Intel achève la vente de sa branche cybersécurité dénommée Intel Security
Pour se consacrer à la sécurisation des composants matériels

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
En septembre dernier, Intel a signé un accord avec le fonds d’investissement TPG, lui cédant 51 % de sa branche Intel Security. Ce processus, semble-t-il, vient de s’achever puisque McAfee, ex Intel Security a récemment annoncé via un billet de blog, le lancement de ses opérations en tant qu’entreprise indépendante.

Il y a toutefois un détail important à souligner, le fonds d’investissement TPG a lui aussi signé un accord avec le fonds d’équité Thoma Bravo. Les 51 % seront donc partagés entre les deux fonds selon des termes qui n’ont pas été divulgués, les 49 % restants étant toujours la propriété d’Intel. On retiendra au terme du processus que Intel Security redevient McAfee, une filiale indépendante d’Intel, selon ce qui était prévu par les termes de l’accord de septembre dernier.


McAfee, ou le « nouveau McAfee » comme le désigne son CEO Christopher Young, compte s’appuyer sur les fonds émanant du partenariat TPG/Thoma Bravo pour rebondir. La firme prétend également disposer d’atouts supplémentaires :

  • une ressource humaine forte de 7500 professionnels en cybersécurité ;
  • 1200 brevets dans le domaine de la cybersécurité ;
  • un portfolio client important qu’elle estime à 263 millions d’utilisateurs de ses produits ;
  • un vaste réseau de 135 partenaires à l’échelle mondiale.

Pour justifier cette séparation d'avec McAfee, Intel a évoqué (entre autres) la nécessité de se positionner sur des problématiques qui nécessitent réellement son attention, et qui sont en phase avec sa vision : intégrer des couches de protection aux composants et sous-systèmes qui équipent les systèmes d’information à l’heure actuelle. Le constructeur a spécifiquement fait référence au marché de l’IoT qui est en train de devenir plus grand que celui des PC que ses processeurs équipent.

Pour répondre aux sollicitations de l’IoT, Intel continue d’améliorer ses solutions de sécurisation des composants matériels. L’une de celles-ci est la technologie vPro qui désigne un ensemble de fonctionnalités matérielles intégrées à une carte mère de PC. Une carte mère compatible vPro intègrera alors un processeur, un chipset et un BIOS tous compatibles vPro. L’usage d’une telle carte mère dans une application pourrait permettre d’empêcher l’exécution de firmware non fourni par Intel, limitant ainsi la portée d’une attaque sur le système.


L’heure est donc au développement de solutions de sécurisation des composants matériels chez Intel. Seulement, comme le précise le constructeur, il s’agit de solutions à coupler à des suppléments logiciels pour pouvoir efficacement faire face aux défis actuels. Intel envisage de nombreux partenariats dans ce sens.

Sources : Blog McAfee, Forbes

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le rachat de McAfee par Intel validé par la Commission européenne, sous réserve d'une garantie « d'interopérabilité des produits »

Intel tue la marque McAfee pour « Intel Security », et annonce un antivirus gratuit pour les OS mobiles


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 05/04/2017 à 10:25
Apple Macbook, Microsoft Surface Pro... Au tour d'Intel maintenant ?
Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre actif https://www.developpez.com
le 05/04/2017 à 11:40
Je sais que pour l'IoT STM a une archi spéciale sur sa norme ST Safe A. Vous savez où en est Intel en comparaison?
Offres d'emploi IT
Consultant et Développeur de solutions JAVA
Savoir-faire linux - Québec - Montréal, Québec
Développeur confirmé symfony 2 gourmet #foodtech
Urban Linker - Ile de France - Paris (75020)
Consultant BI - expert informatica H/F
Sogeti France - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil