Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un ingénieur explique les raisons le motivant à abandonner des services de messagerie comme WhatsApp
Pour se tourner vers des solutions alternatives

Le , par Stéphane le calme

43PARTAGES

15  0 
Que pensez-vous de son idée ?
« À compter du 20 janvier 2017, je vais désactiver Facebook, Messenger, Skype, WhatsApp et toute autre application de chat que j’ai utilisée durant cette dernière décennie. Je vais me tourner vers Signal pour la messagerie privée et vers ProtonMail pour mon courrier électronique privé », a déclaré Henning von Vogelsang, un consultant chez Core UX. Mais quelles sont les raisons qui le poussent à une telle extrémité ?

Tout d’abord, établissant un parallèle avec une scène dans la série télévisée « Halt and Catch Fire », il rappelle le problème de la vie privée en ligne : « lorsque vous communiquez en ligne, tout ce que vous dites est transmis ouvertement, sans restrictions. Toute personne qui interceptera votre message peut le lire. Toute entreprise, dont vous utilisez les services, analysera ce que vous avez écrit pour en savoir plus sur vous ».

Et d’expliquer par la suite qu’ils ne le font pas parce qu'ils le peuvent, ils le font parce qu'ils le doivent : leur modèle d'affaires est la publicité, et les régies publicitaires veulent cibler des groupes de consommateurs spécifiques. Raison pour laquelle ils veulent savoir tout sur votre vie : quel âge vous avez, combien d'enfants vous avez, où vous vivez, quel est votre revenu, ce que vous achetez, ce que vous aimez et n'aimez pas ?

« Nombreux sont ceux d’entre nous qui sont d’accord avec cela. Après tout, nous vivons dans une société capitaliste et s'il y a des produits que nous pourrions vouloir, nous voulons en savoir plus sur eux. Si cela signifie que les entreprises ont besoin de recueillir des informations sur nous, et alors ? »

Toutefois, à ceux qui sont d’accord avec cette contrepartie dans l’utilisation de ces services incluant la publicité, il estime que d’autres entités sont susceptibles de les inquiéter. « Actuellement, il y a une tendance mondiale vers le populisme et le fascisme, et les gouvernements comme aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Turquie, en Pologne, en France et en Allemagne sont remplis de personnes avec leur programme personnel éthiquement discutable. Sans impliquer une théorie de la conspiration ici, vous pouvez voir de mon point de vue que ces personnes ne devraient pas être dignes de confiance lorsqu’il s’agit d’avoir des informations vitales sur nos vies ».


Henning von Vogelsang

Et d’assurer que les gouvernements les plus puissants emploient des agences de renseignement, qui sont censées protéger leurs citoyens. « En réalité, ces agences, en premier lieu les services de renseignement américains tels que la NSA, le FBI et la CIA, ont mis en place des programmes de surveillance au cours des dernières décennies. Ce qui s’avérait être auparavant des travaux de surveillance ponctuels et singuliers couvre maintenant l'ensemble du trafic de communication à travers le monde, y compris toutes les communications commerciales et privées. Je n’invente rien : selon les initiés, qui travaillaient pour les agences gouvernementales des États-Unis, la NSA et la CIA, chaque simple coup de fil, chaque courriel et chaque message texte sont recueillis et numérisés. Ces agences sont en mesure de retirer vos informations les plus privées à tout moment, à propos de quoi que ce soit, des choses dont vous ne vous souvenez même pas ou dont vous n’avez pas conscience ».

Pour lui, si les entreprises veulent savoir peu de choses sur vous, les gouvernements en revanche veulent tout savoir sur vous. « Même jusque-là vous pourrez ne pas avoir de problème avec cela, étant donné que vous n’êtes ni un terroriste ni un criminel. “Je n’ai rien à cacher” est un argument que j’entends souvent, en particulier lorsque je dis aux gens que je vais me servir d’un service de messagerie sécurisée ».

Pour répondre à ceux qui se servent de cet argument, il rappelle que donner son consentement pour une suppression complète de la vie privée revient à accepter de perdre un droit humain fondamental. « La vie privée est plus que de garder des conversations privées. La vie privée fait de nous qui nous sommes. Parce que si nous sommes capables de garder les pensées privées, nous sommes en mesure de façonner nos apprentissages et la compréhension du monde qui nous entoure. Nous sommes en mesure de réfléchir personnellement, en interne, et nous sommes en mesure de former et d'exprimer nos croyances ».

« Donner un consentement silencieux à l'extinction de la vie privée signifie que les frontières entre ce qui est personnel, ce qui nous appartient, notre identité et ce qui est un bien public, ce qui n'est pas personnel est supprimé et cela changera notre civilisation pour de bon ».

Selon lui, le consentement silencieux de la suppression de la vie privée s’accompagne d’une menace que les individus ignorent ou ne prennent pas au sérieux. Les raisons ?
  • La convenance : il est plus facile de continuer à utiliser les services auxquels nous sommes habitués, parce que tous nos amis les utilisent aussi. Jusqu'à présent, nous n'avons rencontré aucun problème, personne ne nous a empêchés de dire ce que nous voulions. Dans la plupart des démocraties occidentales, le droit à la liberté d'expression est toujours pris pour acquis ;
  • le fait de ne pas ressentir une menace immédiate : « nous ne sommes pas sous pression contrairement à un blogueur en Chine qui pourrait disparaître demain, ou un journaliste en Russie, nous ne ressentons pas l'urgence de changer nos habitudes confortables ».

À ceux qui veulent prendre leur propre sécurité en considération, Henning reconnaît qu’ils auront quelques obstacles à surmonter : tous ceux que vous connaissez utilisent des plateformes de réseautage social. Henning reconnaît que bien que ces services aient leurs inconvénients, ils ont également des avantages (sinon nous ne continuerions pas à les utiliser).

Source : billet Henning

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Bonne idée ou pure paranoïa ?

Voir aussi :

WhatsApp : une faille dans l'implémentation du protocole Signal permet d'espionner des messages, d'après un chercheur
ProtonMail : explosion du nombre d'inscriptions après l'annonce du piratage de Yahoo, une performance que le service dédie à ses mesures de sécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 13:26
Citation Envoyé par winflow Voir le message
Nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, tous les moyens sont bons pour faire de l'argent.
Tu inverses, c'est justement parce qu'il y a des gens qui pensent que "tous les moyens sont bons pour x raisons" qu'on ne vit pas dans un monde meilleur. Ca amène le sans foi ni loi, les abus, etc... Ce que je te souhaite, c'est qu'un jour le peuple n'adopte pas ce raisonnement appliqué au ventre, tous les moyens sont bons pour manger... Ce jour là, inquiète toi sérieusement, tu verras aussi à quel point ce raisonnement est dangereux et où il amène.
3  0 
Avatar de lpinformatique
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 9:18
Un journaliste en Russie ? Allons bon mon ami КГБ-Ivan me dis que cette histoire de répression n'est que de la désinformation.
Si c'est une allusion au journaliste s'étant suicidée de 2 balles dans la tête. Cela peut arriver à tout le monde.
Tout le monde peut par exemple confondre le sucre et le polonium le matin dans le café.

Avec un peu plus de sérieux, ce qui m'effraie bien plus c'est l'idée que seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher utiliser ce genre de service.
2  0 
Avatar de Lyons
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 13:48
C'est une initiative louable mais malheureusement assez peu applicable.
On peut effectivement passer sur Protonmail assez facilement mais pour le reste (whats app et consorts) j'ai (comme tout le monde...) un besoin de communication qui m'enpêche de quitter l'app la plus populaire pour passer sur celle utilisée par quelques geeks. Donc la seule solution serait d'avoir les deux en parallèle mais c'est encore pire puisqu'il n'y a plus une mais deux société qui ont accès à toutes mes informations (sans compter que c'est assez peu pratique de répartir ses contacts entre 50 apps différentes).

EDIT: Sans compter qu'au final on n'a aucune garantie de ce que fait Protonmail avec nos messages. J'ai créé une adresse Protonmail car c'est la seule boite populaire gratuite où on peut créer un compte sans donner de numéro de téléphone, adresse de récupération, ou autre co**eries inutiles du genre, mais pas parceque je m'attends à une meilleur protection de ma vie privée que chez la concurrence. Idem pour Telegram qui était au début présenté comme une révolution pour le respect de la vie privée, la seule garanti qu'on aie c'est que tous nos messages sont stockés sur leurs serveurs... rassurant.
2  0 
Avatar de dacid
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/01/2017 à 14:11
Encore un fois j'ai été sidéré de voir des publicités et contenus sur mon profil FB (sur mon PC) liés à une recherche faite sur Google (de mon téléphone), alors que j'estime être plus prudent que la moyenne sur la discrétion des données.

Les connexions qu'ils arrivent à faire est effrayante.
2  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/01/2017 à 9:00
Je vous rappelle qu'en France on a laissé s'installer la Loi relative au renseignement qui fait que quelle que soit l'application utilisée, on peut être sous écoute. Si vous voulez être à l'abris, coupez votre connexion Internet. Au lieu de faire des lois pour minimiser les marges de manoeuvre de FaceBook et Cie, le gouvernement s'est accordé le droit de le faire sans eux.
2  0 
Avatar de winflow
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 10:21
Je respectes totalement le choix qui a été fait.
Seulement, cela m’agace que l'on s'étonne encore des faits qui sont énoncés dans l'article.
Je suis dans le milieu certes, mais cela n'empêche pas de se poser les bonnes questions comme
  • Comment se fait-il que Facebook ou autre puisse gagner de l'argent ?
  • Pourquoi Facebook ou autres cherche toujours à avoir plus d'utilisateurs ?
  • Pourquoi quand je fais une recherche sur google je m'aperçois que les publicités sur les autres sites sont ciblés par rapport à la dite recherche ?

Nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, tous les moyens sont bons pour faire de l'argent.
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 15:06
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Tu inverses, c'est justement parce qu'il y a des gens qui pensent que "tous les moyens sont bons pour x raisons" qu'on ne vit pas dans un monde meilleur. Ca amène le sans foi ni loi, les abus, etc... Ce que je te souhaite, c'est qu'un jour le peuple n'adopte pas ce raisonnement appliqué au ventre, tous les moyens sont bons pour manger... Ce jour là, inquiète toi sérieusement, tu verras aussi à quel point ce raisonnement est dangereux et où il amène.
Je ne suis pas sûr qu'il cautionne, sa dernière phrase est plutôt un constat... Enfin je crois!
1  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/01/2017 à 16:26
Citation Envoyé par orygynz Voir le message
Je ne suis pas sûr qu'il cautionne, sa dernière phrase est plutôt un constat... Enfin je crois!
Moui, j'avoue que c'est ambigüe, il pourra préciser sa pensée si il veut... Si c'est une mauvaise interprétation, je m'excuse par avance mais ça n'enlève pas ma réflexion de toute façon
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 27/01/2017 à 9:12
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
Je vous rappelle qu'en France on a laissé s'installer la Loi relative au renseignement qui fait que quelle que soit l'application utilisée, on peut être sous écoute. Si vous voulez être à l'abris, coupez votre connexion Internet. Au lieu de faire des lois pour minimiser les marges de manoeuvre de FaceBook et Cie, le gouvernement s'est accordé le droit de le faire sans eux.
Même si je ne suis pas pour, je préfère être écouté par le gouvernement pour une affaire en cours plutôt que par Facebook qui veut gagner du pognon...
1  0 
Avatar de dacid
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/01/2017 à 11:21
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Bah moi c'est tout le contraire, je préfère être écouter par une boite étrangère qui fait ça pour le fric et qui ne se soucie aucunement de moi, que par mon propre gouvernement qui pourrait prendre des mesures contre moi si il n'aimait pas ce qu'il écoute, à un moment ou un autre.
Il suffit de lire 1984 pour valider ce raisonnement.
Ses ventes viennent d'être multipliées par 100, c'est très révélateur.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web