Developpez.com

Plus de 14 000 cours et tutoriels en informatique professionnelle à consulter, à télécharger ou à visionner en vidéo.

Donald Trump se servirait de son téléphone personnel Android pour faire des Tweets
Et le secrétaire de presse de la Maison-Blanche a tweeté son MdP

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le New York Times a rapporté que le nouveau locataire de la Maison Blanche se sert encore de son ancien téléphone Android non sécurisé. Même s’il s’en sert principalement pour poster des Tweets et non des appels, le quotidien rappelle qu'on ne dispose pas de suffisamment d’informations quant aux mesures de sécurité déployées sur le dispositif, encore moins sur son degré de vulnérabilité si un pirate voulait voler des données, voire pirater son compte Twitter.

Voici quelques préoccupations que des experts en sécurité ont formulées :
  • il n'est pas clair si l'appareil et ses fonctions, comme les messages texte, sont chiffrés pour contrecarrer le piratage ;
  • l'appareil pourrait être plus vulnérable au piratage informatique s'il est utilisé sur des réseaux Wi-Fi et cellulaires non sécurisés, par exemple lorsque Trump se déplace entre les réunions ou n'importe où en dehors de la Maison Blanche ;
  • les pirates pourraient accéder à l'appareil pour allumer l'appareil photo et le microphone ;
  • les dispositifs Stingray, un type d'outil de surveillance souvent utilisé par les forces de l'ordre, peuvent suivre l'emplacement d'un dispositif et d'autres informations.

« Le minimum absolu que Trump pourrait observer pour protéger notre nation est d'utiliser un dispositif sécurisé pour le protéger des espions étrangers et d'autres menaces », a déclaré le sénateur Ron Wyden, un démocrate de l'Oregon, au Comité du renseignement. « Cela relèverait d’une irresponsabilité extrême de la part de notre commandant en chef d'utiliser un dispositif non sécurisé qui pourrait facilement être piraté ».

« Il y a beaucoup d’interrogations, mais il est évident qu'il y a souvent des vulnérabilités dans nos téléphones et nos systèmes Internet - et il est essentiel que les gens prennent des précautions pour s'assurer que leurs informations sensibles sont protégées contre les pirates informatiques et autres acteurs malveillants », a déclaré Neema Singh Guliani , Conseiller législatif auprès de l'American Civil Liberties Union.

Avi Rosen, PDG du spécialiste de la sécurité mobile Kaymera, a rappelé que « le président aurait reçu un téléphone sécurisé par la NSA » et s’est demandé qui utilise l'ancien téléphone Android de Donald Trump pour faire des Tweets. « Quels autres renseignements et services renferme-t-il ? Y a-t-il des mesures de sécurité ? Les appareils mobiles sont extrêmement vulnérables à une exploitation par des pirates informatiques et peuvent être transformés en dispositifs de surveillance - enregistrement des conversations, pistage de la géolocalisation, capture et transmission des données sur les appareils et même prise de séquences vidéo », a-t-il continué.

Rosen a prévenu que « si le président, ou même quelqu’un dans son équipe, utilise un second dispositif, il doit être totalement protégé contre toutes les menaces. Il suffit de cliquer sur un seul lien malveillant ou d'ouvrir un fichier joint qui semble innocent pour compromettre l'appareil, et ceux-ci peuvent facilement ressembler à ceux qui proviennent d'une source de confiance ».

L'utilisation d’un dispositif personnel par le président intervient dans un contexte où il a été reproché à Hillary Clinton d’avoir utilisé une adresse mail personnelle et un serveur quand elle était secrétaire d'État. Sans compter le fait que le second téléphone intelligent de la chancelière allemande Angela Merkel, qu'elle utilisait pour les affaires du parti, a été piraté par plusieurs agences de renseignement parmi lesquelles figurait la NSA.

En 2009, Barack Obama s'est battu pour devenir le premier président avec un smartphone. Bien qu'il ait remporté la victoire, l'utilisation d'un dispositif sécurisé octroyé par la Maison Blanche s’est accompagnée de nombreuses règles.

En plus du rapport du New York Times affirmant que le président Trump utilise toujours son téléphone Android non sécurisé pour continuer à poster des missives sur Twitter, il semble que le secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a affiché au moins deux fois le mot de passe de son compte Twitter officiel de la Maison-Blanche. Les spéculations sur la façon dont le secrétaire de presse a pu commettre cette erreur.


Source : New York Times, RT


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de JackJnr JackJnr - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 8:53
Si c'est effectivement vrai (pas le temps de vérifier la news), je suis éclaté par terre ahahah ! C'est tellement lamentable
Avatar de mh-cbon mh-cbon - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 9:33
>.< on à une news balancé par un démocrate contre un républicain, qui dit que le type fait ni plus ni moins que son prédécesseur.... ceci est un spam.

http://www.nytimes.com/2009/01/23/us...s/23berry.html

WASHINGTON — There is one addiction President Obama will not have to kick: his BlackBerry.

For more than two months, Mr. Obama has been waging a vigorous battle with his handlers to keep his BlackBerry,
which like millions of other Americans he has relied upon for years to stay connected with friends and advisers.
Avatar de squizer squizer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 13:49
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
...Sans compter le fait que le second téléphone intelligent de la chancelière
Il serait judicieux d'en rester à "smartphone".
Avatar de Sunchaser Sunchaser - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 13:54
Donald Trump se servirait de son téléphone personnel Android pour faire des Tweets
Le plus grave pour le moment étant qu'il ne se sert pas de son cerveau ..
Avatar de temoanatini temoanatini - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 16:49
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/01/2017 à 18:46
Citation Envoyé par JackJnr Voir le message
Si c'est effectivement vrai (pas le temps de vérifier la news), je suis éclaté par terre ahahah ! C'est tellement lamentable
Qu'est-ce qui est lamentable?

N'est-ce pas lamentable ces médias qui nous "bassinent" à longueur de journée des histoires sur Trump??? Parce que franchement... Que Trump soit constipé ou qu'il ait un mal de dent, on s'en fout!!!

Parce que franchement, en quoi la sécurité de l'Amérique et du monde est mis en danger par un abruti qui tweete à partir d'un smartphone Android? Que dire de toutes nos élites, du simple député jusqu'au Pape qui tous, sont présents sur Twitter? Et qui tous surtout ne "twittent" pas personnellement mais laissent le soin à un obscure conseiller en communication d'abreuver la communauté de pseudo-info!!!

J'aurai préféré que les "journaleux" du New York Times acceptent une fois pour toute les résultats de la démocratie (la vraie pas celle qui sert leurs intérêts) et qu'ils fassent leur boulot. Comme par exemple se préoccuper toutes ces dernières années des victimes de la globalisation. Si ces mecs avaient levé le cul de leur chaise de bureau, visité les américains sur le terrain et mis l'accent sur la problématique de l'Amérique qui souffre, le papy Trump n'aurait pas été élu!!!
Avatar de danyclassique danyclassique - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/02/2017 à 10:59
. Que Trump soit constipé ou qu'il ait un mal de dent, on s'en fout!!! --->

Oh que oui !!
De plus ce n'est ni plus ni moins que l'éternel problème des médias ,ils nous balancent tout à leur avantage sans aucune mesure ,rien que pour faire de l'audimat.

le papy Trump n'aurait pas été élu!!! --->

Quel est le problème avec Trump pour un citoyen américain ?
Et celui pour un citoyen français ???
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre actif https://www.developpez.com
le 09/02/2017 à 13:21
Il m'arrive souvent de critiquer les journalistes pour leur goût du sensationnel, et leur mauvaise maîtrise du vocabulaire, de l'orthographe et de la syntaxe me désole.

Mais à présent, contre cet incroyable raté de la démocratie qu'est l'élection de ce caractériel mégalomane à la tête d'un des plus puissants pays du monde, nous ne pouvons plus nous offrir le luxe de dédaigner les médias, le seul contre-pouvoir qui nous reste.

Il me semble même plus inquiétant de constater que le président des États-Unis croie devoir tweeter ses humeurs en temps réel que d'apprendre qu'il le fait sur un smartphone sans protection. C'est Trump le responsable, pas les journalistes quand nous apprenons qu'il est constipé ou qu'il souffre d'un mal de dents.

Qu'il mélange ses intérêts privés et ceux de la nation en se plaignant à tout un chacun que Nordstrom ne diffuse plus les articles de mode vendus par sa fille Ivanka, "qui est une personne si gentille, qui a une si bonne influence sur lui", ça révèle une confusion des genres qui n'a rien à voir avec l'indiscrétion des journalistes.

Je soupçonne même ce nouveau Néron de rêver vaguement d'une démocratie directe où les "j'aime" remplaceraient les votes. La présence de ses trolls sur tous les forums, notamment en France pour soutenir l'extrême droite, confirme mon impression.

À propos de constipation, j'ai lu récemment qu'en anglais de Grande Bretagne, Trump est un mot poli pour désigner une flatulence…
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/02/2017 à 13:51
Citation Envoyé par Francois_C Voir le message
Mais à présent, contre cet incroyable raté de la démocratie qu'est l'élection de ce caractériel mégalomane à la tête d'un des plus puissants pays du monde, nous ne pouvons plus nous offrir le luxe de dédaigner les médias, le seul contre-pouvoir qui nous reste.

Le vote n'a jamais eu la prétention de choisir la bonne solution, juste celle que la majorité veut. Donc parler de raté est une insulte aux électeurs US en ne respectant pas leur vote. Après si on veut entrer dans ses considérations de jugement du candidat, Hillary était aussi une sacrée cliente (il suffit de lire ses mails) mais elle est politiquement plus correcte dans la présentation donc ça va...

Pour les médias qui seraient un contre-pouvoir, c'est amusant de voir encore cet argument du média défenseur des opprimés et agissant pour le bien de l'humanité... Les médias agissent en fonction de leurs intérêts et tendances. Ils ont largement démontré leur partialité sur le traitement de l'info, notamment en (géo)politique. C'est illusoire de croire en un "pouvoir salvateur" qui serait juge et partie.
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre actif https://www.developpez.com
le 09/02/2017 à 18:46
J'imagine que vous n'êtes pas un troll de Trump ni du FN puisque vous êtes inscrit depuis aussi longtemps que moi. Je réponds donc.

Je ne vois pas en quoi j'insulterais les électeurs états-uniens, bien au contraire : je pense que beaucoup de braves gens ont voté pour cet individu et vont vite déchanter.

Le suffrage universel se fonde sur la conviction que les électeurs bien informés vont plutôt voter en faveur de leur intérêt que contre celui-ci.

La base du populisme, c'est de faire voter les pauvres pour les intérêts des riches en les dégoûtant de ceux qui sont leurs soutiens naturels. On a déjà affaibli le sens critique des électeurs en laissant l'école s'effondrer – et souvent, j'en conviens à regret, à cause de théoriciens laxistes proches de la gauche.

Ici, on assiste au détournement d'un ras-le-bol de style "tous pourris". Les politiciens sont en majorité corrompus : l'importance croissante donnée à l'agent, chez nous depuis les années Mitterrand, en a fait le souverain bien. Les intellectuels, gagnés par la vie urbaine facile et le copinage, ne tiennent plus leur rang non plus ; comme je le signalais dans mon autre post, les journalistes (et les écrivains) ne savent même plus écrire. Un adulte quadragénaire croit paraître jeune en ressemblant à un adolescent irresponsable.

Du coup les braves gens, dégoûtés, votent pour un cow-boy brutal et ignare parce qu'il ne présente pas les défauts habituels des élites et leur a promis de leur rendre leurs emplois. Mais ce messie se trouve être un milliardaire qui s'entoure de milliardaires pour gouverner : cette nouvelle république des tycoons me rappelle en pire la République des ducs que présida un autre crétin mémorable mais mieux élevé, Mac Mahon. Comme Trump a commencé par supprimer la sécurité sociale, il n'a pas rencontré beaucoup de difficultés à faire passer sa réforme, mais je doute qu'il rende leurs emplois aux chômeurs aussi facilement.

Je veux bien croire que les journalistes ne m'informent qu'en fonction de leur intérêt. Mais celui-ci étant de m'intéresser, entre autres, je pense qu'ils constituent plus que jamais des alliés pour nous opposer à l'avancée du populisme de Trump et de ses équivalents français.
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil