Liste des logiciels libres recommandés par l'État en 2017 mise à jour par le SILL
De nouveaux entrants dans la rubrique virtualisation

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le SILL (socle interministériel de logiciels libres) 2017 a été validé par la DINSIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication) et par les DSI ministérielles lors du CSIC, formation technique, du 19 janvier 2017. La liste a été publiée ce mois de mars. Pour chaque logiciel, le SILL précise la catégorie et la sous-catégorie dans lesquelles il évolue, sa fonctionnalité, son cas d’usage, son statut (recommandé, en observation, en fin de vie), sa licence, s’il dépend d’un logiciel parent, son format associé, sa compatibilité avec les principaux systèmes d’exploitation et si une version française est disponible.

Dans le secteur de la sécurité, le SILL recommande le logiciel KeePass, pour la gestion des mots de passe. VeraCrypt, pour le chiffrement de disques, est présenté comme étant en observation. Le premier logiciel dispose d’une licence GPL2 et le second d’une licence AGPL. Dans le même domaine, le SILL recommande DBAN « Darick’s Boot and Nuke » pour la protection des données : le logiciel dispose d’une fonctionnalité permettant l’effacement complet de tous les supports magnétiques d’une machine.

Dans la rubrique conception et développement, le SILL recommande :
  • du côté des EDI : Eclipse et Acceleo (le générateur de code source de la fondation Eclipse permettant de mettre en œuvre l'approche MDA (Model driven architecture) pour réaliser des applications à partir de modèles basés sur EMF -Eclipse Model Framework) sont recommandés respectivement en version 4.6 et 3.6.2,
  • pour les serveurs d’application : Apache TOMCAT en version 7x est proposé aux développeurs,
  • pour les environnements d’exécution : OpenJDK en version 8,
  • pour la gestion d’anomalies : Mantis BT, l’outil de remontée de bogue, en version 2,
  • pour la gestion des codes source : l’outil de gestion de configuration (serveur) GIT en version 2.x,
  • pour la qualité et la sécurité du code source : SONARQUBE en version 5.1, l’ensemble des outils complémentaires FINDBUGS (version 2.0), CHECKSTYLE (version 5.6) et PMD (version 5.0) pour la détection de mauvaises pratiques, ASQATASUN (en observation dans sa version 4.0.3) pour la vérification de la conformité de l'application aux règles d'accessibilité RGAA v3,
  • pour les tests et intégration : l’outil de gestion des tests unitaires JUNIT en version 4.11, les outils d'injection pour test des couches basses FITNESSE et DBFIT, l’outil d'aide aux tests techniques orientés Web services SOAPUI, l’outil d'aide à la livraison (dépôt, intégration continue...) JENKINS.

Dans la branche données et contenu, le SILL a présenté ses recommandations en quatre catégories :
  • bases de données relationnelles : ici elle a proposé PostgreSQL (base de données transactionnelle), MariaDB (base transactionnelle cluster) et PostGIS (base de données géomatique),
  • gestionnaire de données non relationnelles : MongoDB, la base de données NoSQL, en version 3.2,
  • portail décisionnel : Pentaho en version 5.4,
  • moteur de recherche : ElasticSearch, pour l’indexation et recherche plein texte en mode cluster, et Apache SolR qui est limité à un serveur.

Notons quelques changements par rapport à l’édition précédente. Par exemple PeaZIP a été remplacé par 7-Zip dans la rubrique compression et décompression, tandis que Synkron a été écarté au profit de FreeFileSync dans la catégorie synchronisation et sauvegarde.

Dans le même temps, soulignons que certaines rubriques ont disparu à l’instar de celles recommandant un logiciel pour visionner des fichiers AutoCAD (LibreCAD), effectuer une gravure d’un CD ou d’un DVD (Infrarecorder), manipuler de gros volumes dans une base de données noSQL (Cassandra) ou effectuer une supervision (Shinken).

Précisons aussi qu’il y a de nouveaux entrants comme Jitsi (client de messagerie instantanée), KeeFox (gestionnaire de mots de passe dans le navigateur) ou encore pas de nouveaux logiciels dans la rubrique virtualisation (Ceph, SaltStack, Ansible, Puppet, Chef, Docker, Rocket, CoreOS, Kubernetes et Rudder).

Source : liste en pièce jointe (au format PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous des éléments de cette liste ?
Auriez-vous proposé d'autres alternatives ? Si oui, lesquelles ?

Voir aussi :

Liste des logiciels libres recommandés par l'État en 2016 publiée par le SILL


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 6:39
A titre personnel, je n'ai rien vu de scandaleux (dans les domaines que j'utilise). Le seul choix pour lequel je diffère, c'est pour la distribution, mais pour des tas de raisons, c'est pas leur liste qui me fera abandonner OpenSUSE.
Avatar de jopopmk jopopmk - Membre expert https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 7:51
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous des éléments de cette liste ?
J'en pense que le SILL ne semble connaitre que Java.
Avatar de deusyss deusyss - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 9:15
Citation Envoyé par jopopmk Voir le message
J'en pense que le SILL ne semble connaitre que Java.
Je me suis fait la même réflexion. Notons tout de même qu'il n'y a pas de grosses incohérences dans leurs recommandations.
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 9:46
http://pcll.ac-dijon.fr/mim/wp-conte...s-libres_0.pdf
ou
http://references.modernisation.gouv...20libres_0.pdf

Il est intéressant de noter que Nagios et Samba3 sont marqué en fin de vie.
VeraCrypt est lui en «observation»
Avatar de Lyons Lyons - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 11:38
Hormis le fait qu'il n'y en aie que pour Java et le dev web, certains logiciels recommandés sont - à mon avis - d'assez piètre qualité.
SumatraPDF : Je ne connais pas d'alternative OpenSource et je ne crois malheureusement pas qu'il y en aie, mais si c'est pour utiliser un logiciel aussi mauvais autant rester chez Adobe.
Thunderbird : Même remarque sauf qu'à ce coup il y a des alternatives OpenSource. Thunderbird n'a pas de feature intégrée pour chiffrer la base de donnée de mail, risque de sécurité majeure selon l'utilisateur.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 13:48
Tu proposerais quoi pour remplacer Thunderbird?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 14:52
Même question, surtout que d'après ce que j'ai cru comprendre ailleurs, Mozilla envisagerait de laisser complètement tomber Thunderbird pour ne se concentrer que sur Firefox.

Perso, j'ai essayé Evolution, qui a l'air vraiment pas mal, mais côté importation des mails en provenance de Thunderbird, c'est une usine à gaz, et si par malheur on a créé beaucoup de répertoires/sous-répertoires dans une arborescence un peu compliquée, c'est une vrai galère. Bref, après 2 heures de taf pour récupérer à peine 2% de l'existant, j'ai laissé tombé.

Bon, maintenant, je n'ai peut-être pas tout compris, mais pour résumer, il faut :
  1. Ajouter un outil d'exportation à Thunderbird
  2. Exporter un répertoire de Thunderbird dans un fichier
  3. Créer l'arborescence et le répertoire dans Evolution
  4. Importer le fichier créé précédemment avec Thunderbird
  5. Recommencer ce cirque pour chaque répertoire
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 15:32
quelle est l'utilité de cette liste de recommandation ? j'aimerais comprendre.
Avatar de mikrethor mikrethor - Membre du Club https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 15:35
Je ne vois pas la source mentionné dans l'article elle n'apparait que dans le forum.

http://references.modernisation.gouv...20libres_0.pdf
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 30/03/2017 à 16:05
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
quelle est l'utilité de cette liste de recommandation ? j'aimerais comprendre.
Je suppose que c'est juste une question de bon sens, on teste un produit, si il est fiable on le recommande, et on fait une liste des produits testés pour que tous les acteurs parlent le même langage pour chaque type d'application. Sinon chacun part dans son coin et est incapable de comprendre ce que fait son voisin avec une application totalement différente.
Offres d'emploi IT
Développeur PHP / Stage (H/F)
SMILE - Provence Alpes Côte d'Azur - Marseille (13000)
Développeur Java à Nice (H/F)
SMILE - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice (06000)
DEVELOPPEUR WEB/RESPONSABLE INFORMATIQUE H/F
MENWAY - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice (06000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil