Google est-il réellement ouvert ?
La philosophie de la firme dévoilée

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Google est-il réellement ouvert (au niveau de l'économie et de l'open-source) ? Son vice-président dévoile la philosophie de la firme

S'il est une entreprise dont le nom n'a cessé de revenir encore et encore ces dernières années, jusqu'à être quasiment omniprésent en 2009, c'est bien Google. La firme qui ne connait pas la crise a rencontré une croissance exponentielle lors de cette décennie. Aujourd'hui, Google est partout. Et comme chaque entité majeure de ce monde, il a ses partisans et ses détracteurs. L'un des vice-présidents du groupe, Jonathan Rosenberg, a publié il y a quelques jours un long message sur le blog de l'entreprise. Un texte pour expliquer la philosophie de Google au monde, en somme.

Le premier point abordé est celui de l'open source, domaine où Google a fortement assis sa présence ces derniers mois avec ses nombreux projets : Android, Chrome et Chrome OS. La firme a également proposé des standards ouverts (o3d , OpenSocial, Google Wave Protocol), ce qui va à l'inverse des services propriétaires.

Il est demandé aux employés Google d’utiliser des standards ouverts, de rendre leurs logiciels disponibles dans des licences Open Source, et de faciliter l’exportation des données des services Google afin de lutter "pour un Internet qui reste ouvert".

Le Vice-Président d'écrire :

« Les systèmes ouverts sont (…) compétitifs et beaucoup plus dynamiques [en développement]. Dans un système ouvert, un avantage concurrentiel ne provient pas du fait de rendre un client captif (prisonnier) mais du fait de mieux comprendre notre environnement que tous les autres et d’utiliser nos savoirs et savoir-faire pour produire des produits et services meilleurs et plus innovants au service de nos clients. (…)

Nous utilisons des dizaines de millions de lignes de code open source pour faire tourner nos produits. Nous renvoyons également à la communauté : Nous sommes le plus gros contributeur open source du monde. Nous contribuons à plus de 800 projets qui totalisent plus de 20 millions de lignes de code à l’open source, avec quatre projets (Chrome, Android, Chrome OS, and Google Web Toolkit) et plus d’un million de lignes de code chacun. (…)

La capacité que nous avons à adopter cette stratégie est critique. Au lieu de bâtir des murs autour de vos produits, bâtissez des ponts. (…)

Nous croyons dans la puissance de la technologie pour proposer et améliorer l’information. Nous croyons dans la capacité de l’information à créer du positif. Nous croyons qu’un monde ouvert est le seul moyen que cela ait le plus d’impact pour toutes les personnes.

Nous sommes des optimistes de la technologie qui pensont que le chaos d’un monde ouvert bénéficie à tous.

Nous lutterons pour promouvoir ceci à chaque occasion.

Le monde ouvert gagnera.

Il gagnera sur Internet et cela aura ensuite des répercussions sur d’autres domaines de la vie :

Le futur de la gouvernance des États (gouvernements) est la transparence
Le futur du commerce est la symétrie dans l’information
Le futur de la culture est la liberté
Le futur de la science et la médecine est la collaboration
Le futur des jeux est la participation
Chacun de ces futurs dépend de ce que l’Internet sera OUVERT."

Est ensuite abordé le versant économique des activités du géant de Mountain View :

« Si vous tentez de faire grandir une industrie aussi largement que possible, les systèmes ouverts dépassent les systèmes fermés. C’est exactement ce que nous souhaitons faire avec Internet. Notre engagement dans les systèmes ouverts n’est pas altruiste. C’est du good business parce-que cela crée une dynamique d’innovations constante qui attire les utilisateurs et les usages et permet à toute l’industrie de croître plus rapidement. »

L'homme reprend ensuite l'équation de Hal Varian:

le gain = (la valeur totale ajoutée à une industrie) x (la part de marché dans cette industrie)

Ce qui exprime, en termes plus simples, que Google affirme avoir fait prosperer son marché, en ayant contribué au développement d'Internet, «même si cela signifie en avoir une plus petite part».

La "petite part" représente tout de même plus de 60 % du marché de la recherche en ligne, et des chiffres équivalents concernants celui de la publicité on-line. Or, Google garde jalousement privés ses algorithmes de recherche et de placement publicitaire. L'ouverture, oui, mais pas sur son propre terrain semble-t-il.

Rosenberg contredit cette opinion en arguant qu'un open-sourcing de pagerank «serait la porte ouverte aux manipulations» et à l'amoindrissement de la qualité pour les utilisateurs.

Google est donc contradictoire. D'un côté, «les systèmes ouverts gagnent». De l'autre, on protège becs et ongles un algorithme pour en tirer profit.

«En ligne, la plus importante monnaie est la confiance», se défend Rosenberg. Les internautes feront-ils confiance au géant ?

Source : Jonathan Rosenberg «The meaning of open» («La signification de l'ouverture»)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de *alexandre* *alexandre* - Inactif https://www.developpez.com
le 26/12/2009 à 16:42
Citation Envoyé par robert_trudel  Voir le message
il y a pas vraiment plus de garantie dans le propriétaire

soit tu paies rien et tu parcours les forums et cie pour trouver une réponse autant valide dans le libre que dans le propriétaire

soit tu paies pour du services auquel que tu as pas vraiment plus de garantie

quand tu as un probème avec ton os, microsoft peut peuêtre le corriger si tu es un très très gros client... autrement tu risques d'attendre

si tu es avec red hat par exemple, tu paies justement pour ça

quand tu achètes windows à la fnac, tu peux pas les appelers pour un problème.... quand tu achètes opensuse, mandriva à la fnac, tu peux les appeler pour un problème

la fnac te vend le service c'est pareil que de souscrire à un service payant d'une solution propriétaire surtout lorsque les clients implémentent eux-même une solution sans faire appel aux services adéquats.

Pour certaines applications dites critiques il faut être homologué et certifié pour appliquer le moindre correctif sinon l'ensemble de la solution n'est plus garantie. Et il y a des raisons pour ça.

Mais je ne pense pas que la politique de microsoft pour la vente de leurs os à quelques centaines de dollars soit la même pour des applications à quelques millions de dollars investis pour du développement spécifique et la une garantie existe bel et bien, c'est contractuel.

Le monde du développement ne s'arrête pas à la suite office ou un os !

Personnellement je n'ai jamais rencontré de problème critique d'un os au point de faire intervenir microsoft !!!
Avatar de deadalnix deadalnix - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/12/2009 à 17:55
Je crois que tu as oublié que justement, tu peux souscrire à des entreprises fournissant des services autour des logiciels libres, afin de t'apporter les garanties absente d'un logiciel libre de base.

Et sinon, des choses intéressantes à dire sur google ?

Parce que bon, microsoft vs logiciel libre, c'est un peu lassant. Il y a a dire sur le sujet, mais vraiment, pas dans ce topic.
Avatar de *alexandre* *alexandre* - Inactif https://www.developpez.com
le 26/12/2009 à 20:16
Citation Envoyé par deadalnix  Voir le message
Je crois que tu as oublié que justement, tu peux souscrire à des entreprises fournissant des services autour des logiciels libres, afin de t'apporter les garanties absente d'un logiciel libre de base.

Et sinon, des choses intéressantes à dire sur google ?

Parce que bon, microsoft vs logiciel libre, c'est un peu lassant. Il y a a dire sur le sujet, mais vraiment, pas dans ce topic.

Tu veux discuter de quoi avec des gens qui ne communiquent rien ? le peu de personnes que je connaisse qui travaillent pour google n'ont rien le droit de dire
Avatar de deadalnix deadalnix - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/12/2009 à 22:25
On n'est pas la pour discuter avec les gens de google, mais entre nous de la politique de google vis a vis de l'open source.

Il y a eu de très nombreuses analyse à ce sujet. Je pense que google peut mieux faire et pour son propre intérêt. En effet, la valeur de google n'est pas dans le code, mais dans leur infrastructure, leur base de données et ainsi de suite.

Beaucoup de leur projets open source sont en fait du « fauxpen source » : http://www.framablog.org/index.php/p...fauxpen-source

En effet, ils ont tout d'open source sur le papier, mais sont bien trop sous contrôle de google. C'est dommageable y comprit pour google, dans la mesure ou la valeur n'est pas de le produit logiciel, mais le logiciel est un appel vers leur services.
Avatar de *alexandre* *alexandre* - Inactif https://www.developpez.com
le 27/12/2009 à 14:16
Citation Envoyé par deadalnix  Voir le message
On n'est pas la pour discuter avec les gens de google, mais entre nous de la politique de google vis a vis de l'open source.

Il y a eu de très nombreuses analyse à ce sujet. Je pense que google peut mieux faire et pour son propre intérêt. En effet, la valeur de google n'est pas dans le code, mais dans leur infrastructure, leur base de données et ainsi de suite.

Beaucoup de leur projets open source sont en fait du « fauxpen source » : http://www.framablog.org/index.php/p...fauxpen-source

En effet, ils ont tout d'open source sur le papier, mais sont bien trop sous contrôle de google. C'est dommageable y comprit pour google, dans la mesure ou la valeur n'est pas de le produit logiciel, mais le logiciel est un appel vers leur services.

Google ca ressemble à ça http://www.developpez.net/forums/d76...lesystem-hdfs/ oublie tout ce que tu peux connaître des bases de données et niveau architecture ...
Avatar de ZeRevo ZeRevo - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/12/2009 à 14:47
On peut comparer l'open source aux ONG internationales ou aux religions. Leur but est d'acquérir un maximum de partisans afin de gagner en notoriété et en crédibilité. En interne, c'est elles qui gèrent tout le processus. Si un bout de code est fournit par un développeur indépendant, et qu'il ne va pas dans leur image future de leur produit, il ne sera pas intégré au code source.
Ils autorisent tout de même de créer des branches, mais le coût de maintenance est trop élevé pour être rentable sur le long terme.

Est-ce que Google est ouvert ? La réponse est complexe. Google est clairement plus ouvert que ses concurrents (Microsoft, Apple...), mais de là à dire qu'il est ouvert...

Quand je lis "ouvert" ça me fait penser comme "ouverture d'esprit" ce qui n'est clairement pas le cas.

@deadalnix très bon article
Avatar de Shirraz Shirraz - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/12/2009 à 5:39
En quoi Google fait avancer internet ? Il n'ont pas vraiment apporté de révolution finalement : ils se sont imposé comme meilleur moteur de recherche, ils s'en sont servi pour devenir des magnats de la pub sur le net, puis ils ont commencé à pondre un max de produit estampillé Google qui n'ont rien de nouveau mais gratuit...
En fait ça va même plus loin, ils créent ce qui a déjà été crée, juste un peu mieux, puis ils profitent de leur vitrine (la page web la plus visitée au monde) et de la sacro-sainte "interconnexion" de l'internet... Pour en venir à ce que tout le monde "interconnecte" 100% Google dès qu'on va sur le net (ou ne décrochant son téléphone maintenant...

La seule révolution Google, c'est d'avoir profiter d'une position pour récolter un max d'info sur laquelle bâtir un max de logiciels et une maxi fortune...

Je vois bien qu'un jour en tapant "Gérard Bouchar" sur Google, je tombe sur une page google maps m'indiquant la position de l'Android de cette personne entre deux bannière adsense, et m'invitant à m'inscrire à gmail pour être tenu informé toutes les dix minutes des déplacements de la dite personne, et éventuellement s'il a la chiasse ou pas (vu que pour l'amélioration de ses produits, Google s'octroie le droit de récupérer un tas d'infos via ses logiciels...). Je dis un truc absurde dans l'immédiat (et je ne suis pas du tout un parano de "Big Brother"), mais ça reflète assez ma vision de la chose...

Pour finir, à propos de confiance, j'ai plus confiance en ce grand démon de l'info qu'est Microsoft qu'en Google. Leur attitude ambigüe est vraiment louche. Simple "ressentie", je ne m'appuies pas sur grand chose.
Avatar de deadalnix deadalnix - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 30/12/2009 à 14:59
Citation Envoyé par Shirraz  Voir le message
Pour en venir à ce que tout le monde "interconnecte" 100% Google dès qu'on va sur le net (ou ne décrochant son téléphone maintenant...

Pour l'instant, et je dis bien pour l'instant, car j'ai peur que cela change, google utilise des standards ouverts.

Il est par exemple possible de parler avec quelqu'un sur gtalk depuis n'importe quel compte jabber. Il en va de même pour les autres application google.

Et tant que les choses se passent de cette façon, je vois cela d'un bon œil, car utiliser les services google reste un choix de l'utilisateur. C'est un peu la logique du « you can trust me because you d'ont have to » de Torvald.

Je suis par contre inquiet d'un revirement de position de google. Car je suis convaincu que bien des utilisateurs suivraient ainsi le géant et seraient prêts à s'enfermer dans ses fillet de la même façon qu'avec microsoft (voir même probablement pire).
Avatar de Shirraz Shirraz - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/12/2009 à 16:11
Citation Envoyé par deadalnix  Voir le message
Pour l'instant, et je dis bien pour l'instant, car j'ai peur que cela change, google utilise des standards ouverts.

Il est par exemple possible de parler avec quelqu'un sur gtalk depuis n'importe quel compte jabber. Il en va de même pour les autres application google.

Et tant que les choses se passent de cette façon, je vois cela d'un bon œil, car utiliser les services google reste un choix de l'utilisateur. C'est un peu la logique du « you can trust me because you d'ont have to » de Torvald.

Je suis par contre inquiet d'un revirement de position de google. Car je suis convaincu que bien des utilisateurs suivraient ainsi le géant et seraient prêts à s'enfermer dans ses fillet de la même façon qu'avec microsoft (voir même probablement pire).

C'est ce que je pense aussi (mais que j'ai incomplètement et mal explicité).
Avatar de r0d r0d - Expert éminent https://www.developpez.com
le 30/12/2009 à 17:21
Citation Envoyé par jmini  Voir le message
Je n'ai jamais vu une entreprise mettre en Open-Source ce qui constitue leur technologie de base, leur cœur de métier.

Red Hat? Mozilla?

Citation Envoyé par deadalnix  Voir le message
Et tant que les choses se passent de cette façon, je vois cela d'un bon œil, car utiliser les services google reste un choix de l'utilisateur.

Je partage ce point de vue. Pour l'instant google fait attention à garder une certaine ethique (pour une entreprise de cette taille, c'est une exception unique dans l'histoire). Mais google n'est pas un individu, mais une société. Les équipes changent, les besoins et les contraintes évoluent, et de toutes façons, les dirigeants vont bien finir par partir aussi. Google est en train de prendre une place énorme dans nos sociétés, et je pense que, sans être alarmiste, il faut y faire attention.

Un article interessant de FramaSoft: Google : numéro 1 mondial de l'open source ?

Si j'ai bien compris, ils disent que ce n'est pas par le code que google produit, mais par ses contributions, qu'on pourrait le placer en 1ere position. Par exemple, google est la principale source financière de Mozilla. De même qu'avec google Code, ils contribuent à la diffusion de sources libres.
Avatar de jmini jmini - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/01/2010 à 11:56
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
Source : Jonathan Rosenberg «The meaning of open» («La signification de l'ouverture»)

Traduction française sur Framablog
Offres d'emploi IT
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil