Quelques chiffres sur WordPress : un succès en tant que système de gestion de contenu
Mais entaché par des problèmes de sécurité

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
WordPress est un système de gestion de contenu ou CMS (content management system) open source qui permet de créer et gérer différents types de sites internet (blog et site e-commerce par exemple), sans la nécessité de disposer de connaissances avancées en développement Web. Il est très flexible et offre aux développeurs des milliers de plugins tiers pour étendre les fonctionnalités de leur site WordPress. Il s’agit d’ailleurs de l’une des forces du CMS dont le succès peut assez facilement être traduit en chiffres. WordPress n’a toutefois pas que des points positifs, mais également des problèmes que son éditeur essaie de résoudre au quotidien.

Pour mieux présenter ces différents points, le site Skilled.co a compilé différentes informations sur WordPress à travers une infographie. Les données proviennent de diverses sources, y compris les sites officiels de WordPress, mais également des baromètres comme W3Tech. Pour les points les plus intéressants, on peut commencer par la place de WordPress sur le marché des CMS. Là, WordPress se taille la part du lion avec 59 % devant Joomla (6 %) et Drupal (5 %), respectivement à la deuxième et troisième place.


Il faut noter qu’en décembre 2016, plus de 45 % des sites Web utilisaient WordPress et aujourd’hui, 17 millions de sites Web utilisent ce CMS. Sa plateforme d’hébergement attire également de nombreux blogueurs dans divers domaines. Comme résultats, mensuellement, près de 70 millions d’articles sont écrits par les utilisateurs de WordPress. De nombreux sites célèbres utilisent également WordPress. Parmi les médias, c’est le cas notamment de Reuters, The Wall Street Journal, Forbes et The New York Times. Il y a également de nombreux blogs technologiques qui utilisent ce système pour gérer leur contenu.

WordPress donne accès à plus de 46 000 plugins et plus de 4000 thèmes gratuits. Pour les développeurs, il peut être également intéressant d’avoir une idée de la rentabilité des thèmes WordPress premium. Sur la plateforme ThemeForest (où l’on peut acheter et vendre des thèmes et templates WordPress, Joomla, Drupal ou Magento), 50 % des thèmes WordPress rapportent au moins 1000 euros par mois. Un taux de 25 % rapporte encore plus de 2500 euros par mois, contre 15 % pour plus de 5000 euros, 7 % pour plus de 7500 euros et 5 % pour plus de 10 000 euros par mois.

Et combien gagnent les développeurs WordPress comme salaire ? Aux États-Unis, il faut noter que le salaire moyen annuel des développeurs WordPress se situe à 79 000 $. Il est toutefois de peu inférieur à ce que gagnent les développeurs Drupal (84 000 $) et Joomla (82 000 $).


Avec son succès en tant que système de gestion de contenu et auprès des sites Web, WordPress est également très ciblé par les pirates. Parmi les CMS, il était de loin celui qui compte le plus de sites piratés au premier trimestre 2016, avec un taux de 78 %. Parmi ses principaux concurrents, Joomla n’avait que 14 % de ses sites qui avaient été piratés, contre 5 % pour Magento et 2 % pour Drupal.


Toujours côté sécurité, WordPress a été au centre de bon nombre d’évènements majeurs. En 2011 par exemple, 18 millions d’utilisateurs ont été visés par des attaques. En 2014, plus de 162 000 sites WordPress ont été la cible d’attaques DDoS. En 2016, 2,6 To et 11,5 millions de documents ont été volés durant le scandale des Panama Papers. D’ailleurs, des versions vulnérables de WordPress étaient indexées comme ayant aidé les attaquants dans la fuite des données. Juste le mois dernier, des experts en sécurité ont encore découvert une faille Zero day dans le mécanisme de réinitialisation de mot de passe de WordPress ; laquelle faille pourrait permettre à un attaquant d'obtenir le lien de réinitialisation d’un mot de passe.

Source : Skilled.co

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres sur WordPress ?
WordPress est-il plus vulnérable que ses principaux concurrents Drupal ou Joomla ?

Voir aussi :

En tant que développeur, que détestez-vous le plus dans WordPress ? Partagez votre expérience
Une faille Zero day dans le mécanisme de réinitialisation de MdP de WordPress pourrait permettre à des attaquants de prendre le contrôle


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Eric30 Eric30 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 06/06/2017 à 12:12
Mettre Magento dans cette catégorie de CMS pur est un peu réducteur... sachant qu'il s'agit d'un combo framework / cms dédié au e-commerce.

Personne ne va prendre une usine comme Magento 1 ou 2 pour créer son blog personnel.
Par contre des personnes qui prennent un outil de blogging, au hasard Wordpress, pour faire du e-commerce, ça, il y en a...
Avatar de Mercator72 Mercator72 - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 09/06/2017 à 14:07
14 % des sites CMS piratés qui fonctionnent avec Joomla, ce n'est pas la même chose que 14 % des sites Joomla qui sont piratés (comme il est mis dans l'article)...
Avatar de miss_socrates miss_socrates - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/06/2017 à 10:30
Tout est relatif: si on ne prend pas des mesures de base comme laisser l'identifiant de base admin ou ne pas mettre la version de WP et du thème à jour, il y a de plus gros risques.
Il en va de même pour les comptes bancaires, des gens n'ont pas d'antivirus ni de firewall ou utilisent d'anciennes versions comme Windows xp, le risque augmente aussi très fort.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciel embarqué temps réel (model based) H/F
Safran - Ile de France - VILLAROCHE
Ingénieur système de commande de vol H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil