85 % des entreprises pourraient amorcer un déploiement vers Windows 10 d'ici la fin 2017
Selon un sondage de Gartner

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Sur quel système d'exploitation êtes-vous en entreprise ?
De septembre à décembre 2016, Gartner a lancé un sondage dans six pays (notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine, l'Inde et le Brésil). D’après les résultats du sondage, la migration vers Windows 10 devrait être plus rapide que l'adoption antérieure du système d'exploitation : l’enquête estime que 85 % des entreprises auront amorcé les déploiements vers Windows 10 d’ici la fin de l’année en cours.

« Les entreprises reconnaissent la nécessité de passer à Windows 10 et le temps total pour évaluer et déployer Windows 10 est passé de 23 mois à 21 mois entre les enquêtes réalisées par Gartner en 2015 et en 2016 », a déclaré Ranjit Atwal, directeur de recherche chez Gartner. « Les grandes entreprises sont déjà impliquées dans des mises à niveau Windows 10 ou alors elles ont décidé de retarder la mise à niveau jusqu'en 2018. Cela reflète probablement la transition des applications existantes vers Windows 10 ou le remplacement de ces applications existantes avant la migration de Windows 10 », a continué Atwal.

Lorsque Gartner les a interrogés pour savoir les raisons qui les poussaient à effectuer une migration vers Windows 10,49 % des répondants ont déclaré que les améliorations de sécurité en étaient la principale raison. La seconde raison qui est revenue le plus souvent (38 %) était ses capacités d’intégration au cloud.

Toutefois, obtenir une approbation budgétaire pour un déploiement de Windows 10 n’est pas forcément simple : « Windows 10 n'est pas perçu comme un projet immédiat pour les entreprises, il n'est pas surprenant qu'un répondant sur quatre s'attende à des problèmes avec la budgétisation », a déclaré Atwal.

Néanmoins, « les intentions d'achat des appareils des répondants ont considérablement augmenté à mesure que les entreprises ont vu des produits de troisième et quatrième générations optimisés pour Windows 10 avec une durée de vie de la batterie plus longue, des écrans tactiles et d'autres fonctionnalités de Windows 10. L'intention d'acheter des portables détachables a augmenté tandis que les entreprises passaient des phases pilotes et de tests aux phases d'achat et de déploiement », a déclaré Meike Escherich, principale analyste en recherche chez Gartner.

D’autre part, rappelons que des rumeurs vont bon train sur un Windows 10 Cloud, concurrent de Chrome OS et destiné à tourner sur des ordinateurs disposant de faible puissance. Le nom Windows 10 Cloud peut prêter à confusion : en effet, le système exploiterait certains services en ligne comme le Windows Store, tout en restant un système d’exploitation local et non exécuté au travers du cloud. Les rumeurs ont spéculé sur le fait qu’une partie du système d’exploitation pourrait être déportée dans le cloud dans l’optique d’apporter une version la plus allégée possible afin de tourner sur des machines avec des capacités modestes.


Windows Central a confirmé cette rumeur en publiant un document interne de Microsoft, qui montre les performances de Windows 10 Cloud sur un hypothétique nouvel appareil et comment ces performances se situent par rapport à celles de ChromeOS sur les Chromebooks. Vraisemblablement, Microsoft pourrait également présenter ce nouvel appareil, le CloudBook, ou Surface CloudBook qui sera un concurrent direct des Chromebooks, principalement utilisé dans les milieux éducatifs le 2 mai 2017 lors de la conférence #MicrosoftEDU.

Source : Gartner

Et vous ?

Qu'en est-il dans votre entreprise ?

Voir aussi :

Un premier aperçu de Windows 10 Cloud ? Le concurrent de Chrome OS permettrait uniquement l'exécution d'applications issues du Windows Store


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de henryII henryII - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 26/04/2017 à 21:23
On est totalement devenu Microsoft alors qu'avant on utilisait seulement l'OS. Maintenant tout y passe et surtout Sharepoint, Delve, Office et autres produits formatés pour faire clic - clic à Bill.
Je suis content d'avoir pu abandonner l'informatique au boulot pour faire autre chose...
Construire des sites avec Sharepoint, c'est pour devenir neurasthénique (pas sûr de l'orthographe).

Alors Windows 10 et son menu à la con, ça va être l'horreur totale... Impossible de trouver le programme que tu veux lancer, tout le monde tape le nom dans la case recherche.
Windows 10 et sa couleur bleue uniforme, ses pavés à la con et ses icônes fades et moches... Word et ses formatages automatiques qui font péter les plombs.

Pfff... On n'est pas sorti de l'auberge...
A la maison, j'ai complètement viré Windows parce que les mises à jour qui durent des heures, ça me gonfle. J'en peux plus de Windows.
Au bureau il faut subir...
Alors s'il faut subir Windows 10, c'est parce qu'on n'a pas le choix...
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 27/04/2017 à 8:08
Je ne vote pas car il m'aurait fallu des cases à cocher, et j'aurais d'ailleurs tout coché.

Pour moi, le déploiement ce sera de force : c'est à dire lors du remplacement des postes.
Depuis des années, les MàJ posent problèmes, redémarrage impossible dans certains cas. J'étais obligé de les désactiver pour le faire de façon planifiée.

Donc oui, il faut les faire, mais comment on gère quand on est en prod ?
Exemple concret d'il y a quelques jours : mise à jour au moment ou une projection devait être faite en réunion.

Imaginez la scène :
"Monsieur Gates, la dernière version d'office aura du retard, nous étions en train de la compiler quand notre poste informatique a déclenché une mise à jour ..."
Contacter le responsable de la rubrique Accueil