Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : un homme condamné à une amende de 500 $ pour avoir utilisé le titre d'ingénieur
Sans y être autorisé

Le , par Michael Guilloux

121PARTAGES

21  0 
À quel moment peut-on s’approprier le titre de développeur ou ingénieur en informatique ?
Mats Järlström est un ingénieur en électronique à Beaverton, en Oregon. En 2013, pendant que sa femme, dans son véhicule, croyait que le feu était jaune, elle a été signalée par une caméra pour avoir grillé un feu rouge. Cette situation a conduit Järlström à passer une année à étudier la durée des feux tricolores de la ville et a découvert que les caméras signalent des personnes qui passent pendant que le feu est jaune.

Järlström fait remarquer que la détermination de la durée du feu jaune était basée sur une étude datant de 1959 ; laquelle était trop simpliste pour le monde moderne, même si elle est encore utilisée partout dans le monde. Il explique par exemple que les auteurs de l’étude ont considéré un véhicule qui traverse une intersection sans changer de direction, et que l’équation qu’ils ont développée ne prend pas en compte les voies tournantes. « Lorsque vous prenez un virage, vous ralentissez, mais cela n'est pas pris en compte dans leur solution, alors les gens sont pris par les caméras de feu rouge parce qu'ils essaient de prendre des virages en toute sécurité », dit-il.

Järlström a commencé à parler de ses recherches publiquement, auprès des médias locaux. Il a même été invité à parler de ses recherches devant l'Institut des ingénieurs des transports à Anaheim, en Californie. Il a également parlé à Alexei Maradudin, le dernier auteur survivant de l’article de 1959 auquel il faisait allusion. Ce dernier l’a même encouragé à aller plus loin avec ses recherches, mais l’État de l’Oregon ne le voit pas d’un bon œil.

En septembre 2014, il a écrit au conseil de l’ingénierie de l’État de l’Oregon pour présenter ses recherches et signaler le défaut qu’il avait découvert dans les feux tricolores. Dans son courrier électronique, il a affirmé que les feux de signalisation jaunes ne durent pas assez longtemps, et que cela met le public en danger.

Croyant obtenir une invitation pour discuter de ses travaux, Mats Järlström reçoit plutôt une menace du conseil d’ingénierie de l’Oregon, parce qu’il aurait commis le crime d’utiliser le titre d’ingénieur sans y être autorisé : « ORS 672.020(1) interdit la pratique de l'ingénierie dans l'Oregon sans enregistrement... pour le moins, votre utilisation du titre "ingénieur en électronique" et la déclaration "Je suis ingénieur"… créent des violations. »

Après deux années d’investigation, en janvier de cette année, Järlström a été officiellement condamné à une amende de 500 dollars par l'État de l’Oregon pour l’utilisation non autorisée de ce titre, mais également pour « pratiquer l'ingénierie sans être enregistré ». Il a également été interdit de parler de ses recherches. S’il le fait, il pourrait faire face à des milliers de dollars d’amende et risquerait jusqu’à un an de prison pour pratique non autorisée de l’ingénierie. « Je ne pratique pas l'ingénierie, j'utilise simplement les mathématiques de base et la physique, les lois newtoniennes du mouvement, pour faire des calculs et parler de ce que j'ai trouvé », a-t-il avancé.


Ce mardi, Järlström et l'Institut pour la justice ont porté plainte à la Cour fédérale contre le conseil d'ingénierie de l’État de l’Oregon, pour violation des droits de son premier amendement. Sam Gedge, avocat de l’Institut pour la justice, défend le droit Järlström à la liberté d’expression. « Dans le cadre du premier amendement, vous n'avez pas besoin d'être un avocat agréé pour écrire un article critique à l'égard d'une décision de la Cour suprême, vous n'avez pas besoin d'être un architecte paysagiste agréé pour créer un blog de jardinage et vous n'avez pas besoin d’être un ingénieur agréé pour parler de feux de circulation », dit-il.

Voilà un cas qui rappelle les vieux débats sur l’utilisation des titres de développeur (ou ingénieur) senior, expert, etc. D’abord, sur quelle base quelqu’un peut-il prétendre qu’il est développeur ou ingénieur en informatique ? S’il est reconnu comme tel par l’État, grâce à un diplôme en informatique qui lui a été délivré ? Ou s’il en a les compétences, même sans diplôme et sans être reconnu par l’État ? À quels moments peut-on commencer à se déclarer développeur senior ou expert ?

Sources : Vice, Institut pour la justice

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
À quel moment peut-on s’approprier le titre de développeur ou ingénieur en informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 13:32
mettre des amendes pour usurpation de titre ben y aurait beaucoup de sociétés de service informatiques en France qui seraient en faillite
19  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 19:06
Vous débattez tous sur la forme mais aucun ne traite le fond du sujet. Vous êtes tous manipulables à volonté, à part melka one qui s'est documenté sur l'origine éthymologique du terme d'ingénieur, soit le latin ingenium.

Mats Järlström, simple civil, étudie en détail le fonctionnement des feux de circulation tricolore et démontre scientifiquement que ces derniers sont configurés de manière à considérer des situations courantes et sécurisées comme illicites. Dit autrement, l'algorithme de circulation des feux datant de 1959 déclenche délibérement de très nombreuses contraventions dans le but de générer beaucoup d'amendes et, in fine, beaucoup de taxes dans les caisses de l'Etat de l'Oregon.

Cet homme a donc légalement saisi l'instance de régulation à même de statuer sur le dysfonctionnement de longue date des feux, dépouillant injustement ces citoyens de sommes d'argent injustement récoltées.

Les vieux croulants frileux et autres technocrates vaniteux qui peuplent le conseil d'ingénieurie de l'Orégon, possèdent un titre et un salaire qu'ils veulent défendre coûte que coûte.
Ils jouent donc la carte de l'outrage : Mats Järlström ne possède pas le statut juridico-fiscal d'ingénieur alors nous frappons là où c'est douloureux, soit le porte-monnaie.

Le fait qu'il possède le savoir et le savoir-faire, devrais-je dire, le profil psychologique de l'ingénieur, est volontairement écarté du sujet.

Au lieu de bénéficier gratuitement des enseignements de Monsieur Järlström et décider de mettre à jour l'algorithme de signalisation routière, ces mêmes planqués arrogants augmentent le dégré de menace en déclarant :

Il a également été interdit de parler de ses recherches. S’il le fait, il pourrait faire face à des milliers de dollars d’amende et risquerait jusqu’à un an de prison pour pratique non autorisée de l’ingénierie.
Un citoyen déclarant publiquement un dysfonctionnement dans ses instances étatives, sans les menacer et en agissant de bonne foi, est lui-même perçu comme une menace et est puni par la loi.
Voilà le coeur du sujet.

Nota bene:
Il serait intéressant que Mats Järlström transmette ses travaux à un individu doté du diplôme d'Etat Ingénieur afin que ce dernier écrive à son tour au conseil d'ingénieurie de l'Oregon pour traiter exactement du même sujet. Le conseil aurait l'air bien con et le bourdonnement médiatique pourrait influencer de manière constructive des citoyens d'autres pays.
13  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 14:00
« pratiquer l'ingénierie sans être enregistré » ... mon dieu quel crime odieux

Pour moi, une personne qui fait de l'ingénierie de manière professionnelle (et compétente) est un ingénieur. Par conséquent, il y a des personnes qui ont le titre sans avoir le rôle et inversement.
D'après mon vécu, les gens qui pinaillent sur le sujet veulent surtout entretenir un système de caste (dont ils tirent parti, bien entendu), pour flatter leur ego.
(pour éviter tout malentendu sur mon objectivité, j'ai le diplôme, le titre et le rôle)
10  0 
Avatar de Angelsafrania
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 13:33
Ingénieur en France c'est un titre conféré par un diplôme reconnu par l'état non ? [EDIT] Y'a une subtilité en France : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ing%C3...ieur#En_France (merci à Conan Lord pour sa réponse) [/EDIT]
Donc on peut pas s'auto-proclamer ingénieur (en France). [EDIT] On peut le faire mais pas pour ingénieur diplômé [EDIT]

Pour moi tout le monde peut s'auto-proclamer développeur (tout le monde étant ceux qui écrivent du code).
8  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 13:36
Citation Envoyé par Angelsafrania Voir le message
Ingénieur en France c'est un titre conféré par un diplôme reconnu par l'état non ?
Non, en France on fait la distinction entre "ingénieur" et "ingénieur diplômé" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ing%C3...ieur#En_France
8  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 14:55
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Je suis mitigé sur la question. Autant je trouve qu'on a un gros complexe du diplôme en France, autant je pense qu'il faut quand même un minimum de validation des connaissances, surtout au début de carrière où on n'a pas trop d'expérience.

Sinon je sais qu'en France on peut être licencié pour se surévaluer mais est ce que l'inverse est vrai ? Si je cache des diplômes ?
Oui, mais le gars qui est curieusement condamné à ne pas parler de ses recherches, ça ne te choque pas ?

En France, il existe une commission du titre d'ingénieur, mais en même temps, ingénieur est aussi une dénomination de poste. Si tu n'as pas de diplôme d'ingénieur mais qu'il est écrit "ingénieur" sur ta fiche de paie, il se passe quoi ?

L'idée qu'il faille littéralement un permis pour être ingénieur me semble très choquante.
8  1 
Avatar de malkav1978
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 15:03
Citation Envoyé par gros_rougeot Voir le message
Ingénieur est un titre au même titre que docteur. Il est "censé" garantir un certain niveau de compétences. Il valide 5 années d'études "plus ou moins difficiles" après le bac.
Que dirions nous, si le médecin du village n'avait pas le titre de docteur en médecine mais s'était auto-proclamé docteur en médecine ? En général ce sont des charlatans qui ont échoué aux examens..
Même si ce n'est pas une garantie infaillible, c'est toujours mieux que l'anarchie où chacun pourrait s'auto désigner "ingénieur" ou "docteur" et où il faudrait ensuite faire le tri.
Pour finir, il existe des solutions pour obtenir un diplôme d'ingénieur officiel et valider un niveau de compétence :
- les cours du soir, du CNAM par exemple,
- la validation des acquis d'expérience ....
Penser avoir les compétences, s'entendre dire qu'on a les compétences, c'est l'occasion de les faire valider par un diplôme. Ce n'est surtout pas une raison pour s'auto proclamer ingénieur juste parce qu'on a la flemme.
Si je résume : tu veux dire qu'un gars comme moi, qui n'a qu'un minable BTS en Informatique Industriel, qui fait un boulot d'ingénieur depuis 19 ans, qui maintient à jour ses connaissances, se forme régulièrement, n'a pas le droit de porter ce titre. Voire pire, que je suis un charlatan et un fainéant...

Et bien, il va falloir sortir de ta bulle et regarder la réalité en face. Nous sommes certainement des milliers à faire un boulot d'ingénieur sans en avoir le titre, pourtant nous ne sommes pas moins bon et moins compétents que les vrais ingénieurs (ceux qui ont le diplôme). J'estime que le mépris que tu as notre égard est particulièrement déplacé.

Perso je n'ai jamais eu l'envie de faire valider un diplôme d'ingénieur et ça ne regarde que moi.
10  3 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 13:22
Je suis mitigé sur la question. Autant je trouve qu'on a un gros complexe du diplôme en France, autant je pense qu'il faut quand même un minimum de validation des connaissances, surtout au début de carrière où on n'a pas trop d'expérience.

Sinon je sais qu'en France on peut être licencié pour se surévaluer mais est ce que l'inverse est vrai ? Si je cache des diplômes ?
7  1 
Avatar de cesarben100
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 22:10
Dépendamment de la profession et du pays, certain titres professionnels sont réservés aux membres dûment inscrit des ordre professionnels afin de protéger le publique qui engage leurs service professionnels. Donc, une ordre de médecins pour protéger les patients de toutes personnes qui voudrait se faire passer pour un médecin et lui lui faire perdre un organe ou même la vie. Il va de même pour les ingénieurs Civil, Électriques, Chimiques, etc.

Ainsi, ces ordres professionnelles imposent des assurances de dommages, des inspections sur la tenue de dossiers, un nombre d’heures de formation afin de garder tous les membres à jour, cours de éthique, etc.. et tout plein d'autres activités qui permettent de garantir au publique l'expertise technique des membres.

Par contre en informatique/électronique, certains produits sont livrés/vendus avec une décharge qui indique clairement que les auteurs ne garantissent pas les résultats obtenus. Donc, dans ces pays ce professionnels n'ont pas le doit de se faire appeler ingénieurs parce qu'ils n'offrent aucune garanti.

Dans le cas qui nous occupe, notre ami ingénieur électronique a été victime d'un lobby qui ne veut pas que la réglementation change. Il aurait vraiment eu plus de succès s'il n'avait jamais mentionné son titre d'ingénieur, parce qu'être ingénieur implique d'être responsable professionnellement.
6  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 26/04/2017 à 14:49
Il va du terme "ingénieur" comme du terme "architecte"!!!

N'importe qui, avec n'importe quelle formation (même sans aucune formation), peut se dire "ingénieur". Pour sans convaincre, il suffit de lire la carte de visite de n'importe quel vendeur qui se disent tous "ingénieur commercial"

En Europe, seule la mention du diplôme est protégée!!! Ainsi la loi accepte qu'un mec se dise "ingénieur" sans en être un... mais la loi n'acceptera pas la mention "ingénieur diplômé de l'Ecole X ou Y" si le mec n'a pas reçu le diplôme de l'école en question!!!
5  0