Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google est-il réellement ouvert ?
La philosophie de la firme dévoilée

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

1  0 
Google est-il réellement ouvert (au niveau de l'économie et de l'open-source) ? Son vice-président dévoile la philosophie de la firme

S'il est une entreprise dont le nom n'a cessé de revenir encore et encore ces dernières années, jusqu'à être quasiment omniprésent en 2009, c'est bien Google. La firme qui ne connait pas la crise a rencontré une croissance exponentielle lors de cette décennie. Aujourd'hui, Google est partout. Et comme chaque entité majeure de ce monde, il a ses partisans et ses détracteurs. L'un des vice-présidents du groupe, Jonathan Rosenberg, a publié il y a quelques jours un long message sur le blog de l'entreprise. Un texte pour expliquer la philosophie de Google au monde, en somme.

Le premier point abordé est celui de l'open source, domaine où Google a fortement assis sa présence ces derniers mois avec ses nombreux projets : Android, Chrome et Chrome OS. La firme a également proposé des standards ouverts (o3d , OpenSocial, Google Wave Protocol), ce qui va à l'inverse des services propriétaires.

Il est demandé aux employés Google d’utiliser des standards ouverts, de rendre leurs logiciels disponibles dans des licences Open Source, et de faciliter l’exportation des données des services Google afin de lutter "pour un Internet qui reste ouvert".

Le Vice-Président d'écrire :

« Les systèmes ouverts sont (…) compétitifs et beaucoup plus dynamiques [en développement]. Dans un système ouvert, un avantage concurrentiel ne provient pas du fait de rendre un client captif (prisonnier) mais du fait de mieux comprendre notre environnement que tous les autres et d’utiliser nos savoirs et savoir-faire pour produire des produits et services meilleurs et plus innovants au service de nos clients. (…)

Nous utilisons des dizaines de millions de lignes de code open source pour faire tourner nos produits. Nous renvoyons également à la communauté : Nous sommes le plus gros contributeur open source du monde. Nous contribuons à plus de 800 projets qui totalisent plus de 20 millions de lignes de code à l’open source, avec quatre projets (Chrome, Android, Chrome OS, and Google Web Toolkit) et plus d’un million de lignes de code chacun. (…)

La capacité que nous avons à adopter cette stratégie est critique. Au lieu de bâtir des murs autour de vos produits, bâtissez des ponts. (…)

Nous croyons dans la puissance de la technologie pour proposer et améliorer l’information. Nous croyons dans la capacité de l’information à créer du positif. Nous croyons qu’un monde ouvert est le seul moyen que cela ait le plus d’impact pour toutes les personnes.

Nous sommes des optimistes de la technologie qui pensont que le chaos d’un monde ouvert bénéficie à tous.

Nous lutterons pour promouvoir ceci à chaque occasion.

Le monde ouvert gagnera.

Il gagnera sur Internet et cela aura ensuite des répercussions sur d’autres domaines de la vie :

Le futur de la gouvernance des États (gouvernements) est la transparence
Le futur du commerce est la symétrie dans l’information
Le futur de la culture est la liberté
Le futur de la science et la médecine est la collaboration
Le futur des jeux est la participation
Chacun de ces futurs dépend de ce que l’Internet sera OUVERT."
Est ensuite abordé le versant économique des activités du géant de Mountain View :

« Si vous tentez de faire grandir une industrie aussi largement que possible, les systèmes ouverts dépassent les systèmes fermés. C’est exactement ce que nous souhaitons faire avec Internet. Notre engagement dans les systèmes ouverts n’est pas altruiste. C’est du good business parce-que cela crée une dynamique d’innovations constante qui attire les utilisateurs et les usages et permet à toute l’industrie de croître plus rapidement. »
L'homme reprend ensuite l'équation de Hal Varian:

le gain = (la valeur totale ajoutée à une industrie) x (la part de marché dans cette industrie)

Ce qui exprime, en termes plus simples, que Google affirme avoir fait prosperer son marché, en ayant contribué au développement d'Internet, «même si cela signifie en avoir une plus petite part».

La "petite part" représente tout de même plus de 60 % du marché de la recherche en ligne, et des chiffres équivalents concernants celui de la publicité on-line. Or, Google garde jalousement privés ses algorithmes de recherche et de placement publicitaire. L'ouverture, oui, mais pas sur son propre terrain semble-t-il.

Rosenberg contredit cette opinion en arguant qu'un open-sourcing de pagerank «serait la porte ouverte aux manipulations» et à l'amoindrissement de la qualité pour les utilisateurs.

Google est donc contradictoire. D'un côté, «les systèmes ouverts gagnent». De l'autre, on protège becs et ongles un algorithme pour en tirer profit.

«En ligne, la plus importante monnaie est la confiance», se défend Rosenberg. Les internautes feront-ils confiance au géant ?

Source : Jonathan Rosenberg «The meaning of open» («La signification de l'ouverture»)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 24/12/2009 à 20:34
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message

«En ligne, la plus importante monnaie est la confiance», se défend Rosenberg. Les internautes feront-ils confiance au géant ?
Non pour ma part.

Google fait de l'open-source pour ses projets non-rentable ou qui ont intéret a etre utilisé avant de pouvoir etre rentable.

Les briques clés sont bien vérouillées chez eux : moteur d'indexation, systeme de stockage de données, moteur google maps/earth ...

Posez vous cette question :
Il y a t'il un projet open-source de taille consequente auquel contribu google mais qui n'est pas été initié par google ?

J'ai beau chercher je n'en vois aucun, en clair google ne contribu pas au monde open-source car il n'a rejoins aucun projet deja existant, il n'a fait que lancer ses propres projets .
1  0 
Avatar de monsieurben
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/12/2009 à 23:02
Des projets non initiés par google auxquels ils contribuent ? Firefox et Webkit (en vrac, ce sont les premiers qui me viennent à l'esprit). Je pense également que pour Android et Chrome OS, google envoie son code aux développeurs "upstream" (kernel, bibliothèques système, etc.). De plus, je crois me souvenir que camino (un browser pour mac utilisant gecko) a été créé par des développeurs de chez google pendant leur temps de développement personnel (google encourage ceux qui programment pendant ce temps à rejoindre ou créer des projets open source).

Je pense qu'il ne faut donc pas leur tirer dessus en termes d'open source.

Par contre, c'est vrai qu'ils font preuve d'un grand silence sur leur coeur de métier (notamment le fameux algorithme du moteur d'indexation), qui ne pousse pas forcément à la confiance. Je peux comprendre leur position, étant donné que le sortir en open source serait probablement se tirer une balle dans le pied vue la gué-guerre actuelle.

Par contre, là où j'ai plus de mal, c'est sur les déclarations d'Eric Schmidt concernant la vie privée. On peut ne pas vouloir exposer sa vie sur Internet sans être un criminel.
1  0 
Avatar de *alexandre*
Inactif https://www.developpez.com
Le 24/12/2009 à 23:17
pourquoi tout le monde pleure pour ce fameux algo d'indexation je me rappelle qu'au tout début de google l'ensemble de leurs travaux étaient dispo dans les papiers de stanford (fallait les lires à l'époque il y avait e page rank pour les nulls ))

(mais je doute que certains d'entre vous lisaient les publications de stanford il y a 10 ans mdr =)
1  0 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 24/12/2009 à 23:32
Tu marque un point pour webkit. Meme si je ne serais pas surpris de voir chrome passer sur un moteur maison dans quelques versions.

Par contre pour firefox, meme si ce fut le cas, maintenant qu'il y a chrome...

Je pense qu'il ne faut donc pas leur tirer dessus en termes d'open source.
Dans mon secteur je dois dire que c'est plutot grave ce qu'il se passe actuellement.
( cf : Google devient il une menace pour le monde informatique ? )

Quand les clients commencent a demander des developpements s'appuyant sur des api google libre d'utilisation (mais dont les sources sont fermés) au détriment des librairies open-source alors Oui c'est une dangereux pour l'open-source.
1  0 
Avatar de surfeurX
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 1:12
OpenSource ou pas l'important c'est de se faire le plus d'argent possible, je comprend que les projets google sont opensource, c'est la seul façon de gagner rapidement du terrain sur des domaines auxquels ils sont pas leader ds le marché (androit vs iphone et chrome vs firefox ...) .

Sinon personnelement j'ai rien contre , au contraire c'est une entreprise qui a une vision très claire ...
1  0 
Avatar de nicolofontana12
Inscrit https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 1:16
Google crée des projets open-sources et contribue aux projets open-sources. Par exemple les ressources de Mozila proviennent de Google principalement.
Il n'a jamais fait un projet open-source son concurrent au moins à ma connaissance.

Il ne faut pas aussi s'attendre qu'une entreprise publiera toutes ses sources dans ce monde de concurrence. Google est avant tout une entreprise.

La philosophie de Google par rapport au mot open-source est confuse car il a assiégé une entreprise pour l'utilisation d' Android d'une manière douteuse.
1  0 
Avatar de deadalnix
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 3:16
Curtis propose une analyse intéressante de tout ça dans « after the software wars ».
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 4:58
Citation Envoyé par jahbromo Voir le message
La philosophie de Google par rapport au mot open-source est confuse car il a assiégé une entreprise pour l'utilisation d' Android d'une manière douteuse.
Faux, ils les ont assignes en justice pour l'utilisation froduleuses des appli gmail etc... qui ne sont pas libre de droit et donc pour lesquel il faut payer.

Concernant la capicite de google a partager, j'en reviens aussi car comme l'a dit *alexandre*, l'algo du page rank est un sujet d'un papier scientifique (je suis sur qu'en cherchant pour peu encore le trouver sur la toile ou dans les biblio universitaire) ou en payant pour voir le brevet ;-) de plus google produit pas mal de papier scientifique sur ces recherche en interne comme il y a un tres bon papier qui explique comment marche big table, il y a pas longtemps sur ce meme site il y avait les slide de presentation de leur architecture systeme. C'est sur c'est plus chiant a lire qu'un tuto "comment faire sont moteur de recherche en 5 min". Et n'oublions pas non plus que innodb a fait un bon conciderable grace grave a la participation entre autre de google.
1  0 
Avatar de Averroes
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 8:14
Pourquoi trop se casser la tête à propos du pagerank.

Le patent est là accessible à tout le monde qui explique une bonne partie de l'algo.
http://www.google.com/patents?vid=6285999
1  0 
Avatar de jmini
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/12/2009 à 11:03
Je n'ai jamais vu une entreprise mettre en Open-Source ce qui constitue leur technologie de base, leur cœur de métier... Il me semble que les raisons sont toujours les même :
(et c'est rarement philanthropique)
  • Il s'agit d'une librairie ou d'un outil qui n'est pas stratégique pour l'entreprise, le placer en open-source peut permettre de mutualiser l'effort de développement, d'amélioration du produit.
  • Rallier une communauté de développeurs, d'utilisateurs (avec parfois dans l'idée de leur vendre la version prémium, ou des service associé)
  • Gagner de la notoriété en terme d'image, de publicité...
  • L'obligation légale (dans le cas où une partie du développement est basé sur des technologies open-source, et qu'il n'y a pas moyen de faire autrement -- licence)


Peut-être que j'ai oublié une raison, mais il me semble que pour Google, chacun des projets open-source l'est pour une ou plusieurs des raisons évoquées.
1  0