Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Paris : la RATP met en open data ses données de trafic en temps réel
Une nouvelle opportunité pour les développeurs d'applications

Le , par Malick

22PARTAGES

8  0 
La RATP (Régie autonome des transports parisiens) vient d'annoncer la disponibilité en open data de ses données de trafic en temps réel concernant les métros, les bus, et les tramways sur Paris et en proche banlieue. « Nous proposons ces données sur notre plateforme open data depuis mardi 3 janvier », déclare Dominique de Ternay, le directeur marketing de la régie publique en charge des transports à Paris. Avec cette nouvelle décision, les développeurs, étudiants et chercheurs ont désormais la possibilité d'utiliser ces données de trafic en temps réel dans le cadre de leurs travaux de développement et de recherches.

Il convient de rappeler que la loi Macron oblige les entreprises publiques à se convertir à l’open data. « Les données des services réguliers de transport public de personnes et des services de mobilité sont diffusées librement, immédiatement et gratuitement en vue d'informer les usagers et de fournir le meilleur service, notamment en permettant l'organisation optimale des services de mobilité et des modes de transport. Dans ce but, elles sont diffusées par voie électronique, au public et aux autres exploitants, dans un format ouvert destiné à permettre leur réutilisation libre, immédiate et gratuite. » Art. L. 1115-1

Les entreprises qui vont le plus bénéficier de ces données de trafic sont les fournisseurs de services de planification de trajet, comme on le constate sur les appareils mobiles avec les applications comme Citymapper, Moovit, Google Maps, l'application MaRATP, etc. En utilisant les données de trafic en temps réel, les planificateurs de trajet seront à même de fournir des informations beaucoup plus précises, car jusque-là ils ne se basent que sur des horaires théoriques.

Selon la RATP, cette opération relative à l'ouverture de ses données de trafic en temps réel a coûté à la société un investissement d'un million d'euros. « Nous avons travaillé pendant six (6) mois et investi un million d’euros pour dupliquer nos serveurs et préparer cette ouverture des données temps réel dans de bonnes conditions », précise Dominique de Ternay. Poursuivant son argumentaire, le directeur marketing de la RATP affirme que « le service est gratuit jusqu’à un seuil de 30 millions de requêtes par mois. Cela permet d’offrir un service qui se réactualise toutes les cinq minutes. Cela nous semble tout à fait suffisant pour des développeurs ou des étudiants qui veulent créer de nouveaux services. » Toutefois, les utilisateurs du nouveau système d'open data qui dépasseront le seuil de requêtes qui a été défini devront payer une certaine somme en contrepartie, cela dans l'optique de permettre à la RATP de couvrir ses charges de structure.

L'éditeur Le Monde nous informe que la nouvelle décision de la RATP a été très bien accueillie par Citymapper qui, par la voix de son chargé de développement, affirme que « cette ouverture est un premier pas dans la bonne direction. »

Télécharger l'API

Source : Le Monde

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 14:03
Vu la masse des infos, 5mn ça va. On le sait qu'il y a un train toutes les minutes, c'est pas spécialement pertinent, par contre avoir les infos temps réel d'un incident.. ou les stats sur le nombre de passagers par jour, par station etc..
5  0 
Avatar de ovh
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 13:27
Du "temps réel" rafraîchi toutes les 5 minutes

Il n'y a que moi que ça choque ?...

Quand on sait qu'à Paris les métros et certains bus se suivent souvent à 1 ou 2 minutes d'intervalle, ce n'est pas avec la nouvelle API de la RATP qu'on aura des applis de précision !
4  1 
Avatar de yopyop
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/01/2017 à 11:11
Dommage que ce soit du SOAP... une API REST aurait bien plus fait l'affaire
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 13:15
Plus sérieusement excellente nouvelle sa + d'open data par contre où ils ont trouvé le million ?
Passage du navigo à 73 € ?
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 17:47
Pour CityMapper, ils pirataient le site de la RATP en parsant les pages html publiques pour obtenir les passages en temps réel, pour éviter justement de se baser sur les horaires théoriques. Ex : http://www.ratp.fr/horaires/fr/ratp/...ges/RA/Auber/A pour la version desktop, et eux se basaient plutôt sur une version allégée : http://wap.ratp.fr/siv/schedule?serv...mp;stationid=4 pour pouvoir parser plus facilement.
C'est ce qui leur a valu un conflit avec la RATP, car évidemment les serveurs de la RATP étaient surchargés des requêtes des CityMappers et autres concurrents qui utilisaient tous la même technique.
Je ne pense pas que l'on puisse parler de piratage, les données étant publiques.

L'open data fait partie des dispositions de la loi Macron.

la loi prévoit que les bénéficiaires de la donnée contribuent à la couverture des coûts de mise à disposition.
source : https://medium.com/@RATP/open-data-l...860#.z3mfcwn3a
lien disponible sur : http://www.ratp.fr/fr/ratp/v_149680/...en-temps-reel/

les bases sont sous licence ODbL, pas très claire au niveau propriété intellectuelle.

Si effectivement le premium permet d'avoir des données plus fraîches, ça semble plus cohérent, mais ce n'est pas clairement exprimé dans ce que j'ai lu.
Je ne pense pas que ce soit le cas. Le délai de rafraichissement restera à 5mn. Du moins, c'est comme ça que j'ai compris le truc.
2  0 
Avatar de arond
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 13:30
Citation Envoyé par ovh Voir le message
Du "temps réel" rafraîchi toutes les 5 minutes

Il n'y a que moi que ça choque ?...

Quand on sait qu'à Paris les métros et certains bus se suivent souvent à 1 ou 2 minutes d'intervalle, ce n'est pas avec la nouvelle API de la RATP qu'on aura des applis de précision !
Elle est belle celle la j'avais pas vu

ya des perles sur developpez ?
2  1 
Avatar de Beowulf59
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 14:02
Il convient de rappeler que la loi Macron oblige les entreprises publiques à se convertir à l’open data.
D'ailleurs, il n'y a que moi que la notion d'OpenData vu par le gouvernement choque ? Pour rappel, pour tout développeur qui veut accéder à leur base de données des prix du carburant, au bout de 3 ans pour une utilisation non commerciale c'est 3.000€, pour une utilisation commerciale c'est 10.000€ (je n'ai plus le texte sous les yeux car il a été déplacé sur Legifrance, j'avais vu ça avec le passage en partie payant de Gasoil Now).
1  0 
Avatar de ovh
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 14:48
Citation Envoyé par Celira Voir le message
Une requête toutes les 5 minutes, c'est toujours mieux que de travailler avec des horaires théoriques, ce que fait actuellement CityMapper (pour autant que je sache), et c'est uniquement le nombre de requêtes gratuites. Je pense que CityMapper et les autres "grosses" applis n'hésiterons pas à ouvrir leurs portefeuilles si ça peut leur attirer des gens supplémentaires.
Ce n'est pas du tout comme ça que je le comprends.

Ils disent que leurs données sont réactualisées toutes les 5 minutes.
Donc, même si tu peux requêter 200 fois par seconde, tu auras toujours le même résultat, qui est en cache chez eux. Tu croiras donc toujours que ton métro/train/bus arrive dans 2 minutes, alors qu'en réalité il est déjà passé depuis 3 minutes !

Pour CityMapper, ils pirataient le site de la RATP en parsant les pages html publiques pour obtenir les passages en temps réel, pour éviter justement de se baser sur les horaires théoriques. Ex : http://www.ratp.fr/horaires/fr/ratp/...ges/RA/Auber/A pour la version desktop, et eux se basaient plutôt sur une version allégée : http://wap.ratp.fr/siv/schedule?serv...mp;stationid=4 pour pouvoir parser plus facilement.
C'est ce qui leur a valu un conflit avec la RATP, car évidemment les serveurs de la RATP étaient surchargés des requêtes des CityMappers et autres concurrents qui utilisaient tous la même technique.
2  1 
Avatar de robertledoux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/01/2017 à 15:57
Citation Envoyé par ovh Voir le message
Du "temps réel" rafraîchi toutes les 5 minutes

Il n'y a que moi que ça choque ?...

Quand on sait qu'à Paris les métros et certains bus se suivent souvent à 1 ou 2 minutes d'intervalle, ce n'est pas avec la nouvelle API de la RATP qu'on aura des applis de précision !
Ca semble cohérent. Apres tout dépend le domaine. par exemple dans le milieu bancaire, remonter des transactions d'un TPE ou d'une borne interactive toutes les 30 minutes, c'est déjà du temps réel pour la plupart des gros acteurs.

Dans le cas de cette news, ça permet de mettre en place une version gratuite limitée à 1 refresh par tranche de 5 minutes (suivant l'utilisation et le type de l'app, c'est largement suffisant) et une "premium" avec 1 refresh / 1 seconde...
1  0 
Avatar de Xanadu
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/01/2017 à 13:20
Citation Envoyé par Beowulf59 Voir le message
D'ailleurs, il n'y a que moi que la notion d'OpenData vu par le gouvernement choque ? Pour rappel, pour tout développeur qui veut accéder à leur base de données des prix du carburant, au bout de 3 ans pour une utilisation non commerciale c'est 3.000€, pour une utilisation commerciale c'est 10.000€ (je n'ai plus le texte sous les yeux car il a été déplacé sur Legifrance, j'avais vu ça avec le passage en partie payant de Gasoil Now).
openData n'a jamais voulu dire gratuit. Le but du gouvernement est d'ouvrir les données, et faciliter leur ré-utilisation. 10.000€ me semble une barrière financière raisonnable pour du commercial. C'est vrai que c'est dommage que ce ne soit pas gratuit pour du non-commercial (en particulier pour les associations/ONG, etc...)
1  0