Avec son offre Data Cloud, Oracle pourrait faire de la vente de vos informations aux régies publicitaires
Un point clé de ses activités

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Avec son offre Data Cloud, Oracle propose aux entreprises d'utiliser les données des consommateurs pour informer et mesurer leur marketing : « Nous le faisons en fournissant des données en tant que service (DaaS) pour vous aider à vous connecter avec le bon client, à personnaliser chaque interaction et à mesurer l'efficacité de chaque engagement », indique l’éditeur sur la page réservée à son offre.

Pour améliorer sa plateforme, l’entreprise a développé plusieurs stratégies parmi lesquelles le rachat de Moat, une entreprise spécialisée dans le suivi de la performance publicitaire en ligne. Rappelons que la plateforme Moat suit les habitudes de navigation et de visite sur les postes de travail, les terminaux mobiles et également les TV connectées. Cet outil analytique est capable de séparer le trafic non humain afin que les annonceurs ne paient pas les clics des robots et quantifient l'audibilité et la visibilité des publicités.

Data Cloud est principalement alimenté par trois types de sources : les éditeurs, comme Forbes et Edmunds, les programmes de fidélisation de détail et les courtiers de données traditionnels comme Experian et IHS.

À tout cela s'ajoute une base de données de 5 milliards de profils de consommateurs, alimentée par 15 millions de sources de données. Bien entendu, tous les profils ne correspondent pas à une personne unique étant donné qu’une personne peut avoir plusieurs profils. Néanmoins, par l’entremise d’Eric Roza, le vice-président de Data Cloud, Oracle a affirmé détenir des informations sur des milliards de personnes. En utilisant des techniques de science des données, Oracle travaille à faire correspondre l'activité d'un navigateur à d'autres, afin que les entreprises puissent s'assurer que les mêmes annonces s'affichent aux personnes sur leurs smartphones, tablettes et ordinateurs.

Data Cloud constitue également le fondement des fonctionnalités d'apprentissage machine dans un autre logiciel Oracle. L'un des problèmes rencontrés par les entreprises qui se lancent dans l'apprentissage machine est d'obtenir des ensembles de données suffisamment larges pour créer des modèles précis et Data Cloud peut aider à le surmonter.

Mais les avantages sont principalement supportés par les clients commerciaux d'Oracle, qui gagnent plus d'argent en raison de l'utilisation de services améliorés de Data Cloud. L'avantage pour les consommateurs dont les données sont utilisées est moins défini.

Oracle n'est pas seul dans ce genre de suivi : il existe de nombreuses entreprises qui optent pour collecter les données sur leurs utilisateurs et les revendre à d’autres entreprises. Cependant, la différence entre Data Cloud et le business de publicité de Google est que les utilisateurs pourraient ne pas savoir que leurs activités sont sauvegardées pour être revendues ou alors à quel point leurs activités sont partagées.

En effet, les partenaires qui alimentent Data Cloud en informations doivent certifier à Oracle qu’ils ont la permission des utilisateurs pour le faire. Et ladite permission se résume généralement à une phrase perdue au milieu d’une longue politique de confidentialité. D’ailleurs, plusieurs sites n’évoquent même pas le nom Data Cloud.

« Typiquement, parce que ces choses sont une pratique très courante maintenant, il y a une déclaration plus généralisée [comme] une version de “nous utilisons ces données pour informer alimenter notre propre publicité et sélectionner des partenaires tiers” », a déclaré Roza.

Les utilisateurs peuvent se retirer de la collecte de données de différentes façons, selon Roza. Oracle permet aux utilisateurs d'installer un cookie spécial dans chacun des navigateurs qu'ils utilisent pour empêcher le suivi. Toutefois, la suppression du cookie ou l'utilisation d'un nouveau navigateur effacerait cette protection. Notons également que certains éditeurs peuvent permettre aux clients de se retirer du partage des données, et les groupes de l'industrie de la publicité acceptent également l'exclusion.

Mais en fait, savoir si vous êtes ou non inclus dans Data Cloud est la première chose à faire, même si elle n’est pas la plus simple.

Source : Oracle Data Cloud, Oracle (vie privée)

Voir aussi :

Oracle annonce l'acquisition de Moat, une firme d'analyse et de technologie publicitaire, pour renforcer sa position sur le marché


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Architecte / concepteur électronique numérique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Expert Technico Fonctionnel Sharepoint H/F
Safran - Ile de France - Corbeil (91)
Ingénieur produit (Landing gear) H/F
Safran - Ile de France - MASSY Hussenot

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil