Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : 97 grandes entreprises de technologie se liguent contre Donald Trump et son "MuslimBan"
Qui menacerait leurs capacités à attirer des talents

Le , par Michael Guilloux

125PARTAGES

7  0 
Le nombre d'entreprises de technologie à faire front contre le décret anti-immigration de Donald Trump frôle désormais la centaine. Le 27 janvier, le nouveau président américain a signé un décret qui interdit l’entrée sur le sol étasunien de ressortissants de sept pays, à savoir le Yémen, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et l’Irak. Si le camp Trump a évoqué des questions de sécurité nationale, la plupart des observateurs ne le voient pas de cette manière, mais dénoncent plutôt une mesure discriminatoire contre des pays majoritairement musulmans ; laquelle mesure a été baptisée « MuslimBan ».

Juste après la signature du décret, un certain nombre de PDG d’entreprises de technologie - comme Satya Nadella de Microsoft, Mark Zuckerberg de Facebook et Jack Dorsey de Twitter – ont exprimé leur désaccord avec cette mesure. Pendant ce temps, le procureur général de l’État de Washington Bob Ferguson a porté plainte contre le décret de Donald Trump pour anti-constitutionnalité.

Vendredi soir, James Robart, un juge fédéral de Seattle, à Washington, a ordonné la suspension sur l'ensemble du territoire des États-Unis du décret de Trump, en attendant un jugement plus approfondi sur la légalité de cette mesure. Attaquant James Robart, Donald Trump a promis que la décision « ridicule » de ce « soi-disant juge » serait invalidée, juste avant que le département américain de la Justice fasse appel de la décision du juge fédéral de Seattle.

Pour les entreprises de la technologie qui ont immédiatement ressenti l’impact de ce décret anti-immigration, c’est donc le moment d’adopter une position ferme. Le 5 février, 97 d’entre elles, y compris Apple, eBay, Facebook, Google, Intel, LinkedIn, Microsoft, Mozilla, Netflix, Twitter ou encore Uber, ont donc déposé un amicus brief pour soutenir la décision du juge James Robart. Dans le langage juridique américain, un amicus brief est un document dans lequel une personnalité ou un organisme, non directement lié aux protagonistes d'une affaire judiciaire, propose au tribunal de lui présenter des informations ou des opinions pouvant l'aider à trancher l'affaire.

Dans le document déposé par les entreprises de technologie, ces dernières affichent leur opposition au décret de Donald Trump. Elles estiment en effet qu’il est en violation de la Constitution des États-Unis, discriminatoire, sans oublier de mettre un accent particulier sur le fait qu’il perturbe leurs opérations commerciales et son effet d’entraver leur capacité à recruter des talents.

L’amicus brief indique que les bénéficiaires de la politique d’immigration américaine dont les principes ont été définis depuis 50 ans « ne sont pas seulement les nouveaux immigrants… mais les entreprises américaines, les travailleurs et les consommateurs, qui bénéficient d'immenses avantages de l'infusion de talents des immigrants », ont déclaré les entreprises. Elles ajoutent que « l’ordre exécutif abandonne ces principes et inflige des préjudices considérables aux entreprises américaines, à l'innovation et à la croissance. Le décret rend plus difficile et coûteux pour les entreprises américaines de recruter, d'embaucher et de retenir certains des meilleurs employés du monde. Il perturbe les opérations commerciales en cours. Et cela menace la capacité des entreprises à attirer des talents, des affaires et des investissements aux États-Unis ».

Le message laissé par les différentes entreprises de technologie est le même que celui de Mark Zuckerberg dès la signature du décret anti-immigration de Donal Trump : les États-Unis sont une nation d’immigrés, et de nombreuses entreprises, y compris elles-mêmes, comptent énormément sur des talents provenant de pays étrangers.

Source : Amicus brief

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Trump va-t-il céder à la pression des entreprises de technologie ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/04/2017 à 20:38

Citation Envoyé par Monsieur Sylvestre
Donald, fais pas l’con. Ils sont pas chers les chtit’nenfants noirs. Et ils font jamais grève !
6  1 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/04/2017 à 22:55
Ou je tique un peux c'est que sous Obama le nombre d'expulsion du territoire us a explosé et qu'a se moment la ça ne bloquait personne. Ca sens surtout le coup de pub a peux de frais.
3  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2017 à 17:20
Le Calexit ! Calexit ! Calexit !
2  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/04/2017 à 16:38
Pourquoi les entreprises sont contre ?
pour le salarié non car sa risque de diminuer leurs profits.
3  1 
Avatar de kopbuc
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/04/2017 à 11:18
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Faut se renseigner un minimum avant de raconter n'importe quoi. Google est une des sociétés IT qui paie le mieux ses salariés. Les talents étrangers qu'ils embauchent n'ont pas d'équivalents aux US. On parle de quelques centaines de personnes qui sont des pointures dans leur domaine, pas d'un dev de gestion J2EE BAC+5 lambda comme il y en existe des centaines de milliers.

Si vous aviez raison, Google ferait massivement de l'offshore, là il s'agit de prendre des pointures, de les faire venir aux USA et de les payer au tarif local.

Bref, vous faites dans l'idéologie nationaliste minable classique.
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Le probleme c'est pas les jordaniens, mais les indiens.
Et sinon faut arreter, cette loi n'est pas contre les musulmans, la ou l'on trouve le plus de musulman c'est en océanie (les philippines surtout), aucun pays de cette région n'est impacté pourtant. Faut arrêter de voir le racisme et la discrimination (négative) partout.
Pour dire les choses clairement, je m'en branle littéralement de cette loi, ce n'est pas mon problème

Qui a parlé de racisme/discrimination ? Pourquoi tu ramènes cet argument bidon qui n'existe pas, tu n'as rien d'autre pour te défendre ? (Cf, un ancien post que je cite rien que pour toi même si pour moi le terme "talent" est uniquement utilisé par les fio**** en RH qui ne servent à rien hormis glander)

5% aux philippines hein D'ailleurs, c'est pas en Océanie mais en Asie qu'on en trouvent le plus : Malaisie/Indonésie/Pakistan/Bangladesh.
2  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/04/2017 à 17:15
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Et sinon faut arreter, cette loi n'est pas contre les musulmans, la ou l'on trouve le plus de musulman c'est en océanie (les philippines surtout), aucun pays de cette région n'est impacté pourtant. Faut arrêter de voir le racisme et la discrimination (négative) partout.
Faut aussi arrêter de blanchir les politiciens parce qu'ils ont tordu leur formulation pour que ça ait l'air “raisonnable”. Ils visent spécifiquement les musulmans (arabes), et ça reste du racisme.

Dans le cas présent avec Trump, c'est on ne peut plus clair puisque que Rudy Giuliani a admis sur Fox News que Trump a demandé un ban sur les musulmans “légal”. Sans compter le fait que Trump a voulu donner la priorité aux “réfugiés chrétiens”.

https://www.washingtonpost.com/news/...do-it-legally/

http://www.huffingtonpost.com/entry/...b0b065cbbbf26f
2  0 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/02/2017 à 22:09
Juste pour mentionner, hein ?

J'ai mis une actualité sur la liste actuelle des 97 entreprises dont pas mal de multinationales IT sur le fil Actualités :

ici
1  0 
Avatar de AstOz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/02/2017 à 18:56
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
en attendant sa politique semble fonctionner, 10000 emploies de crée et ce n'est qu'un début.
http://www.tomshardware.fr/articles/...r,1-62865.html
Bientôt Apple aussi devra construire une usine aux USA ainsi que tous les géants de l'IT d'une manière générale.

Il fait du protectionnisme et il à bien raison car aucune entreprise ne peut faire l'impasse sur le marché américain.

Les usines chinoise pour l’Asie, les usines ricaine pour les states et c'est pour quand les usines en Europe pour l’Europe ? j'aimerais bien que l’Europe fasse ces propre routeurs, ces propres architecture de CPU x86/ARM...

Question sérieuse: y'a t'il encore quelqu'un en France d'assez compétent pour concevoir une architecture cpu ? c'est bien ce que pensait et sa fait peur.

On sait tous que le protectionnisme offre des perspectives intéressantes sur du court terme (création d'emplois, augmentation du PIB, augmentation du pouvoir d'achat) jusqu'à ce que les stocks s'épuisent et là, c'est la catastrophe.
C'est ce qu'à connu l'Allemagne au début du XXe siècle et pourtant c'était à une époque où la mondialisation n'était pas aussi présente.

Il faut savoir que la baisse du coût de production ne sert pas qu'à augmenter la part des actionnaires, elle sert aussi à faire baisser le prix public du produit.
Et là, Apple (par exemple) va pas être très content parce qu'entre le prix d'un ouvrier chinois et le prix d'un ouvrier américain, il y a une sacrée différence, par conséquent, ça se ressentira sur le prix final du produit ce qui baissera le nombre de ventes.

On ajoute à ça, un principe de collaboration entre les pays : Tu achètes chez moi, j'achète chez toi.
Si les USA ne veulent plus acheter à l'étranger, pourquoi les pays étrangers voudraient acheter des produits américains ? C'est une perte brute d'argent puisqu'il ne va pas revenir.

Le marché américain est certes conséquent, mais pas plus que l'européen ou l'asiatique.
2  1 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/03/2017 à 10:09
D'un côté l'un veut protéger son pays et bloquer les potentiels suspects à la frontière et d'autres travaillent avec ces ressortissants.
Dure de trouver un compromis.
Les fouiller dès l'entrée ne sert à rien à moins d'avoir de sérieuses preuves.
Mon idée serait de les laisser rentrer pour attraper les vrais suspects immédiatement sur le sol américain
(idée du pot de miel)

Le roi veut interdire des étrangers de rentrer dans son royaume mais ne peut s'y opposer...
1  0 
Avatar de kopbuc
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/04/2017 à 10:43
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Avec des gens comme ca, il eut été impossible d'empêcher des nazis d'entrer au états-unis, ou de boucler la population japonaise (parmi lesquels se cachaient de nombreux espions: comment la marine japonaise savait-elle pour les cuirassiers amarés à Pearl Harbor).

Quand on sait que les attaques terroristes des islamistes ont fait plus de 20,000 morts dans la majorité civile, et que cela continue régulièrement, on se demande comment les progressistes peuvent continuer à soutenir idéologiquement et moralement les islamistes, et l'Islam en particulier. Pendant la guerre, se seraient-il joint à Hitler et HiroHito pour lutter contre les impérialistes ? C'est probable.
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Les mots n'ont plus de sens dans l'esprit de certains.

Tiens, cultures-toi un peu : https://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme#
Encore un nationaliste qui ne connait même pas la langue de son propre pays. On ne dit pas cultures-toi mais cultives-toi.

Par ailleurs, tu crois savoir des choses mais tu débites que des conneries, tu me rappelles qui a lancé les bombes nucléaires et bombardé Dresde au nom de la démocratie ? Bref, encore un qui fait de l'idéologie nationaliste minable classique comme dirait un autre internaute
2  1