Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ancien agent de la NSA risque la prison à vie
Après avoir copié et conservé un énorme volume de données hautement sensibles

Le , par Stéphane le calme

77PARTAGES

7  0 
Harold T. Martin III, un ancien employé de la NSA, a été arrêté en fin août à son domicile à Glen Burnie dans l’État du Maryland : selon le Washington Post, il aurait volé à lui seul plus de 50 terabytes de données hautement sensibles en provenance de la CIA, de la NSA, du département de la défense, du Cyber Command ainsi que du National Reconnaissance Office (NRO - qui gère les satellites espions des États-Unis).

Selon l’acte d’accusation porté contre lui, les documents qui ont été dérobés incluent des courriers électroniques de la NSA, des documents sur l’antiterrorisme, des briefings, des renseignements sur les techniques de piratage des pays étrangers, des informations sur des architectures techniques employées par la NSA ou encore un aperçu des cybercapacités des États-Unis.

Sans compter des cibles de l’armée américaine, des informations sur le Cyber Command, les lacunes du Pentagone, des informations sur un satellite espion ou encore de la documentation sur les méthodes et les sources d’information d’agences de renseignement d’autres pays.

Le quotidien Washington Post a rapporté certaines suppositions des procureurs parmi lesquelles Martin aurait volé 75 % des outils de hack de la Tailored Access Operations (TAO), une équipe de la NSA dont la mission est d’identifier, surveiller, infiltrer et recueillir des renseignements sur les systèmes informatiques utilisés par des entités étrangères aux États-Unis.

Le vol de Martin a été découvert plus d'un an après un autre au sein de la TAO dans lequel un employé de longue date a été surpris avec des quantités importantes (même si elles sont moins importantes en volume que celles subtilisées par Martin) sans autorisation des outils de hack de l'unité de la NSA.

Ce mercredi, il a finalement été inculpé pour avoir délibérément copié et conservé des informations classifiées relatives à la défense nationale.

Pendant 20 ans, il a pu tranquillement récolter cette montagne d’informations. Son avocat l’a présenté comme un patriote qui est rentré avec des données chez lui pour améliorer son travail et non pour passer des informations à une agence étrangère de renseignements.

Visiblement, les enquêteurs n’ont pas établi une hypothétique entente avec une puissance étrangère qui pourrait corroborer la supposition de vente de renseignements. De plus, ces documents extrêmement sensibles semblent ne pas avoir été diffusés sur Internet ; les enquêteurs ne les ont retrouvés que dans sa maison et dans sa voiture.

Martin devra se présenter devant un juge le 14 février prochain et risque jusqu’à deux cents ans de prison ferme si jamais la justice le condamne à la peine la plus lourde (dix ans) pour chacun des vingt chefs d’accusation dont il fait l’objet.

« En tant que contractuel privé qui a travaillé sur des programmes classifiés dans divers organismes gouvernementaux américains, le défendeur a eu l’autorisation d'accès à des documents gouvernementaux sensibles », a déclaré le substitut du Procureur général adjoint McCord. « Martin aurait violé la confiance que notre nation lui a accordée en volant et en conservant des documents classifiés et d'autres documents relatifs à la défense nationale. Les menaces d'initiés constituent un danger important pour notre sécurité nationale et nous continuerons à travailler sans relâche avec nos partenaires des forces de l’ordre et du renseignement pour identifier, poursuivre et punir ces personnes ».

« L'enquête du FBI et cet acte d'accusation révèlent une confiance brisée d'un détenteur d'une autorisation de sécurité », a déclaré l'agent spécial en charge Gordon B. Johnson, de la division Baltimore du FBI. « Conserver volontairement des renseignements hautement classifiés sur la défense nationale dans un contexte vulnérable est une violation de la politique de sécurité et de la loi qui affaiblit notre sécurité nationale et ne peut être tolérée. Le FBI se montre vigilant face à de tels abus de confiance et va enquêter avec toute son énergie sur les cas où les informations classifiées ne sont pas maintenues conformes à la loi ».

Source : communiqué de presse du DoJ

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de alexetgus
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/02/2017 à 19:27
Citation Envoyé par Jaydes Voir le message
Ils nous ont dit "Les failles servent à vous protéger des méchants terroriste !"
Nous leurs avions dit "Et si ses failes et divers outils tombent entre de mauvaises mais ?"
Ils nous avaient répondu " Cela n'arrivera jamais ne soyez pas parano".

Pour moi l'informatique comme les armes ou n'importe quel outils n'est ni bon ni mauvais il dépend juste de la personne qui les utilise. Mais non une bande de bac + 35 grouper en pac de 12 avec des salaires indécent n'arrive pas à le piger c'est quand même grave.
Il faut faire la différence entre surveillance et sécurité.
La NSA n'apporte aucune sécurité, elle surveille, c'est tout. Et elle surveille à l'échelon mondial.

Quand les USA veulent partir en guerre, ils demandent des renseignements à la NSA qui seront maquillés par le FBI (seul autorisé à intervenir sur le sol US) pour avancer des preuves qui n'en sont pas. Exemple : Les armes de destruction massive en Irak qui n'ont jamais existé.

La NSA est un fruit pourri qu'il serait préférable de jeter. Enfin, c'est mon avis.
Ils jouent les maitres du monde mais ne sont pas capables d'assurer leur propre sécurité...
4  0 
Avatar de Jaydes
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 09/02/2017 à 18:53
Ils nous ont dit "Les failles servent à vous protéger des méchants terroriste !"
Nous leurs avions dit "Et si ses failes et divers outils tombent entre de mauvaises mais ?"
Ils nous avaient répondu " Cela n'arrivera jamais ne soyez pas parano".

Pour moi l'informatique comme les armes ou n'importe quel outils n'est ni bon ni mauvais il dépend juste de la personne qui les utilise. Mais non une bande de bac + 35 grouper en pac de 12 avec des salaires indécent n'arrive pas à le piger c'est quand même grave.
2  0 
Avatar de LordJerem
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/02/2017 à 11:05
Il faut faire la différence entre surveillance et sécurité.
La surveillance apporte peut-être une forme de sécurité ...
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2017 à 11:11
Citation Envoyé par LordJerem Voir le message
La surveillance apporte peut-être une forme de sécurité ...
Ça dépend ce que tu surveilles.
Si tu surveilles ton système ouais, mais si tu surveilles des choses qu'y n'ont rien à voir...
0  0