans ce domaine, « Intel doit protéger ses investissements avec un solide portefeuille de brevets et d’autres droits de propriété intellectuelle », précise la firme qui dispose de plus de 1600 brevets à travers le monde pour ce jeu d’instructions.

Dans son discours annonçant le 40e anniversaire de ces technologies, Intel en a profité pour mettre en garde ceux qui souhaiteraient imiter ses technologies sans autorisation. L’entreprise souligne qu’elle soit prête à faire respecter ses brevets comme elle l’a déjà fait dans le passé vis-à-vis de certaines entreprises comme United Microelectronics Corporation, Advanced Micro Devices, Cyrix Corporation, Chips and Technologies, Via Technologies, et, plus récemment, Transmeta Corporation. Intel ajoute même que pour celles qui souhaitent faire de l’émulation de l’architecture x86, cela a été déjà fait avec Transmeta. Toutefois, Intel a fait valoir ses brevets contre Transmeta pour l’implémentation x86 malgré que cette dernière ait utilisé l’émulation.

Le fondeur ajoute en conclusion qu’il « accueille la concurrence légitime et nous sommes convaincus que les microprocesseurs Intel, spécialement conçus pour mettre en œuvre l’expérience x86 ISA d’Intel pendant près de quatre décennies, offriront des expériences étonnantes, une cohérence entre les applications et une large gamme d’offres grand public, une gestion intégrale et une intégration informatique pour l’entreprise. Cependant, nous n’acceptons pas la violation illégale de nos brevets et nous espérons que d’autres entreprises continueront de respecter les droits de propriété intellectuelle d’Intel. Des protections solides de la propriété intellectuelle permettent à Intel de continuer à investir les énormes ressources requises pour faire progresser l’ISA x86 dynamique d’Intel, et Intel maintiendra sa vigilance afin de protéger ses innovations et ses investissements ».

À travers ce discours d’avertissement, toutes les entreprises qui souhaitent faire tourner des systèmes basés sur l’architecture x86 sans passer par Intel doivent s’attendre à des représailles. Le projet de faire tourner Windows 10 avec les processeurs Snapdragon 835 pourra-t-il voir le jour, en se référant au discours d’avertissement d’Intel ?

Source : Microsoft, Qualcomm, Intel

Et vous ?

Le projet de Qualcomm et Microsoft pour tourner Windows 10 avec les processeurs Snapdragon pourra-t-il voir le jour ?

Voir aussi

Intel lance Intel Xeon E7-8894 V4, son processeur le plus performant dédié aux serveurs et aussi le plus cher, 8898 dollars l'unité
La vitesse des connexions Wi-Fi va bientôt tripler grâce à une technologie de la société Qualcomm


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de archqt archqt - Membre habitué https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 9:56
Bonjour,
on n'a pas le droit d'émuler ? ou de faire un processeur qui exécute les instructions x86 ? si quelqu'un a des précisions à ce sujet.
Bonne fin de journée
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 10:05
Ils ont de quoi avoir peur....
AMD les concurrences sur le secteur du grand publique, et bientot dans l'entousiaste et surtout dans leurs secteur de niche : les serveurs ! Vivement les naple 32coeurs

Intel n'a aucune part de marché dans le mobile, si demain on vend des pc arm sous windows c'est la fin des haricots pour Intel
ARM pour serveur reviens chaque année et pourrais bien à terme devenir aussi intéressant que les Xeons

Sur le marché des pc portables (grand publique), a l'heure actuel Seul AMD propose des cpu > 4 coeurs (le dernnier asus rog ryzen) intel n'a rien à proposé.
Les choix stratégique d'intel risque de leurs couté cher, entre leurs architectures vieillissante qui n'évolue plus et leurs folie d'imposer leurs IGP dans leurs cpu les empêcherons de rester compétitif à terme.

Bref, sa doit sentir le roussi chez Intel, le matelas de $ doit etre de moins en moins confortable...

Pour l'instant ils peuvent baisser leurs tarif et vendre des xeons I9 mais sa ne durera pas. et ils vont aussi je crois fabriquer des puces arm, mais je crains qu'ils n'arrivent trop tard sur ce marché déja très saturé et très concurrentiel. Les constructeurs conçoivent eux meme leurs puce et de plus en plus ont carrément leurs propre fonderie...

Ils ont peur car quand une boite panique (comme Oracle), ils se lance corps perdu dans des procès.
Avatar de michel.bosseaux michel.bosseaux - Membre averti https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 10:18
Si Microsoft parvient à prouver qu'il émule les processeurs AMD (tout à fait compatibles) et non pas ceux Intel, que le simple fait qu'il existe deux types de processeurs PC qui exécutent Windows veut bien dire qu'il est possible de faire la même chose sans violer les brevets d'Intel, hé bien ils auront gain de cause.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 10:58
Pourquoi cite tu une marque dans se cas ?

Une architecture théorique suffit amplement.

Je vois bien se procédé utilisé par les banques et tous autres structures exploitant les applications de virtualisations.

Après tous, les CPU PRO ont des jeux d'instructions dédiés à la virtualisation. Pourquoi ses jeux d'instructions ne se retrouveraient pas dans les CPU Qualcomm ?

Qemu permet bien de créé une machine virtuelle de base x86 pour virtualisé Windows 98 avec un Raspberry Pi et ainsi avoir une montre très controversé...
Avatar de jvallois jvallois - Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 11:26
Je vais peut-être faire mon béotien, mais est-il nécessaire d'émuler un processeur Intel ?
Microsoft ne pourrait-il pas compiler directement avec les instructions du processeur de Qualcom ?
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 13:32
Citation Envoyé par jvallois  Voir le message
Je vais peut-être faire mon béotien, mais est-il nécessaire d'émuler un processeur Intel ?
Microsoft ne pourrait-il pas compiler directement avec les instructions du processeur de Qualcom ?

L'os est compilé avec un compilateur arm... l'idée c'est pas de faire tourner un os émuler, mais de faire tourner des apps x86 sur un windows arm.
Les développeurs (moi y compris) ne nous emmerdons pas à faire 15000 compilations pour toutes les plateformes. Je refuse de faire l'effort de porter un logiciel sur un Windows arm que personne n'utilise.
Partant de ce constat, MS n'a pas d'autre solution, si les apps x86 n'arrive à windows arm, alors Windows arm arrivera aux apps x86

C'est depuis 2012 que je dis que la seul solution viable à Windows arm (windowsRT/Windows phone) c'est de faire tourner les apps x86 et android, sans cela sa ne marchera jamais, ils ont enfin compris j'ai l'impression.... bon manque plus que la prise en charge des apps android native et se sera enfin utilisable. Imaginer : le smartphone/PC, seul MS peut le proposer et donc peuvent se démarquer de la concurrence.
Avatar de Namica Namica - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 15:36
En 1981 IBM avait créé son PC avec une architecture Intel x86, mais seulement sous la condition que Intel accepte une seconde source d'apporvisionnement pour ses processeurs x85 brevetés. Ce qui fut fait par un accord d'échange de technologies entre Intel et AMD conclu pour un dizaine d'années.
Je doute que cet accord ne fut pas reconduit.
Puis :
AMD acquired the low-power server manufacturer SeaMicro in early 2012, with an eye to bringing out an ARM architecture server chip.

(https://en.wikipedia.org/wiki/Advanc...ent_with_Intel).
Même si, à ma connaissance, cela n'a pas encore conduit à des produits grand plublic.
Alors évidemment que ça ne plait pas à Intel...
Avatar de e101mk2 e101mk2 - Membre actif https://www.developpez.com
le 10/06/2017 à 23:20
Citation Envoyé par michel.bosseaux  Voir le message
Si Microsoft parvient à prouver qu'il émule les processeurs AMD (tout à fait compatibles) et non pas ceux Intel, que le simple fait qu'il existe deux types de processeurs PC qui exécutent Windows veut bien dire qu'il est possible de faire la même chose sans violer les brevets d'Intel, hé bien ils auront gain de cause.

Je ne croit pas, lorsque que l'on parle de 32 bit, on fait référence au X86, un jeu d'instruction d'intel...
(A moin que j'ai rater une ligne de la news, intel peut user de ces droits pour foutre le bordel et obstruer une technologie intéressante...)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil