Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Nantes : la chaleur dissipée par des serveurs informatiques utilisée pour chauffer de l'eau
Distribuée dans des habitations

Le , par Michael Guilloux

52PARTAGES

10  0 
Il y a deux ans, une startup américaine a lancé un projet baptisé Exergy, dont le but était de développer un ordinateur qui recycle la chaleur produite par les centres de données pour réchauffer les maisons et bureaux. La startup est partie du fait que les ordinateurs produisent beaucoup de chaleur quand ils sont activement utilisés. Au lieu de mettre en place des systèmes de refroidissement - comme le font les fabricants de matériels - on pourrait donc leur faire produire autant de chaleur que possible, jusqu'à un certain seuil, et utiliser cette chaleur comme source d'énergie pour réchauffer les maisons et bureaux. L'idée peut être insignifiante quand on pense à un ordinateur, mais à l'échelle des centres de données, le gain peut être très énorme.

Les centres de données sont en effet de véritables sources de chaleur. Citant une étude, la startup à l’origine du projet Exergy a fait remarquer que 40 à 60 % de l'énergie utilisée par les centres de données aux Etats-Unis est destinée à refroidir les serveurs, alors que le ménage américain moyen utilise 60 % de son énergie pour réchauffer ses pièces et obtenir de l'eau chaude. D’ailleurs, des chercheurs de Microsoft et de l'Université de Virginie ont montré que l'industrie IT des États-Unis produit suffisamment de chaleur pour réchauffer la moitié des maisons du pays.

Ce serait donc à tort de considérer la chaleur rejetée par les centres de données comme des déchets de production. Elle devrait plutôt être vue comme une ressource précieuse qui peut être utilisée pour mettre les maisons et les bureaux au chaud. Cela éviterait en plus d’utiliser de l’énergie limitée pour refroidir les machines dans les centres de données. Le projet visait donc à mettre en place un ordinateur capable de capter, stocker thermiquement, et réutiliser la chaleur dissipée par les serveurs.

Le principe du projet Exergy est repris par de nombreux autres projets. En France, dans des logements sociaux de Nantes, des serveurs informatiques ont été utilisés pour la mise en place d’une chaudière numérique. La chaleur produite par les serveurs installés à proximité des habitations est utilisée pour chauffer de l’eau distribuée aux habitants et d’après les témoignages, et comme le montre la vidéo suivante, il semble que cela fonctionne bien.


Source : YouTube

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Project Exergy : développer un ordinateur qui recycle la chaleur produite par les centres de données pour réchauffer vos maisons et bureaux
Les centres de données gaspillent l'énergie : seulement 6% des capacités des serveurs sont utilisées et 30% d'entre eux sont "dans le coma"
Google atteindra son objectif de 100 % d'énergies renouvelables en 2017 pour l'ensemble de ses datacenters et bureaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MadScratchy
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 15:07
La société Qarnot fabrique justement des ordinateurs (Q.Rad) qui font office de radiateurs dans les bureaux/maisons. Et ce qui est pas mal c'est que le courant utilisé est remboursé à l'utilisateur !

https://www.qarnot.com
3  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 15:17
Je trouve cette idée audacieuse et géniale, même si faut voir dans quelle mesure c'est scalable. Je suis curieux d'en savoir plus sur comment sont utilisés ces serveurs!

J'ai compté 18 lames. Combien ça représente en terme de coût de départ : dans les 100.000€? Un système de chauffe eau solaire équivalent, ça coûte combien? 5 à 10 fois moins ? Et combien coût le surcoût de connexion haut débit ? Partant de là, dans quelle mesure la location des serveurs permet de rentabiliser tout ça ? Qui est propriétaire des machines ? C'est loué à du cloud ? Ca tourne 24h/24, y compris en été?

Pas mal de questions pratiques mais rien d'insurmontable à mon avis. Potentiellement c'est génial car les habitant économisent du gaz, et l'exploitant des serveurs économise de l’électricité... Est-ce que demain OVH va se recycler dans l'installation et le maintenance de chaudières "digitales" ?
3  0 
Avatar de MABROUKI
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/01/2017 à 13:26
rebonjour



Et puis le rendement, le caloporteur de chaleur qui va partir du pc à au système, il va falloir propulser ton caloporteur, il va falloir mettre une pompe à chaleur. Parce qu'un cpu, il ne va pas dépasser 70°C (et encore, la il faut quand même pousser le cpu dans ses dernier retranchement), mais exploiter une température de 70°, quels usages il y a pour ça ?
Le rendement n'arrive pas que dans le cas d'une conversion, c’est le rendement du système, combien j'ai en entré et combien à la sortie en tenant compte de tout ce qui entre et sort.

Tu vis dans un pays ou la température moyenne annuelle est de 20 degrés Celsius...
Tel n'est pas mon cas ou elle dépasse les 35 degrés ...
En ce moment, ou il fait zéro degré (il neige à cause du bon anticyclone sibérien qui nous apporte l'eau nécessaire à la vie) , si j'éteins mon poêle à gaz GN ,je peux me réchauffer moyennement auprès de mon PC...
Pour le liquide (plutôt gaz azote) caloporteur c'est l'air ambiant et je me réchaufferais plus si je n'avais une maison méridionale espagnole (les fenêtres et portes ferment mal ,les vitrages sont de 1 mm)...
Mais en été ce serait un hammam ,car l'ambiante dépasse 40 degrés et il faut un climatiseur énergivore qui fonctionne à l'électricité pour refroidir la pièce ou je vis ,car le micro et l'écran même à plasma ,sont un véritable four banal....
Sans parler de la télé qu'il faut éteindre !!!
Il y a un gisement de calories formidable qu'on peut utiliser ailleurs...
Il est à signaler qu'en été chez moi ,les villes sont invivables par 40 degrés à cause de la chaleur dégagée par les pots d'échappement et les gens fuient en rase campagne ou se calfeutrent chez eux avec climatiseur poussé à fond ...!!!
2  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/01/2017 à 14:27
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
C'est vrai qu'on ne se rend pas compte du dégagement de chaleur des appareils... A ta liste, on peut aussi ajouter les néons. D'ailleurs en été, les commerces doivent les allumer au minimum vers chez toi, non ?
Maintenant, l'actualité est plutôt à l'éclairage à LED qui chauffe encore moins.

Mais si on tient vraiment à tout prendre en compte, quand je passe d'un côté à l'autre de la maison, je marche => donc, mes muscles travaillent => du coup, je dégage des calories supplémentaires C'est pour ça que dans certains pays, aux heures les plus chaudes : On fait la sieste.
2  0 
Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 15:12
Je me permet même d'ajouter que à Paris une piscine est chauffé ainsi.
http://rue89.nouvelobs.com/2015/06/1...donnees-259820

Il y a même une société nommé Qarnot Computing, qui inverse le besoin. On a besoin de chauffer, donc on met des mini-calculateurs dans chaque radiateurs, et la facture de chauffage est payé par la société qui revend la puissance de calcul.
Après ça fait probablement moins de capacité de calcul en été !

Edit: Mince devancé
1  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/01/2017 à 23:43
Citation Envoyé par Beanux Voir le message
Pour info, dans l'espace (satellites, etc.), le seul moyen de dissiper la chaleur, c'est par rayonnement. Parce qu'il faut extraire la chaleur et l'envoyer dans quelque chose ou quelque part, or dans l'espace, c'est pas impossible.
c'est pas impossible (donc c'est possible, ce que ne laisse pas supposer le sens général de la phrase) ou c'est impossible ?
1  0 
Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/01/2017 à 14:04
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
c'est pas impossible (donc c'est possible, ce que ne laisse pas supposer le sens général de la phrase) ou c'est impossible ?
Me suis trompé j'ai modifié ma tournure de phrase ...... normalement c'est pas possible.
1  0 
Avatar de MABROUKI
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/01/2017 à 5:36


Non, pas aussi simplement. Du moins pour un particulier.

Il faut une différence de température suffisante pour permettre une exploitation (déjà exploiter, après pas sur que ça soit efficace).
Je ne le sais que trop. La difficulté du rendement que tu mentionne ne survient que dans les machines qui transforment de l'énergie calorifique en énergie mécanique (calories et joules pour rappel sont équivalents)...
Cette transformation se heurte au "diabolique" principe de Mr Carnot qui stipule que le rendement mécanique de cette transformation ne peut dépasser 40 %...
J'ai en vue uniquement l'utilisation directe sans transformation mécanique ou autre des calories dissipées (chauffage par exemple ,cuisine)....
Le moteur à explosion, les turbines à vapeur entrainant les groupes électriques générateurs ,même nucléaires ne récupèrent que 40 % de l'énergie calorifique consommée ,pour mémoire...
Bruler 1 m3 de gaz ou fuel à des fins de chauffage ou cuisine consomme les 100% de calories...
L'utiliser pour produire de l'électricité dans une turbine à vapeur ou dans un engin mécanique à moteur en fait perdre 60 %....

Les machines qui font la transformation inverse (mécanique à calorie ) sont rares ,dont le prototype est la fameuse "pompe à chaleur" d'EDF !!!
1  0 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2017 à 20:29
Citation Envoyé par byrautor Voir le message

à 200 watts/heure par personne on devrait réussir à se passer de chauffage !
200 W/h correspondent à l'effort que peux soutenir un homme moyen. Pas du tout à ce que rayonne en moyenne une personne.
1  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/01/2017 à 20:44
Citation Envoyé par Beanux Voir le message
Je comprends le sens de ta reflexion, donc dissiper moins d'energie en chaleur.

Parce qu'un processeur, du courant passe dedans, et poum ça fait de la chaleur, pas moyen de biaiser ça. La dissipation n’est pas voulue, c’est un phénomène intrinsèque au fonctionnement du processeur.

La réflexion n’est pas nouvelle, et si tu savais à quel point la problématique se pose lorsqu'il font des processeurs de l'ordre du nanomètre.

La réponse simple serait de ne pas utiliser d'objet qui consomme autant (plutôt que de dire yakafautque). Ou alors évacuer cette chaleur ailleurs.
Comme je le disais sous forme de blague, le simple fait de marcher produit de la chaleur ... et courir, ça produit encore plus de chaleur. C'est pour ça que dans les pays chauds, la sieste aux heures les plus chaudes de la journée n'est pas une preuve de fainéantise, mais une nécessité. A l'opposé, dans les pays froids, il faut absolument s'occuper pour éviter de geler sur place.

C'est pareil pour la nourriture, plus on mange gras, plus on a de carburant pour produire de la chaleur. Les habitants du grand nord ne se posent même pas la question.

Maintenant, tout appareil électrique produit de la chaleur (même si elle n'est pas récupérable utilement) mais tout mouvement mécanique aussi à cause des frottements. Même un mécanisme d'horlogerie a des frottements, et même si c'est infinitésimal, ça produit de la chaleur.
1  0