Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Projet de loi : les autorités américaines pourraient bientôt commencer à contrôler les profils des demandeurs de visa
Sur les réseaux sociaux

Le , par Coriolan

365PARTAGES

11  0 
Un membre du Congrès américain a introduit une nouvelle loi permettant au Département de la Sécurité intérieure de collecter les URL des profils des demandeurs de visa sur les réseaux sociaux. Jim Banks a annoncé que le but de cette loi nommée Visa Investigation and Social Media Act est de renforcer le contrôle des demandeurs de visa lors du processus d’immigration et de voyage.

Les responsables de la sécurité intérieure américains seront dans l’obligation de passer au crible toute activité publique des demandeurs de visa sur les réseaux sociaux, à savoir, les tweets, les posts de Facebook, les photos ainsi que les vidéos sur YouTube. « Il faut qu’on soit sûr que ceux entrant dans notre pays n’ont pas l’intention de nous faire du mal, » a dit Banks. « Faire en sorte que la Sécurité intérieure évalue les profils sur les réseaux sociaux des demandeurs de visa avant leur entrée dans le pays fait partie du bon sens. Les employeurs évaluent les candidats de cette manière et je pense qu’il est temps de faire la même chose avec les demandeurs de visa. »

À l’heure actuelle aux frontières des États-Unis, les agents peuvent vous exiger de leur fournir vos noms d’utilisateurs. Bien évidemment, vous pouvez toujours refuser de révéler vos profils publics. Cependant, si vous n’êtes pas américains, ils peuvent vous refuser d’entrer sur le sol américain. En cas de non-coopération, vos appareils seront confisqués et vérifiés et vous serez embarqués sur le premier vol à destination de votre pays.

La nouvelle loi proposée par Banks semble donc clarifier les choses sur le processus de contrôle des profils de réseaux sociaux des demandeurs de Visa. Toutefois, cette mesure ne couvre pas les ressortissants des pays faisant partie du Visa Waiver Program. Ce programme permet aux citoyens de 38 pays d’entrer sur le sol américain sans visa pour des raisons professionnelles ou touristiques pendant une période de 90 jours.

Banks n’a pas indiqué comment cette loi pourrait prévenir certaines personnes de juste supprimer leurs profils sur les réseaux ou de seulement ne pas les lister pour éviter des ennuis. Cette loi est également la première proposée par le membre du congrès, ce qui veut dire qu’elle ne sera probablement pas votée et vite oubliée.

En plus des réseaux sociaux, cette loi stipule que le Département de la Sécurité intérieure (DHS) se charge de mener des entretiens avec les demandeurs de visa âgés de 11 ans ou plus. De plus, un contrôle de prévention de fraude doit être complété sur leurs documents. Enfin, les candidats doivent fournir des traductions en anglais de leurs pièces. Pour mener à bien ces missions, la loi exige qu’un employé du DHS soit stationné dans chaque consulat ou ambassade des États-Unis chargés de délivrer des visas.

Jerri Mead, une avocate spécialisée dans la loi de naturalisation et d’immigration a informé que la loi de Banks ne constitue qu’une extension des procédures déjà mises en place pour inclure les visas de séjour temporaire requis pour les touristes, les étudiants, les employés temporaires… Elle a informé également que des entretiens sont menés actuellement avec les candidats âgés entre 14 et 79 ans qui doivent fournir des traductions en anglais de leurs documents.

En plus des profils de réseaux sociaux, John Kelly le secrétaire américain de la Sécurité intérieure veut rendre obligatoire, pour certains demandeurs de visa, la fourniture des mots de passe leur permettant d'accéder aux différents réseaux sociaux. Cette nouvelle mesure s'appliquera en particulier aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane à savoir l'Iran, la Syrie, la Libye, l'Irak, la Somalie, le Soudan et le Yémen. Les procédures de contrôle au sein de ces pays sont considérées comme étant très faibles par l'administration Trump, ainsi l'application d'une telle décision devrait permettre aux autorités compétentes des États-Unis de faire des vérifications très poussées sur l'identité des demandeurs de visas ainsi que sur leurs activités sur la toile.

Source : The Journal Gazette

Et vous ?

Que pensez-vous de cette loi ?

Voir aussi :

Visa USA : des défenseurs de la vie privée s'inquiètent de l'idée de la collecte des MdP, certains craignent qu'elle soit reprise par d'autres pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/02/2017 à 9:25
Citation Envoyé par samus35 Voir le message
Ce que je pige pas, c'est que le type me parait assez sot pour ne pas changer ses mots de passe après le 1er controle.
C'était évident qu'ils auraient gardé des traces de lui et surtout une info : "Refusé car..."
Le fait de ne plus trouver les infos ayant semé le doute lors de son premier controle peut éveiller de nouveaux soupçons.
Il aurait été plus "propre" d'acheter un disque dur tout neuf et le mettre dans son ordi tout en envoyant son vrai disque à son petit ami en colis.

Je ne cautionne pas ce qui lui est arrivé, mais je trouve André bien sot.
Euh Oô Allo !! ici le terre !
Si il change les mots de passe, on lui redemande ... et pis c'est tout ! si il refuse de leurs donner retour case départ.

Le fait de ne plus trouver les infos ayant semé le doute lors de son premier controle peut éveiller de nouveaux soupçons.
Oui oui bien sur ! il c'est fait refouler la première fois, il va y retourner tout pareil avec les mêmes infos ... des fois que ca passe ... sur un mal-entendu quoi !

Je sais pas il me semble assez évident que le refus d'accès est son orientation sexuelle... il aurait put changer tous les disques dur du canada que le mec serait jamais passé...
Vous me halluciner avec vos commentaires "il est trop bête" ou alors c'est son pote qui aurait pu aller au canada ( @zenprod )... oui vous connaissez leur vie bien sur c'est évident que son ami n'a pas d'obligations ou autres, il aurait bien pu aller au canada trop facile, pis le retour encore plus simple tiens Oô !!!

Sinon ce n'est pas nouveau que les douanes américaines fouillent les ordis ... Je connais un mexicain qui s'interdit tout passage au US pour ça, escale comprise, depuis plus de 10ans, après avoir vécu le même genre de contrôle, bon sauf que lui son problème c'est sa tête de mexicain et non pas son orientation sexuel.

J@ck.
11  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 04/04/2017 à 13:11
Où est le problème???

Les sociétés américaines vont tout implement arrêter d'importer des développeurs étrangers aux USA et exporter leur travail de développement dans de sympathiques et accueillants pays asiatiques...

Vive Trump! Vive la technique du "je me tire une balle dans le pied et... C'est super cool" !!!
11  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/02/2017 à 9:33
Citation Envoyé par samus35 Voir le message
Ce que je pige pas, c'est que le type me parait assez sot pour ne pas changer ses mots de passe après le 1er controle.
C'était évident qu'ils auraient gardé des traces de lui et surtout une info : "Refusé car..."
Le fait de ne plus trouver les infos ayant semé le doute lors de son premier controle peut éveiller de nouveaux soupçons.
Il aurait été plus "propre" d'acheter un disque dur tout neuf et le mettre dans son ordi tout en envoyant son vrai disque à son petit ami en colis.

Je ne cautionne pas ce qui lui est arrivé, mais je trouve André bien sot.
Si ce Canadien n'est pas un développeur, ou quelqu'un de familier avec la technique informatique en générale, il n'y a pas de raison qu'il pense à ça. Ne pas confondre sottise et manque d'expertise.
9  0 
Avatar de Mimoza
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/02/2017 à 9:50
Ils ont tout a y perdre de refuser de manière arbitraire des personnes.
Les congrès et réunions d'experts vont y réfléchir a 2 fois avant de faire leur manifestation là-bas.
8  0 
Avatar de Dalini71
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/07/2017 à 19:47
C'est le Canada qui va être content
7  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 05/04/2018 à 15:13
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
La question est : Pourquoi, pour une fois, les pays européens ne se mettent pas collectivement au travail pour mettre en avant un réseau social 100% détaché des US ?

On a déjà QWANT et Daily Motion face à Google et YouTube. Tant qu'on acceptera de fait la domination des USA, on en subira toutes les conséquences. C'est pas les compétences qui manquent en Europe, c'est juste la volonté politique. Si aucun Européen n'avait de compte Twitter ou FesseDeBouc mais des comptes sur des réseaux européens indépendants, les USA réfléchiraient à deux fois avant de décider de tout, tous seuls dans leur coin.

Peut-être parce rien que sur l'existant, les français / européens, ne les utilisent pas, donc cela ne donne envie à personne d'en développer plus ?

Tu parles de Dailymotion, mais ce truc là, c'est un truc à moitié à l'agonie depuis des années, la majorité des créateurs français vont sur Youtube car c'est là que sont les gens (et l'argent), et les gens vont sur Youtube car c'est là que sont les créateurs, c'est un serpent qui se mort la queue, et pour faire bouger les choses maintenant, ce n'est pas gagné hélas...

Et puis honnêtement (bon cela va être subjectif, ce n'est que mon avis), Dailymotion c'est moche, c'est pas spécialement plus ergonomique que Youtube, donc même en dehors de la rémunération qui y est forcément moindre, il n'y a rien pour donner envie aux gens d'y aller. Il y a bien quelques créateurs français qui ont décidé d'y retourner, comme Karim Debbache par exemple, mais ils n'ont pas une notoriété assez grande pour que cela change quoi que ce soit.

Après oui, il y a des alternatives qui sont viables, mais qui malheureusement sont complètement inconnues du grand public. La plupart des gens, tu vas leur parler de Qwant, ils ne sauront pas ce que c'est et n'en auront jamais entendu parler.

Après il y a aussi le problème de (je ne sais pas / plus le terme pour ça), d'effet de masse dirais-je. Développer un nouveau réseau social européen ok, tu arriveras peut-être à motiver quelques personnes à y aller pour y jeter un oeil, mais leurs amis n'y seront pas, les "stars" et tous les trucs qu'ils aiment n'y seront pas, la plupart des entreprises n'y seront pas. Donc au final, cela ne donne pas envie aux gens de rester, et comme les gens n'y restent pas, cela ne donne pas envie aux entreprises et aux "stars" d'y venir (et on en revient au serpent qui se mort la queue).

Pour faire bouger les gens, il faut un gros effet de mode, car si dès le départ, il n'y a pas un gros mouvement de foule, c'est mort. Les réseaux sociaux autre que Facebook qui ont vu le jour et qui sont morts dans l'année, ce n'est pas ce qui manque...
7  0 
Avatar de lohworm
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/02/2017 à 7:26
En leur laissant vos MdP, vous leur permettez de fait de créer en votre nom du contenu incriminant...
6  0 
Avatar de Lcf.vs
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/02/2017 à 2:22
Et si on demandait à Mr Trump, quand il voudra poser le pied en Europe, qu'il nous donne accès à tous ses comptes, sur les réseaux sociaux?
6  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/04/2017 à 13:51
En effet je vois bien une explosion de la sous-traitance dans les mois/années qui viennent !

Je pense même que sur du long terme, les entreprises numériques/informatiques/innovantes etc ... les petites et grosses start-up vont finir par migrer leur bureau d'étude, centre de recherche... vers des pays se voulant plus ouvert, si ce n'est complétement délocaliser. Pas dans 6 mois, mais après 5 ans d'une telle gouvernance, m'est avis que le rêve américain ne sera plus vraiment attractif ...

En tout cas ce qui est bien avec le gouvernement Trump c'est que la courbe de lol ptdr ne va faire que de grimper ! Pénurie de pop-corn en perspective.

J@ck.
6  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/04/2017 à 14:18
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Où est le problème???

Les sociétés américaines vont tout implement arrêter d'importer des développeurs étrangers aux USA et exporter leur travail de développement dans de sympathiques et accueillants pays asiatiques...

Vive Trump! Vive la technique du "je me tire une balle dans le pied et... C'est super cool" !!!
Je partage ton analyse. Il vient de signer une connerie monumentale qui va créer bien des galères pour la Silicon Valley et pour nous... c'est une chance historique ! A nous de faire ce qu'il faut, en Europe, pour endiguer la fuite des cerveaux. Sachant que si ça doit partir en yeukous aux states à cause de Trump, Vancouver et Montréal ont de très bonnes cartes à jouer eux aussi. Faudra être plus compétitif que le Canada en terme d'attractivité pour les travailleurs du numérique. C'est quand même jouable.

On dit merci Trump pour s'être tiré une nouvelle balle dans le pied.
6  0