Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IDC affirme que Windows 7 sera le dernier Windows
L'OS serait prochainement dépassé par la montée en masse de la virtualisation

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

1  0 
IDC affirme que Windows 7 sera le dernier Windows, l'OS serait prochainement dépassé par la montée en masse de la virtualisation

L'institut de sondage américain IDC, qui ne cesse d'analyser les différents marchés de l'informatique professionnelle, vient de faire une prédiction étonnante.

Ses experts semblent convaincus que nos ordinateurs de bureau ont fait leur temps, et qu'il est maintenant temps pour le cloud de prendre la relève.

Al Gillen, qui a co-écrit le top 10 des prédictions d'IDC pour 2010, a ainsi déclaré que Windows 7 représentait la ligne de démarcation de l'évolution des systèmes d'exploitation de Microsoft.

Il y a eu un avant Windows 7, il y aura un après Windows 7.

Cette version de l'OS sortie le 22 octobre 2009 sera "la dernière grosse mise à jour massive de l'environnement du client Windows, comme nous l'avons connu pendant la dernière décennie", affirme-t-il.

L'homme pense que le cycle de vie (entre l'adoption et le remplacement) du système de Microsoft sera de 5 à 7 ans. Or, pendant cette période, l'industrie sera totalement transformée. Dans cette logique, le marché aura totalement changé au moment de l'arrivée de Windows 8.

Le monde aura un nouveau visage dans lequel la place de l'ordinateur domestique sera de moins en moins importante.

Gillen prédit néanmoins que Windows 7 sera un réel succès d'envergure pour son éditeur, mais poursuit en stipulant que cette popularité prendra place dans un marché où les préférences des consommateurs vont radicalement changer pour s'éloigner totalement de ce modèle au final.

Il pense que le futur verra l'avènement des programmes virtualisés et basés sur le cloud qui "libéreront des gros clients et du tout-local".

Selon lui, Windows ne disparaitra pas pour autant, mais ne sera plus le centre de l'univers, seulement "une option parmi tant d'autres". La transition se fera sur une période longue, d'une dizaine d'années environ.

Il préssent les appareils du futur comme "libérés du monopole de Microsoft" et "majoritairement open-source". Il appuie son opinion en citant l'exemple du marché des mobiles où Microsoft est largement dépassé par Android.

Source : Déclarations de Al Gillen.

Pensez-vous réellement que Windows 7 sera le dernier de son espèce ?

Ce concept de virtualisation totale pourrait-il fonctionner, où bien les gens sont-ils trop attachés au côté matériel et physique des choses ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dams78
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 8:50
Bonjour,

J'ai du mal à y croire, mais ça se tient un peu.
Personnellement j'ai deux pc, un gros fixe et un portable qui doit avoir 6 ans (une antiquité diront certains). Bien sûr je suis sous linux, et j'ai remarque depuis peu (depuis que j'ai acheté un android, il y a certainement un lien, et aussi depuis que je suis un peu moins chez moi) que la seule utilisation que j'ai de mon portable c'est internet : les deux seuls logiciels que j'utilise sont firefox et amsn (la puissance de cette machine me limite aussi).

Tout ça pour dire, qu'avec l'arrivée de Chrome OS, et la démocratisation de la 3G, je pense aussi que certains de nos pc vont de plus en plus ressembler à un simple navigateur web. Exemple les tablettes qui semblent arriver : on pourra lire ses mails, surfer etc...

Donc pour moi, l'idée évoquer à savoir le cloud pour le particulier lambda est pas si irréelle que ça, mais quand est il des logiciels particuliers, je pense notamment à mon cas, je fais sur mon "gros pc" du montage vidéos, je me vois mal faire ça via le net...
1  0 
Avatar de Obligen
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 9:20
Peut-être, mais je doute que les acteurs de l'accélération matérielle (graphique, physique, autres à venir ?) verraient d'un bon oeil la dématérialisation des environnements de "travail". Le jeu sur PC par exemple représente un business très important, que ce soit en software ou en hardware, le cloud ne le remplacera que lorsque les connexions internet seront extrèmement puissantes et en couverture totale sur le territoire.

Et puis pour le moment, cela rassure d'avoir son PC sous la main, d'être maitre de ses ressources et de savoir que l'on peut continuer à travailler même lorsque le FAI est saturé parce qu'il est 20h et que le débit tombe à des poussières de ko/s. Il y a tellement de problèmes résiduels avec internet, que déléguer les calculs à un cloud reste quand même une très grosse histoire de confiance dans le fournisseur du cloud, mais aussi dans le FAI. Cela va bien pour stocker des données en ligne ou autres actions dont la latence de traitement (pas la vitesse) n'est pas si importante que cela, mais si toute la puissance de calcul part dans le cloud, alors c'est la porte ouverte aux "j'appuie sur une touche et la réponse visuelle sera là la semaine prochaine", en exagérant aussi peu que possible

Je dépend beaucoup du cloud personnellement, mon carnet d'adresse est cloudé, mes favoris sont cloudés, mes mots de passe (pour sites peu sensibles) sont cloudés, tous mes documents administratifs "à ne pas perdre" sont cloudés... bref, la plupart du temps, ça roule, mais quand j'ai vraiment besoin d'imprimer un document urgent *à remettre avant la semaine dernière sinon pan dans la gueule*, j'ai toujours peur que la connexion internet me lache à ce moment précis. Une coupure de 10 minutes, ça arrive, mais dans ce cas là, c'est dramatique. Bref, le "full-cloud" pour tous, je ne pense pas encore, à part pour tester et s'amuser.
1  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 9:24
Je trouve le principe du cloud extrêmement dangereux. Beaucoup trop pour être utilisable sereinement.

Que ce soit en terme de liberté comme d'indépendance.
1  0 
Avatar de IDontLikeYou
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 9:30
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Je trouve le principe du cloud extrêmement dangereux. Beaucoup trop pour être utilisable sereinement.

Que ce soit en terme de liberté comme d'indépendance.
Je suis d'accord sur le fond, mais l'expérience montre que l'être humain est prêt à sacrifier tout ça sur l'autel du "modernisme"... Il n'y a qu'à voir les réseaux "sociaux" et ce que les gens rendent publique dessus.

Pour ce qui est du sujet proprement dit, ce genre d'annonce passe à coté d'un fondement de notre société actuelle : la propriété individuelle...
1  0 
Avatar de dams78
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 9:36
La plupart des arguments contre le cloud sont l'hébergement des données par un tier. Mais on pourrait très bien imaginer un système composé d'un simple navigateur web couplé aux données utilisateurs (en locale).
Je pense que pour 90% des utilisateurs cela serait suffisant : on pourrait aller sur le net, lire ses mails, regarder ses photos et les partager.
Et quand je vois des technos comme les web start je me dis que c'est pas si impossible.

Mais bon je pense pas que ça soit pour tout de suite, moi je vois plus ces système comme des compléments, un peu comme ce qu'on voit actuellement avec les smartphones : seules les données nécessaires sont partagées via la toile.
1  0 
Avatar de RTN14
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 9:59
Perso je suis pas fan du cloud, j'aime tout avoir sous la main.

Mais ce qui m'étonne dans cet article c'est qu'il se base sur une attente de 5 à 7 ans avant le prochain Windows. Or Microsoft voudrait revenir à un rythme de 3-3 ans entre chaque OS et surtout, 5 à 7 ans pour généraliser le cloud aux programmes c'est vraiment peu tout de même! Il est vrai que l'on parle déjà d'une version d'office 2010 online, mais on est très loin de programmes comme Photoshop, Catia, jeux vidéos,... Et les connexions internet actuelles sont très loin de le permettre (manque de bande passante, de débis, couverture trop faible,... et je ne parle même pas des pays sous-développés) et il serait alors impossible de travailler sans dépenser un max pour une connexion internet suffisante sur un portable via son operateur mobile.
1  0 
Avatar de baya1
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 10:01
Peut être que ça marchera dans les pays développés, mais pour les autres il faudrait déjà avoir un débit de connexion assez rapide pour que les applications du cloud soit aussi fluides qu'en local
1  0 
Avatar de Louis Griffont
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 10:32
Ca fait combien de temps que l'on nous prédit la fin de Windows et l'avènement des logiciels libres ? 10-20 ans ?

Je gage que si l'avenir est au "cloud", Windows 8 sera au "cloud" ce que windows a toujours été, incontournable !

Quant à mettre en avant Chrome OS, c'est séduisant, mais pour l'instant nous sommes comme soeur Anne, nous ne voyons rien venir !

De plus, je ne pense pas que le "cloud" remplace le système actuel. Qu'il se développe (googledoc en est une bonne illustration), mais entre avoir un OS qui se limite à un navigateur et un avoir un OS avec lequel on utilise un navigateur, il y a une sacré différence !
1  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 10:48
"10-20 ans ?" : Oui, et peut-être même 200, allez savoir !
1  0 
Avatar de CP / M
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/12/2009 à 11:11
Citation Envoyé par IDontLikeYou Voir le message
Je suis d'accord sur le fond, mais l'expérience montre que l'être humain est prêt à sacrifier tout ça sur l'autel du "modernisme"... Il n'y a qu'à voir les réseaux "sociaux" et ce que les gens rendent publique dessus.

Pour ce qui est du sujet proprement dit, ce genre d'annonce passe à coté d'un fondement de notre société actuelle : la propriété individuelle...
+1
1  0