Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les programmeurs savent-ils encore écrire un code avec un éditeur de texte ?
Non, regrettent des développeurs "stars" de Microsoft

Le , par Gordon Fowler

20PARTAGES

0  1 
Les programmeurs "stars" de Microsoft préfèrent les anciennes méthodes pour écrire leurs codes. Ces superstars ne quitteraient pour rien au monde leur éditeur de texte.

Don Box par exemple, qui travaille aujourd'hui sur la programmation déclarative, avoue avec humour qu'il serait "prêt à tuer" si on l'empêchait de travailler avec cet outil.



Il comprend que la nouvelle génération de programmeur veuille des outils graphiques. Il explique cependant qu'il n'a pas grandi avec eux et que ces habitudes sont donc toutes différentes. Il va plus loin : si les programmeurs ne savent plus faire leur travail avec un éditeur, alors la profession serait en danger.

Jeffrey Snover va plus loin. Beaucoup plus loin.



Jeffrey Snover est le créateur de PowerShell, "un interpréteur de commandes et un langage de script pour l'administration des systèmes, développé sur .NET Framework, qui permet aux informaticiens de contrôler et d'automatiser l'administration de Windows et des applications".

Pour lui, les environnements graphiques de programmation ne servent à rien. Ou plus exactement, ils deviennent inutiles quand on en aurait le plus besoin. "Quand vous avez 5 trucs à gérer, l'environnement graphique fonctionne", admet-il dans une interview lors du PDC, "mais quand vous en avez 500, vous n'arrêtez plus de zoomer puis de dé-zoomer. Vous ne savez plus ce que vous faites. Pour moi, ce sont des écrans de fumée".

Pourtant Microsoft est fortement impliqué dans les VPL (Visual Programming Language) notamment avec MVPL. Qu'à cela ne tienne : les langages graphiques ne sont pas plébiscités en interne par ces super-stars, comme ButlerW. Lampson.



Butler W. Lampson est le lauréat du Association for Computing Machinery's A.M. Turing Award 1992 et le co-auteur de 9 langages de programmation.

Pour lui, si les environnements graphiques permettent d'apprendre plus vite, ils permettraient surtout d'apprendre "à se mentir" (sic) : "personne ne peut jamais vous dire ce que signifie un diagramme UML !", rigole-t-il.

Et tous de prédire un retour en force de l'éditeur de texte selon la bonne vieille loi des cycles de mode qui stipule que ce qui est démodé aujourd'hui sera la tendance de demain.

Lire aussi

Le pire bout de code que vous ayez vu : Qui l'a fait ? Pourquoi ? Pourquoi était-il si horrible ?
Souhaiteriez-vous reprogrammer en C/C++ après des années d'utilisation de .NET/C# et Java ? Pour ou contre le low level ?

Les rubriques (actu, forum, tutos) de Développez.com
.NET
Langages
Conception
Développement Web

Et vous ?

Pensez vous que les environnements visuels de programmation soient une mauvaise chose ?
Pour vous, n'est-on programmeur que si l'on sait développer avec un éditeur de texte ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de madfu
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/05/2010 à 1:53
Utiliser un IDE c'est comme utiliser un moteur de recherche comme Google, ça permet de travailler beaucoup plus vite.
Certains vivent dans le passé, laissons-les. Il existe le train et l'avion et pourtant certains préfèrent voyager en vélo, ça met plus de temps mais le résultat est le même.
Après il faut voir ce qu'on entend par IDE, d'après moi tous les projets conséquents se développent aujourd'hui avec un IDE qui peut prendre la forme :
- d'un éditeur VI bien configuré, entouré d'une batterie de scripts schells de builds et lancement de tests en tous genres et gérés pourquoi pas dans un gestionnaire de fenêtres en mode texte
- ou d'un éditeur graphique style netbeans / visual studio
j'ai tendance à utiliser la deuxième méthode pour la plupart de mes développements, mais je bosse aussi avec d'autres équipes qui préfèrent eux la méthode VI & co et très honnêtement on est très comparable question productivité, c'est avant tout une question de préférence.
5  0 
Avatar de e-ric
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/07/2010 à 21:19
Citation Envoyé par cf1020 Voir le message
100% d'accord avec ce monsieur, je développe depuis 1981, et je continue a développer avec un simple éditeur de texte. Pour moi les développeurs de nos jours se ne sont que des petits curieux qui ne savait pas quoi faire de leur temps et vu que Microsoft à "démicratisé" la programmation pour tout le monde, ceux-ci on vu la une bonne oportunité pour faire quelque chose dans leur vie, mais que l'on ne se trompe pas, ce ne seront jamais de vrais programmeurs mais des amateurs qui savent se servir d'outils un peu pro, parce que quand il faut faire quelque chose "tout main", ses gens son complètement perdus.
Bonjour

Qui peut prétendre dire ce qu'est un VRAI développeur ? Cela fait 15 ans que je travaille dans le développement, j'avoue que je n'ai pas une réponse bien claire à ce sujet. Vous semblez avoir une question définitive sur le sujet.

L'outil n'est rien sans une certaine maîtrise, il vaut mieux travailler avec celui sur lequel on est le plus à l'aise. Le prétendu élitisme des "tout en ligne de commande" m'amuse beaucoup. Il faut choisir l'outil de préférence en fonction du problème à résoudre. Les guerres de religion (tout Java, tout C, tout .Net), cela devrait être du passé.

Dans la vraie vie, il n'est pas toujours facile de faire du boulot dont on serait fier, on ne nous donne pas toujours le temps. Donc on rencontre souvent du code de m...e mais l'auteur a pu se décourager. Cela ne m'empêche pas d'enrager quand je tombe face à certaines horreurs, je tente parfois de corriger mais c'est pas toujours faisable.

Je trouve que votre opinion est bien tranchée pourtant il n'y a pas de quoi. L'expérience n'est pas forcément une excuse pour justifier tout et n'importe quoi.
3  0 
Avatar de jabbounet
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2010 à 18:18
Citation Envoyé par madfu Voir le message
Après il faut voir ce qu'on entend par IDE, d'après moi tous les projets conséquents se développent aujourd'hui avec un IDE qui peut prendre la forme :
- d'un éditeur VI bien configuré, entouré d'une batterie de scripts schells de builds et lancement de tests en tous genres et gérés pourquoi pas dans un gestionnaire de fenêtres en mode texte
- ou d'un éditeur graphique style netbeans / visual studio
j'ai tendance à utiliser la deuxième méthode pour la plupart de mes développements, mais je bosse aussi avec d'autres équipes qui préfèrent eux la méthode VI & co et très honnêtement on est très comparable question productivité, c'est avant tout une question de préférence.
+1
Comme disent certains collègues, chacun possède sa façon d'être efficace, imposer un éditeur/EDI à quelqu'un c'est un peu comme demander à un plombier d'utiliser un marteau piqueur pour réparer les tuyauteries.
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/05/2010 à 8:57
Citation Envoyé par jabbounet Voir le message
+1
comme dise certains collègues, chacun possède sa façon d'être efficace, imposer un éditeur/EDI a quelqu'un c'est un peu comme demander a un plombier d'utiliser un marteau piqueur pour réparer les tuyauteries.
Et encore +1

L'important n'est pas "quel est le meilleur outil", mais "quel est le meilleur outil pour moi"
2  0 
Avatar de Fenn_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/07/2010 à 13:04
J'ai l'impression que c'est un faux débat non?
Effectivement, chacun va avoir ses préférences et ses habitudes.
Mais le développement, c'est un métier de service quelque part, non?
Si on tombe dans un environnement où sont utilisés d'autres outils/technos que ceux que l'on a l'habitude d'employer, à nous de nous adapter, on ne va pas refaire l'infrastructure de l'environnement parce que cela ne nous plaît pas.

Je suis développeur .Net (encore en formation), j'utilise un IDE (en faisant gaffe quand même au code généré derrière), je bosse sous windows...

Si demain on me demande de coder en Java sous éditeur de texte avec un framework donné sur une machine Linux (ce qui a quand même peu de chance d'arriver si je suis embauché rapport à mon CV xD), je ne vais pas me mettre à chouiner ou à gueuler comme un putois, que les choix me plaisent ou non. Parce que dans les grandes lignes, mes algos, mes entités, mes relations etc, ce seront les mêmes, et la partie qui m'éclate c'est ça.
Après, arrivé à l'implémentation, c'est sûr que ma productivité va en prendre un coup, surtout au démarrage.
L'important c'est de s'assurer que le "commanditaire" (entendre par là celui qui planifie le boulot) en ait conscience, histoire qu'il ne soit pas pris au dépourvu.
Et d'avoir un accès à la doc nécessaire et suffisante pour ne pas avoir à casser les pieds de quelqu'un toutes les 5 minutes.

Faut voir ça à la fois comme un défi et une source d'enrichissement personnel.

Geindre qu'on a pas ce qu'on veut, c'est désagréable pour l'entourage, et c'est totalement improductif.
2  0 
Avatar de luxifer
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/11/2009 à 16:17
Pour moi si un programmeur ne sait pas ce qui se passe quand il clique sur "compiler" ben c'est pas un programmeur...

Enfin bon c'est bien pratique un IDE pour faire des applications fenêtrées, encore que maintenant avec WPF c'est du XAML donc plus besoin d'IDE

Ou alors juste VIm :p (troll inside)
1  0 
Avatar de deadalnix
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/11/2009 à 20:04
On reconnais un bon ouvrier à ses outils.

Ceci dit, un bon outils n'est pas forcement graphique. Mais un éditeur de texte sans aucune fonctionne supplémentaire (donc pas des trucs comme vim), c'est juste pas un bon outils.

Maintenant, un bon programmeur doit aussi savoir ce que font ses outils. C'est indispensable pour bien les utiliser !
1  0 
Avatar de Shaidak
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/11/2009 à 19:24
L'éternel débat, comme tant d'autres ...

Simple question, à ceux qui dénigrent les ide, c'est simplement parce que vous ne savez pas les utiliser ou ... ben non j'voie pas en fait :
- Perte de temps / confusion (--> ouai ok, problème entre le clavier et la chaise).
- Génération du code foireuse (--> idem, quand on est pas manchot on peut personnaliser, écrire son propre plugin etc ...)
- ...

Et puis les "vrais programmeurs" ou le "avant" ou tous ces trolls, sincèrement faut évoluer un peu hein. Avant on faisait les calculs à la main, c'était coooool et les gens savaient calculer, maintenant ils le font avec leur calculettes/ordinateurs. Certes, mais l'outil n'est pas à remettre en question, c'est l'utilisateur.
Je me voie bien annoncer au comptable de ma boîte que les machines à calculer c'est useless et que les VRAIS comptables le font à la main (Bon cette année un peu de retard pour les comptes, revenez dans 50 ans) .

Sérieusement, un tel discours évoque une incapacité à s'adapter ... et au vu du métier que vous faites, il faudrait vous remettre très sérieusement en question ...
1  0 
Avatar de ZeRevo
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/04/2010 à 22:26
Utiliser un IDE c'est comme utiliser un moteur de recherche comme Google, ça permet de travailler beaucoup plus vite.
Certains vivent dans le passé, laissons-les. Il existe le train et l'avion et pourtant certains préférent voyager en vélo, ça met plus de temps mais le résultat est le même.
1  0 
Avatar de B.AF
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/07/2010 à 9:16
On développe toujours mieux que les autres. Je ne connais pas un développeur qui ne se plaigne pas du code des autres (Et surtout le développeur C++ !). C'est quasiment une forme de comportement tribal.
D'ailleurs, plus le langage est illisible et incompréhensible (genre C++; Perl; regex...) et le code compliqué, plus le développeur a l'impression que son code est bon.

Il y en a trois familles :
  • Ceux qui développent pour les autres et donc n'ont pas grand chose à faire ni de l'outil ni de la technologie et qui s'adaptent et prennent plus de plaisir à satisfaire l'utilisateur final.
    Prenant la technologie comme un moyen, il s'agit des curieux qui n'hésitent jamais à prendre leur derniére trouvaille pour réaliser un nouveau projet, et sur lequel la qualité du code sera inversement proportionnel à la volonté de faire plaisir au client. Dans sa version dangereuse il peut dire qu'une question n'est pas importante parce que c'est de la technologie. C'est typiquement celui qui met des singletons partout parce que "c'est plus facile" et qui absolument vouloir des services Rest avec un client HTML5 avec un pol en timer. Le risque c'est que son code est vite plein de librairies béta, alpha ou de trucs téléchargés dont personne ne sait trop ce que ça donnera.
    Il n'a jamais fini dans les délais mais il a pensé à autre chose de sympa qu'il va te montrer.
  • Ceux qui développent pour eux et qui n'ont aucun plaisir dans l'utilité finale tant qu'ils utilisent ce qu'ils veulent et qui ont des dogmes sur l'outillage et les technos à priori de tout sujet. C'est souvent là que l'on trouve les envolées sur le libre, le "old school", les conflits de théorie et une resistance à la nouveauté forte. Typiquement, ceux là sont les ennemis du NoSQL, font de l'utilisation d'une techno une guerre de religion. Avec souvent au terme une excellente technicité, mais à canaliser sous peine qu'elle soit répandue dans des méandres d'architecture incompréhensible. Typiquement, tu lui demandes de construire une architecture et un tool de développement; il commence par ré-écrire le threading si c'est un furieux, ou il commence par développer des générateurs de code pour un ORM si c'est un jeune, où il commence par écrire tout ce qui a été ajouté dans le Framework depuis 10 ans mais qui par principe est mal fait. Au bout de 9 mois, tu obtiens un framework qui contient 9000 classes, dont 95% sont des interfaces avec une méthode. Quand tu lui demandes de développer quelquechose, il est toujours à la bourre parce qu'il faut qu'il développe un truc de bas niveau ou qu'il faut patcher un truc ou qu'il faut déployer 62 nouveaux serveurs et que la machine virtuelle est en rade.
  • Ceux qui développent par hasard ou par nécessité (scientifiques) et qui n'aime pas particuliérement ça. Comme tous les gens mis devant le fait accompli, il dispose d'un recul évident car ils n'ont pas passionné le sujet du débat. Il s'agit souvent de profils très intéressant car restant dans la simplicité maximum; et souvent très limités car ils ne prennent pas vraiment de plaisir.
1  0