Android Go : Google lance une version allégée de son OS mobile
Livrée avec un Play Store optimisé et conçue pour les terminaux d'entrée de gamme

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Les terminaux d’entrée de gamme devront bénéficier des dernières nouveautés d’Android, c’est l’annonce faite par Google durant sa Google I/O qui se tient cette semaine. Le géant de la recherche a dévoilé Android Go, une version allégée de son OS mobile conçue spécifiquement pour les appareils d’entrée de gamme, et plus précisément les terminaux dotés d’un gigabit de RAM ou moins. Avec Android Go, même les appareils avec 512 Mb de mémoire vive pourront fonctionner de façon optimale et faire tourner les dernières applications, offrant une bien meilleure expérience d’utilisateur.


La stratégie adoptée par Google avec Android Go est très similaire à celle de l’initiative Android One, un programme lancé durant la Google I/O de 2014. Les deux initiatives ont des objectifs communs puisqu’elles ciblent les marchés émergents. Lors de l’introduction d’Android One, Google avait annoncé qu’il était en quête d’un autre milliard d’appareils intelligents dans les marchés émergents. Avec Android Go, Google cible la même catégorie d’utilisateurs ainsi que les utilisateurs qui ont choisi de ne pas mettre à niveau leurs terminaux durant les deux dernières années, l’une des causes principales de la fragmentation d’Android.

Android Go va être doté d’une interface utilisateur et un noyau optimisés pour les appareils bon marché. Les terminaux d’Android Go seront livrés aux utilisateurs avec une version allégée du Play Store et des applications optimisées pour requérir moins de mémoire et tourner sur les processeurs lents. Avec Android Go, Google a annoncé son programme « Building for Billions » conçu pour aider les développeurs à créer des applications pour les marchés émergents et les appareils bon marché. Les premiers téléphones tournants sous Android Go devront être lancés sur le marché en 2018.

Android Go constitue une nouveauté intéressante qui vient s’ajouter à la pléthore de produits et services de la firme. Le géant de la recherche a annoncé que son OS mobile compte désormais 2 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde, faisant d’Android le maitre incontesté des systèmes d’exploitation mobiles. Mais Android est toujours hanté par le problème de la fragmentation. Si le nombre d’utilisateurs de l’OS dépasse de loin iOS d’Apple, le nombre d’appareils tournant sous la dernière version, Android Nougat, reste très faible. Une grande partie des deux milliards d’utilisateurs actifs d’Android continue d’utiliser des versions antérieures de l’OS et des appareils d’entrée de gamme.

La plupart de ces appareils bon marché se trouvent dans les pays émergents comme l’Inde, un pays où le segment de l’entrée de gamme est roi. En 2014, lorsque Google a lancé le programme Android One, les terminaux de moins de 200 dollars présentaient 78 % des ventes de smartphones dans le pays. La plupart de ces terminaux sont dotés bien évidemment de processeurs lents et de moins d’un GB de RAM.

Si Android One n’a pas vraiment contribué à changer le monde comme l’a espéré Google, le lancement d’Android Go pourrait enfin permettre au géant de la recherche d’unifier les milliards d’appareils tournant sous Android et régler le problème de la fragmentation.

Avec Android Go, Google a annoncé le lancement de YouTube Go, une version spéciale de l’application de streaming vidéo conçue spécifiquement pour les utilisateurs avec une connexion de données mobiles limitée. Cette application avait déjà été lancée en Inde au début de cette année et a reçu l’éloge des utilisateurs. YouTube Go permet aux utilisateurs d’accéder à un aperçu des vidéos avant de consommer leurs données mobiles pour les regarder. Les vidéos pourront aussi être sauvegardées sur les appareils pour les regarder en mode hors ligne plus tard. YouTube Go permet même le partage de vidéos sans connexion grâce à une fonctionnalité de partage peer-to-peer. Android Go va inclure également une version optimisée du Play Store et mettra en avant les applications conçues spécifiquement pour les terminaux les moins puissants. Google a informé que ces applications ne devront pas dépasser les 10 Mb, supporteront les processeurs lents et ne devront pas nécessiter forcément une connexion Internet pour fonctionner.

Le lancement d’Android go constitue une bonne nouvelle pour les développeurs qui font face à la fragmentation d’Android. En effet, une grande portion des utilisateurs utilisent toujours Android Jelly Bean et Kit-Kat, on en conclut donc qu’il reste encore un marché de l’entrée de gamme à cibler par l’industrie du mobile.

Source : Inquisitr

Et vous ?

Pensez-vous que cette version allégée d'Android va régler le problème de fragmentation de l'OS mobile de Google ?

Voir aussi :

Google lance la première bêta d'Android O, elle apporte de nombreuses fonctionnalités pour améliorer la sécurité et l'expérience des utilisateurs
Google I/O : le langage de programmation Kotlin officiellement supporté pour le développement Android, à partir d'Android Studio 3.0
La première préversion d'Android Studio 3.0 disponible avec le support de Kotlin, plus de fonctionnalités Java 8 et bien plus encore


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de zippedfire zippedfire - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 18/05/2017 à 20:08
Très bonne idée, ça devrait permettre à beaucoup de monde d'utiliser Android sur des appareils peu puissants (heu j'ai un Atari 520STF qui traîne, vous pensez que ça marchera?)

PAr contre attention à la distinction bit / Byte (notez la minuscule / majuscule).
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciel embarqué temps réel (model based) H/F
Safran - Ile de France - VILLAROCHE
Architecte / concepteur électronique numérique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur statisticien H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil