L'Éthiopie suspend la connexion à Internet sur l'ensemble de son territoire
Pour prévenir les fuites à des examens officiels

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
En Éthiopie, le passage à l’équivalent de la classe de seconde et l’entrée à l’université sont sanctionnés par des examens officiels. Suite à une récente annonce de l’agence gouvernementale (National Educational Assessment and Examinations Agency - NEAEA) chargée de l’organisation de ces examens, des internautes ont rapporté la suspension totale de la connexion à Internet sur l’ensemble du territoire éthiopien.


D’après ce qui ressort du communiqué du NEAEA, la suspension de la connexion à Internet ferait partie des mesures préventives que le gouvernement a prises pour s’assurer de la tenue en toute transparence de ces examens. Le communiqué du NEAEA mentionne en effet que les sujets de l’épreuve d’anglais réservée à l’examen d’entrée à l’université avaient fuité sur Internet l’an passé. Cette suspension concernait l’examen de passage en classe de seconde qui était programmé pour le mercredi.

D’après ce que rapporte Quartz, il s’agit de la 3e suspension du genre en une année depuis la fuite des sujets de l’examen d’entrée à l’université en juillet 2016. La seconde avait eu lieu au mois d’août 2016 et compte tenu de la façon dont le gouvernement a prévu de régler cette question, l’on devrait s’attendre à une 4e suspension la semaine prochaine en marge de la préparation de l’examen d’entrée à l’université session 2017.

Ce que l’internaute a rapporté par le biais de son tweet comme étant une suspension totale des services d’Internet se serait en réalité manifesté par une baisse importante du trafic comme le montre l’outil d’analyse du trafic de Google (cf. image ci-dessous). Quoi qu’il en soit, les observateurs d’Internet Sans Frontières, une association qui promeut et défend la liberté d’expression sur Internet, ont jugé que cette mesure du gouvernement n’est pas nécessaire et qu’en leur sens elle constitue même une violation des droits numériques des populations éthiopiennes.


Sources : QUARTZ, NEAEA

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Afrinic pourrait ne plus allouer d'adresses IP aux pays africains qui suspendent l'accès à Internet à leur population


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 10:00
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
On ne rigole pas avec les fuites de sujets d'examens via internet en Ethiopie ^^
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 10:28
Et les societes dont le business depend entierement de internet* ... ils font comment ?
Je trouve ca ENORME en fait de bloquer tout le pays car ils ne savent pas gerer les fuites...

*peut etre qu'il n'y en a aucune mais vous me comprenez !
Avatar de squizer squizer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 10:34
Ruiner le PIB du pays pendant 1 jour pour éviter que quelques bachelier trichent, drôle de calcul !
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 10:43
Citation Envoyé par squizer Voir le message
Ruiner le PIB du pays pendant 1 jour pour éviter que quelques bachelier trichent, drôle de calcul !
L'intégralité des entreprises ne dépendent pas d'internet non plus...

Il existe plein d'autres solutions pour tricher et les sujets pourraient avoir fuité avant la coupure d'internet.
C'est pas super efficace comme stratégie...

Ceux qui aiment tricher deviendront peut être député un jour ^^
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 10:58
Pour les spécialistes du brouillage et du filtrage, vous avez des clients potentiels...

Citation Envoyé par squizer Voir le message
Ruiner le PIB du pays pendant 1 jour pour éviter que quelques bachelier trichent, drôle de calcul !
Il faut voir l'état de leur réseau aussi et combien d'utilisateurs réguliers sont concernés. Sans vouloir snober ce pays, je ne crois pas que ça les impacte autant que La France par exemple. Bon après il y a le souci de la liberté du communication, etc...
Avatar de Taserface Taserface - Membre régulier https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 12:20
Coupez internet n'empêche pas le fuite des sujets aujourd'hui nous avons les téléphones et on peut pas empêché les déplacement.
Moi en 2008 j'ai fait 2 fois le BEPC parce que les sujets avaient fuité sur l'ensemble du territoire de tel sorte qu'on les retrouvait avec des vendeurs/vendeuses dans la rue du coup les exams ont été suspendu et reporté . D'ailleurs j'me demande comment des sujets peuvent fuités si ce n'est une des personnes faisant partir de la commission qui ne l'a fait fuité. En plus si c'est la seule solution qu'ils trouvent (qui n'est d'ailleurs pas une solution) pourquoi ne pas faire de la coupure ciblé(sur ce j'ne sais pas comment est fourni internet en Ethiopie )
Avatar de MABROUKI MABROUKI - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/06/2017 à 13:58
BONJOUR

Il n' y a aucun rapport de cause à effet entre le laisser-aller de l'agence nationale éthiopienne et ses fonctionnaires qui permettent ces fuites presque organisées ,et le réseau Internet qui est un agneau d'innocence pour ainsi dire...!!!
Avatar de Taserface Taserface - Membre régulier https://www.developpez.com
le 02/06/2017 à 3:09
Il n' y a aucun rapport de cause à effet entre le laisser-aller de l'agence nationale éthiopienne et ses fonctionnaires qui permettent ces fuites presque organisées
L'agence dans sa totalité n'est pas responsable comme dans toute institution il y a ceux qui respectent les règles et peut-être une personne d'entre elles qui faute et celà devient la goutte qui fait déborder le vase. Je suis pas expert mais les sujets ne sortiront pas d'eux mêmes dans les enveloppes
Avatar de bistouille bistouille - Membre averti https://www.developpez.com
le 02/06/2017 à 22:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Dans le droit Éthiopien ça ne doit pas l'être.

Mais c'est bon internet c'est pas vital non plus...
C'est pas un droit humain universel...
Ah oui, c'est vrai, c'est l’Éthiopie, c'est pas un droit vital pour eux
Maintenant imagine que ça se passe en France, je doute que tu dises la même chose.

Les gouvernements de pays qui se permettent cela, cela se nomme une dictature, peu importe le motif.
Avatar de Taserface Taserface - Membre régulier https://www.developpez.com
le 02/06/2017 à 22:23
Code : Sélectionner tout
cela se nomme une dictature, peu importe le motif.
Evitons les conclusions hâtives
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil