Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La FSF fait une mise à jour de sa liste des projets open source prioritaires
Et voudrait en faire un plan stratégique annuel

Le , par Stéphane le calme

23PARTAGES

10  0 
La Free Software Foundation a annoncé un remaniement majeur des projets logiciels qu'elle supporte, en mettant la priorité sur un système d'exploitation mobile gratuit, mais aussi l'accessibilité et le développement de pilotes, entre autres.

Benjamin Mako Hill, qui fait partie du comité High Priority Projects (HPP) et siège au conseil d’administration de la FSF, a déclaré que « tandis que le paysage technologique a évolué au cours de la dernière décennie depuis la publication de la première version de la liste, les menaces à la liberté des utilisateurs désireux d'utiliser leurs ordinateurs selon leurs propres termes ont énormément changé ». Et de continuer en disant que « la liste actualisée High Priority Projects est une description des menaces les plus critiques et des opportunités les plus importantes auxquelles le logiciel libre fait face dans le paysage informatique moderne ».

Lancée en 2005, la liste des projets prioritaires de la fondation ne comportait alors que quatre projets de logiciels libres parmi lesquels trois étaient liés à Java. Désormais, la liste HPP ne cite plus les logiciels, mais les domaines. Voici ceux qui constituent la liste mise à jour :

Système d'exploitation téléphonique libre :
Les téléphones intelligents sont la forme la plus largement utilisée d'ordinateur personnel aujourd'hui. Ainsi, la nécessité d'un système d'exploitation téléphonique entièrement libre est cruciale pour la prolifération de la liberté du logiciel.

Décentralisation, fédération et service personnel en tant que logiciel de remplacement (SaaSS - Service as a Software Substitute) sur le cloud :
Cet espace volumineux et fragmenté traite de la centralisation accrue des activités Web et de la dépendance des utilisateurs vis-à-vis des serveurs qu'ils ne contrôlent pas, ou de «Service as a Software Substitute (SaaSS)» «clouds». La communauté du logiciel libre a fourni de nombreux commentaires sur de nombreux projets qui relèvent de cette initiative.

Pilotes, firmware et conceptions matérielles libres :
Les pilotes, le microprogramme et le matériel font partie intégrante des ordinateurs que nous utilisons et des dispositifs qui interagissent avec eux - et quand ils sont propriétaires, ils sont incompatibles avec le logiciel libre. Par conséquent, les pilotes, le micrologiciel et le matériel qui peuvent être entièrement utilisés avec des logiciels libres sont essentiels au fonctionnement des systèmes libres.

Chat vocal et vidéo en temps réel :
De nombreux programmes se servant du VoIP, comme Skype et FaceTime, utilisent des protocoles propriétaires et des implémentations non libres. Ces programmes séduisent les utilisateurs de logiciels libres qui veulent se tourner vers des logiciels propriétaires. En utilisant des logiciels propriétaires de messagerie vocale et vidéo, nous ne pouvons pas savoir qui écoute, étant donné que nous ne pouvons pas voir le code. Malheureusement, Google Hangouts n'est pas non plus une solution ici, car il exige toujours que les utilisateurs exécutent des logiciels propriétaires.

Encourager la contribution des personnes sous-représentées dans la communauté :
Le logiciel libre repose sur les contributions des membres de la communauté. Mais les barrières systémiques empêchent souvent les personnes intéressées de devenir des contributeurs, surtout lorsque ces personnes proviennent de groupes historiquement marginalisés.

Logiciel libre et accessibilité :
L'accessibilité est la pratique inclusive consistant à éliminer les obstacles qui empêchent l'interaction avec les personnes handicapées, déficientes, ou celles qui utilisent des technologies d'aide, d'adaptation ou de réadaptation. Cela inclut l'ajout de fonctionnalités et d'outils de construction, y compris les lecteurs d'écran, les raccourcis clavier et autres, pour augmenter l'accès aux logiciels.

L'internationalisation du logiciel libre :
L'internationalisation est le processus de conception du logiciel pour qu'il puisse être adapté à différentes langues et régions sans modifications techniques. L'internationalisation est une caractéristique éthiquement liée aux valeurs du logiciel libre, et est souvent une force du logiciel libre. Mais nous pouvons faire mieux : les logiciels libres peuvent accepter les contributions de traduction de toute personne qui les soumet, alors que les sociétés de logiciels propriétaires historiquement ne se soucient que des langues qui servent leurs intérêts. Lorsque nous internationalisons le logiciel libre, nous facilitons l'adaptation et la diffusion des autres langues et régions dans d'autres langues.

Sécurité par et pour les logiciels libres :
La sécurité est une préoccupation pour tous les ordinateurs et tous les utilisateurs d'ordinateurs. Bien que les utilisateurs ne puissent jamais être vraiment certains de leur sécurité lors de l'utilisation de logiciels propriétaires, cela ne signifie pas que le logiciel libre est automatiquement sécurisé. Les développeurs de logiciels libres et les utilisateurs doivent prendre des mesures pour améliorer la sécurité des projets de logiciels libres.

Assistant personnel intelligent :
Siri d'Apple, Google Now, Cortana, Alexa d'Amazon Echo et d'autres assistants personnels intelligents (IPA) sont de plus en plus omniprésents. Quelle que soit la commodité, ils offrent des compromis inacceptables : la largeur de l'accès aux données des utilisateurs qu'ils utilisent est énorme, et l’accès client ainsi que serveur à ces données n’est pas distribué.

Aider les distributions GNU / Linux à s'engager dans la liberté :
Des projets comme ceux de la liste des distributions libres de la FSF Licensing and Compliance Lab sont consacrés à la distribution d'un système d'exploitation complet GNU / Linux qui ne contient que des logiciels libres. Ce sont des distributions de haute qualité qui créent un système d'exploitation libre complet, sans blocs binaires ou arborescences qui contiennent des logiciels propriétaires.

L'adoption de logiciels libres par les gouvernements :
L'adoption par le gouvernement de logiciels libres peut avoir un effet énorme sur la prolifération de logiciels libres, étant donné que le gouvernement emploie de nombreuses personnes, finance des millions de dollars en contrats logiciels chaque année et que la plupart des gens interagissent avec leur gouvernement de diverses façons. Nous devons exiger que le gouvernement ne soit pas pris en otage de logiciels propriétaires.

« Nous avons vu la liste High Priority Projects guider les contributeurs et le financement de projets importants de logiciels libres », a déclaré John Sullivan, directeur exécutif de la FSF. « Nous nous sommes engagés à rendre la liste plus active que par le passé, en nous appuyant sur l'immense expertise de la communauté des logiciels libres. J'espère que d'autres nous appuieront, financièrement et avec leurs commentaires, afin que cela puisse devenir une sorte de plan stratégique annuel pour faire progresser la liberté des utilisateurs d'ordinateurs ».

Source : Free Software Foundation

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 11:50
Le monde du numérique étant une discipline jeune, il reste encore considéré comme méprisable par les autres secteurs. Le monde du libre, pointé du doigt alors qu'à l'origine tout était livré en open source, reste encore considéré comme méprisable.
La sécurité dans le monde informatique reste encore comparée comme les WC et totalement méprisée.

Pourtant, le numérique apporte une aide non négligeable dans tous les domaines. Pourtant le libre, snobé, apporte une aide non négligeable dans tous les domaines du numérique. Pourtant, la sécurité devient indispensable et incontournable.

Il s'agit pourtant de la première urgence pour redorer le blason du numérique. Et ce n'est pas pour avoir créé une solution, mais tant de catastrophes aurait pu être évitées et seront évitées en adoptant une philosophie différente à l'égard de la sécurité : éviter de la mépriser.
2  0 
Avatar de gros_bidule
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 13:24
En gros elle va financer (ou participer à) le dev d'une alternative à Android/iOS, ou sagit-il juste d'une liste de vœux au père noël ?
0  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 15:47
Citation Envoyé par Francois_C Voir le message
Je relève votre remarque, phili_b, sur le sempiternel Gimp à l'ergonomie désastreuse. Quoique j'aie un peu participé au développement de plugins de Gimp, je partage votre point de vue.
Il y a un effet de vieillissement du code, que les nouveaux ne maîtrisent plus bien à mon avis.
[...]
ça n'est pas propre à l'OpenSource, je connais plusieurs cas de logiciel fermés qui ont exactement le même problème, voir pire, des portions complètes du produit fonctionnent avec un code qui date de dizaines d'années et dont plus personne ne sait comment ça fonctionne...la consigne est alors "ça fonctionne, surtout on ne touche à rien !"
0  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 16:05
@gros_bidule : La FSF indique quels sont les priorités, selon elle, pour ceux qui veulent promouvoir la liberté en matière de logiciel. Apparemment, elle doit fournir une certaine forme de financement, puisque elle fait un appel aux dons, comme on le voit sur cette page : https://www.fsf.org/campaigns/priori...cts/free-phone

Cela dit, offrir un soutien direct aux projets qu'elle cherche à promouvoir, comme Replicant, est peut-être plus efficace, je ne sais pas.

Comme il s'agit de logiciel libre, c'est surtout une manière de coordonner les efforts des bénévoles, en réalité. Ce dont les projets de la FSF ont réellement besoin, c'est du temps de développement de la part des gens compétents.
0  0