Gartner estime que les DSI doivent préparer l'entreprise pour des changements dans les priorités d'embauche
Face à la montée en puissance de l'IA

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Les DSI ont un rôle majeur à jouer dans la préparation des entreprises pour l'impact que l'intelligence artificielle (IA) aura sur la stratégie commerciale et l'emploi humain, selon Gartner. Comme plusieurs rapports l’ont déjà indiqué, celui de Gartner ne manque pas de projeter qu’en 2022, les machines intelligentes et les robots pourraient remplacer des professionnels hautement qualifiés dans des tâches en médecine, en droit et même en informatique.

« L’économie de l'IA et de l'apprentissage par la machine conduira à de nombreuses tâches réalisées par des professionnels qui deviennent des utilitaires à faible coût », a déclaré Stephen Prentice, vice-président chez Gartner. « Les effets d'IA sur différentes industries forceront l'entreprise à ajuster sa stratégie commerciale. De nombreuses industries concurrentielles et à marges élevées deviendront plus comme des utilitaires, car l'IA transformera le travail complexe en un service mesuré que l'entreprise paie, comme l'électricité ».

Pour Gartner, les effets que l’IA aura sur l'entreprise vont dépendre de son industrie, ses affaires, son organisation et ses clients. Prentice a cité l'exemple d'un avocat qui subit une période d'éducation et de formation longue et coûteuse. Toute entreprise qui embauche des avocats doit payer un salaire et des avantages suffisamment importants pour compenser cette formation pour chaque avocat successif qu'il embauche. D'autre part, une machine intelligente qui se substitue à un avocat exige également une période de formation longue et coûteuse. Mais après la première machine à puce, l'entreprise peut ajouter autant de machines à puce qu’elle le désire, moyennant un coût supplémentaire.

Les services financiers sont une autre industrie où des emplois tels que l'amorçage des prêts et l'ajustement des sinistres d'assurance pourraient être automatisés. Cependant, alors que Gartner prévoit que l'IA ait un impact sur le nombre d'emplois dans certaines industries, le cabinet estime également que beaucoup d'autres en bénéficieront, car l'IA et l'automatisation s'occupent de tâches routinières et répétitives, laissant plus de temps à la main-d'œuvre existante pour améliorer les niveaux de service, gérer des aspects plus difficiles de leurs activités et même atténuer leurs niveaux de stress dans certains environnements à haute pression.

Pour Gartner, les DSI doivent préparer l'entreprise pour les changements dans les priorités d'embauche. « En fin de compte, l'IA et les humains vont se différencier les uns des autres », a déclaré Prentice. « L'IA connaît plus de succès dans la résolution de problèmes raisonnablement bien définis et étroits, alors que les êtres humains excellent à la définition des problèmes qui doivent être résolus ainsi qu’à la résolution de problèmes complexes. Ils apportent un large éventail de connaissances et de compétences à supporter et peuvent parcourir des problèmes de diverses façons. Ils peuvent collaborer les uns avec les autres et, lorsque les situations changent de manière significative, les humains peuvent s'adapter ».

Gartner estime que les DSI gagneraient à utiliser la vision quinquennale de l'entreprise pour élaborer un plan visant à atteindre le juste équilibre entre l'IA et les compétences humaines. Une trop grande automatisation axée sur l'IA pourrait rendre l'entreprise moins flexible et moins capable de s'adapter à un paysage concurrentiel en mutation. Cette approche aidera également les employés à savoir où et comment l’IA sera utilisée au sein de l’entreprise.

Gartner pense que l’IA va inciter les DSI à restructurer les opérations informatiques. L’IA pourrait remplacer de nombreuses fonctions de routine de l'organisation informatique, en particulier du côté des opérations, telles que l'administration du système, le service d'assistance, la gestion de projet et le support d'applications.

Gartner envisage la possibilité que certains rôles disparaissent, mais estime que l’IA va améliorer certaines pénuries de compétences et que l'organisation informatique dans son ensemble se concentrera de plus en plus sur un travail plus créatif qui va permettre à l’entreprise de se différencier.

« Le DSI devrait charger l'équipe d'architecture d'entreprise d’identifier les rôles informatiques qui deviennent des utilitaires et créer un calendrier pour ces changements devenant possibles », a déclaré Prentice. « Travailler avec les RH afin de s'assurer que l'entreprise dispose d'un plan visant à atténuer les perturbations que provoque l'IA, par exemple en offrant une formation et un perfectionnement pour aider le personnel opérationnel à occuper des postes plus créatifs ».

Source : Gartner


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de marsupial marsupial - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/05/2017 à 12:33
En dehors des prédictions de Gartner et des considérations techniques, il existe un vecteur indispensable à l'avènement de l'IA : la croissance économique. Bien que celle-ci ait connu une forte décélération lors de la crise financière, elle reste globalement positive. Sera-t-elle suffisante dans les 5-10 ans à venir pour absorber le rendement promis ? A court terme, cela semblerait; au moins à la lecture des indicateurs.
Offres d'emploi IT
Ingénieur Etudes et Développement PHP (H/F)
SMILE - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Data Ingénieur F/H
Zenika - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Développeur(se) Fullstack Web
adveez - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil