Australie : les FAI bientôt responsables de la protection des internautes contre les cybermenaces ?
Le gouvernement y travaille

Le , par Patrick Ruiz, Rédacteur
Dans une colonne du quotidien régional The West Australian, Dan Tehan, ministre australien délégué à la cybersécurité a récemment établi un parallèle intéressant entre banques, médecins et fournisseurs d’accès Internet. « De même que nous faisons confiance aux banques pour garder notre argent ou aux médecins pour ce qui est de notre santé, nous devrions pouvoir nous reposer aussi sur les opérateurs de télécommunications et fournisseurs d’accès Internet pour nous protéger des activités malicieuses sur Internet », a-t-il affirmé.

Les autorités australiennes en charge de la cybersécurité estiment à 1 milliard de dollars par an les pertes engendrées par les cyberattaques dans leur pays. Un bilan qui pourrait s’alourdir dans les années à venir avec l’avènement de l’Internet des objets et la sophistication sans cesse croissante des méthodes utilisées par les cybercriminels. « Les cyberattaques se produisent à des échelles de plus en plus importantes et donc nous coûtent chaque jour un peu plus. Il faut agir », a-t-il déclaré il y a une semaine dans le cadre du British Australian Fintech Forum en Angleterre.


Les attentes du ministre australien (énoncées une nouvelle fois lors du Fintech Forum) de la cybersécurité vis-à-vis des opérateurs de télécommunications et des fournisseurs d’accès Internet sont grandes. Le ministre en appelle à une prise de responsabilité plus importante de ces derniers quant à ce qui concerne l’éducation de leurs clients aux risques liés à l’usage d’Internet. Autre attente, celle de voir les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs d’accès à Internet développer des produits commerciaux destinés à leurs clients. Ces derniers s’en serviraient alors pour l’identification et l’éradication de ces menaces.

Autre cheval de bataille envisagé par M. Tehan pour les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs d’accès à Internet : interrompre (en amont) les activités malicieuses en bloquant ou en redirigeant le trafic suspect. Cette pratique empruntée au Royaume-Uni permettrait par exemple de lutter plus efficacement contre l’hameçonnage ou les ransomwares. « Le fait que le gouvernement veuille faire du secteur privé l’avant-garde de la protection des internautes est un changement fondamental en ce qui concerne la réglementation en matière de cybersécurité », s'est exprimé Simon Edwards, responsable des relations avec les gouvernements chez PayPal, présent lors du British Australian Fintech Forum.

« Nous examinerons les textes de loi existants et en exclurons tous les obstacles contre l’atteinte de ces objectifs par le gouvernement et le secteur privé », a ajouté M. Tehan, faisant ainsi allusion à la réglementation en vigueur. Des fournisseurs d’accès Internet australiens comme Telstra pourraient donc bientôt se voir obligés d’assumer ces nouvelles prérogatives encadrées par des textes de loi qui viendraient leur apporter plus de consistance.

Sources : The West Australian, AFR

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Quelles implications cet état de choses pourrait-il avoir ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 01/05/2017 à 20:50
Ma première crainte est que ça va déresponsabiliser les utilisateurs.
Ils vont se plaindre auprès de leur FAI, s'ils sont touchés par une arnaque.
Ils diront c'est mon fait le responsable et cliquer sur n'importe quoi, le FAI doit bloquer le contenu dangereux

Les FAI pour éviter les poursuites potentielles vont bridés certains services.

Certains vont se plaindre
que la neutralité du réseau est compromise

L'internet c'est la jungle, faut savoir où ont met les pieds
Offres d'emploi IT
Expert Technico Fonctionnel Sharepoint H/F
Safran - Ile de France - Corbeil (91)
Ingénieur conception électrique / électronique H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Responsable de lot / architecte fpga H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil