Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Découvrez Castle Game Engine, un moteur 3D open source écrit en Free Pascal
Et spécialisé dans la réalisation de jeux

Le , par gvasseur58

0PARTAGES

Un moteur 3D écrit en Free Pascal et spécialisé dans la réalisation de jeux retient mon attention depuis quelque temps sans que j'aie (hélas !) vraiment le temps d'en apprécier toutes les qualités : il s'agit de Castle Game Engine développé essentiellement par Michalis Kamburelis. S'il sort de l'ordinaire, c'est surtout qu'il ne se contente pas d'aligner des performances et des fonctionnalités plus ou moins virtuelles, mais qu'il s'accompagne de jeux réellement produits avec lui .


Free Pascal oblige, les plates-formes fixes utilisables à partir de la même base de code sont nombreuses : Linux, Windows, Mac OS X, FreeBSD, en 32 et 64 bits. Du point de vue mobile, Android et iOS sont pris en charge. Il est même possible de produire des plugins pour les navigateurs qui supportent NPAPI sous Windows et Linux.

Les fonctionnalités graphiques sont elles aussi nombreuses et puissantes : construction de scènes, effets dont les ombres, les miroirs et le plaquage de relief (bump mapping), contrôle de l'éclat, shaders, travail sur les textures, anti-crénelage... Elles sont par ailleurs prolongées grâce à l’implémentation déjà réalisée de fonctionnalités liées aux jeux comme la gestion des niveaux et des joueurs, des créatures dotées d'intelligence artificielle ou des objets, mais aussi la détection des collisions.



Au niveau des formats pris en charge, on retiendra X3D (un format ouvert), mais aussi Collada, 3DS, WaveFront OBJ, MD3, STL, et Spine. Cette polyvalence permet d'utiliser des logiciels comme Blender pour la création des scènes désirées.
De nombreux formats d'images (png, jpg, bmp, ppm...) et des polices variées (via la bibliothèque FreeType) sont eux aussi pris en charge, ainsi que les animations.



Les fonctionnalités annexes n'ont pas été oubliées. Ainsi, le son est utilisable grâce à OpenAl. Il en est de même des vidéos avec ffmpeg. Au niveau intégration à Lazarus, le moteur offre des composants intégrables à la palette habituelle du programmeur. Comme indiqué au début de ce billet, l'ensemble est accompagné de nombreux exemples... qui fonctionnent !


Dès que j'aurai un peu de temps, j'essayerai d'approfondir l'utilisation de ce moteur prometteur et de réaliser un mini-jeu pour la communauté de developpez.com .

Et vous ?

Que pensez-vous de Castle Game Engine ?

L'avez-vous déjà essayé ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !