WannaCry : 386 échantillons du logiciel malveillant ont été découverts
Par les chercheurs en sécurité de Trustlook

113PARTAGES

10  0 
Les chercheurs en sécurité de Trustlook ont annoncé avoir trouvé quelques centaines d’échantillons du logiciel malveillant WannaCry. Malgré le fait que ce logiciel n’a commencé son activité, armé d’outils de la NSA qui ont fuité sur internet, qu’il y a un peu plus d’une semaine, les victimes se comptent déjà par centaines de milliers et sont réparties sur une centaine de pays.

La vitesse de propagation était telle que Microsoft s’est décidée à sortir un correctif même pour ses systèmes qu’il ne prenait plus en charge, parmi lesquels Windows XP.

Le logiciel malveillant se sert de l'exploit EternalBlue, qui a été publié avec d’autres exploits de la NSA par les Shadow Brokers. Cet exploit profite d’une vulnérabilité de sécurité qui est désormais corrigée (depuis le mois de mars pour les versions prises en charge) dans le protocole Windows Server Message Block (SMB). Puis intervient un autre outil de la NSA, baptisé DoublePulsar, qui a facilité sa propagation.

Il est possible que de nombreux échantillons de logiciels malveillants aient émergé en raison de l'empaquetage des kits d’exploitation actuellement disponibles qui ont été mis à jour pour y intégrer WannaCrys. Les premiers exemples de WannaCry, antérieurs à la version utilisée dans les attaques récentes qui se propagent comme un ver, remontent à février de cette année.

Une activité amorcée en février

C’est en tout cas ce que laisse penser Sean Whalen de VirusTotal Intelligence : « Lors de la collecte d'échantillons de WannaCry, j'ai trouvé un échantillon antérieur à la version de vers. L'échantillon a été compilé le 9 février et téléchargé sur VirusTotal le 10 février. Bien que les timestamps de compilation puissent être falsifiés, la proximité de la date de téléchargement suggère que l'horodatage de la compilation est légitime ». Même son de cloche du côté d’Avast qui a déclaré que le ransomware a commencé à être actif durant le mois de mars.

Malgré le fait que les victimes aient été très nombreuses et que même de grandes institutions comme l’opérateur de télécommunications Telefónica n’ont pas été épargnées, les rançons versées ont été relativement faibles : durant l’écriture de ces lignes, Elliptic indique que la somme se rapproche des 110 000 dollars. Ce qui peut suggérer que la crise a relativement pu être bien gérée.

L’heure des leçons ?

Mais cette attaque a également été le moment de tirer des sonnettes d’alarme. La firme de sécurité Malwarebytes a écrit dans un nouveau rapport que, compte tenu de l'absence d'autres preuves, c'est la seule manière dont WannaCry aurait pu se propager : les attaquants ont balayé Internet à la recherche de ports SMB vulnérables.

« Sans preuve autrement définitive du vecteur d'infection via des captures ou des journaux fournis par l'utilisateur, et sur la base des rapports des utilisateurs indiquant que les machines ont été infectées lorsque les employés sont arrivés au travail, nous devons conclure que les attaquants ont lancé une opération de recherche de vulnérabilité des ports SMB publics et, une fois localisés, ont utilisé des exploits SMB nouvellement disponibles pour déployer des logiciels malveillants et se propager vers d'autres machines vulnérables au sein des réseaux connectés », a écrit l’analyste senior de logiciels malveillants, Adam McNeil.

« Développer une campagne bien conçue pour identifier quelques milliers de machines vulnérables en si peu de temps permettrait la distribution répandue de ce malware sur l'échelle et la vitesse que nous avons vues avec cette variante particulière de ransomware », a-t-il continué.

McNeil a affirmé qu’il est d'accord avec Microsoft lorsque l’entreprise estime que la NSA et d'autres agences de renseignement doivent cesser de stocker des exploits et des failles qui peuvent être utilisés comme des armes numériques et tomber entre n’importe quelles mains. L'incident WannaCry n'est qu'un exemple qui vient illustrer ce qui peut arriver lorsque les failles zero day ne sont pas signalées aux entreprises concernées et conservées pour être exploitées par le gouvernement.

La convention numérique de Genève, une nécessité ?

Pour parer à ce genre d’éventualité, Microsoft avait proposé aux gouvernements du monde entier la création de l’équivalent numérique de la convention de Genève : « De même que la quatrième Convention de Genève protège depuis longtemps les civils en temps de guerre, nous avons besoin d'une Convention de Genève numérique qui engagera les gouvernements à protéger les civils contre les attaques des États-nations en temps de paix. De même que la quatrième Convention de Genève a reconnu que la protection des civils exigeait la participation active de la Croix-Rouge, la protection contre les cyberattaques de l'État-nation nécessite l'assistance active des entreprises technologiques. Le secteur de la technologie joue un rôle unique en tant que premiers intervenants de l'Internet, et nous devons donc nous engager dans une action collective qui rendra l'internet plus sûr, affirmant un rôle de Suisse numérique neutre qui assiste les clients partout et conserve la confiance du monde », a estimé Brad Smith, le président et directeur juridique de Microsoft.

Source : TrustLook, MalwareBytes

Voir aussi :

Microsoft propose aux gouvernements du monde entier la création d'une « convention de Genève numérique », que pensez-vous de ce projet ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 8:44
@koyosama

Mais non !!! il faut alterner entre la Russie la Chine et la corée du nord. Et de temps en temps les terroristes pour se souvenir que sa existe comme sa tu tapes pas toujours sur les mêmes. Effet Garantie !
5  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 13:15
C’est les états unis qui l’accusent. Pas la corée du nord.
6  1 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 13:33
Citation Envoyé par alexetgus Voir le message
Tu as vu qui est président des USA ?
Que je sache Donald Trump n'est pas expert en informatique ni en sécurité. Un président n'est pas représentatif de son état et il est fort probable qu'il ignorais l'existence même de cette personne avant que cela soit révéler officiellement ou non. C'est un peu comme dire la même chose mais 5 ans en arrière quand c'était Barack Obama qui étais bien plus cool en comparaison, les USA ne sont pas uniquement défini par leur président.
4  0 
Avatar de alexetgus
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/12/2017 à 20:56
"Haut niveau de certitude", "suspectés", "confiance raisonnable", "nous ne sommes pas les seuls à le penser", ...

En voilà un dossier solide, que des doutes !
Les USA devraient se calmer avec leurs accusations à la légère. A moins que ça ne serve leurs intérêts comme en Irak.
Comme par hasard, c'est la Corée du Nord qui est désignée. Ca tombe au bon moment ! A quand les frappes sur ce pays ?
3  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 0:45
Ah je me rappelle quand Sony a lancé la mode. Je ferais la même chose, c'est la faute à la Corée du Nord dès que je fais une bourde.
3  0 
Avatar de Pill_S
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 13:02
Y'a 6 mois tout le monde se fendait pas la gueule en se disant qu'un tel pays d'arriérés ne pourrait jamais rien pirater?

Ha oui pardon, maintenant qu'on soupçonne la CdN d'être capable de faire péter une bombe H et en plus de l'embarquer sur un missile, on revoit notre copie c'est ça?

A ce rythme-là dans 6 mois on dira qu'ils sont à la pointe dans tous les domaines high-tech?

Arrêtez de faire des plans sur la comète, la vérité c'est que personne n'en sait rien, et ça ça sent surtout l'argument foireux pour justifier (ou aider à justifier) une future attaque... mais pas informatique cette fois
3  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/05/2017 à 13:44
Ouaip.

Et ce que les politiques ne saisissent pas, l introduction de backdoors dans le chiffrement = WannaCry exposant botnet mirai; i.e, internet tombe et tous les PC sont bloques.

Un armageddon anarchiste sur le Net.

On les laisse tout reconstruire ?
2  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/05/2017 à 13:49
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Ouaip.

Et ce que les politiques ne saisissent pas, l introduction de backdoors dans le chiffrement = WannaCry exposant botnet mirai; i.e, internet tombe et tous les PC sont bloques.

Un armageddon anarchiste sur le Net.

On les laisse tout reconstruire ?
C'est même mieux que sa, moi j'attends un virus de ce genre sur tous les appareils connectées.
J'ai hâte que nos frigo et lave linge connectées choppe un virus et crée une belle attaque DDOS sur les big brother.

Mr Michu tellement ignorant ne fera jamais aucune manip pour arrêter le massacre, bref tous vas s’effondrer avec de belles erreurs 500 serveur surchargées

En voulant nous connectées à outrances, ils aurons construits leurs propre tombe.
2  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/05/2017 à 20:37
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Connecter un frigo ou un lave-linge à Internet, non mais allo quoi ...
ou pire encore, imagine un téléphone connecté à internet, et qu'en plus on se baladerait avec en permanence, "LOL", aucune chance que ça arrive un jour heureusement...
2  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/12/2017 à 18:33
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Ou est-ce que j'ai parle de CdN et de la Russie ? T'avais envie de parler pour rien dire apparement....
Ça n'est pas une envie, c'est juste que c'est précisément le sujet du fil : "WannaCry : les États-Unis incriminent officiellement la Corée du Nord". Et toi tu réponds à ce fil par : "Il y en a vraiment encore qui pensent que les USA de Trump sont credible?". Ma réponse à TA question va donc directement dans le sens du fil concernant les USA et la Corée du Nord. Contrairement à toi, sur cette affaire, j'ai beaucoup plus de raison de croire les USA que les Coréens ... d'où mon intervention précédente.
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web