Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

WhatsApp poursuivi en justice par la fédération allemande des consommateurs VZBZ
Qui l'accuse de partage illégal de données avec Facebook

Le , par Stéphane le calme

121PARTAGES

8  0 
La VZBZ (Verbraucherzentrale Bundesverband), fédération allemande des consommateurs, a demandé au tribunal de comté de Berlin d’émettre une injonction à l’encontre de Facebook pour que le réseau social arrête le partage des données avec WhatsApp, mais supprime également celles qu’il a déjà reçues de WhatsApp. Pour la VZBZ, Facebook a abusé de la confiance des utilisateurs. L'autorité de protection des données de Hambourg a également ordonné à Facebook de cesser d'importer des données WhatsApp.

Lorsque Facebook a acquis WhatsApp en 2014, le service de messagerie a promis de maintenir une indépendance vis-à-vis du réseau social. Cependant, avec ses nouvelles politiques de confidentialité, le service donne à Facebook la possibilité d'accéder aux numéros de téléphone des utilisateurs de WhatsApp et à d’autres détails analytiques comme la résolution d'écran de l’utilisateur ainsi que les identifiants de périphérique. Le but ici est de participer à l’amélioration des annonces ciblées sur Facebook.

« Nous allons explorer des façons dont les entreprises et vous pouvez communiquer ensemble […], comme passer des commandes, effectuer des transactions, obtenir des informations de rendez-vous, recevoir des bons et avis de livraisons, être informé des mises à jour de produits et services et du marketing », ont expliqué les responsables du service de messagerie pour justifier les interactions avec les entreprises. Si WhatsApp a réaffirmé que les bannières publicitaires ne seront toujours pas autorisées sur sa plateforme, le réseau social a indiqué que les messages envoyés par les marques pourront « contenir une offre pour quelque chose qui pourrait vous intéresser ».

Et pour ce qu’il en est du partage des numéros de téléphone avec Facebook, WhatsApp avançait que cela servirait à « faire des suggestions de produits (par exemple d’amis, de connexions ou de contenus intéressants) et à afficher des offres et des publicités pertinentes ».

Toutefois, la plateforme a laissé à l’utilisateur la possibilité de ne pas se soumettre à ses nouvelles conditions, notamment en décochant la case pour vous opposer au partage de vos données sur Facebook. Une solution qui semble loin de faire l’unanimité.

Selon le VZBV, Facebook et WhatsApp sont en violation de la loi européenne de protection des données à cause de ce partage de données. La plainte demande non seulement la suppression des données déjà transmises, mais aussi le blocage de huit dispositions présumées illégales dans les nouvelles conditions de service de WhatsApp.

« Nous demandons à la fois une injonction pour empêcher la poursuite de l'application de termes et conditions spécifiques et une ordonnance de suppression des données que nous considérons avoir été transmises à Facebook illégalement, en particulier les données de tiers qui n'utilisent pas WhatsApp », a déclaré le conseiller juridique VZBV Carola Elbrecht.

Un porte-parole de WhatsApp a assuré que les termes et conditions « sont conformes à la loi », ajoutant que Whatsapp « donne aux utilisateurs une explication claire et simple de la façon dont fonctionne le service, ainsi que le choix sur la façon dont leurs données sont utilisées. Les mises à jour sont également conformes aux directives émises par les régulateurs de l'UE ».

En novembre, le régulateur britannique de la protection de la vie privée a obligé Facebook à cesser d'importer les données des utilisateurs de WhatsApp sur le territoire. Le gendarme européen à la concurrence a estimé pour sa part que Facebook a fait des promesses « trompeuses » quant à la séparation de données lors du rachat de WhatsApp.

Le Centre d'information sur la protection de la vie privée aux États-Unis s'est également plaint auprès de la Federal Trade Commission sur le sujet en avançant que WhatsApp et Facebook se livraient à des « pratiques déloyales et trompeuses ».

Source : communiqué de presse VZBZ

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/05/2017 à 16:00
Mwé...

Une amende de 110 millions, quand tu as lâché 16 milliards pour le rachat en question, c'est encore et toujours peanuts.

Et puis là, c'est une amende car ils ont menti, mais cela ne remet pas en cause ni le rachat, et (bon je dis ça avant d'avoir été lire la source originale), ni ce rapprochement des comptes utilisateurs entre What'sApp et Facebook.

Bref, si ils avaient dit la vérité à l'époque, la commission de l'UE aurait peut-être mis son veto sur le rachat, et aujourd'hui, on leur demande 3 miettes et on passe l'éponge ?

Au final, c'est juste comme si WhatsApp avait couté 16.1 milliards au lieu de 16 milliards, et que la commission de l'UE n'avait jamais enquêté / contrôlé / donné son avis ou quoi que ce soit. Bref, comme si on avait passé 1 an et demi / 2 ans à payer des gens pour rien, c'est comme d'habitude, il suffit de lâcher une poignée de billets pour faire ce que l'on veut impunément...
9  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/10/2017 à 2:31
Citation Envoyé par weed Voir le message
...Je ne pense pas qu'ils puissent dans mon cas communiquer entre mes données
N'en soit pas aussi certain. Quelques petites recherches sur DVP ou Google vont te déniaiser, surtout si tu ajoutes "Max Schrems" dans ta recherche.
3  0 
Avatar de henridup
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:09
Il y a deux ans de cela, j'ai du faire une inscription sur facebook pour tester les fonctionnalités d'une app. Afin de récupérer le mot de passe du compte, en cas de perte, le site web de facebook m'as demander de rentrer un numéro de téléphone. N'ayant pas de numéro de téléphone autre que mon numéro personnel, et celui-ci étant destiné à la récupération du compte, j'ai oser entrer ce numéro. C'était très clair, le numéro sera utiliser pour me permettre de récupérer mon compte. Aucune autres mention sur la page concernant l'utilisation de ce numéro à ce moment précis.

Et bam, juste après l'inscription, alors que j'ai utiliser l'adresse email du travail, sans compte facebook depuis plus de 3 ans, le bousin a quand même réussi à m'envoyer une tonne de suggestion d'amis.

Moralité ? Je vous laisse deviner, a quoi peux servir ce facteur de sécurité.... Serieusement, vivement la mort de cette entreprise.
3  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
WhatsApp et Instagram peuvent continuer à collecter des données. Toutefois, l'attribution des données aux comptes d'utilisateurs Facebook ne sera possible que sous réserve du consentement volontaire des utilisateurs.
Si le consentement n'est pas donné… vous ne pouvez pas utiliser l'application.

En général c'est toujours comme cela qu'ils s'arrangent pour "contourner" le "consentement". Comme beaucoup d'applications si tu ne "consens" pas elles ne fonctionnent pas. Ce qui revient à n'avoir que le choix de les installer ou non.
3  0 
Avatar de tchery
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2017 à 12:53
Bonjour.
Pour ceux qui cherchent une alternative à WhatsApp, il y a l'application Threema qui est développée et hébergée en Suisse.
Elle est donc sous la juridiction Suisse en matière de protection des données.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/12/2017 à 15:20
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
Bonjour, y'a t'il un Facebook et Whatsapp open source ?
Facebook ==> Diaspora
whatsapp ==> Mattermost (entre autre)

Popularité très limités...
1  0 
Avatar de emilie77
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 15:23
"Nous ne sommes pas d'accord", ahahaha, ils pensent toujours d'etre hors de la loi
1  0 
Avatar de rasmulti
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 4:08
Hello
Je veux quitter whatsapp, en raison de son rachat par facebook....
Qui a des infos sur une app équivalente ?
J'hésite entre viber, imo et telegram qui me semblent assez diffusées.
Par contre je ne sais pas si on peut récupérer des sauvegardes de whatsapp dans une de ces 3 apps. Je leur ai posé la question et j'attends la réponse.
Qq'un a t il des infos ? Merci.
0  0 
Avatar de Battant
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 11:21
Bonjour,

Pour se des inscrire un service aller sur le site :

https://www.me-desinscrire.fr/

Ensuite il faut se rappeler des termes génériques

Avec WhatsApp on peut faire ce qu'on appelle de la messagerie instantanée ,
De la conversation vocale
De la vidéo conférence
Il suffit donc de chercher les programmes qui font la même chose
Il existe par exemple signal et telegram

Pour ceux qui veulent aller du côté du Libra il existe XMMP mais là je ne sais pas sur le peu que faire de la messagerie instantanée serait plus voisin de IRC ou de salut à toi " si vous cherchez vraiment une équivalence à Skype en libre ou un WhatsApp tournez-vous du côté de linephone ou autre service Sip complet
Linphone :
https://www.lineageos.org/

Par contre il est peu probable qu'on puisse transférer les données d'un service à l'autre. Donc je ne pense pas qu'on puisse récupérer les données de WhatsApp et les transférer aux mails sur Signal par exemple

Bonne recherche

Salutations
0  0 
Avatar de oudjira
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 5:00
Bien fait Messieurs au dessus de tout
0  0