Galaxy Note 7 : Samsung va livrer les résultats de son enquête au courant du mois
Et expliquer enfin pourquoi ses dispositifs explosaient

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Cette année sera marquée au fer rouge pour Samsung. Avec son Galaxy Note 7, le sud-coréen espérait redorer son blason : bien accueilli par les critiques, les demandes ont été tellement fortes en Europe que le constructeur s’est vu obligé d’imposer des plafonds aux précommandes pour pouvoir être en mesure de commercialiser encore des unités dans les magasins le jour de la commercialisation du Note 7.

Malheureusement, les incidents impliquant des explosions de batterie de son flagship se sont multipliés et ont contraint Samsung a rappelé tous les dispositifs. Après s’être penché sur le problème, le numéro un dans les ventes de smartphones a proposé des dispositifs de remplacement qui se sont malheureusement avérés souffrir du même dysfonctionnement.

Même si le dispositif n’est plus en vente désormais et a coûté à Samsung des pertes en numéraire de l’ordre du milliard de dollars ainsi que la confiance de certains de ses clients, le constructeur a quand même décidé de percer à jour le mystère des explosions. Il semble que c’est désormais chose faite.

C’est en tout cas ce que suggère une annonce : selon Reuters, le quotidien sud-coréen JoongAng Ilbo a assuré que le rapport officiel de Samsung concernant les problèmes du Galaxy Note 7 pourrait être dévoilé dès ce mois de janvier 2017.

En attendant donc la fin du suspense, rappelons qu’une entreprise indépendante avait mené sa propre étude et livré les résultats en début du mois de décembre : selon Instrumental, contrairement à la théorie des batteries défectueuses, la faute incombait à une conception défectueuse du compartiment accueillant la batterie, dont le processus de charge et de décharge créait une trop forte pression, conduisant à une chaleur excessive, et parfois une explosion.

« Lorsque la batterie est chargée et déchargée, le processus chimique pousse le lithium à se déplacer et la batterie va se gonfler mécaniquement. N’importe quel ingénieur de batterie vous dira qu’il est nécessaire de conserver un pourcentage de vide au-dessus de la batterie. 10 % est une estimation, mais peu à peu, la batterie va prendre cette place », expliquait Anna Shedletsky, PDG de Instrumental. Or, selon elle, Samsung n’avait pas prévu d’espace suffisant pour permettre à la batterie de gonfler : « notre exemplaire vieux de deux mois n’avait aucun vide. La batterie avait une épaisse de 5,2 mm d’épaisseur dans un espace de 5,2 mm. Il y aurait dû y avoir un vide de 0,5 mm ». Or, si la batterie ne peut pas gonfler, les couches positives et négatives de la batterie peuvent rentrer en contact, causant ainsi des chaleurs excessives et potentiellement des explosions.

Source : Reuters, Instrumental


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 02/01/2017 à 14:48
Je ne suis pas près de remplacer mon Nokia E5 et son autonomie d'une semaine environ
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 02/01/2017 à 16:05
Vivement l'annonce, j'ai déjà vue des boards et LED brûlés en mettant une pile de 9v au lieux de deux piles de 1,5v (ou deux pile de 1.5v ) mais sa n'a jamais eu se résultat. (Dans certains laboratoires ont évalue vraiment tous et n'importes quoi.)
Avatar de Olivier Famien Olivier Famien - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 5:14
Samsung prévoit pour son quatrième trimestre 2016 le plus gros bénéfice d’exploitation réalisé en trois ans,
malgré l’échec du Galaxy Note 7

Après le fiasco du Galaxy Note 7 qui a emporté dans sa tombe une bonne partie du chiffre d’affaires de Samsung ainsi que ses bénéfices, l’entreprise sud-coréenne commence d’ores et déjà à enterrer derrière elle toutes les conséquences de ce scandale, à en croire les chiffres récemment publiés.

Après le lancement du Galaxy Note 7, Samsung s’est résolu à retirer ce modèle de téléphone pourtant bien accueilli par le public, car de dernier présentait des défauts de conception de batterie. Après le retrait de ce modèle de la circulation, les pertes liées à cette décision ont été estimées à plus de 6 milliards de dollars. Nombreux donc sont ceux qui ont prédit des résultats catastrophiques pour l’entreprise. Toutefois, Samsung vient de publier le rapport prévisionnel pour son résultat d’exploitation du quatrième trimestre de l’année 2016 et annonce d’avance pour le trimestre qui vient de s’achever un bénéfice d’exploitation de 7,8 milliards de dollars (9,2 trillions de wons sud-coréens) pour un chiffre d’affaires de 44,6 milliards de dollars (53 trillions de wons sud-coréens).


Si ces chiffres sont exacts, cela marque le plus gros bénéfice pour l’entreprise dans un trimestre sur les trois dernières années. À titre de comparaison, au troisième trimestre de l’année 2016, l’entreprise a réalisé 5,20 trillions de wons tandis qu’au quatrième trimestre 2015, elle a réalisé 6,14 trillions de wons. Selon les premières informations, ces résultats qui sont au-delà des espérances seraient dus aux prix des puces de mémoires DRAM et des écrans OLED qui ont flambé alors que Samsung est l’un des grands fournisseurs de ces composants au monde. Samsung peut donc commencer à tourner le dos au mauvais épisode vécu avec son appareil Note 7 pour se concentrer sur l’avenir avec de nouveaux produits.

A ce sujet, Reuters nous fait savoir que pour son prochain téléphone Galaxy S8, Samsung Electronics aurait fixé comme objectif « une production initiale de 10 millions de smartphones Galaxy S8 […] pour relancer ses ventes après la catastrophe industrielle et commerciale du Galaxy Note 7 dont il a dû interrompre définitivement la commercialisation l’année dernière ». En se basant sur la date de lancement du Galaxy S7 qui était de mars 2016, des sources anonymes bien introduites avancent que « la production [du Galaxy S8] sera lancée en mars et les ventes devraient débuter en avril ».

Selon les fuites non confirmées par le fabricant, le S8 pourrait être proposé en deux modèles (Galaxy S8 et Galaxy S8 Plus) avec des écrans incurvés et non pas avec une variante dotée d’un écran plat. Les écrans pourraient avoir des bords très fins (bordless, pour ceux qui sont plus à l’aise) avec la capacité de la batterie revue à la hausse et dont la fabrication aurait été confiée à un autre fabricant afin d’éviter les problèmes du Note 7.

En outre, ces S8 pourraient disposer d’un double capteur photo et être compatible 4K. En raison de toutes caractéristiques et de l’intégration de matériaux dits plus onéreux, ces smartphones pourraient avoir leurs prix de vente également revus à la hausse par rapport aux modèles précédents. Certains annoncent que le prix de base pourrait être de 900 euros et grimper facilement pour dépasser les 1 000 euros pour les modèles mieux équipés.

Source : Bloomberg, Samsung, Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats financiers annoncés ? Sont-ils crédibles ?

Que pensez-vous du prochain téléphone S8 ? Aura-t-il du succès ?

Voir aussi

Galaxy Note 7 : Samsung va livrer les résultats de son enquête au courant du mois et expliquer enfin pourquoi ses dispositifs explosaient
Samsung : la recherche de finesse de style iPhone serait à l'origine des explosions des Note 7, concluent des ingénieurs indépendants

Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 9:13
Je ne vois pas de raison de mettre en doute ces chiffres, d'autant que comme dit dans l'info, Samsung, c'est pas QUE les iPhones.

Pour ce qui est du succès du S8, si j'avais 900 à plus de 1000 € à dépenser, ça ne serait certainement pas dans un iPhone. Dans ces conditions, difficile de deviner ce que les autres feront.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 16/01/2017 à 13:19
Explosions des Note7 : l’enquête de Samsung aurait permis de situer le problème au niveau des batteries
plus de précisions attendues le 23 janvier

Après les explosions de batteries, plusieurs hypothèses ont été faites sur l’origine du problème qui a ruiné le lancement des Galaxy Note7. Ce qui semblait plus évident, c’est que le problème serait lié à la batterie, mais le pourquoi et le comment ne sont pas encore connus à ce jour.

Cette situation a contraint Samsung à rappeler à la maison ses appareils alors que les explosions de batteries ont commencé à se multiplier. Après un premier puis un deuxième rappel, Samsung a décidé de mettre fin à la production et à la vente de ses appareils et a ouvert une enquête pour comprendre ce qui s’est passé avec ses Note7.

En attendant que le constructeur sud-coréen publie les résultats de son enquête, des ingénieurs indépendants ont pris l’initiative d’interroger le smartphone de Samsung pour avoir des réponses concernant les causes réelles de l’explosion de batterie. Dans leurs résultats livrés au début du mois de décembre, ils expliquent avoir démonté un Note7 pour étudier sa conception. Cela leur a permis de découvrir que la batterie se retrouve coincée dans la coque parce que Samsung a essayé de rendre son smartphone aussi fin que possible tout en essayant d’offrir une batterie avec une longue durée de vie. Pour ces derniers, c’est donc ce problème de conception qui expliquerait les explosions de Note7.

« Lorsque les batteries sont chargées et déchargées, les processus chimiques font migrer le lithium et la batterie se gonfle mécaniquement », expliquent-ils. « Tout ingénieur spécialisé dans les batteries vous dira qu'il est nécessaire de laisser un certain espace au-dessus de la batterie, 10 % [de l'épaisseur de la batterie] est une règle approximative, et au fil du temps, la batterie va s'étendre dans cet espace. » Pour le cas Note 7, ils expliquent que cet espace n’a pas été réservé. « La batterie et l'adhésif avaient une épaisseur de 5,2 mm, reposant dans un compartiment de 5,2 mm de profondeur. [Ce qui veut dire qu'il n'y avait pas d'espace laissé au-dessus de la batterie]. Il devrait pourtant y avoir un plafond de 0,5 mm », disent-ils.

Samsung a annoncé, il y a deux semaines, que les résultats de son enquête seront disponibles avant la fin de ce mois. La société a dès le début affirmé qu'elle examinerait tous les aspects du téléphone, y compris la conception matérielle et le côté logiciel, et qu'elle ferait appel à des entreprises tierces dans le cadre de son enquête. D’après le quotidien Reuters, une source familière au dossier lui a récemment confié que les batteries étaient bel et bien la principale cause des explosions des Note7, sans toutefois remettre en cause la conception matérielle ou la partie logicielle. Reuters rapporte en effet que Samsung a été en mesure de reproduire les cas d’explosions au cours de son enquête et a conclu que la cause ne pouvait pas être expliquée par la conception du matériel ou des questions liées au logiciel.

Les résultats détaillés de l’enquête devraient être publiés le 23 janvier, à la veille de l’annonce des résultats du quatrième trimestre 2016. Alors que Samsung prépare l’après Note7 avec le Galaxy S8 attendu au premier semestre, la société devra être convaincante dans ses explications pour essayer rassurer et regagner la confiance des consommateurs. D’après la source anonyme de Reuters, Samsung devrait annoncer de nouvelles mesures prises par l’entreprise pour éviter que des problèmes similaires se produisent à l’avenir.

Source : Reuters
Avatar de Népomucène Népomucène - Modérateur https://www.developpez.com
le 16/01/2017 à 14:03
Reuters rapporte [...] que Samsung [...] a conclu que la cause ne pouvait pas être expliquée par la conception du matériel ou des questions liées au logiciel
alors par la mauvaise qualité des conversations téléphoniques peut-être ?
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 16/01/2017 à 14:11
Moralité : voilà ce qui arrive quand on taille sauvagement dans la qualification et les processus de certification. Parfois, ça se passe bien, mais le plus souvent on va droit dans le mur.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/01/2017 à 14:32
Citation Envoyé par Népomucène Voir le message
alors par la mauvaise qualité des conversations téléphoniques peut-être ?
Ah oui, ça doit être ça : c'est réglé sur le nombres de sottises débitées sur le SmartPhone. Dès qu'on dépasse la limite de sottises acceptable : La batterie explose.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 19/01/2017 à 15:59
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
[...]
« Lorsque les batteries sont chargées et déchargées, les processus chimiques font migrer le lithium et la batterie se gonfle mécaniquement », expliquent-ils. « Tout ingénieur spécialisé dans les batteries vous dira qu'il est nécessaire de laisser un certain espace au-dessus de la batterie, 10 % [de l'épaisseur de la batterie] est une règle approximative, et au fil du temps, la batterie va s'étendre dans cet espace. »
[...]
Sa promet pour l'avenir, l'autonomie était de combien heures déjà ?

En tous cas il y a suffisamment d'équipement disponible pour les reproductions cela dans leurs réserves...
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/01/2017 à 16:03
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Or, lors des problèmes de chats séchés au four micro-onde, une simple notice dans le manuel utilisateur a suffit pour dédouaner les constructeurs.
C'est pas un peu une grosse légende urbaine ça ? C'est le genre de blague que j'entends depuis tout petit pour nourrir le stéréotype américain = neuneu abruti par la consommation.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil