Hinadan : le jeu iOS développé par une octogénaire japonaise
Pour répondre au manque d'applications pour les personnes de son âge

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
81 ans bien sonnés et toujours l’allant d’un jeune bachelier. La preuve, Masako Wakamiya (confer photo ci-dessous) a récemment publié une application gratuite sur l’App Store. Il s’agit d’un jeu inspiré du festival traditionnel japonais Hinamatsuri. L’application porte le nom Hinadan.


Masako Wakamiya dit avoir été motivée par le manque d’applications destinées à capter l’attention de personnes aussi âgées qu’elle, à les intéresser aux smartphones. Elle a décidé de prendre les choses en main compte tenu du désintérêt des développeurs pour cette niche.

Dans cette application iOS, l’objectif assigné au joueur par Masako est de positionner correctement douze poupées représentant les membres de la cour royale de l’ère Heian (confer photo en dessous). Une manière de maintenir en vie les traditions attachées à la « fête des filles » qui se tient tous les 3 mars au Japon.


Masako maintient un site web (le PC play Room pour les 60 ans et plus) sur lequel elle partage sa passion pour l’art graphique. Elle y enseigne entre autres comment se servir des formes automatiques sous Word pour générer des images intéressantes. Un atout pour un développeur d’applications mobiles qui reconnait néanmoins que ses aptitudes en programmation sont encore à parfaire pour pouvoir transformer les idées qu’elle a en futures applications. Il faut noter que Masako a suivi un cours de programmation pendant six mois, ce qui lui a permis d'avoir des compétences pour développer son application.

Source : RocketNews24

Et vous ?

Quel langage conseilleriez-vous à un débutant pour se lancer dans la programmation d'applications iOS ?

Pensez-vous qu'à cet âge et en 6 mois d'apprentissage l'on puisse atteindre un tel objectif ?

Voir aussi :

Pokemon Go : le jeu est disponible en France sur iOS et Android, neuf jours après la date de lancement annoncée


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de EliXirr EliXirr - Membre habitué https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 10:40
Respect la mamie
Avatar de GrandDI GrandDI - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 10:47
Double respect ! Alors la, un grand bravo !
Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 11:17
Un seul mot: BRAVO!!!

Au fait, qui a dit qu'on était trop vieux pour faire de l'informatique après 50ans... Ah oui, les SSII et autres ESN... No comment!
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent https://www.developpez.com
le 06/03/2017 à 16:14
Je trouve que la photo choisie ne la met en valeur du tout : on la croirait en état végétatif !

Alors qu'en vrai, c'est autre chose !

Avatar de Kapeutini Kapeutini - Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/03/2017 à 16:07
Impressionnant la dame
Avatar de Patrick Ruiz Patrick Ruiz - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/05/2018 à 18:28
Une octogénaire japonaise prouve qu’il n’est jamais trop tard pour aller à l’école du code
Avec son application iOS à succès

Déjà une année que la nouvelle de la disponibilité (sur l’Apple App Store) d’Hinadan a filtré sur cette plateforme. Que s’est-il passé depuis ? Où en est Masako Wakamiya, l’octogénaire japonaise auteure de l’application iOS ? L’AARP (association américaine des personnes retraitées), une organisation à but non lucratif dont l’objectif est d'améliorer la qualité de vie de tous quel que soit l'âge, a fouillé et rapporte …

Une année après son lancement, Hinadan est devenue une application à succès. Le jeu gratuit inspiré du festival traditionnel japonais Hinamatsuri engrange désormais 5 étoiles sur l’AppStore et a téléchargé 53 000 fois. Wakamiya travaille désormais sur de futures versions ; dans son viseur, les potentiels utilisateurs qui font usage de la langue anglaise, du chinois ou du français.

Sur le plan personnel, l’aura de l’octogénaire a gagné en consistance. Elle est désormais à la tête d’un comité pour personnes âgées dans son pays, une tâche que le gouvernement lui a attribuée l’an dernier. En juin 2017, l’application lui a valu une invitation à la WWDC d’Apple. Au cours de l’événement, Tim Cook en personne l’a présentée comme la participante la plus âgée. En décembre 2017 à Tokyo, elle reçoit le second prix de l’innovation lors de la Rakuten Technology Conference. Pas plus tard que le mois dernier, Wakamiya a fait une apparition au sein des installations des Nations Unies à New York comme intervenant lors d’une keynote intitulée « pourquoi les compétences numériques sont-elles cruciales pour les personnes âgées ? »


6 mois d’apprentissage du langage de programmation Swift

Au moment où des sommités de l’univers de la Tech font des sorties pour rappeler que la programmation est une discipline à laquelle on doit consacrer un minimum de 10 ans pour être un développeur accompli, le cas Masako a de quoi faire bouger les lignes. Et pour cause, l’octogénaire s’est mise au développement iOS avec Swift après une carrière dans l’univers bancaire. Après 6 mois d’apprentissage, l’application était publiée sur le Store d’Apple.

Et pourtant, le codage du jeu semble ne pas relever de l’opération mathématique la plus aisée. Hinadan met en scène des tables sur lesquelles des poupées sont disposées pour représenter la Cour impériale de l’époque Heian. Dans le principe, chaque joueur doit placer correctement les poupées sur la table. La conceptrice du jeu a également pris en compte les difficultés à bouger les doigts et les problèmes d’ouïe et de vue et n’a pas introduit de limite de temps afin d’éviter que les participants plus âgés ne soient trop stressés de devoir agir rapidement.

À cela, il faut ajouter que Masako a dû braver la barrière de la langue. « La programmation en elle-même était difficile, mais l’usage de la langue anglaise encore plus. Tout était en anglais, langages de programmation, messages d’erreur ; même la communication avec Apple devait se faire en anglais. La plupart d’entre nous (les doyens) sommes allergiques à l’anglais », rapporte Rakuten.


Comme quoi, en combinant choix adéquat de sa niche et efforts, on peut arriver à réduire de façon considérable les durées de pratique prescrites par des experts reconnus du domaine.

Pas un cas isolé

Avant Masako Wakamiya, Millie Browne, alors âgée de 98 ans s’est illustrée en créant Millie’s Game, un jeu éducatif pour renforcer les capacités à épeler les mots. L’application disponible gratuitement sur l’App Store est née de l’inspiration que la pauvreté de l’offre TV a excitée alors que cette dernière était allongée sur un lit d’hôpital.

Dans un article publié par le New York Times, il apparaît que 2,2 % des utilisateurs de la plateforme d’apprentissage en ligne Codeacademy sont au moins des quinquagénaires. Il n’est donc pas exclu que d’autres Masako et Millie fassent surface dans les années à venir.

Source : AARP

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’accomplissement de cette octogénaire ?

Quels autres cas similaires au sien vous ont marqué ? Pour quelles raisons ?

Combien de temps vous faudrait-il pour développer la même application ?

Voir aussi

Y a-t-il une corrélation entre diplôme et succès en tant que développeur de logiciels ? Un acteur de la sphère donne son avis

Que faire pour minimiser l'impact des interruptions sur l'activité de développement de logiciels ? Appliquer les méthodes Agile ?

A-t-on besoin d'apprendre la programmation pendant 10 ans avant d'être un développeur accompli ? Partagez votre expérience

Que pensez-vous des formations intensives en programmation ? Sont-elles plus efficaces que les formations classiques en informatique ?

Pourquoi réécrire un projet en partant de zéro ? Parce que l'ancien code est un fatras ou qu'il est plus facile d'écrire que de lire un code ?
Avatar de weed weed - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 22/05/2018 à 19:58
Cela fait plaisir de voir ce type de personnes d'un certain age qui ne baisse pas les bras
Avatar de kilroyFR kilroyFR - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 22/05/2018 à 22:53
Qui croit encore en 2018 qu'il faut 10 ans d'experience pour developper une appli ?
il y a 20 ans surement mais plus maintenant.
Je connais nombre de gens n'ayant jamais fait d'informatique(un hobby rien de plus) et ayant pu malgré tout coder des applis (framework type joomla, drupal ou android) juste a partir d'exemples d'applis existantes et un peu de patience (dans le cadre d'autres hobbies - type gerer des collections etc.).
Faut arreter de croire au developpeur tout puissant; ca ne reste qu'un ouvrier (col blanc certes) dans la hierarchie des metiers de l'informatique.

Il existe suffisamment de briques et autres composants tout faits qu'on assemble (en 2018 un developpeur qui recode tout from scratch (parce qu'il se croit meilleur) n'est pas un bon developpeur, au contraire, il reinvente la roue carree).
Avatar de fpignalet fpignalet - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 23/05/2018 à 7:35
@kilroyFR: ouais s'pas faux... depuis quelques années je constate que mon métier consiste à d'abord chercher sur le ouebe si "ça a pas dejà été fait"...
Avatar de KnifeOnlyI KnifeOnlyI - Membre du Club https://www.developpez.com
le 23/05/2018 à 8:46
Et voilà qu'on glorifie encore quelqu'un parce qu'il/elle a développer une application et donc c'est magnifique...

Quel est le rapport avec le fait d'être développeur professionnel en 10 ans et développer en 6 mois une application mobile iOS ? Vous le voyez ? Car moi non. Un professionnel ou non pourras savoir le faire, les différences entre un professionnel et un non professionnel selon moi c'est :

  • La vision à long terme (Évolutivité du code)
  • La qualité recherché du code (indentations, respect d'une norme de programmation, des commentaires présent et surtout utiles...)
  • L'analyse du projet en amont et en aval


On peux tous développer une application iOS en 6 mois en faisant un max de recherches google et de récupération de briques logicielles. Mais combien de "développeurs" formé en 6 mois pourront penser et développer avec les 3 points situé au dessus ? Qui nous dit que son code n'est pas un vrai plat de spaghetti, avec des variables la ou des constantes aurait été plus indiqué ? Ou que les indentations son correcte ?

Ce n'est pas de la jalousie, notre travail a tendance à se simplifier sur bien des aspects, mais il n'empêche que c'est un peu plus compliquer que "écrire du code" aujourd'hui. Et avec sa est venu un lot de complexité (technologies qui évoluent toujours plus vite par exemple).
Contacter le responsable de la rubrique Accueil