Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : le gouvernement lance une plateforme d'assistance aux victimes de cyberattaques,
Où des professionnels pourraient leur apporter de l'aide

Le , par Malick

43PARTAGES

10  0 
France : le gouvernement lance une plateforme d'assistance aux victimes de cyberattaques,
où des professionnels pourraient les aider à restaurer leurs systèmes

Aujourd'hui, le gouvernement français a porté à l'attention du public l'information selon laquelle une plateforme d'assistance dédiée aux victimes d'actes de cybermalveillance a vu le jour. D'après les informations recueillies, cette dernière, baptisée cybermalveillance, est élaborée par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information(ANSSI), et cela en étroite collaboration avec le ministère de l'Intérieur.

En plus de l'assistance, la nouvelle plateforme se veut également un dispositif de prévention du risque numérique ; en cela elle regroupe des informations sur ce qu'est la cybermalveillance et comment se protéger. L'éditeur en ligne Reuters soutient que « la nouvelle plateforme cybermalveillance comprend un volet prévention et sensibilisation au risque numérique et constitue dans l'esprit de ses concepteurs un observatoire qui permettra de recenser ces attaques et de mieux les anticiper à l'avenir ».

À en croire ses initiateurs, la plateforme Cybermalveillance est particulièrement destinée aux particuliers, petites et moyennes entreprises et collectivités territoriales, qui, en cas d'attaque informatique, se retrouvent seuls sans accompagnement. En effet, les victimes vont dorénavant pouvoir trouver de l'aide sur cette nouvelle plateforme, où des professionnels en la matière seraient mis à leur disposition. « Cette plateforme (www.cybermalveillance.gouv.fr) vise notamment à mettre en relation les usagers avec des prestataires agréés susceptibles de restaurer leurs systèmes, en fonction du type d'attaque dont ils sont victimes », a déclaré Reuters.

Pour la gestion de ladite plateforme, un groupement d'intérêt public (GIP) dénommé Acyma a été constitué. Ce dernier regrouperait des acteurs gouvernementaux, des prestataires de service de proximité, des éditeurs de solutions logicielles et des associations de consommateurs. Il convient de préciser, qu'Acyma est pour le moment « incubée » au sein de l'ANSSI qui lui a accordé un budget d'un million d'euros pour se première année de fonctionnement. « Ce montant pourrait atteindre 2,5 millions d'euros en 2019 et être financé à terme à 25 % sur fonds publics et 75 % sur fonds privés, avec un effectif de 25 à 30 personnes en vitesse de croisière », nous rapporte Reuters qui cite un document de présentation qui aurait été remis à la presse.

Selon les éléments collectés, la plateforme d'assistance et de prévention du risque numérique Cybermalveillance sera d'abord expérimentée uniquement dans la région des Hauts-de-France, et cela jusqu'au mois octobre. À partir de là, elle sera étendue à l'ensemble du territoire. Aujourd'hui, le Luxembourg serait le seul pays à disposer d'un dispositif de ce genre.

Découvrez la plateforme Cybermalveillance

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l'idée de mettre en place une telle plateforme : utile ? Inutile ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/05/2017 à 15:16
L'initiative est intéressante.
Cela dit quand je vois le coût j'hallucine !
Je travaille dans une grande multinationale et notre équipe de 50 personnes coûte presque autant avec le matériel spécialisé qu'il doit utiliser (on développe des produits à 10-20k unité)...
A moins que dans ce domaine il faille nombre de logiciel dont les licences sont à des prix exorbitants ?
2  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/05/2017 à 17:18
Il s'agit d'une excellente initiative annoncée lors du Forum International sur la Cybercriminalité en début d'année.
Non cela ne nécessite pas de coût exorbitant en licences, mais bien plus en expérience et connaissances. Comme le serrurier auquel on fait appel en urgence parce qu'on a oublié ses clefs, je pense que le coût de la prestation est démesuré.
Le site est simple et succinct. En parcourant la liste des prestataires, à la louche, 1 sur 10 fait du conseil en sécurité. La plupart se contentent de remettre le SI ou matériel en ordre de marche et s'arrête là. Je crois que le véritable intérêt devrait être d'aider à ne plus rencontrer la même mésaventure, ou tout au moins d'adopter une véritable politique de sécurité sérieuse et fiable.
0  0