En tant que développeur, comment faites-vous pour éviter les interruptions par les personnes environnantes ?
Des chercheurs préconisent FlowLight

380PARTAGES

9  1 
Quelle(s) solution(s) utilisez-vous pour ne pas être interrompu par des collègues au travail ?
En entreprise, les professionnels y compris les développeurs ne peuvent travailler en autarcie. Ainsi, en plus de réaliser leur cahier de charge dans la gestion d’un projet, ils doivent également répondre aux différents mails, aux appels téléphoniques, aux collègues de travail, prendre part aux réunions qui peut-être n’ont aucun lien avec leurs missions premières, etc.

A priori, cela ne pose pas de problème jusqu’à ce qu’on en vienne à des moments où le développeur a besoin d’une concentration absolue pour écrire par exemple un algorithme plutôt complexe nécessaire pour avancer dans le projet qu’il a à terminer. Généralement, les emails, les appels téléphoniques peuvent être relativement faciles à gérer. Mais lorsqu’il s’agit des interruptions physiques comme des collègues qui s’invitent de manière intempestive dans votre espace de travail pour vous interrompre dans votre tâche, cela peut être difficile à éviter.

En plus de ralentir la progression du travail, ces interruptions peuvent avoir de lourdes conséquences comme favoriser des erreurs dans le code d’un développeur lorsqu’il se remet à la tâche après l’interruption causée par la tierce personne. Ainsi, pour éviter ces interruptions occasionnées par les personnes environnantes, certains vont par exemple envisager le port d’un casque fermé afin de se soustraire des bruits environnants. Cette solution qui fonctionne pour les bruits reste par contre inefficace contre l’interruption causée par les personnes physiques.

D’autres vont par exemple préférer fermer la porte de leur bureau. Si cela peut mettre le développeur à l’abri des regards indiscrets, ce dernier ne pourra pas par contre boucler à double tour la porte de son bureau d’autant plus qu’il doit rester accessible en cas de besoin. Les personnes pourront donc toujours interrompre son activité de manière inopinée et bien souvent pour des raisons superflues. D’autres encore vont utiliser la lumière d’une couleur particulière sur leur bureau pour signaler qu’ils sont occupés. Cela reviendra à gérer manuellement l’état de la couleur de la lumière qui pourrait rester dans un état particulier faisant croire que vous êtes occupé alors que ce n’est plus le cas. Enfin, d'autres vont simplement appliquer un sticker « Ne pas déranger » à l'entrée de leur espace de travail, mais qui peut être vite oublié si le statut d'occupation a changé.


Selon une étude publiée dans la revue Organization Studies en 2011, les interruptions face à face représentent un tiers de plus que celles occasionnées par les courriels et les appels téléphoniques. Pour permettre aux professionnels de rester concentrés et ne pas être interrompus par les personnes autour, des chercheurs de l’Université de British Columbia (UBC) ont conçu une solution non pas nouvelle, mais ingénieuse baptisée FlowLight.


FlowLight est une application qui gère un équipement auquel sont reliées des diodes électroluminescentes qui basculent au rouge ou au vert en fonction de l’interaction avec le clavier et la souris. L’application dispose d’un traqueur pour calculer l’état d’interruption de l’utilisateur à la volée et un gestionnaire d’état pour gérer l’état en cours de l’utilisateur. En plus d’utiliser les interactions avec le clavier et la souris pour déterminer le statut d’interruptibilité de l’utilisateur, FlowLight exploite également les données provenant de ces applications Skype for Business, les systèmes de messagerie instantanée et de vidéoconférence et Office 365, pour faire savoir à l’entourage de l’utilisateur que celui-ci est occupé et ne souhaite pas être dérangé.

Bien évidemment, certains diront que cela n’empêchera pas un collègue ou une tierce personne de venir vous interrompre dans votre travail. À ce sujet, l’Université de Zurich, ABB Corporate Research, et d’autres chercheurs ont mené une étude avec 449 travailleurs de 12 pays et 15 sites d’une entreprise multinationale afin de déterminer les conséquences de FlowLight sur le comportement des individus dans les environnements de travail. Après analyse des résultats, les chercheurs rapportent que FlowLight a réduit le nombre d’interruptions des participants de 46 %, avec peu d’impact sur les interruptions importantes. En outre, les chercheurs déclarent que FlowLight a permis « ;de mieux connaître le coût des interruptions au travail, et les participants se sont sentis plus productifs en utilisant FlowLight ;».

Bien que les résultats de l’étude soulignent que FlowLight ait réduit sensiblement les interruptions, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander s’il n’existe pas de solutions encore plus efficaces.

Source : NBC News, University of British Columbia

Et vous ?

Quelles solutions utilisez-vous pour éviter les interruptions de travail causées par les tierces personnes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/05/2017 à 20:57
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Pourquoi ne pas dire tout simplement à ses collègues qu'on ne souhaite pas être dérangé car on a beaucoup de boulot ? Je vous jure qu'ils peuvent comprendre...
Tu as des collègues vraiment sympas. garde-les le plus longtemps possible car des collègues de cette race, c'est plutôt rare.

Je peux te garantir que ni le casque, ni le sticker sur la porte, ni tout autre artifice n’arrête le collègue qui ne peut même pas concevoir le fait que tu as besoin de calme et de concentration et qu'il te dérange quand lui, il a envie de te parler.
Quand il s'agit d'un simple collègue, tu peux l'envoyer balader, quand il s'agit de ton supérieur hiérarchique c'est plus délicat.
Un simple collègue te dérangera, souvent, pour quelque chose de relativement utile. Ton supérieur, lui, ça sera pour te dire qu'il vient d'avoir une idée géniale (comprendre, bien foireuse, évidemment), qu'il est en train de te préparer un mail qu'il t'enverra demain pour expliquer tout ça, mais qu'il est dore et déjà venu te dire oralement le contenu du mail. Bien évidemment, idée géniale à mettre dans le prochaine version qui ne sera pas développée avant plusieurs mois.

Rigolez-pas, je le vis au quotidien depuis 3 ans, et plusieurs fois par jour. Heureusement plus que pour quelques jours.
12  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/05/2017 à 22:12
L'entreprise citée dans l'article a juste pondu un énième outil de flicage... L'employeur va comptabiliser et comparer les heures où la lampe est "verte" pour chaque employé chaque mois et punir ou harceler selon son humeur du jour.

En France métropolitaine, le chef de projet s'en fout royalement qu'une diote soit rouge, il n'a aucune envie d'être contrecarré dans son autorité. S'il a décidé d'interrompre un programmeur, il ne va clairement pas se priver.
11  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 17/05/2017 à 15:04
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Alors que c'est pas si terrible, les gars sont clairement pas à plaindre, ce sont quand même des types qui bossent dans un bureau... Donc niveau pénibilité du job on repassera (c'est de la pénibilité psychologique, donc ça va).
Oui, y'a des boites où les gens partent en dépression ou se suicide, mais c'est pas grave, ils ont un emploi de bureau, de quoi ils se plaignent ???

C'est pas parce qu'un mec ne travaille pas dehors comme un maçon ou un charpentier, ou qu'il a un boulot "moins physique", que les conséquences psychologiques ou même physiques sont moins graves...

Décidément peu importe le sujet, je n'arrive jamais à te comprendre, tu fais des pataquès sur des trucs dont tout le monde se fou, mais quand il y a des risques pour la santé ou la vie de personnes bah "ça va, c'est pas si grave"...
8  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 9:27
En Open Space il est impossible de ne pas être dérangé, il y a du bruit partout.
Écouter de la musique aide un peu.

Bon de toute façon on ne peut être concentré à fond que pendant 20 minutes sans interruption.
Ce n'est pas grave d'être régulièrement déconcentré.
Quand t'es trop longtemps concentré sur la même chose tu bloques, il faut changer d'air pour prendre du recul.

Je pense que ça vous est déjà arrivé d'être bloqué sur un truc au bureau et en y repensant chez vous le soir, vous trouvez la solution.
7  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 9:42
Le pire c'est de développer à côté d'une équipe de show men.
Ils en ont strictement rien à cirer, quand ils parlent il faut qu'un max de personnes entendent.

Hier, je galérais sur une solution en Perl depuis 2h.
A 30 min de prendre mon train, j'ai trouvé le filon lol ("dev lumière" et test) et c'est à ce moment là, qu'un show man vient papoter avec un autre derrière moi

Par analogie: un peu comme le chat qui vient se frotter à toi alors que tu t'endors sur le divan.

Pour répondre à la question: je me conditionne pour ne pas entendre le bruit quand c'est trop terrible.
6  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 10:52
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Le pire c'est de développer à côté d'une équipe de show men.
Ils en ont strictement rien à cirer, quand ils parlent il faut qu'un max de personnes entendent.

Hier, je galérais sur une solution en Perl depuis 2h.
A 30 min de prendre mon train, j'ai trouvé le filon lol ("dev lumière" et test) et c'est à ce moment là, qu'un show man vient papoter avec un autre derrière moi

Par analogie: un peu comme le chat qui vient se frotter à toi alors que tu t'endors sur le divan.

Pour répondre à la question: je me conditionne pour ne pas entendre le bruit quand c'est trop terrible.
Non, le pire c'est ce que j'ai, 2 personnes à la même marguerite de bureau que moi qui eux font du support téléphonique avec les techniciens qui sont sur les lignes de production avec donc des grosses machines qui font pleins de bruits et faut gueuler pour qu'ils entendent. Bref, une boite qui n'a rien compris aux open space. ils ont mélangé des métiers différents et sans liens entre eux dans le même espace (bon, le gars qui a pris la décision, lui il a son bureau à lui hein, faut pas déconner)
6  0 
Avatar de jjoule
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/05/2017 à 8:32
l'open space est une hérésie du monde moderne.
6  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 17/05/2017 à 16:20
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous avez beaucoup de mal à comprendre.
C'est pas un collègue qui fait un peu de bruit qui va te pousser au suicide ou à la dépression...
C'est le harcèlement de la hiérarchie, le stress, le manque de sens d'un travail dans un bureau, etc.

Plus les gens sont privilégiés plus ils sont chiants.
Stress qui peut être provoqué par le bordel ambiant de l'open-space, qui fait que tu fais moins bien ton travail, et qui du coup, va pousser ta hiérarchie à te harceler... Et la boucle est bouclée.

C'est sûr que ce n'est pas un seul collègue qui fait un peu de bruit qui va te déranger (encore que, si il fait un peu de bruit en permanence, ça va quand même finir par te taper sur le haricot), maintenant, à part quelques cas exceptionnels (comme pour el_slapper il me semble, où ils ont je ne sais plus combien de m² pour pas grand monde), on général, tu n'as pas un "open-space" lorsque vous n'êtes que 2...

Et quand tu commences à être 5/6 ou plus, si chacun de tes collègues fait "un peu de bruit", le cumul de tous fait que cela devient vite le bazar et que cela peut vite devenir insupportable. Alors après oui, il peut y avoir des solutions comme écouter de la musique, encore faut-il que cela soit toléré par la direction (par exemple chez nous, même en étant seul dans le bureau, les écouteurs et la musique sont interdits...).

C'est pas une question d'être chiant, c'est juste que tu as ton point de vue en tête, avec tes idées basées sur on ne sait pas à partir de quoi, et que tu ne te rends pas compte de ce que vivent certaines personnes au travail, même avec un emploi de bureau, et que tu minimises cela comme si ce n'était pas grave...

Pour faire un parallèle avec un sujet que tu aimes bien, c'est comme si je disais que ce n'est pas grave si l'UE fait couler la France et que l'on a de plus en plus de gens au chômage ou au RSA, après tout, y'a des gens plus malheureux dans d'autres pays, même au RSA on est des privilégiés. Cela dit, je doute fortement que tu serais quand même prêt à te contenter du RSA toute ta vie... ?

Ce n'est pas parce qu'il existe pire ailleurs, qu'on ne peut pas dénoncer / relever certains problèmes, sans forcément être "chiant" car déjà privilégié.

Edit : ce n'est pas moi qui te moinsse hein, je ne peux plus mettre de pouces rouges depuis début février
6  1 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/05/2017 à 10:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Peut être qu'en présentant les avantages du télé travail et en rassurant l'entreprise elle pourrait vous accorder un jour de télé travail pour raison exceptionnel.
Malheureusement tu vis dans un monde de bisounours.
C'était autorisé, mais ils sont revenus en arrière car il y a eu des abus.

Oui, généralement ça fonctionne bien, mais il suffit qu'une ou deux personnes abusent pour que ce genre de système s'effondre...

Je me demande tout de même dans quel genre d'entreprise tu bosses pour avoir une vision si simpliste (ou gentille peut-être ?)
6  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 15:13
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Quand il s'agit d'un simple collègue, tu peux l'envoyer balader, quand il s'agit de ton supérieur hiérarchique c'est plus délicat.
Un simple collègue te dérangera, souvent, pour quelque chose de relativement utile. Ton supérieur, lui, ça sera pour te dire qu'il vient d'avoir une idée géniale (comprendre, bien foireuse, évidemment), qu'il est en train de te préparer un mail qu'il t'enverra demain pour expliquer tout ça, mais qu'il est dore et déjà venu te dire oralement le contenu du mail. Bien évidemment, idée géniale à mettre dans le prochaine version qui ne sera pas développée avant plusieurs mois.

Rigolez-pas, je le vis au quotidien depuis 3 ans, et plusieurs fois par jour. Heureusement plus que pour quelques jours.
Pire, quand il s'agit du client qui ne bite rien à rien de rien, qui ne connait même pas le métier de sa propre boite, mais qui veut se faire mousser devant son N+1 et son N+2.
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web