Microsoft publie ses résultats financiers du troisième trimestre
Azure en forte croissance et un chiffre d'affaires quasiment nul pour le mobile

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Microsoft a publié ses résultats financiers du troisième trimestre de son année fiscale 2017 en cours. L’entreprise a engrangé un chiffre d’affaires de 22,1 milliards de dollars, soit une hausse de 8 % par rapport à la même période l’année dernière. Ses bénéfices pour le seul troisième trimestre ont atteint 4,8 milliards de dollars, une progression de 33 % en un an. Le bénéfice par action est ramené à 73 cents, soit trois cents de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sa déclaration de résultats est répartie en trois catégories : « Productivity and Business Process » (qui concerne des produits comme Office, Exchange, SharePoint, Skype, and Dynamics), « Intelligent Cloud » (qui inclut Azure, Windows Server, SQL Server, Visual Studio, and Enterprise Services), et « More Personal Computing » (où il est question de Windows, de hardware, de la Xbox, mais également de son moteur de recherche et des publicités).

Dans la catégorie productivité et processus d’entreprise, Microsoft a déclaré un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars, en hausse de 22 % en une année. Cette catégorie représente à elle seule 36 % du chiffre d’affaires de Microsoft et englobe également les revenus du réseau social LinkedIn, racheté en 2016 pour 26,2 milliards de dollars. Microsoft précise que LinkedIn a contribué au chiffre d’affaires du trimestre à hauteur de 975 millions de dollars.

Durant le trimestre janvier-mars, les revenus générés par les produits commerciaux Office et les services cloud associés ont connu une augmentation de 7 pour cent. Une performance due en grande partie à Office 365 qui a connu une croissance de 35 % de ses revenus ainsi qu’une augmentation du nombre de souscriptions. Le nombre d’utilisateurs d’Office 365 a dépassé les 100 millions d’abonnés pour la première fois.

Du côté de « l’Intelligent Cloud », les revenus générés ont augmenté de 11 % en un an, atteignant 6,8 milliards de dollars et un résultat d’exploitation de 2,2 milliards de dollars. Cette croissance a été favorisée par les services d’hébergement et d’analyse de données proposés aux entreprises. Le chiffre d'affaires d'Azure affiche un bond de 93 %, une croissance particulièrement forte pour l’offre vedette de services dématérialisés à destination des entreprises.

Enfin dans la branche “More Personal Computing”, la plus importante du groupe, Microsoft a enregistré une baisse de 7,4 % sur les trois premiers mois de l’année à 8,84 milliards de dollars alors que les analystes prévoyaient en moyenne 9,22 milliards. Les chiffres de Windows suggèrent que le marché du PC se stabilise : les revenus de Windows Pro OEM ont augmenté de 10 %. Du côté du gaming, les revenus ont augmenté de 4 %, notamment grâce à la hausse de 7 % des ventes de jeux Xbox et à la progression du nombre d’abonnés à Xbox Live (+13 %). Les revenus issus du moteur de recherche Bing sont également en hausse (+8 %) grâce à un volume plus important de recherches et à des recettes plus importantes tirées de chaque recherche.

En ce qui concerne le matériel, les ventes de smartphones ont baissé et ne représentent désormais que 0,7 milliard de dollars. La situation n’est pas prête de s’améliorer puisque Microsoft prévoit déjà des recettes négligeables ou pratiquement pas de revenus pour ce segment durant le prochain trimestre. Les ventes de Surface n’ont pas été bonnes non plus, puisqu’elles ont connu une baisse de 26 % en raison de la concurrence accrue qui propose des produits plus performants. Il faut savoir que Microsoft a omis de mettre à jour sa tablette avec le processeur Kaby Lake, l’USB Type-C ou encore Thunderbolt 3.

En gros, les résultats affichés par Microsoft sont légèrement inférieurs aux estimations des analystes, avec la croissance des activités de services d'informatique à distance qui n’arrivent pas à compenser la faiblesse de la division PC. Toutefois, le géant américain voit ses profits augmenter, en raison de la croissance de ses services cloud. « Nos résultats reflètent la confiance que nos utilisateurs ont dans nos services dans le cloud », s'est félicité le PDG Satya Nadella dans un communiqué. « Nous contribuons à la transformation numérique de grandes multinationales comme de PME ou d'associations. »

Source : Microsoft - Reuters

Et vous ?

Pensez-vous que Microsoft a abandonné complètement le marché du mobile pour se concentrer sur le cloud ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)
Ingénieur développement logiciel embarqué temps réel (model based) H/F
Safran - Ile de France - VILLAROCHE
Ingénieur produit (Landing gear) H/F
Safran - Ile de France - MASSY Hussenot

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil