Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Hadopi : un décret prévoit que les FAI bénéficient d'une compensation financière de l'État
Pour leur participation dans l'identification des pirates

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
2009 a été marqué par la création de la Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), dont la mission était d’identifier les internautes qui téléchargent illégalement des œuvres sur Internet, notamment par l’entremise des FAI, et les sanctionner en plusieurs étapes.

La « réponse graduée » est définie comme suit :
  • l’envoi d’une première recommandation, par la Commission qui indique aux titulaires d’abonnement que leur connexion Internet a été utilisée à des fins de mise à disposition d’œuvres protégées sur les réseaux pair-à-pair. Elle les invite à prendre toutes mesures utiles pour que leur connexion ne soit plus utilisée à de telles fins. Elle les oriente également vers l’offre culturelle légale, répertoriée sur le site Internet de l’Hadopi. Ce type de recommandation est adressé par voie électronique ;
  • si la Commission est saisie de nouveaux faits de mise à disposition dans les six mois suivant l’envoi de la première recommandation, une deuxième recommandation peut être adressée au titulaire de l’abonnement concerné. Elle est envoyée à la fois par voie électronique et par lettre remise contre signature ;
  • lorsqu’une réitération est constatée dans l’année suivant la présentation d’une deuxième recommandation, ce fait étant susceptible de constituer la contravention de négligence caractérisée, la Commission sélectionne les dossiers qui pourront ensuite faire l’objet d’une transmission au procureur de la République.

Dans son dernier rapport d’activités, l’autorité a indiqué avoir envoyé entre le 1er octobre 2010 et le 31 octobre 2016 :
  • 7,6 millions de premières recommandations ;
  • 686 mille deuxièmes recommandations ;
  • 5339 constats de négligence ;
  • 1308 transmissions au procureur de la République.

Jusqu’à maintenant, cette procédure était quasi entièrement à la charge des fournisseurs d’accès à Internet. L’un d’entre eux, Bouygues Télécom, avait obtenu en décembre 2015 une victoire devant le Conseil d’État, qui avait condamné l’État à lui verser 900 000 euros d’indemnités (37,5 centimes par demande d’identification des internautes). La juridiction avait également enjoint l’État à publier un décret dans les six mois.

C’est dans ce contexte que, à la demande de la Hadopi, le gouvernement a publié à la mi-mars un décret relatif aux modalités de compensation des surcoûts identifiables et spécifiques des prestations assurées par les opérateurs de communications électroniques.

L’article 1 stipule que la compensation mentionnée au I correspond à la couverture des surcoûts définis comme suit :
a) les surcoûts liés à la conception et au déploiement des systèmes d'information ou, le cas échéant, à leur adaptation, nécessaires au traitement des demandes d'identification des abonnés ;
b) les surcoûts liés au fonctionnement et à la maintenance des systèmes d'information nécessaires au traitement des demandes d'identification des abonnés ;
c) les surcoûts de personnel liés au traitement des demandes d'identification des abonnés.

Toutefois, il précise que :
  • lorsque le système d'information utilisé pour traiter les demandes d'identification émanant de la Hadopi est le même que celui utilisé pour répondre à des demandes émanant d'autres autorités publiques ou judiciaires et que les surcoûts mentionnés aux a et b ont déjà fait l'objet, à ce titre, d'une compensation financière de la part de l'État, l'opérateur concerné ne peut prétendre à une nouvelle compensation de ces surcoûts ;
  • lorsque les demandes d'identification traitées au cours d'une année civile par un opérateur sont supérieures à un seuil de demandes justifiant une automatisation du traitement, les surcoûts mentionnés aux a et b sont compensés par un versement forfaitaire annuel. Les surcoûts mentionnés au c sont compensés, pour chaque demande d'identification, selon des tarifs établis en fonction de la nature de la demande ;
  • lorsque les demandes d'identification traitées au cours d'une année civile par un opérateur sont inférieures à ce seuil, les surcoûts mentionnés aux b et c sont compensés, pour chaque demande d'identification, selon des tarifs établis en fonction de la nature de la demande.

Cependant, pour être applicable, le gouvernement doit encore « fixer le seuil, le versement forfaitaire et les tarifs » de cette compensation financière. Les opérateurs vont donc encore devoir patienter avant de pouvoir bénéficier d’un remboursement pour leur participation à cette lutte, bien que la publication de ce décret reste une victoire pour les FAI.

Source : décret


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Aurelien Plazzotta Aurelien Plazzotta - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/03/2017 à 21:27
Et les citoyens qui dénoncent ?
Ah oui, j'oublais, c'est la ruine matérielle et ou la prison, c'est vrai...

Ah bah non, c'est le suicide quel con ! Décidement, ma mémoire fout le camp...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 7:53
Si on veut faire des économie la fermeture d'Hadopi seras dans les premiers éléments ^^
Avatar de _Thomas _Thomas - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 10:24
À quand le crowdfunding pour sauver Hadopi ?
Avatar de Capitaine_aizen Capitaine_aizen - Membre du Club https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 11:19
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
Si on veut faire des économie la fermeture d'Hadopi seras dans les premiers éléments ^^
Je suis d'accord avec toi, mais la fermeture d'Hadopi signifie qu'un nouveau truc débile, plus liberticide, plus invasif, plus chère sera en gestation. Même si Hadopi coûte cher et son efficacité est fortement discutable, elle a l'avantage d'être assez facile à contourner au besoin. Rien ne dit que la prochaine débilité des lobbys du disque ne vas pas nous pondre pire. Mieux vaut la peste que le choléra.

En revanche, ce qui est désastreux, c'est que c'est le contribuable qui va payer. Pourquoi pas les maisons de disques ? Après tout, elles ont mis en place Hadopi, elles doivent l'assumer ou changer la façon de distribuer "la culture".

J'espère juste que le système ne va pas dériver à une chasse au protocole p2p (qui pour rappel ne transite pas que du contenu illégal. Je dl mes distros linux avec, et c'est pas illégal [Sauf Microsoft dans la ville de Munich]) où les FAI seraient rémunérer au pirate dénoncé. Là en revanche, on va moins rigoler.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 11:42
Citation Envoyé par Capitaine_aizen Voir le message
Je suis d'accord avec toi, mais la fermeture d'Hadopi signifie qu'un nouveau truc débile, plus liberticide, plus invasif, plus chère sera en gestation. Même si Hadopi coûte cher et son efficacité est fortement discutable, elle a l'avantage d'être assez facile à contourner au besoin. Rien ne dit que la prochaine débilité des lobbys du disque ne vas pas nous pondre pire.
Notre gouvernement n'a pas à se soumettre à l'industrie, dans plein de pays les gouvernements ne font rien pour lutter contre les copies illégales de films, séries et musique.
Je ne crois pas qu'au Pays-Bas on te fasse chier si t'as uTorrent qui tourne 24h/24, 7j/7 à partager des séries et des films sans passer par un VPN ou une Seedbox...
L'état n'a pas à se mêler de ça...

L'industrie doit trouver des nouvelles solutions, comme Netflix, apparemment c'est bien, tu paies chaque mois et tu regardes des séries et des documentaires en illimités.

De toute façon le P2P touche moins de monde qu'à l'époque.
Maintenant il y a des sites de streamings et des sites qui répertorient des liens vers des sites de streaming.

Hadopi c'est vraiment n'importe quoi, ça coûte de l'argent pour rien.
En plus une adresse IP n'est pas une preuve...
Avatar de Artemix Artemix - Membre du Club https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 16:17
Citation Envoyé par Ryu2000
Notre gouvernement n'a pas à se soumettre à l'industrie, dans plein de pays les gouvernements ne font rien pour lutter contre les copies illégales de films, séries et musique.
Je ne crois pas qu'au Pays-Bas on te fasse chier si t'as uTorrent qui tourne 24h/24, 7j/7 à partager des séries et des films sans passer par un VPN ou une Seedbox...
L'état n'a pas à se mêler de ça...
[...]
En plus une adresse IP n'est pas une preuve...
Premier point:
Je suis d'accord avec toi.
Le problème c'est que se mêler de ça, ça peut être une source de revenu intéressante pour ledit gouvernement (si on regarde le modèle américain, où le gouvernement a un contrôle de surveillance et de censure total sur Internet, les apports sont sous forme d'argent en petite partie, mais surtout sous forme d'informations personnelles, un marché fructueux). Hors, pour la France, un pays qui est en train de s'embourber de plus en plus dans le modèle Américain (modèle totalement inefficace et dangereux pour ses citoyens, on notera), c'est une idée d'apport très intéressante.
L'instauration d'une sorte de contrôle national permettra un meilleur contrôle sur la vie de ses citoyens, au même titre que le projet de "Fichier central d'identité" (selon moi une très grosse erreur, mais on laissera le débat pour plus tard).

Deuxième point, à propos de l'adresse IP:
Peu de personnes ont une adresse IP publique fixe, et celle ci est généralement obtenue sur demande de l'utilisateur. Dans ce cas, on peut évidemment penser que ledit utilisateur ne cherchera pas à télécharger illégalement de façon "massive", vu que s'il a les compétences pour demander et justifier le besoin d'une IP statique, il y a de fortes chances qu'il soit aussi au courant des informations légales concernant ces téléchargements.
Pour le reste des personnes, l'IP publique dynamique ne permet rien car elle sera régulièrement changée. Et le comble dans tout ça, c'est que des utilisateurs n'ayant rien fait et se voyant attribué cette IP bloquée pourront se retrouver avec un accès restreint ainsi qu'un avertissement pour quelque chose dont ils ne seront pas coupables, ni même complices.
Le dernier problème concerne bien entendu des réseaux comme Free, où la majorité des "freebox" ont pour IP publique une IP privée d'un sous-réseau, ayant 1 seule IP publique mais rassemblant plusieurs utilisateurs, plusieurs foyers, généralement inconscients de ce "montage", et ayant donc aussi des chances de se voir l'accès restreint sans "raison apparente".
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 16:35
Citation Envoyé par Artemix Voir le message
Peu de personnes ont une adresse IP publique fixe
Voilà donc déjà techniquement, une personne qui n'a jamais téléchargé peut quand même se faire prendre par Hadopi.

Mais moi ce que je disais c'était au niveau légal, si tu ne reconnais pas avoir partagé de fichier illégaux, ils ne peuvent rien retenir contre toi (la loi doit fonctionner comme ça, si c'est logique).
Pour beaucoup de monde Hadopi ça a fait ça :
1. Premièr email d'avertissement
2. Second email d'avertissement
3. Lettre Recommandé à signer
4. Rien

Il y le risque qu'en 4 on se retrouve au tribunal, mais normalement tant qu'on ne reconnait pas les faits, il ne devrait rien se passer.
Le projet d'Hadopi à la base c'était de demander aux suspects d'installer un logiciel espion, afin qu'une entreprise privée vérifie que le suspect ne partage pas de fichiers illégaux, finalement Hadopi ne l'a pas fait.

Bon si ça se trouve je me trompe, mais ce serait normal qu'une adresse IP ne représente pas une preuve.
Si mon voisin utilise mon réseau wifi sans ma permission et se fait prendre par Hadopi, est-ce que je suis coupable légalement ?
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/03/2017 à 23:38
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si mon voisin utilise mon réseau wifi sans ma permission et se fait prendre par Hadopi, est-ce que je suis coupable légalement ?
Je crois bien que oui, pour défaut de sécurisation de connexion wifi. C'est comme ça que ça s'appelle, et on en a pas mal discuté ici lors de la mise en place du truc (qui nous fait tous nous bidonner, mais bon, c'est un autre débat)
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 15/03/2017 à 6:43
Je ne sais pas exactement quelle est la portée de mon WIFI, mais mon plus proche voisin étant à plus de 80m, je doute qu'il puisse s'y connecter.
Avatar de abgech abgech - Membre régulier https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 13:50
Ridicule !

Les brillants esprit de Hadopi n'ont-ils jamais entendus parler de VNC ?
Avatar de orygynz orygynz - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 15:04
Citation Envoyé par abgech Voir le message
Ridicule !

Les brillants esprit de Hadopi n'ont-ils jamais entendus parler de VNC ?
Je comprends pas le rapport avec VNC ? Si c'est pour la prise à distance, va bien falloir le rapatrier le fichier téléchargé de plusieurs Go

Citation Envoyé par Artemix Voir le message
Deuxième point, à propos de l'adresse IP:
Peu de personnes ont une adresse IP publique fixe, et celle ci est généralement obtenue sur demande de l'utilisateur. Dans ce cas, on peut évidemment penser que ledit utilisateur ne cherchera pas à télécharger illégalement de façon "massive", vu que s'il a les compétences pour demander et justifier le besoin d'une IP statique, il y a de fortes chances qu'il soit aussi au courant des informations légales concernant ces téléchargements.
Pour le reste des personnes, l'IP publique dynamique ne permet rien car elle sera régulièrement changée. Et le comble dans tout ça, c'est que des utilisateurs n'ayant rien fait et se voyant attribué cette IP bloquée pourront se retrouver avec un accès restreint ainsi qu'un avertissement pour quelque chose dont ils ne seront pas coupables, ni même complices.
Le dernier problème concerne bien entendu des réseaux comme Free, où la majorité des "freebox" ont pour IP publique une IP privée d'un sous-réseau, ayant 1 seule IP publique mais rassemblant plusieurs utilisateurs, plusieurs foyers, généralement inconscients de ce "montage", et ayant donc aussi des chances de se voir l'accès restreint sans "raison apparente".
Je ne connaissais pas cette particularité chez Free et d'ailleurs, j'ai du mal à la comprendre d'un point de vue réseau. Ta Freebox, elle a quand même une adresse IP, tu l'appelles "privée d'un sous-réseau" mais elle reste publique quand même. Tes voisins ne sont pas pour autant sur le même réseau privée, imagine les dégâts !
Je doute que Free ne soit pas capable de retrouver l'équipement connecté. Enfin à moins qu'il me manque une case dans ton explication...

Par contre, chez Orange et SFR, on t'attribue une ip dynamique, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas te retrouver quand elle change (chaque redémarrage de box). Les fournisseurs te retrouvent facilement puisqu'ils savent à qui (l'équipement) a été adressé l'IP à l'instant T. Les logs sont obligatoires à partir du moment où l'on fournit une connexion pour une durée de x année(s) (cf hotspot, etc... ça change pas mal avec le terrorisme).
Quand la Hadopi flashe ton IP, elle se retourne vers le fournisseur d'accès pour te retrouver.
Du coup, je ne vois pas à quel moment on peut t'attribuer un téléchargement que tu n'as pas commis ? Attention, j'exclus de fait les piratages de wifi, usurpation, etc...

Ou alors je n'ai rien compris à ton message mais en le lisant, on peut penser que tu expliques qu'une personne A qui a pour IP 1.1.1.1. Elle télécharge illégalement et se fait prendre. Elle redémarre sa box, son IP passe en 2.2.2.2. Et là, la personne B à 1500km en France qui se voit attribué la 1.1.1.1 et PAF, c'est elle qu'on accuse...
Donc si c'est ça que tu expliques, non clairement, ce n'est possible, je veux bien croire qu'il soit débile mais pas pour ça... Tu imagines les enquêtes de Police ? Bah ils oublieraient vite fait l'informatique pour s'aider si ça se passait comme ça.... Non les logs sont là pour ça, on recherche à l'instant T du "délit"... Si c'était le cas, on serait déjà tous en ip fixe !!

Et si on parle juste de "restreinte", ils ont d'autres moyens que l'IP (adresse MAC par exemple).

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Voilà donc déjà techniquement, une personne qui n'a jamais téléchargé peut quand même se faire prendre par Hadopi.
Cf plus haut, non ce n'est pas possible, sauf cas d'usurpations, piratage, etc...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bon si ça se trouve je me trompe, mais ce serait normal qu'une adresse IP ne représente pas une preuve.
Si mon voisin utilise mon réseau wifi sans ma permission et se fait prendre par Hadopi, est-ce que je suis coupable légalement ?
Par contre pour cette partie, je pense que tu as raison, l'adresse IP ne doit pas réellement être une preuve (voir post suivant). D'ailleurs, on ne sait pas qui accuser dans le foyer ! Du coup, on se retourne exclusivement contre le propriétaire. Comme Jipété l'a dit, c'est un tour de passe/passe cette loi, on te reproche la non sécurisation de ta ligne... comme ça, ça concerne ton pirate voisin et ton fils mal éduqué
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 15:13
Citation Envoyé par orygynz Voir le message
l'adresse IP ne doit pas réellement être une preuve.
Si on pouvait être certains de ce point ce serait chouette, du coup Hadopi possède 0 vrais infos, les gens n'ont qu'à répondre à Hadopi "vous devez faire erreur puisque je n'ai jamais partagé de fichier illégalement sur internet".

Le truc con ce serait de répondre à Hadopi "mon fils à du télécharger un film" et là c'est l'aveux...
Avatar de orygynz orygynz - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 15:17
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si on pouvait être certains de ce point ce serait chouette, du coup Hadopi possède 0 vrais infos, les gens n'ont qu'à répondre à Hadopi "vous devez faire erreur puisque je n'ai jamais partagé de fichier illégalement sur internet".

Le truc con ce serait de répondre à Hadopi "mon fils à du télécharger un film" et là c'est l'aveux...
Non je modifie un peu mon propos, je n'édite pas au-dessus... C'est quand même une preuve. En gros, c'est TA box qui a téléchargé illégalement... Mais ensuite, comme tu dis, sans balancer ton fils ou te balancer, ils ne peuvent pas savoir qui est vraiment derrière. Du coup, on accuse le propriétaire pour défaut de sécurisation.
Pour le coup du pirate, je pense que tu peux tenter de le prouver si c'est le cas... Et si tu trouves le coupable, il prendra rien pour le fichier mais il prendra cher pour piratage !
Avatar de Kilazur Kilazur - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 19:51
Ahah, on va payer avec nos impôts pour pouvoir payer quand on se fait gauler. C'est merveilleux.
Avatar de cosmogol cosmogol - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 18/03/2017 à 10:27
Notre gouvernement n'a pas à se soumettre à l'industrie, dans plein de pays les gouvernements ne font rien pour lutter contre les copies illégales de films, séries et musique.
Je ne crois pas qu'au Pays-Bas on te fasse chier si t'as uTorrent qui tourne 24h/24, 7j/7 à partager des séries et des films sans passer par un VPN ou une Seedbox...
L'état n'a pas à se mêler de ça...
Absolument.

Et l'État n'a surtout pas à y injecter d'argent public.

Que ces Messieurs les Ayant-Droits se regroupent (c'est déjà fait il me semble) pour négocier avec les FAI, et payer pour un service qui ne concerne qu'eux.

L'État a d'autres chats à fouetter, à commencer par se trouver un représentant digne de confiance…
Avatar de abgech abgech - Membre régulier https://www.developpez.com
le 18/03/2017 à 10:54
Citation Envoyé par orygynz Voir le message
Je comprends pas le rapport avec VNC ? Si c'est pour la prise à distance, va bien falloir le rapatrier le fichier téléchargé de plusieurs Go
Où est le problème ?

On télécharge sur le serveur à distance, cela devient un fichier privé sur le serveur. Ensuite on copie le fichier du serveur distant sur son installation locale. Pendant les temps de téléchargement, on fait autre chose.

Remarque, je dis ça simplement pour montrer le ridicule de la position Hadopi. En fait, comme je n'aime pas la musique que l'on peut télécharger et que je ne suis pas vraiment fan de cinéma, je ne télécharge jamais rien, à part des logiciels libres, ce qui est parfaitement légal.

Au fait, où penses-tu que je sois physiquement maintenant ?
Avatar de deathman8683 deathman8683 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 18/03/2017 à 17:56
Cette aberration existe encore ?! Enterrez vite cette immondice qui nous rappel une fois de plus qu'on est gouverné par des personnes qui décident sans rien connaître d'autres que l'appât du gain.

L'adresse IP est une preuve. Techniquement on peut l'usurper facilement. D'où le non-sens, informatiquement parlant, de cette énième asservissement de masse.

Malgré cela, pour lutter contre le capitalisme il faudrait déjà commencer par ne plus avoir besoin de consommer à outrance les productions outre-atlantique au lieu de chercher à les consommer toujours plus vite.

Deuxième point, à propos de l'adresse IP:
Peu de personnes ont une adresse IP publique fixe, et celle ci est généralement obtenue sur demande de l'utilisateur. Dans ce cas, on peut évidemment penser que ledit utilisateur ne cherchera pas à télécharger illégalement de façon "massive", vu que s'il a les compétences pour demander et justifier le besoin d'une IP statique, il y a de fortes chances qu'il soit aussi au courant des informations légales concernant ces téléchargements.
Pour le reste des personnes, l'IP publique dynamique ne permet rien car elle sera régulièrement changée. Et le comble dans tout ça, c'est que des utilisateurs n'ayant rien fait et se voyant attribué cette IP bloquée pourront se retrouver avec un accès restreint ainsi qu'un avertissement pour quelque chose dont ils ne seront pas coupables, ni même complices.
Le dernier problème concerne bien entendu des réseaux comme Free, où la majorité des "freebox" ont pour IP publique une IP privée d'un sous-réseau, ayant 1 seule IP publique mais rassemblant plusieurs utilisateurs, plusieurs foyers, généralement inconscients de ce "montage", et ayant donc aussi des chances de se voir l'accès restreint sans "raison apparente".
Trop d'affirmations pour si peu de vérités

Les modems/routeurs de chez Free et Bouygues sont depuis longtemps en adresse IP publique fixe, pour les autres je ne m'avancerai pas trop mais ça ne doit pas être différent.

Le principe du routeur (quasiment tout les modems de tout les FAI) est de faire communiquer deux réseaux entre eux, ici le WAN qui la partie extérieure avec l'adresse IP publique (l'adresse du modem vu depuis l'Internet), et le LAN (réseau local), chaque poste du réseau local se voit attribué une adresse IP par le serveur DHCP du routeur qui possède lui aussi une adresse IP (l'adresse de la passerelle, souvent 192.168.0.0 ou 196.168.0.1). J'espère que c'est plus clair.
Les adresses IP d'un réseau ne sont pas directement exploitable depuis un autre réseau (sinon le LAN et le routeur n'auraient plus lieu d'être).

Quoi qu'il en soit, une adresse IP publique est attribuée par ton fournisseur alors forcement elle est horodatée et au nom du client. Lors d'une enquête le FAI doit fournir les logs et il est tenu de les conserver un certains temps, comme n'importe quel service faisant appel à un serveur (proxy, VPN, node TOR, etc.) . Bon du coup ici c'est carrément le FAI qui est mandaté pour l'enquête et à nos frais, le pouvoir de l'argent n'a visiblement aucune limite.

Pour le cas du VPN, le fichier téléchargé est chiffré durant son rapatriement sur la machine de l'utilisateur distant donc effectivement on ne sait pas clairement ce qui transite du VPN à l'utilisateur (à moins de saisir la machine faisant office de VPN pour analyse, ce que n'est pas en mesure de faire un FAI), cependant le poids du fichier peut être plus ou moins révélateur, mais ce n'est pas une preuve tangible.

Ahah, on va payer avec nos impôts pour pouvoir payer quand on se fait gauler. C'est merveilleux.
C'est le principe d'une police d'état, ici le problème est que ça ne devrait pas être au frais du contribuable (contrairement à la police).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 8:46
Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message
routeur qui possède lui aussi une adresse IP (l'adresse de la passerelle, souvent 192.168.0.0 ou 196.168.0.1).
Ouais d'ailleurs normalement dans la convention : 192.168.0.0 devrait être l'adresse réseau, et la passerelle devrait être à 192.168.0.254. (mais bon c'est peut être plus facile pour les gens de se rappeler d'une adresse du genre 192.168.1.1 que de 192.168.1.254).

Si l'adresse IP peut être usurpé facilement, ça ne devrait pas être une preuve.
Moi je pense que tout ceux qui ont eu des procès ou des amendes, c'est parce qu'ils ont reconnu avoir partagé des fichiers illégalement.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 9:02
L'adresse 192.168.x.x est forcément dans le domaine privé, donc invisible du WEB. Après, si j'ai bien compris, c'est une question de dégroupage. Free, SFR et autres sont dégroupés donc : adresse IP fixe fournie par fournisseur d'accès. Avec Orange, c'est soit l'un, soit l'autre, mais dans tous les cas, c'est aussi le fournisseur d'accès qui gère cette adresse.

Vu par moi, comme par HADOPI (probablement), il est impossible de savoir a qui correspond l'adresse xxx.xxx.xxx.xxx. Mais, le fournisseur le sait parfaitement, c'est précisément pour ça que HADOPI a besoin de la coopération des fournisseurs d'accès internet pour contacter les contrevenants.
Avatar de orygynz orygynz - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 9:41
Citation Envoyé par abgech Voir le message
Où est le problème ?

On télécharge sur le serveur à distance, cela devient un fichier privé sur le serveur. Ensuite on copie le fichier du serveur distant sur son installation locale. Pendant les temps de téléchargement, on fait autre chose.

Remarque, je dis ça simplement pour montrer le ridicule de la position Hadopi. En fait, comme je n'aime pas la musique que l'on peut télécharger et que je ne suis pas vraiment fan de cinéma, je ne télécharge jamais rien, à part des logiciels libres, ce qui est parfaitement légal.

Au fait, où penses-tu que je sois physiquement maintenant ?

En Suisse, t'as mis ton drapeau !

Ton serveur à distance est dans un autre pays ? C'est l'idée ?
Il existe déjà des abonnements à des "seedbox" pour ça.

Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message
Les modems/routeurs de chez Free et Bouygues sont depuis longtemps en adresse IP publique fixe, pour les autres je ne m'avancerai pas trop mais ça ne doit pas être différent.
Pour Orange, à voir selon l'offre, mais je suis en dynamique !
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 10:49
Hadopi : une internaute est condamnée à 200 euros d'amende pour avoir téléchargé cinq films,
et décide de prendre un abonnement Netflix pour prouver sa bonne foi

Pour lutter contre le piratage, Hadopi a mis sur pied un système de « riposte graduée » dans laquelle la première étape consiste à envoyer des avertissements, mais qui peut également déboucher sur une action devant les tribunaux. Fin 2016, selon le rapport publié par l’autorité en début janvier 2017, la Hadopi avait permis la condamnation de 72 pirates pour des faits de téléchargement illégal en sept ans d'existence.

À ce tableau de chasse vient désormais s’ajouter un nouveau cas. En effet, une internaute de 23 ans résidant à Saint-Saëns, en Normandie, vient d’être condamnée à 200 € d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Dieppe en vertu de l’article L335-4 du code de la propriété intellectuelle pour « reproduction ou diffusion non autorisée de programmes, vidéogrammes ou phonogrammes  », un délit dont les plafonds atteignent trois ans de prison et 300 000 euros d’amende.

Concrètement, dans cette affaire, il lui était reproché d’avoir téléchargé cinq films « récents » entre le 5 juin 2014 et le 17 juillet 2015 « pour les regarder en famille ». Des faits qu’elle a reconnus devant les gendarmes, selon le tribunal, mais en expliquant qu’elle ne savait pas que c’était du téléchargement (en peer-to-peer, la Hadopi n’étant pas en mesure d’agir au niveau du téléchargement direct) : « je ne savais pas que c’était un téléchargement. Pour moi, c’était du streaming ».

La juge n’a pas semblé convaincue : « il y a pourtant eu de nombreuses campagnes de publicité sur le téléchargement illégal ». La juge a voulu savoir comment elle a réussi à obtenir ces films. « Je ne me souviens pas qui m’a installé le logiciel », a répondu la jeune Brayonne.

Rappelons au passage que, dans le cadre de la Hadopi, ce n’est pas le fait de copier ou de partager des œuvres en ligne qui est sanctionné, mais le fait pour l’abonné de ne pas avoir empêché que son accès à Internet soit utilisé pour pirater, que cela soit fait par lui, par un membre de sa famille, ou même par un tiers qui aurait piraté son accès.

Justine aurait pu éviter la correctionnelle. Dans les réponses graduées, Hadopi envoie des courriels et lettres recommandées aux contrevenants. « Vous avez reçu des courriers électroniques », souligne la magistrate. Ce à quoi elle a répondu : « je ne vais plus sur cette adresse. Ces mails n’ont jamais été ouverts ».

Pour ce qui concerne les recommandés, la jeune femme a assuré ne pas les avoir reçus. Justine, qui vit chez ses parents, invoque une erreur dans l’adresse. Mais son explication peine aussi à convaincre le procureur, persuadé que la jeune fille a bien reçu les avis de passage, comme semble l’attester la Poste.

« L’élément intentionnel est là. La mauvaise foi de Madame est démontrée », selon la partie civile. Me Najma Ouchène, pour la défense, soutient le contraire : « vous avez tous les éléments de bonne foi. S’il y a eu des campagnes de publicité, c’est parce qu’il y a des confusions dans l’esprit du public. Les gens ne font pas la différence entre ce qui est licite et illicite. Nous n’avons pas affaire à une personne qui s’adonne à un téléchargement massif. Elle avait simplement l’impression d’accéder à un site gratuit. Ses parents aussi. Personne ne l’a mise en garde ». Pour prouver la sincérité de sa démarche, elle annonce : « aujourd’hui, elle a pris un abonnement sur Netflix », un site de streaming légal, et payant !

Néanmoins, tous ces éléments ont convaincu la justice de condamner l'internaute à 200 euros d'amende avec sursis (soit 40 euros par film téléchargé) ; elle devra en outre payer 800 euros de dommages et intérêts et de frais de justice aux parties civiles et 127 euros de procédure.

Source : Paris-Normandie
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 11:11
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Des faits qu’elle a reconnus devant les gendarmes
C'était ça l'erreur ^^

C'est du gâchis de ressources de faire travailler la gendarmerie et le tribunal, pour une personne qui a téléchargé 5 films...
Il y a peut être plus grave comme délies...

Pour faire des économies on devrait fermer Hadopi, parce que ça n'apporte rien aux Français...
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 13:11
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
...Pour faire des économies on devrait fermer Hadopi, parce que ça n'apporte rien aux Français...
Je suis bien d'accord sur ce point, mais je préférerais que Hadopi continue, mais soit financée à 100% par les vrais bénéficiaires ... à savoir les grands groupes de cinéma et autres éditeurs de vidéo et de musique. J'accepterais, à la limite que le contribuable mette la main à la poche uniquement si tout l'argent allait vers les artistes, les auteurs, les comédiens, les doubleurs (dans le cas des versions françaises) etc...

Tant que les principaux bénéficiaires sont les éditeurs/producteurs, si Hadopi doit exister, il ne doit en aucun cas être financé par l'argent public. C'est un vol manifeste au seul profit de quelques grands groupes.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 13:19
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'était ça l'erreur...
Si des preuves sont apportées et sont incontestables, ils n'auraient peut-être pas étés condamnés à seulement 200€ avec sursis si ils avaient tout nié. Ne connaissant pas le dossier (et toi non plus) ton affirmation me semble sujette à caution. Quelqu'un qui avoue ses tords à le plus souvent la clémence du jury. Celui qui nie et pour lequel on apporte des preuves à charge convaincantes risque de se retrouver avec le maximum possible.

Mais bon, si tu tiens tant que ça à jouer avec la loi : Vas-y ! Toi-même (évidemment), pas par personne interposée.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 13:49
En fait je sais pas ce qu'il ce passe après le 3ième avertissements :
- premier email d'avertissement
- second email d'avertissement
- lettre recommandée

Après si la 4ième fois c'est une convocation au tribunal (ou un truc du genre), ok faut tout avouer.
Ce que je voulais dire c'est qu'il ne faut pas avouer prématurément (genre tu reçois le 1er email d'avertissement et tu les contacts pour dire "effectivement j'ai bien téléchargé le film **** le 01/04/2017 à 16:52).

J'ai quand même un peu le sentiment qu'une adresse IP c'est léger comme preuve.
Il faudrait demander à un avocat spécialisé, mais ça ne m'étonnerait pas qu'on puisse éviter d'être condamné juste parce qu'une adresse IP ce n'est pas suffisant.

J'aimerais bien voir le jugement de quelqu'un qui ne reconnait pas les faits.
Imaginez une maison avec plusieurs personnes qui ont un ordinateur connecté, si personne avoue avoir téléchargé ce serait dégueulasse que ça tombe sur la personne qui paie l'abonnement...
Ou si t'as voisine te demande ta clé wifi et qu'elle télécharge des films récents, ça fait chier si ça te retombe dessus...

Et comment ça ce passe les adresse IP avec les hotspots Free Wifi ?
Parce qu'on peu partager sa connexion avec les autres utilisateurs de freebox.
Si un gars est connecté sur ta box via free wifi est-ce qu'il a l'adresse IP de ta box ?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 14:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
...J'ai quand même un peu le sentiment qu'une adresse IP c'est léger comme preuve...
La preuve, c'est le fournisseur d'accès qui la donne, quel qu'il soit, vu qu'il sait obligatoirement qui se connecte à quoi et pourquoi faire.

C'est pareil pour les mails, µSoft a mis la justice américaine en échec du simple fait qu'ils ont refusés de donner des renseignements contenus sur un serveur en Irlande. Mais si le serveur avait été aux US ou que les américains ne s'y étaient pas pris comme des manches en agissant sournoisement, ils auraient eu tous les renseignements qu'ils voulaient.
Avatar de UduDream UduDream - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 15:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

J'aimerais bien voir le jugement de quelqu'un qui ne reconnait pas les faits.
Imaginez une maison avec plusieurs personnes qui ont un ordinateur connecté, si personne avoue avoir téléchargé ce serait dégueulasse que ça tombe sur la personne qui paie l'abonnement...
Ou si t'as voisine te demande ta clé wifi et qu'elle télécharge des films récents, ça fait chier si ça te retombe dessus...

Et comment ça ce passe les adresse IP avec les hotspots Free Wifi ?
Parce qu'on peu partager sa connexion avec les autres utilisateurs de freebox.
Si un gars est connecté sur ta box via free wifi est-ce qu'il a l'adresse IP de ta box ?
Comme c'est rappelé dans l'article :

Rappelons au passage que, dans le cadre de la Hadopi, ce n’est pas le fait de copier ou de partager des œuvres en ligne qui est sanctionné, mais le fait pour l’abonné de ne pas avoir empêché que son accès à Internet soit utilisé pour pirater, que cela soit fait par lui, par un membre de sa famille, ou même par un tiers qui aurait piraté son accès.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 16:15
Citation Envoyé par UduDream Voir le message
Rappelons au passage que, dans le cadre de la Hadopi, ce n’est pas le fait de copier ou de partager des œuvres en ligne qui est sanctionné, mais le fait pour l’abonné de ne pas avoir empêché que son accès à Internet soit utilisé pour pirater, que cela soit fait par lui, par un membre de sa famille, ou même par un tiers qui aurait piraté son accès.
D'accord.

C'est quand même difficilement réalisable.
C'est pas à la portée de n'importe qui d'empêcher les connexion P2P. (en ce serait dommage parce qu'on peut partager des fichiers légalement via P2P.)
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 16:21
Le fait est de l'Hadopi est une aberration constitutionnelle vus qu'elle condamne le propriétaire de la ligne et pas l'auteur du délit, si ta ligne est piratée(ce qui fut le cas pour mes parents par la voisine) tu te fait accusé du délit et possiblement condamné. C'est la seule loi(que je connaisse) ou la victime d'un délit(le piratage de la ligne) est condamné et pas l'auteur
Avatar de Excellion Excellion - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 17:05
72 cas en 7 ans.
1 cas par mois, même pas...

Et là, Hadopi, gendarmes, juges mobilisés pour... 200 euros.

On en ferait une blague, que ce serait pas crédible.

Et on se demande pourquoi le pays manque d'argent pour les investissements ?!

Remarquez, on peut servir après celle-là, la volonté d'interdire le chiffrement de l'actuel favori à la présidentielle... On a vraiment les présidents qu'on mérite ?...
Avatar de codec_abc codec_abc - Membre actif https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 18:52
La blague c'est surtout que les offres de VOD accessibles en France sont très pauvre... a cause des lois française sur la diffusion optimal de contenu. J'ai essayé Netflix et Amazon Prime. J'ai arrêté le premier a cause d'une technique a la ramasse (Silverlight + qualité d'image pas bonne). Par contre j’étais satisfait D'Amazon Prime avant de me rendre compte que 90% des films/séries sont bloquées en France. Bref, comme d'habitude les politiques vont se rendre compte trop tard qu'hadopi était un pas dans la mauvaise direction. Le problème ce ne sont pas les gens qui téléchargent. Ce sont les gens qui téléchargent sans payer. Mais faudrait-encore avoir quelque chose à proposer à ce niveau là. Et a mon avis ça aurait beaucoup plus malin de fonder/financer une entreprise française qui ferait de la VOD en France et aussi à l'international plutôt que de payer des gens pour mettre des amendes de 200e pour 5 films... Mais maintenant je crains qu'il soit trop tard pour rattraper le temps perdu.
Avatar de Aspartame Aspartame - Membre habitué https://www.developpez.com
le 17/04/2017 à 0:31
40 € le filme c'est un peu cher , mais bon ... pourquoi pas

as-t on le droit de demander à hadopi des tarifs dégressifs ?

plus sérieusement , quel est le budget de fonctionnement de l'organisme, juste par curiosité ?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/04/2017 à 6:06
Citation Envoyé par Aspartame Voir le message
...plus sérieusement , quel est le budget de fonctionnement de l'organisme, juste par curiosité ?
On a déjà une idée en lisant le titre du fil "Hadopi sollicite une subvention de 9 millions d’euros" et on a eu aussi :
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
...Malgré son budget de 8,5 millions d’euros, en hausse de 2,5 millions d’euros...
Sans compter que :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Hadopi : un décret prévoit que les FAI bénéficient d'une compensation financière de l’État, pour leur participation dans l’identification des internautes qui piratent ...
Ce qui est certain, c'est que la note s'alourdit en permanence.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 17/04/2017 à 6:43
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Hadopi : une internaute est condamnée à 200 euros d'amende pour avoir téléchargé cinq films,
et décide de prendre un abonnement Netflix pour prouver sa bonne foi

Pour lutter contre le piratage, Hadopi a mis sur pied un système de « riposte graduée » dans laquelle la première étape consiste à envoyer des avertissements, mais qui peut également déboucher sur une action devant les tribunaux. Fin 2016, selon le rapport publié par l’autorité en début janvier 2017, la Hadopi avait permis la condamnation de 72 pirates pour des faits de téléchargement illégal en sept ans d'existence.
72 condamnations en 7 ans, avec un budget de 9 millions annuel, cela fait environ 900,000 euros par contrevenant condamné.
Ne trouvez-vous pas cela exorbitant... ils traquent tous les contrevenants dans les fichiers Words à coup de copier coller ?

Il faut vite arrêter ce gaspillage, ou faire payer le coût par les éditeurs, ou alors même passer à la vitesse supérieure (rien d'impossible, sachant que la DGSE espionne toutes les communications électroniques en France).
Mais l'espionnage de masse au motif de lutter contre le pirate de films, je n'approuve pas trop personnellement. Surtout quand on voit à quoi cela nous mené.

Mais cet organisme est géré depuis le début par la gendarmerie qui est totalement incompétente sur de telles problématiques de masse
Avatar de curt curt - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 17/04/2017 à 22:11
Bonsoir à tous,

ajoutons à tout ce qui a été dit que la loi ne prévoit pas de logiciel de sécurisation. Elle laisse l'utilisateur se débrouiller :
Parmi les moyens de sécurisation, certains sont proposés par la communauté du logiciel libre et sont gratuits.

Votre Fournisseur d'accès à internet peut également proposer ce type de solution. En revanche, aujourd’hui, l’Hadopi ne peut pas encore vous conseiller tel ou tel logiciel.
Clairement, si vous êtes victime d'une usurpation de votre adresse IP, Hadopi s'en fout.... vous devenez de fait coupable.

Vu le budget de fonctionnement, les coupables ne sont pas là où Hadopi les voit... Encore des costumes à pas cher et des emplois un peu fictifs !!!!
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 18/04/2017 à 8:26
C'est plus simple que d'étudier les notes de frais de nos politiques et leurs coups tordus.

On pourrait pas faire une réponse gradué pour les élus
- premier avertissement pour le premier pot de vin emploi fictif pour la famille
- ..
- suspension des mandats et de la possibilité de se présenter

Si vous donnez votre clef wifi à votre voisine, car elle vous fait un beau sourire et télécharge des films.
Vous avez eu ce que vous cherchiez, vous vous êtes fait baisé.

Moi je suis fort je ne me laisse pas avoir par un beau sourire
Mais une voix douce et un peu de pomade des fois ça marche
Avatar de LapinGarou LapinGarou - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/04/2017 à 14:52
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
72 condamnations en 7 ans, avec un budget de 9 millions annuel, cela fait environ 900,000 euros par contrevenant condamné.
Ne trouvez-vous pas cela exorbitant... ils traquent tous les contrevenants dans les fichiers Words à coup de copier coller ?

Il faut vite arrêter ce gaspillage, ou faire payer le coût par les éditeurs, ou alors même passer à la vitesse supérieure (rien d'impossible, sachant que la DGSE espionne toutes les communications électroniques en France).
Mais l'espionnage de masse au motif de lutter contre le pirate de films, je n'approuve pas trop personnellement. Surtout quand on voit à quoi cela nous mené.

Mais cet organisme est géré depuis le début par la gendarmerie qui est totalement incompétente sur de telles problématiques de masse
N'est ce pas la somme (à peu prêt) que Mme Fillon aurait reçue en salaires ? ^^ Elle devait bosser chez Hadopi ... Voilà on a trouvé !!!

- suspension des mandats et de la possibilité de se présenter
C'est normalement déjà le cas non ? Mister José Bové n'était il pas condamné pour le mcdo ou un autre bidule ? Casier mais il se présente quand même !

Si j'avais un casier moi, hop => fini pour la gendarmerie / douane / armée... pas moyen de postuler.
Mais ils ne savent faire que de la politique, les prud'hommes diraient qu'on ne peut pas les condamner et les empêcher de bosser (enfin bosser et politique dans la même phrase ça fait pique les yeux...)
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 18/04/2017 à 15:21
Si il était obligatoire d'avoir un casier vierge pour faire de la politique, il n'y aurait plus personnes.
Enfin ça va, parce qu'ils sont potes avec les juges et ne sont pas toujours condamné même quand c'est mérité.
Mais les politiques au pouvoir, on tendance à faire des choses illégales...
Et on ne connait pas le pire...
Avatar de Battant Battant - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 17:19
Bonjour,

Dommage pour la liberté des Français . En Suisse et en Belgique me semble heure est-il , il existe dans le droit l'auteur l'exception à la copie privée . Il semblerait que ce droit soit bafouée par Adopi en France. Espérons qu'un candidat à la présidentielle et ils ont son programme l'introduction de l'exception à la copie privée et plus de liberté pour les Français .

Attention donc pour qui vous voterez lors des présidentielles et peut-être lors des élections Sénat s'il y en a

Salutations
Avatar de SurferIX SurferIX - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/04/2017 à 19:06
Ce que vous pouvez faire : PC portable + Kali Linux, vous faites le tour du quartier et vous cherchez ceux qui sont en WEP (merci airsnort (et autres outils que je ne citerai pas)).
Ensuite, vous pouvez vous servir à volonté : c'est gratuit et vous ne risquez rien ! Et d'ici qu'on retrouve que c'est vous qui avez téléchargé... je ne sais même pas si c'est possible (sauf caméras de quartier qui vous ont filmé).

Merci l'Etat français
Avatar de Mister Nono Mister Nono - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 12:11
Personnellement, je suis contre le piratage.

Il faut aussi reconnaitre que souvent les biens ou services audiovisuels sont à un coût important pour le retour obtenu : je n'en achète pratiquement pas non plus, je préfère m'en passer.

Cela bien longtemps que les supports USB, HD, cartes mémoires, etc, sont taxés pour contribuer aux pertes dues au piratage et on condamne certaines personnes pour avoir télécharger quelques films à usage personnel ? Cherchez l'erreur... Aussi ceux qui sont honnêtes cotisent en quelque sorte pour un piratage qu'il ne font pas : cherchez encore l'erreur...

A+
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 12:17
Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
Personnellement, je suis contre le piratage.
Tu sais que le terme de "piratage" est un outil de propagande des majors du cinéma et de la musique ?

Ça serait peut être une bonne idée d'éviter d'utiliser leur sémantique propagandiste non ?

Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
Il faut aussi reconnaitre que souvent les biens ou services audiovisuels sont à un coût important pour le retour obtenu : je n'en achète pratiquement pas non plus, je préfère m'en passer.
T'es contre le téléchargement, t'achètes plus de films, musiques, etc ... Du coup ton choix c'est de te couper de toutes les nouveautés culturelles si je comprends bien ?
Avatar de yildiz-online yildiz-online - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 12:37
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Du coup ton choix c'est de te couper de toutes les nouveautés culturelles si je comprends bien ?
La culture n'est heureusement pas que numérique, pas besoin d'une connexion internet pour lire un livre, aller au théâtre, à l'opéra, au musée, à une exposition, un vernissage,...
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 12:38
Oui, c'est vrai, moi, mon choix a été le DVD (éventuellement BlueRay), mais c'est aussi une escroquerie au seul profit des distributeurs (majors pour certains). Parmi ces DVD, nombreux sont ceux qui sont à "obsolescence programmée" : Deux, trois lectures ... et bye bye, DVD illisible. Parfois juste à la fin, parfois au milieux, parfois dès l'introduction dans le Lecteur DVD de salon.

Bref, un vol manifeste, d'autant plus évident que ce sont toujours les DVD de certaines Majors qui sont concernés. Pour moi, les preuves sont largement suffisantes en cherchant à relire mes centaines de DVD. Et je n'ai absolument aucun recours contre ces malfaisants de haut vol. Et même, si je fais des copies privées de mes DVD : Ils se sont débrouillés pour que ce soit illégal.

Bon, mais ça, Hadopi s'en fout royalement, vu que c'est invisible sur le WEB.
Avatar de Mister Nono Mister Nono - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 14:09
Citation Envoyé par yildiz-online Voir le message
La culture n'est heureusement pas que numérique, pas besoin d'une connexion internet pour lire un livre, aller au théâtre, à l'opéra, au musée, à une exposition, un vernissage,...
Tout à fait. C'est aussi à cela que je pensais.

Tu as été plus rapide que moi dans la réponse.

A+
Avatar de sbeex sbeex - Membre habitué https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 17:17
Les majors, et autres investissent dans des talents/films à +/- grand risque.

C'est un peu comme un patron qui engage un dev pour lui faire un logiciel.

S'il a de la chance et que l'employé est compétent, il peut faire un bénéfice.

Mais si tout le monde télécharge le programme -> pas de bénéfice -> le patron va arrêter d'investir dans cette boite a perte -> dépose le bilan -> investi ailleurs s'il lui reste suffisamment

Si les films/musiques ne rapportent plus -> les majors investirons leur argent ailleurs ou l'argent tombe plus facilement -> moins de nouveaux films moins à télécharger

C'est pour ça que des alternatives existes ! Netflix, Apple Music, Spotify reversent des droits d'auteur et permettent de visionner/écouter une quantité vertigineuse de contenu audiovisuel à prix dérisoire !

------------------------
Réaction suite à certains commentaires d'adolescents? (j'espère):

NON télécharger n'est pas légal !
NON ce n'est pas bien !
NON rien ne justifie qu'on télécharge une oeuvre protégée.

La loi française l'interdit ! La France entière a accepté cela (puisqu'il n'y a eu aucune opposition de la par du peuple suffisamment élevée pour refuser cette loi) Démocratie ça vous parle ?

C'est aux maison de disque de s'occuper de cela pas à la police
Je rêve ?! Voler une oeuvre protégée constitue un délit. Si vous allez au Louvre et que vous emportez une oeuvre avec vous c'est au musée de vous poursuivre ???

Dans ce cas si votre mère/grand-mère se fait voler son sac à main dans la rue c'est à elle de savoir se défendre pour ne pas se faire voler ? Un peu de bon sens, la police est la pour faire appliquer la loi que la loi nous plaise ou non.

Ce n'est pas de gros délits ?
Si j'écrase votre enfant sur la route parce que je roule a 80kmh dans une ville et prend la fuite ->c'est un délit mineur comparé à des attentats donc on devrait arrêter de s'occuper de gens qui écrasent les autres sous prétexte qu'il y a plus grave ?

Toute loi doit être appliqué.

Si une loi ne vous plait pas je sais pas comment ça se passe dans votre pays mais ici on a un truc : le référendum. Mais si une loi est accepté même contre ma volonté par mon pays le principe de la démocratie c'est d'accepter et de reconnaître cette loi. (Pas forcément de la suivre ! mais si on se fait punir pour tricherie on doit en assumer les conséquence comme un adulte!)
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 17:39
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Si une loi ne vous plait pas je sais pas comment ça se passe dans votre pays mais ici on a un truc : le référendum. Mais si une loi est accepté même contre ma volonté par mon pays le principe de la démocratie c'est d'accepter et de reconnaître cette loi. (Pas forcément de la suivre ! mais si on se fait punir pour tricherie on doit en assumer les conséquence comme un adulte!)
Chez nous, le référendum d'initiative populaire est une demande populaire TRES forte depuis fort longtemps, et naturellement totalement ignorée par la classe jacassante. Trop dangereux pour nos marquis. La Suisse est une démocratie authentique, pas la France.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 17:40
@Pierre GIRARD
La durée de vie d'un DVD c'est de 5 ans à 25 ans pour ceux de meilleur qualité
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 20:54
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
NON télécharger n'est pas légal !
NON ce n'est pas bien !
NON rien ne justifie qu'on télécharge une oeuvre protégée.

La loi française l'interdit ! La France entière a accepté cela (puisqu'il n'y a eu aucune opposition de la par du peuple suffisamment élevée pour refuser cette loi) Démocratie ça vous parle ?

C'est aux maison de disque de s'occuper de cela pas à la police
Je rêve ?! Voler une oeuvre protégée constitue un délit. Si vous allez au Louvre et que vous emportez une oeuvre avec vous c'est au musée de vous poursuivre ???

Dans ce cas si votre mère/grand-mère se fait voler son sac à main dans la rue c'est à elle de savoir se défendre pour ne pas se faire voler ? Un peu de bon sens, la police est la pour faire appliquer la loi que la loi nous plaise ou non.

Ce n'est pas de gros délits ?
Si j'écrase votre enfant sur la route parce que je roule a 80kmh dans une ville et prend la fuite ->c'est un délit mineur comparé à des attentats donc on devrait arrêter de s'occuper de gens qui écrasent les autres sous prétexte qu'il y a plus grave ?

Toute loi doit être appliqué.
...
Bon, d'accord, et quelle loi condamne les fabricants de DVD pourris vendus par les mêmes majors pour rendre obligatoire l'achat de 1, 2, 3 ... DVD du même film du fait que le précédent est inutilisable à la 3ème lecture ? Au minimum, l'achat d'un DVD officiel devrait donner le droit de télécharger une copie ISO LEGALEMENT en cas de problème. Il devrait suffire de rentrer le N° de série du DVD acheté.

En plus, rien a voir avec les droits d'auteurs, ni avec le droit des artistes. Ceux qui se font prendre par Hadopi, ils l'ont cherché, mais, OU VA L'ARGENT avec Hadopi ? Pour autant que je sache, rien aux artistes, rien aux acteurs, ABSOLUMENT rien aux doubleurs qui font qu'un film US a du succès en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne, etc... Tout ce que tu dis est vrai, mais déjà couvert par les droits d'auteurs et la SACEM. Pas besoin de Hadopi pour ça.

En plus, ça a été dit : On paye pour les CD/DVD/BR vierges, pour les disques durs, pour les clés USB, pour financer Hadopi, etc... Les majors sont financées 2, 3, 4 fois, et c'est toujours les mêmes qui déboursent, et toujours les même qui encaissent.

A titre personnel, JE N'AI JAMAIS FAIT DE TÉLÉCHARGEMENTS ILLÉGAUX ! Et bien, avec tout ce que je paye pour engraisser ces escrocs, JE DEVRAIS LE FAIRE !, ne serait-ce que pour rétablir un tout petit peu l'équilibre.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 21:16
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
@Pierre GIRARD
La durée de vie d'un DVD c'est de 5 ans à 25 ans pour ceux de meilleur qualité
En théorie, j'ai des DVD Français (les tontons flingueurs, par exemple) que j'ai vu dix fois en ??? ans, je ne compte plus tellement c'est fiable. A l'inverse, "Le jour le plus long" (20th Century Fox) : HS à la deuxième lecture moins d'un an après. Idem avec les "Inspecteur Harry" (Warner Columbia), 2 sur 3 HS dés la deuxième année à la 3ème lecture , etc... Idem avec des DVD de séries estampillées TF1, moins de 3 ans d'espérance de vie, à condition de les visualiser moins d'une fois par an.

Symptôme : toujours le même, le centre du DVD (le début) reste parfait, mais à partir du milieu pour les DVD9, et à la fin pour le DVD5, c'est illisible. Pour ce qui est de la durée, les DVD-RW que je grave à partir des ISO des DVD d'origine durent plus du triple (10 lectures au moins pour certains ... que j'ai réussis à ripper) ... et j'achète pas les meilleurs, mais les moins chers. Hors, les DVD gravés sont censés durer beaucoup moins que les DVD pressés du commerce ... donc ceux vendus par les escrocs.

Ce que je constate par ailleurs, c'est que les lecteurs des PC sont beaucoup plus tolérants que les lecteurs de salon. Heureusement, car c'est grâce à ça que j'arrive à les récupérer pour les regraver sur des DVD vierges (DVD-R/DVR+R) ou sur des DVD-RW/DVD+RW (sans les PUB).
Avatar de singman singman - Membre actif https://www.developpez.com
le 20/04/2017 à 23:33
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Je suis bien d'accord sur ce point, mais je préférerais que Hadopi continue, mais soit financée à 100% par les vrais bénéficiaires ... à savoir les grands groupes de cinéma et autres éditeurs de vidéo et de musique. J'accepterais, à la limite que le contribuable mette la main à la poche uniquement si tout l'argent allait vers les artistes, les auteurs, les comédiens, les doubleurs (dans le cas des versions françaises) etc...
Tant que les principaux bénéficiaires sont les éditeurs/producteurs, si Hadopi doit exister, il ne doit en aucun cas être financé par l'argent public. C'est un vol manifeste au seul profit de quelques grands groupes.
Oh mon dieu, tu es complètement inconscient ? HADOPI privatisé et laissé entre les mains des majors ? Qui va les contrôler ? Qui va vérifier l'exactitude des faits reprochés ?
Je te rappelle qu'il s'agit de pénal, et que donc ce sont des juges qui délivrent les avertissements et les convocations. Même si techniquement c'est un marché public via appel d'offre, il faut que la gouvernance reste dans le giron de la justice et ne soit pas privatisé, ou qu'HADOPI disparaisse...
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 1:05
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Les majors, et autres investissent dans des talents/films à +/- grand risque.

C'est un peu comme un patron qui engage un dev pour lui faire un logiciel.

S'il a de la chance et que l'employé est compétent, il peut faire un bénéfice.
Euh ... Non ça n'a juste aucun rapport. Un dev ne va pas approcher un éditeur avec des specs pour pouvoir être financé à dev son produit et ensuite toucher des royalties dessus ou les céder à la boite. C'est vraiment n'imp ta comparaison. Au mieux il va approcher des investisseurs ce qui n'a vraiment rien à voir !

Par ailleurs un dev qui sortirait son produit n'a strictement aucun besoin d'un éditeur pour cela. C'est pas le cas des auteurs de films par exemple ce qui est un gros problème en soit (le verrouillage de la production par quelques industriels)

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Mais si tout le monde télécharge le programme -> pas de bénéfice -> le patron va arrêter d'investir dans cette boite a perte -> dépose le bilan -> investi ailleurs s'il lui reste suffisamment
Un téléchargement ne signifie pas mécaniquement une copie non vendue. Par ailleurs les plus gros téléchargeurs sont les plus gros consommateurs payants de biens et services culturels. Sans parler du fait que la plupart (pour pas dire tous par honnêteté intellectuelle hein ...) des films téléchargés sont très largement bénéficiaires dès la fin de la diffusion en salles (c'est encore pire avec la musique, il n'y a que très peu d'artistes qui vivent des ventes, juste quelques privilégiés qui accaparent les ressources de la SACEM). Moultes études expliquent cela. Ta démonstration c'est du vomi de propagande des majors.

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Si les films/musiques ne rapportent plus -> les majors investirons leur argent ailleurs ou l'argent tombe plus facilement -> moins de nouveaux films moins à télécharger
Mais oui mais oui

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
C'est pour ça que des alternatives existes ! Netflix, Apple Music, Spotify reversent des droits d'auteur et permettent de visionner/écouter une quantité vertigineuse de contenu audiovisuel à prix dérisoire !
L'offre légale était inexistante à la création de la HADOPI, aujourd'hui elle existe mais elle est merdique. Il va falloir faire de gros gros efforts avant d'expliquer que des alternatives existent !

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
NON télécharger n'est pas légal !
Ça c'est une question de point de vue.

Par exemple si je télécharge un film que je possède en DVD (même rayé) ça s'appelle de la copie privée. C'est parfaitement légal.

Si j'enregistre un film diffusé par l'offre télé de mon FAI via ma box, même si je ne possède aucun exemplaire de ce film chez moi, c'est du téléchargement (strictement aucune différence avec du téléchargement via http ou p2p, ya que le port qui change) et pourtant c'est parfaitement légal du moment que je ne diffuse ce contenu qu'à mes proches.

Donc tu ne peux pas affirmer que télécharger n'est pas légal, ça dépend de pas mal de facteurs.

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
NON ce n'est pas bien !
J'ai quelques suggestions sur l'endroit où tu pourrais placer tes considérations morales mais je vais me faire modérer ...

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
NON rien ne justifie qu'on télécharge une oeuvre protégée.
Ben si, cf plus haut. Ya pas mal de cas.

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
La loi française l'interdit !
Pas forcément, cf plus haut.

Citation Envoyé par sbeex Voir le message
La France entière a accepté cela (puisqu'il n'y a eu aucune opposition de la par du peuple suffisamment élevée pour refuser cette loi) Démocratie ça vous parle ?
C'est quoi une "opposition du peuple suffisamment élevée" contre cette loi ? De quelle loi on parle d'ailleurs ? Des droits d'auteurs ? Mais ils sont supposés protéger les créateurs des industriels, pas les industriels de leurs clients !
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 6:17
Citation Envoyé par singman Voir le message
Oh mon dieu, tu es complètement inconscient ? HADOPI privatisé et laissé entre les mains des majors ? Qui va les contrôler ? ...
Je n'ai absolument pas dis ça, j'ai simplement dis qu'HADOPI devait être financé par ceux qui en bénéficient et pas par les contribuables français. Le fonctionnement reste ce qu'il est. D'ailleurs une société privée ne pourrait en aucun cas exiger quoi que se soit des fournisseurs d'accès. Essayez seulement de demander à Orange où votre voisin s'est connecté dans la journée d'hier, vous verrez bien ce qu'ils vont vous répondre.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 7:11
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
...Si les films/musiques ne rapportent plus -> les majors investirons leur argent ailleurs ou l'argent tombe plus facilement -> moins de nouveaux films moins à télécharger...
Mais oui mais oui
C'est vrai, je n'avais pas repéré la profondeur de cette phrase. Au pire, vu qu'il sort plus d'un film par jour dans le monde et ce, tous les ans depuis déjà plusieurs années, je souhaite bon courage a ceux qui voudraient tout télécharger ce qui existe ... et la capacité disque nécessaire pour stocker entre 4 et 9 Go par film en DVD, et beaucoup plus en BR.

Mettons 7 Go en moyenne par film. Simplement pour l'année 2015 (en ne comptant que les plus gros producteurs de 2015) USA = 327, France = 273, Grande-Bretagne = 67, Belgique = 40, Canada = 33, Japon = 31, Allemagne = 29 ça fait déjà 5,6 To a télécharger, a stocker et à regarder. Et même plus en ajoutant la Chine, l'Italie, l'Inde, l'Espagne etc...

Je crois que les Majors peuvent dormir tranquilles.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 7:19
Citation Envoyé par LapinGarou Voir le message
N'est ce pas la somme (à peu prêt) que Mme Fillon aurait reçue en salaires ? ^^ Elle devait bosser chez Hadopi ... Voilà on a trouvé !!!
C'est hors sujet, et faire dériver le débat vers d'autres thèmes polémiques est une maladie française empêchant tout débat sain et constructif

Citation Envoyé par LapinGarou Voir le message
C'est normalement déjà le cas non ? Mister José Bové n'était il pas condamné pour le mcdo ou un autre bidule ? Casier mais il se présente quand même !

Si j'avais un casier moi, hop => fini pour la gendarmerie / douane / armée... pas moyen de postuler.
Mais ils ne savent faire que de la politique, les prud'hommes diraient qu'on ne peut pas les condamner et les empêcher de bosser (enfin bosser et politique dans la même phrase ça fait pique les yeux...)
Vote pour un candidat proposant l'illégibilté des personnes condamnées. A ce niveau, aucun des grands partis ne sera épargné (dans le quarté gagnant), ce qui n'est pas un mal
Mais il faudra défonctionnariser la politique, qu'un fonctionnaire pose sa démission de la fonction publique avant de se présenter à une élection.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 9:59
Salut,

je vais me faire l'avocat du diable, mais il y a un point sur lequel on pourrait ergoter (et je suis sûr que les juges ne s'en priveraient pas) :
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Par exemple si je télécharge un film que je possède en DVD (même rayé) ça s'appelle de la copie privée. C'est parfaitement légal.
Dans la mesure où tu ne pourras pas copier un DVD rayé, je me demande quelle valeur a l'argument de la "copie privée" puisque impossible à réaliser IRL

Si j'étais juge, je dirais : "ton DVD est rayé ? C'est comme s'il était mort, tu l'as dans le baba, tu en achètes un autre (si la date de garantie est dépassée ou si on peut prouver que ce n'est pas un défaut de fabrication, Pierrre)"

Exemple plus terre-à-terre : tu achètes un joli vase pour mettre des fleurs et la vie est belle sur ta table pendant des années pi un jour le vase se fendille (avion qui passe le mur du son pas loin, par ex.), il fuit et il n'est plus sous garantie : tu ne vas quand même pas aller au magasin en prendre un autre et partir sans payer ?
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 10:06
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
En théorie, j'ai des DVD Français (les tontons flingueurs, par exemple) que j'ai vu dix fois en ??? ans, je ne compte plus tellement c'est fiable. A l'inverse, "Le jour le plus long" (20th Century Fox) : HS à la deuxième lecture moins d'un an après. Idem avec les "Inspecteur Harry" (Warner Columbia), 2 sur 3 HS dés la deuxième année à la 3ème lecture , etc... Idem avec des DVD de séries estampillées TF1, moins de 3 ans d'espérance de vie, à condition de les visualiser moins d'une fois par an.
J'en ai vu un paquet des dvd devenir inexplicablement illisibles sans la moindre rayure. Des cd audio, jamais. Uniquement en cas de rayure non récupérable par code correcteur. En fait le dvd est, semblerait-il, le support optique le plus fragile et de très loin, en raison du vernis merdique choisi. Les blu-rays sont bien mieux protégés
Avatar de Skury Skury - Membre régulier https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 10:14
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Je rêve ?! Voler une oeuvre protégée constitue un délit. Si vous allez au Louvre et que vous emportez une oeuvre avec vous c'est au musée de vous poursuivre ???
Dans ce cas si votre mère/grand-mère se fait voler son sac à main dans la rue c'est à elle de savoir se défendre pour ne pas se faire voler ?
Et l'autre argument qui réfute aussi tes dires (en plus ce qui a déjà été dit plus haut) : le téléchargement duplique les œuvres, il ne se les approprie pas. Si tu télécharges un film, la source du téléchargement l'a toujours après.

Pour reprendre ton analogie du Louvre, ce serait donc comme si tu allais prendre une oeuvre en photo. C'est déjà nettement moins grave, non ? Et du coup le vol de sac à main n'est carrément pas comparable...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 10:30
Copier des œuvres ce n'est pas très grave, tant qu'en parallèle vous allez au cinéma, vous achetez des DVD, vous allez voir des concerts et des spectacles, etc.
C'est surtout les petits qu'il faut aider.

Genre personne va se sentir coupable de télécharger des épisodes de The Big Bang Theory, cette série rapporte des millions.
Que vous ne la regardiez pas ou que vous la téléchargiez ça ne changera rien...

Par contre pour un truc comme Hero Corp, c'est sympa de regarder la PUB sur France 4, ou d'acheter un coffret DVD.
Hero Corp – Simon Astier : "C’était Lost in La Mancha cette saison 5 !"

Il y a beaucoup plus petit qu'Hero Corp, comme la plupart des vidéastes sur internet (c'est sympa de couper adblock quand vous regardez des vidéos YouTube).
On peut aider en participant à des campagnes Ulule ou en donnait des pourboires via Tipee.

Ce n'est pas parce qu'on télécharge plein de séries, de films et de musiques qu'on consomme moins (c'est souvent le contraire).
Bon je dis ça mais je ne suis même pas allé voir Trainspotting 2 au cinéma...

Le problème d'Hadopi c'est qu'il surveille des blockbusters.
Hadopi n'est pas là pour protéger les petits.
Les gros n'ont pas besoin de se faire défendre...

Il faut que l'industrie des médias se bougent pour proposer des meilleures solutions.
Les MP3 sont beaucoup trop chère, comme les places de cinéma, etc...
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 10:31
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
...Si j'étais juge, je dirais : "ton DVD est rayé ? C'est comme s'il était mort, tu l'as dans le baba, tu en achètes un autre (si la date de garantie est dépassée ou si on peut prouver que ce n'est pas un défaut de fabrication, Pierrre)"...
Personnellement, je n'ai aucun DVD rayé. Il ne s'agit pas d'accident, ni d'usure, ni de mauvaise utilisation, mais de malveillance de la part de celui qui a fabriqué le DVD. Pour preuve, les nombreux DVD que j'ai depuis très longtemps et que j'ai regardé des dizaines de fois sans aucun problèmes. Je m'excuse infiniment, mais un DVD dont la surface est nickel et est illisible dès la deuxième lecture, c'est pas normal.

Maintenant, pour la copie privée, j'ai compris la leçon : Dès qu'il s'agit de DVD TF1 ou Made in USA, je commence par le riper, et j'utilise ensuite la copie que j'ai gravée (et dont je garde l'ISO sur un disque d'archivage). Pour beaucoup, on arrive à les lire sur les DVD des PC ... avec quelques petits trous ici ou là, mais ça reste utilisable.

Ensuite, j'ai acheté des boîtes pour 2 DVD, je met à gauche l'original et à droite la copie. Je doute fort qu'un juge puisse prouver ma mauvaise foi. Surtout que je n'ai fais aucune copie des DVD Made in France en dehors des TF1 pourris, car pour le moment, je n'en voie pas l'utilité. Et pourtant, je les ai lu beaucoup plus souvent, et même sur plusieurs lecteur DVD de salon sans jamais rencontrer de problème.

Mes plus anciens DVD (les tontons flingueurs + Les Barbouzes) ont beaucoup plus de 10 ans, et ça ne les rends pas illisibles pour autant. Idem pour les 3 DVD de la 7ème Compagnie, idem pour bien d'autres, mais, ce sont des DVD Gaumont, pas Columbia, ni Warner, ni 20th Century Fox, ni TF1. Pas de problèmes non plus (pour l'instant) avec les DVD de Studio Canal.

Un ou deux DVD HS, pourquoi pas, mais quand on les compte par dizaines et que les DVD qui posent problème ont systématiquement les mêmes origines, ce n'est absolument plus du hasard. En plus, en achetant des DVD vierges et des disques durs pour stocker les ISO d'origine, j'ai aussi payé une taxe supplémentaire qui va directement dans les poches de ces escrocs.
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 11:08
L'État est comme d'habitude au service de l'argent.

Comme Pierre Girard, je n'ai aucun DVD rayé, mais j'en ai quelques-uns qui sont devenus illisibles à la suite de dégradations invisibles. Le système Macrovision, destiné à protéger le vendeur au détriment de l'acheteur légitime, rend parfois aussi le disque illisible sur des systèmes entièrement numériques parce qu'ils provoque des sautes périodiques et excessives du flux vidéo (c'était pour empêcher la copie sur VHS, alors qu'on savait déjà ripper !). Moi aussi, je commence par ripper.

Mais c'est avec les CD que j'ai le plus de problèmes de vieillissement : certains sont devenus illisibles et même impossibles à ripper avec Exact Audio Copy (ou n'importe quel autre logiciel, en essayant avec cinq lecteurs DVD ou blu-ray sur trois PC différents). Ce sont rarement des CD bon marché (j'en ai un qui est totalement illisible sans altération visible de la surface ni de la couche réfléchissante), mais le plus souvent des disques chers comme Deutsche Grammophon / Archiv Produktion (je n'écoute que du classique) : dans cette marque (CD des années 90), la couche réfléchissante jaunit sur les bords et les "protections" en mousse de plastique se délitent et viennent fondre sur le disque. Je parviens à en ripper certains de justesse.

Il faudrait quand même que les éditeurs soient corrects avec nous pour que nous respections leur sacro-sainte propriété.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 12:27
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Copier des œuvres ce n'est pas très grave, tant qu'en parallèle vous allez au cinéma, vous achetez des DVD, vous allez voir des concerts et des spectacles, etc...
Et pour autant que je sache, le marché se porte bien, tout à l'heure, en cherchant sur Internet des statistiques sur la production cinématographique, je suis tombé sur un article du monde qui disait que le cinéma ne s'était jamais aussi bien porté en France. C'est peut-être la France qui est la championne du téléchargement, en Europe, mais, c'est aussi le pays d'Europe qui connaît le plus d'entrées payantes au cinéma ... et de loin.

Non, je le répète, les Majors sont des escrocs qui bouffent à tous les râteliers pour enrichir encore un peu plus leurs actionnaires. Piquer de l'argent au contribuables pour s'enrichir encore plus est simplement indécent. Et c'est quelqu'un qui ne craint pas HADOPI qui le dit, vu que je ne télécharge rien du tout, jamais (sauf des distributions LINUX). Ni CD audio, ni DVD vidéo, ni rien de culturel.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 13:25
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
En fait le dvd est, semblerait-il, le support optique le plus fragile et de très loin, en raison du vernis merdique choisi.
Merci pour cette info qui ne m'était jamais venue à l'idée. T'es sûr de ton coup, là ?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/04/2017 à 13:44
Oui, et des fois, c'est même visible en lumière rasante, il se décolle et on voit des sortes de vagues plus ternes rentrant plus ou moins profondément sur la galette. Quand la lecture arrive au sommet de ces vagues, on commence à avoir des coupures. A mesure que les vagues s'élargissent, les coupures sont de plus en plus longues.
Avatar de belkan belkan - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 22/04/2017 à 15:47
Prendre un vpn tel HMA est l'affaire est dans le sac....
Avatar de Philotas Philotas - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 05/05/2017 à 17:19
Je vois parfaitement de quel logiciel il est question : PopcornTime. J'ai du avertir plusieurs proches que c'était du torrenting qui se cachait derrière ce qui semblait être du simple streaming.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 8:21
Il faut faire des économies, le gouvernement devrait fermer Hadopi le plus rapidement possible.
C'est un service qui coûte chère et qui ne sert strictement à rien.

Le déficit doit être inférieur à 3% c'est un ordre de l'UE, donc il n'y a pas de choix, il faut fermer Hadopi.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 0:22
Hadopi : d'ici sa fin en 2022, l'autorité aura coûté plus de 100 millions d'euros au contribuable,
du gaspillage de ressources ?

Le 4 février 2022 va sonner la mort de la Hadopi. Mais combien la Hadopi aura-t-elle coûté à l’État jusqu’à son éventuel démantèlement ? Pour en avoir une idée, intéressons-nous aux différentes subventions versées à l’Hadopi par le gouvernement depuis sa mise en route il y a sept ans.
  • En 2010, l’État a versé 10 millions d’euros.
  • En 2011, l’État en a versé 11,4.
  • En 2012, l’État a versé 11 millions d’euros.
  • En 2013, l’État a versé 8,4 millions d’euros.
  • En 2014, l’État a versé 5,6 millions d’euros.
  • En 2015, l’État a versé 5,52 millions d’euros.
  • En 2016, l’État a versé 7,8 millions d’euros.
  • En 2017, l’État a versé 9 millions d’euros.

En 7 ans, la Hadopi est déjà à 68,72 millions avec une moyenne de 9,8 millions d’euros par an. Avec une projection sur les cinq années à venir, nous dépassons la barre des 100 millions d’euros.

Dans le cadre de sa mission qui est d’identifier les internautes qui téléchargent illégalement des œuvres sur Internet, notamment par l’entremise des FAI, et de les sanctionner en plusieurs étapes, la Hadopi s’appuie sur la réponse graduée. Elle est définie comme suit.

Les premières recommandations envoyées par la Commission indiquent aux titulaires d’abonnement que leur connexion Internet a été utilisée à des fins de mise à disposition d’œuvres protégées sur les réseaux pair-à-pair. Elles les invitent à prendre toutes mesures utiles pour que leur connexion ne soit plus utilisée à de telles fins. Elles les orientent également vers l’offre culturelle légale, répertoriée sur le site Internet de la Hadopi. Ces recommandations sont adressées par voie électronique.

Si la Commission est saisie de nouveaux faits de mise à disposition dans les six mois suivant l’envoi de la première recommandation, une deuxième recommandation peut être adressée au titulaire de l’abonnement concerné. Elle est envoyée à la fois par voie électronique et par lettre remise contre signature.

Lorsqu’une réitération est constatée dans l’année suivant la présentation d’une deuxième recommandation, ce fait étant susceptible de constituer la contravention de négligence caractérisée, la Commission sélectionne les dossiers qui pourront ensuite faire l’objet d’une transmission au procureur de la République.

Au 31 janvier 2017 Hadopi avait envoyé un peu plus de 8,12 millions de mails, 700 000 recommandations et près de 6000 constats. Mais derrière ces chiffres ce ne sont que 1500 dossiers transmis à la justice. Seuls 330 d’entre eux ont abouti à des jugements pour lesquels 264 personnes ont été condamnées et 72 cas classés sans suite. Hadopi ne communique que peu de choses sur les sanctions, mais à priori elles se limitent à des amendes de cinquième catégorie, probablement « entre 50 et 1000 euros ».

Parmi l’une des condamnations figure le cas d‘une internaute de 23 ans résidant à Saint-Saëns, en Normandie, qui a été condamnée à 200 € d’amende (soit 40 euros par film téléchargé) avec sursis par le tribunal correctionnel de Dieppe en vertu de l’article L335-4 du code de la propriété intellectuelle pour « reproduction ou diffusion non autorisée de programmes, vidéogrammes ou phonogrammes  », un délit dont les plafonds atteignent trois ans de prison et 300 000 euros d’amende. Elle a été également sommée de payer 800 euros de dommages et intérêts et de frais de justice aux parties civiles et 127 euros de procédure.

Concrètement, dans cette affaire, il lui était reproché d’avoir téléchargé cinq films « récents » entre le 5 juin 2014 et le 17 juillet 2015 « pour les regarder en famille ».

Jusqu’à maintenant, cette procédure était quasi entièrement à la charge des fournisseurs d’accès à Internet. L’un d’entre eux, Bouygues Télécom, avait obtenu en décembre 2015 une victoire devant le Conseil d’État, qui avait condamné l’État à lui verser 900 000 euros d’indemnités (37,5 centimes par demande d’identification des internautes). La juridiction avait également enjoint l’État à publier un décret dans les six mois.

C’est dans ce contexte que, à la demande de la Hadopi, le gouvernement a publié à la mi-mars un décret relatif aux modalités de compensation des surcoûts identifiables et spécifiques des prestations assurées par les opérateurs de communications électroniques.

Cependant, pour être applicable, le gouvernement doit encore « fixer le seuil, le versement forfaitaire et les tarifs » de cette compensation financière. Les opérateurs vont donc encore devoir patienter avant de pouvoir bénéficier d’un remboursement pour leur participation à cette lutte, bien que la publication de ce décret reste une victoire pour les FAI.

Source : budget Hadopi 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Au vu des statistiques de la Hadopi, pensez-vous qu'elle obtient des résultats, même s'ils sont maigres, ou estimez-vous qu'elle doit clairement changer de méthode et s'adapter aux nouveaux usages ?
Avatar de Mrsky Mrsky - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 3:49
Je serais vraiment curieux de comment a été utilisé l'argent, entre 4,5 et 5 millions par an en personnel et entre 3 et 4 millions en "fonctionnement autre que les charges de personnel". Suivre l'argent dans ce cas serait probablement intéressant.

Plus sérieusement, qui sommes nous pour mettre un prix sur le savoir et la connaissance ? 100 millions pour apprendre que Open Office est un part feu ça semble raisonnable
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 7:38
Citation Envoyé par Francois_C Voir le message
L'État est comme d'habitude au service de l'argent.

Comme Pierre Girard, je n'ai aucun DVD rayé, mais j'en ai quelques-uns qui sont devenus illisibles à la suite de dégradations invisibles. Le système Macrovision, destiné à protéger le vendeur au détriment de l'acheteur légitime, rend parfois aussi le disque illisible sur des systèmes entièrement numériques parce qu'ils provoque des sautes périodiques et excessives du flux vidéo (c'était pour empêcher la copie sur VHS, alors qu'on savait déjà ripper !). Moi aussi, je commence par ripper.

Mais c'est avec les CD que j'ai le plus de problèmes de vieillissement : certains sont devenus illisibles et même impossibles à ripper avec Exact Audio Copy (ou n'importe quel autre logiciel, en essayant avec cinq lecteurs DVD ou blu-ray sur trois PC différents). Ce sont rarement des CD bon marché (j'en ai un qui est totalement illisible sans altération visible de la surface ni de la couche réfléchissante), mais le plus souvent des disques chers comme Deutsche Grammophon / Archiv Produktion (je n'écoute que du classique) : dans cette marque (CD des années 90), la couche réfléchissante jaunit sur les bords et les "protections" en mousse de plastique se délitent et viennent fondre sur le disque. Je parviens à en ripper certains de justesse.

Il faudrait quand même que les éditeurs soient corrects avec nous pour que nous respections leur sacro-sainte propriété.
La détérioration inévitable du support matériel n'excuse pas la piratage. Et la loi n'interdit pas de faire des copies à usage personnel, ou de prêter l'original à des tiers ou ses copies, bien au contraire.
Du moment qu'ils n'en font pas des copies eux-même.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 8:28
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Au vu des statistiques de la Hadopi, pensez-vous qu'elle obtient des résultats, même s'ils sont maigres, ou estimez-vous qu'elle doit clairement changer de méthode et s'adapter aux nouveaux usages ?
Je pense que c'est de la folie, c'est une énorme dépense pour rien.
Ça n'a aucun intérêt...
Je ne comprends même pas pourquoi l'état s'occupe de ça...
Le gouvernement parle toujours de se serrer la ceinture, qu'il commence par supprimer Hadopi ça fera toujours 9 000 000 000€ d'économisé par an...

Il n'y a pas de résultat.
De toute façon vous n'empêcherez jamais les gens de copier des œuvres...

L'industrie de la musique, des séries et du cinéma doivent trouver de nouveaux système de distribution qui correspondent mieux aux consommateurs d'aujourd'hui.
Parce que là c'est n'importe quoi...
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 9:14
Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
Je serais vraiment curieux de comment a été utilisé l'argent, entre 4,5 et 5 millions par an en personnel et entre 3 et 4 millions en "fonctionnement autre que les charges de personnel". Suivre l'argent dans ce cas serait probablement intéressant.
Frais de bouche ? Voiture de fonction avec chauffeur ? Logement de fonction dans le VIIème ou le XVIème ? Les oints du seigneur ne se refusent jamais rien.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 9:18
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Frais de bouche ? Voiture de fonction avec chauffeur ? Logement de fonction dans le VIIème ou le XVIème ?
Franchement ça me choquerait moins que l'argent d'Hadopi soit utilisé à ces fins, plutôt qu'à surveiller le partage de films appartenant à de super grosses compagnies...

À mon avis les films surveillés sur les réseaux c'est pas des petits trucs indé...
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre du Club https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 19:01
Le raisonnement : les artistes produisent des oeuvres par un intermédiaire de production (maison de disque, etc.), qui sont propagés par des diffuseurs (Virgin, Gaumont, etc.), le tout surveillé par des organismes de régulations (la SACEM, etc.). Une fois le produit acheté, chaque partie est rétribué en fonction de son contrat... ne pas payer une oeuvre entraine donc la ruine de toute la chaine, les plus durement touchés se situant au début, les moins durement, à la fin.

A cette idée, qui semble tenir la route, on distingue plusieurs particularités, ainsi que des incohérences et des dérives :
- particularité n°1
un artiste à grand succès est bien moins fortement touché par les impactes du piratage d'UNE de ses oeuvres que les artistes peu connu >> plus grande diversité d'article à vendre, prix plus gros...
- particularité n°2
Les artistes (ou boîte de prod', etc.) qui réussissent le mieux (qui encaissent le plus) sont les mieux payé (ratio par prestation, contrat, etc.) et les plus petits qui ont le plus de difficultés sont les moins bien rétribués. Il n'y a pas de mutualisation partielle de la rémunération des plus aisé pour soutenir les plus handicapés (budgétairement parlé).
- incohérence n°1
la vente de CD est basé sur le principe du marché de la rareté >> une oeuvre intelectuelle est transposé dans le monde physique, puis est dupliqué en un nombre "fini" d'exemplaire, pour être proposé à un nombre fini d'individu. Plus le rapport du nombre d'exemplaire sur le nombre d'individu est grand, plus le prix devrait être faible.
Dans un format numérique, le nombre d'exemplaire est infini, le cout de la duplication n'est que le coût de l'électricité du transfert de données... en fraction, " infini " sur quoi que ce soit de " fini " = 0 (gratuit donc)
Or à l'achat d'un CD, le morceau de musique revient entre 0,80€ et 2,00€... en numérique il n'est guère différent... pour les manuels scolaire il est même 3x supérieur à sa version papier (lobbying des éditeurs scolaires)... il y a donc ici une incohérence (voulue ?) entre les modèles économiques qui adopté pour facturer et le fonctionnement réel.
- dérives n°1
tout les artistes ne sont pas rattachés à la SACEM, dans une soirée, vous rétribuez tout les artistes via la SACEM, mais certains (vous en avez rarement connaissance) sont indépendant de la SACEM, l'argent de ses artistes que détient la SACEM... elle le garde tout simplement ! =,='
C'est la même dérive que les assurances vie qui ne sont réclamé par personne et dont les assurances n'ont "pas réussi" à retrouver la famille.
- dérive n°2
la SACEM reconnait comme "artiste" toutes personne aillant produit (et diffusé ?) 5 oeuvres... mais sa définition de oeuvre est purement arbitraire. Ainsi la SACEM choisi qui peux ou ne peux pas faire parti de son système.

Ce constat je le vois un peu partout... après tout ça, Hadopi a-t-elle vraiment un sens ? (autre que pompe à fric)
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 20:24
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
la SACEM reconnait comme "artiste" toute personne aillant produit (et diffusé ?) 5 oeuvres...
aillant du verbe ailler ? Tiens, je ne le connais pas, celui-ci...

À moins que ce ne soit le verbe avoir, toute personne ayant produit ? Mouais, ça doit surement être ça...
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 20:59
Ah ! c'est beau les puristes Tu as au moins le mérite de lire jusqu'au bout. Bon, là, ça me va quand même, mais avec certains, même avec le correcteur d'orthographe ??? il est difficile d'interpréter, et parfois même de comprendre.

Bon, cela étant, pour les artistes, il y a les droits d'auteur, la SACEM ... Pour moi, HADOPI n'a pas grand chose a voir avec les artistes, ni avec les auteurs ... malheureusement. Si au moins 50% des recettes allaient vers eux, je considérerais que HADOPI n'est pas totalement inutile.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/06/2017 à 23:06
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Ah ! c'est beau les puristes
Il est des horreurs qu'il n'est pas possible d'ignorer : je pense toujours au lecteur perdu à l'autre bout du monde et qui aime le français. Peut-être apprécie-t-il dvlp car il est un peu technicien aussi, et le forum lui permet d'approfondir sa culture, si tant est que les posts tiennent la route, bon sang !

Et c'est vrai que certains auteurs me font hurler et bondir : aucun respect du lecteur, aucune notion de l'autre, quel drôle de monde...
Avatar de survivals survivals - Membre régulier https://www.developpez.com
le 21/06/2017 à 1:04
Et si on peut prouver que les artistes et les boites de production utilisent des logiciels crackés, on dit qu'on est quit et on économise 9 millions, histoire qu'il n'y ait pas 500 morts SDF en 2017 :/

En plus, cela leur suffit pas les taxes sur les "hautes technologies" et le 1% culturel pour toutes les constructions publique ?
Avatar de Skury Skury - Membre régulier https://www.developpez.com
le 21/06/2017 à 16:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le gouvernement parle toujours de se serrer la ceinture, qu'il commence par supprimer Hadopi ça fera toujours 9 000 000 000€ d'économisé par an...
"Juste" 9 millions, pas 9 milliards, c'est déjà beaucoup
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/06/2017 à 18:11
Le problème du piratage, ce sont surtout les pirates
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 22/06/2017 à 9:12
Le piratage n'est pas un problème.
Ça n'empêche pas les gens d'aller au cinéma, à un concert, ou d'acheter un coffret DVD.

Ça permet juste d'avoir accès à plus d’œuvres...
C'est vraiment 9 millions jeté par la fenêtre.

Le pire c'est qu'ils s'en prennent uniquement aux utilisateurs de réseaux P2P.
Alors que les utilisateurs de streaming et de téléchargement direct ne sont pas des cibles.

Alors que c'est la même chose quelque part, ils vont voir le même film gratuitement, y'en a juste un qui serait tranquille avec le fichier en bonne qualité sur son disque dur et un qui va se faire chier avec du streaming tout pourri.

Bon après le problème c'est le partage, parce que sur les réseaux P2P tu dois partager les fichiers que tu télécharges et c'est ça qui est illégal.
Avatar de RedGuff RedGuff - Membre du Club https://www.developpez.com
le 22/06/2017 à 11:51
À ce prix, il aurait mieux valu créer et diffuser des films gratuits !
Avatar de Szpecht Szpecht - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 22/06/2017 à 15:07
@Jipété, l'utilisation du verbe ailler se justifie par le fait que l'Hadopi lutte contre les vampires du net
Offres d'emploi IT
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Expert application Supply Chain & Achats H/F
Safran - Ile de France - Evry (91)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil