Présidentielle 2017: le Big Data peut-il vraiment prédire les deux qualifiés pour le second tour ?
Cinq étudiants prédisent un duel Le Pen vs Fillon

Le , par Malick, Community Manager
Le débat sur les élections présidentielles en France continue de faire la une des médias. En effet, à quelques jours du premier tour de l'élection du Président de la République qui se déroulera le dimanche 23 avril 2017, de nombreux pronostics sont en train d'être faits sur qui des différents candidats sera le vainqueur à l'issue des élections. C'est donc dans le cadre de ces prédictions que cinq étudiants de l'école Télécom Paris Tech auraient annoncé ce jour avoir effectué une analyse Big Data afin de connaître les deux candidats qui devront s'affronter au second tour. En effet, au terme de leurs travaux, le groupe d'étudiants constitué de Mohamed Al Ani, Davy Bensoussan, Alexandre Brehelin, Bertrand de Véricourt et Raphaël Vignes se serait prononcé sur le fait qu'il y aura un second tour à l'élection présidentielle de 2017 et ce dernier opposera les deux candidats qualifiés à savoir Marine Le Pen et François Fillon. Notons que le second tour, s'il y a lieu, est prévu pour le dimanche 7 mai 2017.

Pour arriver à cette conclusion, les étudiants et auteurs de l'analyse se seraient appuyés sur une multitude de critères et principalement trois d'entre eux : une analyse des sondages effectués dans les différents départements, une analyse des prédictions pondérées par les résultats des recherches à partir du moteur de Google, et une analyse des différentes opinions recensées sur les réseaux sociaux en particulier Twitter. Le résultat des travaux menés par les cinq étudiants est détaillé ci-dessous.

Une analyse des sondages effectués dans les différents départements et au niveau de Twitter

Pour l'analyse des sondages dans les différents départements, combinée aux données de Twitter, les étudiants se sont basés sur quatre blocs d'électeurs (gauche, centre, droite, extrême droite) matérialisés comme suit :


L'exploitation des informations collectées auprès de l'éditeur Le Point montre que la combinaison entre les données issues des sondages par département et celles du réseau social Twitter montre que les chances de gagner la présidentielle pour Emmanuel Macron sont de l'ordre de 33 %. Quant à Jean-Luc Mélenchon, la probabilité pour qu'il l'emporte est estimée à 64 % alors que pour Benoît Hamon, elle est de 3 %.

Analyse des prédictions pondérées par les résultats des recherches à partir du moteur de Google

Pour ce critère, on nous informe que le groupe d'étudiants s’est inspiré de la dernière élection présidentielle américaine où la victoire de Trump a été prédite par Google, cela grâce à une analyse de la popularité des candidats sur la base des recherches faites sur le moteur de Google. Adoptant cette méthode dans le cadre des élections en France, les étudiants auraient utilisé une technique qui consiste à pondérer les données des quatre blocs cités plus haut avec les résultats des recherches issues de Google. À partir de là, ils en sont arrivés à conclure que la candidate Marine Le Pen est en tête du classement pour le second tour avec 24,13 %. Elle est suivie par son rival Jean-Luc Mélenchon (23,07 %). Le candidat François Fillon occupe la troisième place du classement avec 18,98 % juste devant Emmanuel Macron (17,85 %).


D'après les informations collectées, les données de recherches qui ont conduit les étudiants aux conclusions présentées dans le graphique ci-dessus concernent pour chaque candidat la période du 10 au 15 avril 2017.

En procédant à la combinaison des différents éléments notamment ceux issus du moteur de recherches Google, du réseau social Twitter ainsi que des différents sondages, les cinq étudiants seraient arrivés à prédire que les citoyens français pourraient assister au second tour à un duel opposant Marine Le Pen et François Fillon. En effet, comme le montre le schéma ci-après, Le Pen arrive en tête avec 24,13 % alors que Fillon est en deuxième position avec 21,77 %.


« L'algorithme que nous avons construit pour prédire les résultats des blocs est certes performant pour 2012, mais il ne se base que sur les variables que nous avons construites et des hypothèses que nous avons prises. D'autres variables entrent certainement en compte dans les choix de vote des citoyens », aurait soutenu le groupe d'étudiants.

Source : Le Point

Et vous ?

Que pensez-vous de cette prédiction ?

Pensez-vous que cette méthode d'analyse est fiable ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 5:36
Sa ne changera pas mon vote.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:05
ok donc en gros sa sera Lepen, Macron, Mélenchon ou Fillon, pas besoin de big data pour savoir cela...

Sinon il manque l'abstention et le vote blanc dans ces prédictions.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:27
Citation Envoyé par MikeRowSoft  Voir le message
Sa ne changera pas mon vote.

Citation Envoyé par RyzenOC  Voir le message
ok donc en gros sa sera Lepen

Tè, ça tombe bien, comme ils sont là tous les deux l'un derrière l'autre j'en profite, je fais d'une pierre deux coups, espérons que cette fois ça portera ses fruits (oui, car déjà signalé pour l'un, à croire qu'il est dur de la comprenette...)
Parce que de bon matin, ça pique grave les yeux, alors s'ils pouvaient faire l'effort de respecter les lecteurs, ça serait cool.
Sinon, qu'ils postent dans leur bloc-notes et que ça reste là-dedans.

Donc, si en écrivant "sa", on peut remplacer ce mot par "ma" ou "ta", c'est bien "sa" avec un esse.

Exemple c'est sa voiture --> ma voiture, ta voiture c'est bon, donc c'est bien le possessif, sa voiture.

Et si on ne peut pas :
sa ne changera pas --> ma ne changera pas, ta ne changera pas
sa sera Lepen --> ma sera Lepen, ta sera Lepen
dans les deux cas on voit bien ou plutôt, on "entend" bien qu'il y a un gros souci, donc dans les deux cas c'est "ça" avec la cédille.
C'est compliqué ?

Merci pour nous yeux qui pleurent , merci de respecter cette belle langue que vous mettez à mal à longueur de posts...

Et désolé pour le HS mais trop c'est trop.
Mais faut dire aussi que je me suis acheté, hier, "Au bonheur des fautes", écrit par une correctrice du Monde : c'est plein d'horreurs, et d'astuces pour les repérer et les corriger.

Et pour rester dans le sujet, j'espère juste que le Big Data se gourre dans les grandes largeurs.
Avatar de ManusDei ManusDei - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:32
Sa te fait du mal Jipété ?
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:34
Citation Envoyé par ManusDei  Voir le message
Sa te fait du mal Jipété ?

Ouais.
Franchement y en marre, surtout quand la méthode que je donne a déjà été exposée, sans aucun résultat. Elle est si compliquée que ça (vraie question !) ?
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:45
Marine en tête c'est extremement probable.
Ensuite ça ce joue entre Fillon et Melenchon, puis Macron.
Si tout va bien Macron arrive en 4ième position.

Peut être que les prévisions basées sur le Big Data sont plus juste que les sondages.
Par contre ça donne des gros scores pour le NPA de Poutou.
Si ça se trouve Hamon fera moins de 5% et sa campagne ne sera pas remboursée ^^
Avatar de Vadrygar Vadrygar - Membre régulier https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:46
Ce n'est pas compliqué mais quand les gens en ont rien à faire tu sais..

Bref revenons sur le sujet et wahou c'est difficile de prévoir des trucs avec au pire un "oups on s'est planté, pas grave".
J'aime les néo-devins comme ça
Avatar de wh6b. wh6b. - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 8:52
Ils n'ont pas su lire leurs résultats d'après leur algorithme très recherché "google+twitter+bigdata+machinelearning+mapreduce+agile+devops+startup+IA+scalability+AngularGO" le prochain président de la république sera :

#Monsieur SEXE

Franchement qu'y a t il de scientifique dans leur buzz travail ?
Avatar de Voïvode Voïvode - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 9:13
L'algorithme que nous avons construit pour prédire les résultats des blocs est certes performant pour 2012, mais il ne se base que sur les variables que nous avons construites et des hypothèses que nous avons prises. D'autres variables entrent certainement en compte dans les choix de vote des citoyens », aurait soutenu le groupe d'étudiants.

Sauf qu’en 2017, le web et les réseaux sociaux sont bien plus présents qu’en 2012.
À cela devrait s’ajouter une abstention supérieure aux autres années par la démobilisation de l’électorat qui n’a jamais rien su voter d’autre que l’UMPS. Ces gens-là sont généralement plus vieux et n’utilisent pas aussi naturellement le web que les plus jeunes (même s’il y a des exceptions), ce qui renforce le poids du web dans la masse électorale.

Citation Envoyé par Jipété
Et pour rester dans le sujet, j'espère juste que le Big Data se gourre dans les grandes largeurs.

Un 2nd tour Mélenchon/Le Pen balayerait une bonne partie de la classe politique actuelle, et c’est exactement ce qu’ils méritent. Ce qui arrive maintenant est la conséquence de leurs actes. Quand un employé fait de la merde, on le vire.
Macron, c’est le PS caviar qui s’est débarrassé de son aile gauche, de peur d’être pris pour des trotskistes. Fillon, c’est la droite puante qui fait dans la réaction pour essayer de piquer quelques électeurs au FN.

@wh6b
Avatar de ManusDei ManusDei - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 9:30
Pour répondre sérieusement, les équipes de campagnes sont plus professionnelles de ce côté là, vous avez tous du voir passer quelques articles sur Fillon et ces 3000 bots sur twitter.
Et sans prendre ça en compte, ce genre de résultat n'a pas vraiment de valeur.
Offres d'emploi IT
Architecte Logiciel WebMethods H/F
Michael Page - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Développeur DELPHI H/F
PERSUADERS RH - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Stage de pré-embauche développeur PHP/ JAVA H/F
Smile - Languedoc Roussillon - Montpellier (34000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil