Facebook : la proportion des codes écrits par les femmes et rejetés est supérieure à celle des hommes
Serait-ce un problème de partialité ?

Le , par Malick, Community Manager
Plusieurs médias ont relayé aujourd'hui l'information selon laquelle Facebook serait actuellement confronté à un réel problème de sexisme. Pour rappel, ce terme est une idéologie se fondant sur l'adhésion à des croyances discriminatoires basées sur le critère du sexe. Il s'appuie en partie sur des stéréotypes de genre, c'est-à-dire des croyances concernant les caractéristiques généralement associées aux femmes et aux hommes.

D'après les éléments collectés auprès des différentes sources, tout est parti d'une analyse qui aurait été effectuée par un ancien employé de Facebook dont le nom n'a pas été précisé. Ce dernier, au terme de ses travaux, aurait affirmé que les codes qui sont écrits par les femmes ingénieures étaient moins susceptibles d'être acceptés au sein du système interne d'évaluation de la firme, comparés à ceux écrits par leurs homologues masculins. En effet, il se trouve que les rejets enregistrés sur les codes proposés par la gent féminine dépassent largement ceux proposés par les hommes de 35 %. Selon certains analystes, cela voudrait dire que les contrôles effectués sur les travaux effectués par les femmes sont plus rigoureux que ceux effectués sur les travaux fournis par les hommes.

Selon l'éditeur The Wall Street Journal, c'est en réponse aux accusations venant de son ex-employé que Facebook a commandité une deuxième étude qui a été confiée à Jay Parikh (Head of Engineering and Infrastructure, Facebook). Il aurait été demandé à ce dernier de mener une enquête approfondie afin d'identifier les éventuels problèmes relatifs à cette situation.

Au terme de son enquête, le sieur Jay Parikh aurait conclu que l'ensemble des rejets de code qui ont été évoqués ne sont pas liés au genre, mais plutôt au statut de l'employé en l'occurrence le rang d'ingénieur. Cependant, à l'annonce des résultats de l'enquête de Parikh, plusieurs employés de Facebook se seraient mis à faire des prévisions, notamment en se disant que la société n'allait pas faire des efforts pour promouvoir les femmes ingénieures à un rang supérieur, cela au même rythme d'avancement enregistré chez les hommes. À en croire l'éditeur The Wall Street Journal, certains employés auraient avancé l'argument selon lequel les femmes ingénieures présentent souvent leur démission avant d'être promues, d’où la faible présence des femmes au sein de la société. Pour preuve, le personnel chez Facebook serait constitué de 33 % de femmes ; et parmi ces dernières, il semble que seuls 17 % occupent des postes relatifs à la technique, et 27 % sont dans des postes de direction.

Face à cette situation, un porte-parole de Facebook se serait prononcé en affirmant que la première analyse effectuée par son ex-employé était incomplète et inexacte, car basée sur des données à caractère relatif. Toutefois, aucune annonce officielle n'a encore été publiée par Facebook.

Source : The Wall Street Journal

Et vous ?

Que pensez-vous de cette situation chez Facebook ?

Pensez-vous qu'il s'agisse d'un problème de partialité entre les genres au sein de Facebook ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 03/05/2017 à 8:19
Suffit d'anonymiser le système de revu de code et il verront bien si c'est un vrai problème de sexisme ou que tout simplement le code produit est de moins bonne qualité.
Avatar de ternel ternel - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 03/05/2017 à 9:31
Mon avis, c'est que le sexisme de la revue de code est probablement la conséquence du sexisme dans la formation.
Avatar de laerne laerne - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 03/05/2017 à 12:14
Citation Envoyé par ternel  Voir le message
Mon avis, c'est que le sexisme de la revue de code est probablement la conséquence du sexisme dans la formation.

Plus d’inconfort dans la formation, plus d’inconfort sur le lieu de travail, plus d'inconfort à tout les niveaux qui peuvent se traduirent en vilaine stats qui renforce la perception négative des femmes qui renforcent l'inconfort…

C'est le biais sociétal. Je ne sais pas comment on le brise.
Avatar de sbeex sbeex - Membre actif https://www.developpez.com
le 03/05/2017 à 12:22
Si ces messieurs les professeurs arrêtaient d'être trop gentils avec les filles et qu'ils étaient aussi dur qu'avec les geeks mâles qu'ils veulent rendre meilleur et encore meilleur -> ben elles seraient meilleures dans le monde professionnel

Nan plus sérieusement: je pense qu'il suffirait d'anonymiser les données Et bon je dois avouer que je trouve qu'en générale mes collègues féminine sont beaucoup plus à cheval sur les coding guidelines que certains hommes.
Avatar de LuCiFeR-III LuCiFeR-III - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 14:28
33% de femmes c'est pas assez dans une entreprise informatique? Dans les écoles on est à moins de 20%, c'est les entreprises privées qui doivent compenser ?
Offres d'emploi IT
Directeur de projet/ Engagement manager (H/F)
SMILE - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Chef de projet web
Point Service Mobiles - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur Etudes et Développement PHP (H/F)
Smile - Rhône Alpes - Grenoble (38000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil