Un Lituanien est mis aux arrêts pour avoir volé plus de 100 millions de $ à deux géants de l'Internet,
S'agirait-il de Google, Facebook ou Twitter ?

Le , par Malick

23PARTAGES

11  0 
Le ministère de la Justice lituanienne porte à la connaissance du public que l'homme qui a été accusé d'avoir volé la somme de plus de 100 millions de dollars à deux géants de l'Internet a été mis aux arrêts la semaine dernière. D'après les informations collectées, l'accusé qui répond au nom de Evaldas Rimasauskas est un Linuanien âgé de 48 ans et il a été inculpé le lundi 20 mars passé par un procureur du secteur sud de New York.

Les autorités judiciaires nous informent que M. Rimasauskas est poursuivi pour les délits de blanchiment d'argent, d'usurpation d'identité et de fraude bancaire. En effet, ce dernier aurait réussi à tromper deux grandes entreprises technologiques américaines en se faisant passer pour un employé d'une société asiatique qui est spécialisée dans la fourniture de matériels informatiques. Les autorités judiciaires affirment que pour commettre son forfait, Rimasauskas a créé en 2013 une société de fourniture de matériels informatiques dont le siège social se trouve en Lettonie et qui porte le même nom que la société asiatique qui est déjà un partenaire des deux géants de l'Internet. Le Lituanien agirait en envoyant plusieurs courriers électroniques aux gérants des deux géants de l'Internet afin que ces derniers tombent dans son piège. Dans ses mails, il aurait invité les deux entreprises à procéder à des transferts d'argent de plusieurs dizaines de millions de dollars dans des comptes logés en Lettonie, à Chypre, en Lituanie, en Slovaquie, en Hongrie et à Hong Kong. Et vu que les deux sociétés travaillaient déjà avec la société asiatique en faisant des transactions de ce type, les dirigeants ont suivi et appliqué les instructions de M. Rimasauskas.

Pour justifier les flux d'argents qui étaient envoyés dans ses comptes, Evaldas Rimasauskas aurait établi de fausses pièces justificatives en l'occurrence des factures, des lettres et des contrats au nom des deux géants de l'Internet.

Face à toutes ces accusations, les autorités judiciaires estiment que l'accusé risque une peine d'emprisonnement ferme de 20 ans.

Source : Ministère de la Justice

Et vous ?

Que pensez-vous de ce vol ?

Ne s'agirait-il pas de Google, Facebook ou Twitter ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/03/2017 à 1:02
A priori, un banal phishing.
Donc pas fières les victimes "géants de l'internet".
(ajouter à la liste Amazon, Microsoft, Apple, Oracle, Cisco, HP, IBM et autres)

Pas de chance, il s'est fait coincer, n'ayant sans doute pas suffisamment dissimulé ses traces.
Oui, mais :
"The charges contained in the Indictment are merely accusations, and the defendant is presumed innocent unless and until proven guilty."
https://www.justice.gov/usao-sdny/pr...promise-scheme

Donc, s'il est vraiment malin, il prouvera que son PC a été piraté et donc que ce n'est pas lui.
Si non, si c'est Madame Michu, elle ne pourra rien prouver et sera condamnée.
Si non, c'est juste un apprenti escroc (ou une mule ?) et il sera condamné.
Si c'est une mule, il sera condamné, mais le pognon restera perdu pour les deux "géants".

Je suis curieux de connaitre la suite.
Je vote pour l'hypothèse "mule".
Avatar de Felykanku
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/03/2017 à 0:36
Savez-vous que voler n'est pas bon ? ? ?
Faites aux autres ce dont vous aimez que les autres fassent pour vous . Aujourd'hui facebook subit la loi
Avatar de candide02
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 31/03/2017 à 10:42
c'était juste pour récupérer les impôts (juste un petit peu) que ces vilaines sociétés ne veulent pas payer spontanément...
Dommage 20 ans de tôle pour un peu d'argent c'est beaucoup, il s'est fait tailler un costard sur mesure ?
Avatar de Jonathan
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 23/03/2019 à 15:57
Un Lituanien plaide coupable d'avoir volé plus de 100 millions de dollars à Google et Facebook
encourant ainsi une peine maximale de 30 ans de prison

En mars de l'année 2017, un procureur du district sud de New York avait inculpé le dénommé Evaldas Rimasauskas, citoyen lituanien âgé à ce moment de 48 ans, pour avoir volé une somme de plus de 100 millions de dollars à deux géants de l'Internet. Les identités des sociétés victimes n'avaient pas été révélées, mais une ordonnance de la cour lituanienne en 2017 faisait état de ce qu'il s'agissait de Google et Facebook.

Le 22 mars de cette année, Rimasauskas a reconnu avoir mis au point un stratagème frauduleux afin d'escroquer plusieurs millions de dollars aux entreprises américaines. Il a orchestré ce projet en créant une fausse société portant le même nom (Quanta Computer Inc) qu'un fournisseur de matériel informatique. Il a ensuite envoyé des courriers électroniques aux deux sociétés, leur demandant de virer des fonds pour les factures Facebook et Google légitimement dues sur un compte bancaire qu'il contrôlait en Lettonie. Après que les fonds aient été déposés, Rimasauskas les a répartis sur divers comptes bancaires à travers le monde.


Ce projet lui aura permis de siphonner environ 23 millions de dollars à Google et 99 millions de dollars à Facebook. Il s'agit apparemment d'une technique de fraude en pleine expansion dans laquelle les fraudeurs demandent de l'argent en utilisant des courriels destinés à des sociétés qui travaillent avec des fournisseurs étrangers ou effectuent régulièrement des virements électroniques. Selon le FBI, depuis 2013 les pertes résultant de telles escroqueries s'élèvent à plus de 3 milliards de dollars.

Dans un communiqué, un porte-parole de Google a déclaré mercredi que la société avait récupéré ses fonds tout en indiquant qu'elle avait alerté les autorités sur la fraude juste après qu'elle l'ait détectée. Quant à Facebook, la société a déclaré n'avoir récupéré qu'une partie bien que majeure de ses fonds peu de temps après l'incident.

Rimasauskas qui a été extradé vers New York depuis août 2017, attend toujours la sentence qui sera prononcée le 24 juillet prochain. Paul David Petrus Jr, son avocat, a déclaré mercredi qu'il envisageait de plaider la clémence, mais avec tous les chefs d'accusation qui pèsent sur son client, ce dernier pourrait écoper d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à 30 ans.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
De quelle sentence pensez-vous qu'il écopera ?

Voir aussi :

Un Lituanien est mis aux arrêts pour avoir volé plus de 100 millions de $ à deux géants de l'Internet, s'agirait-il de Google, Facebook ou Twitter ?
Facebook a confirmé que les hackers ont volé des données personnelles détaillées de 14 millions de personnes, sur les 30 millions de comptes piratés
Google Play surpris en train d'héberger une application qui vole la cryptomonnaie des utilisateurs, en remplaçant l'adresse de leur portefeuille
Avatar de Thomasa21
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2019 à 11:47
Donc le mec a siphonné cet argent pendant près de 3 ans sans se faire prendre. La gourmandise est vraiment un vilain défaut. S'il se limitait à quelques petits millions la première année, il serait toujours libre.
Avatar de Jonathan
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 31/03/2019 à 23:01
Citation Envoyé par Thomasa21 Voir le message
Donc le mec a siphonné cet argent pendant près de 3 ans sans se faire prendre. La gourmandise est vraiment un vilain défaut. S'il se limitait à quelques petits millions la première année, il serait toujours libre.
je pense que ça va bien au delà de la simple gourmandise. Le mec doit vraiment regretter de n'avoir pas su s'arrêter à temps
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web