Le Royaume-Uni voudrait contraindre les sites offrant du contenu pornographique à vérifier l'âge de visiteurs
Avant de permettre l'accès au contenu

Le , par Olivier Famien

87PARTAGES

9  0 
Ce projet de loi peut-il vraiment lutter contre l'exposition des enfants au contenu pornographique ?
Les Britanniques souhaitent durcir la réglementation sur l’accès aux contenus pornographiques par les personnes âgées de moins de 18 ans. En effet, dans le cadre de l’amendement du projet de loi sur l’économie numérique, de nouvelles dispositions ont été portées par le ministère de la Culture, des Médias et du Sport devant le parlement britannique afin d’empêcher l’accès à la pornographie sur internet par les personnes âgées de moins de 18 ans.

Selon les dispositions de ce projet de loi, si une entité physique ou morale met sur internet du contenu pornographique (des vidéos) AU Royaume-Uni à des fins commerciales ou gratuitement tout en se faisant rémunérer par tout moyen possible comme les publicités entres autres, elle doit mettre ce contenu à la disposition du régulateur afin qu’il statue à ce sujet afin de préciser si c’est un contenu rendu disponible sur la base commerciale ou non.

En principe, une telle disposition ne devrait pas être trop contraignante pour les sites web ou autres plateformes affichant des vidéos pornographiques sans restriction apparente pour limiter l’accès aux enfants ou adolescents. Mais là où le projet de loi innove, c’est que ces sites web offrant des contenus pornographiques devront vérifier l’âge des visiteurs avant de leur donner accès au contenu en question s’ils ont atteint les 18 ans.

Lorsque ce système servant à vérifier l’âge sera clairement défini, à n’importe quel moment, le régulateur peut exiger d'un tiers, des informations relatives à la vérification de l’âge des visiteurs d’un site proposant du contenu pornographique ainsi que toute autre information nécessaire à l'exercice de sa mission. Et s’il advient que ce site a contrevenu aux dispositions de ce projet de loi, le régulateur peut exiger le blocage du site web auprès des internautes britanniques, ce qui entraînerait une perte en termes de visibilité auprès des internautes britanniques.

Et pour ce faire, le régulateur peut adresser un avis à un fournisseur d’accès à internet ou un opérateur mobile afin que celui-ci ferme l’accès au site web qui n’a aucun système ou pas de système adéquat pour procéder à la vérification de l’âge des personnes qui parcourent les contenus pornographiques sur les sites web concernés. À côté de cette sanction, le projet de loi souligne que les sites qui n’ont pas de mécanisme de vérification d’âge s’exposent également à des amendes pouvant aller jusqu’à 25 ;000 livres ou 5 % de leur chiffre d’affaires.

En outre, des démarches auraient été entreprises afin d’obtenir la collaboration d’autres services prenant en charge les sites web, en l’occurrence les détenteurs de serveurs, afin de procéder à la fermeture de l’accès aux sites web dont les propriétaires sont localisés en dehors des limites du Royaume-Uni, mais qui exercent leurs activités sur ce territoire.

Comme on pouvait s’y attendre, ce projet de loi a suscité de vives réactions avec des positions polarisées. Les défenseurs de cette loi y compris ceux qui militent pour la sécurité des enfants estiment qu’il est légitime de bloquer les contenus pornographiques sur la toile dans la mesure où ce n’est pas à eux que cela est destiné. La National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC) qui combat pour la protection des enfants au Royaume-Uni a mandaté une étude à l’issue de laquelle il a été déterminé que 53 % des personnes âgées de 11 à 16 ont déjà été confrontées à la pornographie en ligne et 94 % ont perçu ce type de contenu à l’âge de 14 ans. Selon le NSPCC, ce serait dépouiller les jeunes gens de leur enfance en les exposant à la pornographie à un jeune âge.

Toutefois, tous ne partagent pas ce point de vue. D’autres personnes estiment que ce projet de loi est désastreux et mettrait le Royaume-Uni au même rang que certains pays gouvernés avec les lois islamiques. D’autres encore soulignent qu’il n’est pas certain que de nombreux sites utilisent le système de vérification d’âge mis en place au Royaume-Uni, ce qui pourrait aboutir au blocage de nombreux sites au Royaume-Uni, bien qu’ayant du contenu entièrement légal à diffuser. Certains également pensent que ce système est inutile et sera inefficace, car les enfants qui le souhaitent trouveront toujours le moyen de le contourner. Ils préconisent de passer par l’éducation afin que l’enfant lui-même cherche à éviter ce type de contenu et non de mettre en place des mécanismes coûteux pour les en dissuader.

Enfin, il est bon de rappeler que le Royaume-Uni n’est pas le premier État à chercher à restreindre le contenu pornographique sur la toile. Récemment, un projet de loi a été soumis en Caroline du Sud, aux États-Unis, afin d’interdire la vente d’appareils accessibles à internet sauf si ces appareils contiennent des filtres numériques pour bloquer les contenus pornographiques sur la toile.

Source : Projet de loi (PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet de loi ;?

Peut-il véritablement garantir la non exposition des enfants au contenu pornographique ?

Voir aussi

Caroline du Sud : un projet de loi veut bloquer les contenus obscènes affichés sur les appareils connectés à internet par l'intégration d'un filtre
L'État devrait-il fermer les sites pornographiques ? Oui, selon une proposition de loi relative à la lutte contre les violences faites aux femmes

Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 0:39
Un jour, nous avons les députés français qui se proposent de taxer les video youtube, un autre jour des politiques anglais qui se proposent de limiter l'accès à la pornographie.

Ces faits démontrent avant tout la totale déconnexion de ces "élites" avec la réalité: Il y en a pas un pour se rendre compte qu'il s'agit de propositions impossibles à appliquer vu la distribution mondiale de l'infrastructure internet?

Ou est-ce pire encore, ils en sont conscients mais ils "bercent" la populace en vue d'une future élection?
9  0 
Avatar de UduDream
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 11:52
Sinon les parents pourraient surveiller leurs enfants quand ils sont devant l'ordinateur... et ne pas leur acheter un smartphone dès 6 ans... Un permis de se reproduire serait beaucoup plus pertinent
6  1 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 28/12/2016 à 21:08
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Lorsque ce système servant à vérifier l’âge sera clairement défini...
...soit il sera inutile (genre une popup "Êtes vous majeur ?"; soit il sera contraignant (donner un numéro de carte d'identité par exemple) et tous ces sites seront hébergés autre part.
5  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 12:06
Citation Envoyé par UduDream Voir le message
Un permis de se reproduire serait beaucoup plus pertinent
Bientôt !

Il y a eu des discussions là dessus dans un pays nordique (Suède ? pas sur); ils voulaient empêcher ceux jugés incapables de s'occuper d'enfants d'en avoir (SDF / drogués).
Les travailleurs sociaux étaient globalement pour, le reste de la population plutôt contre.

J'arrive pas à retrouve de source par contre.
4  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 12:35
Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
Bientôt !

Il y a eu des discussions là dessus dans un pays nordique (Suède ? pas sur); ils voulaient empêcher ceux jugés incapables de s'occuper d'enfants d'en avoir (SDF / drogués).
Les travailleurs sociaux étaient globalement pour, le reste de la population plutôt contre.

J'arrive pas à retrouve de source par contre.
Ce n'est pas une question facile, et je comprend les arguments des deux parties. Mais face à la surpopulation qui nous guette, le risque est réel.

Ca pose aussi une question d'application : les gens "incapables" sont aussi ceux qui vont avoir des comportements moins maitrisés que les autres, et la seule solution pour que ça marche est la stérilisation. Qui est tout sauf une décision anodine.
4  1 
Avatar de Michel Rotta
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/12/2016 à 20:30
D'un côté l'accès, aujourd'hui très simple, à la pornographie n'est pas vraiment la meilleur manière pour un enfant de débuter sa construction sentimentale. De l'autre on peut y voir une volonté moralisatrice d'interdire ou de stigmatiser l'accès à la pornographie à tous en se servant de cette (excellente) excuse comme d'un point de départ.

Sans compter que le gouvernement qui va vouloir imposer cela va se retrouver devant au moins deux épines majeurs :
  • Comment contraindre un site situé à l'étranger à respecter sa législation. On risque vite de se retrouvé confronté à des blocages de site, un début de censure ci-dessus évoqué.
  • Comment s'assurer que l'âge est bien celui annoncé, un simple bouton "je certifie être majeur" n'est pas la solution infaillible que l'on peut imaginer.


Il ne faut pas non plus oublier que, bien souvent, dans une famille de non informaticiens (nous ne sommes pas, ici, un publique représentatif), l'administrateur système (celui qui sait installer, réinstaller, configurer, c'est l'ados à qui l'on veut imposer ces règles. Bien souvent c'est lui qui à le passe permettant de désactiver les filtres, les protections enfants, c'est aussi lui qui sait installer qui un navigateur Tor, qui un VPN. Du coup, pour imposer ces mesures il faudra aussi interdire les VPN, le réseau TOR, les monnaies dématérialisées...

Oui, la pornographie adulte exposée à des enfants est une mauvaise chose, est nuisible pour leurs perceptions des rapports (dans les deux assertions) entre les hommes et les femmes (ou les hommes et les hommes, ou les femme et les femme, ou toutes les autres combinaisons que vous auriez envie d'y voir). Il convient d'en éviter un accès trop simple et trop régulier. Mais il convient aussi de trouver une solution qui ne consiste pas à réduire la société à rien avec une sur-surveillance stérilisatrice. Je n'ai pas de solution technique pour y arriver, ma seule solution consiste à parler, à discuter, à expliquer aux enfants le monde où ils vivent et à les préparer à la rencontre avec ces images qui, aujourd'hui, sont presque impossible à éviter, pour en diminuer au plus l'impacte. Encore faut-il accepter d'échanger avec ses enfants (par opposition à imposer (sans notion d'échange) à ses enfants).
3  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 0:59
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Il y en a pas un pour se rendre compte qu'il s'agit de propositions impossibles à appliquer vu la distribution mondiale de l'infrastructure internet?

Ou est-ce pire encore, ils en sont conscients mais ils "bercent" la populace en vue d'une future élection?
Et pourquoi pas les deux ? Ca s'est déjà vu... Exemple : le firewall d'openoffice. Dans le genre je ne me suis pas renseigné mais je rassure tout le monde en disant qu'on sécurise, c'était pas mal. On en rigole ici mais je suis certain que des députés ou autres citoyens n'ont pas vu la connerie et on applaudit. Plus c'est gros, plus ça passe

Et ça fera pareil pour cette mesure, Mme Michu applaudira car elle pensera que ça arrêtera son petit ange de mater des vidéos de Kim Merdiashian et autres starlettes affriolantes...
3  0 
Avatar de jopopmk
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 8:41
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Un jour, nous avons les députés français qui se proposent de taxer les video youtube, un autre jour des politiques anglais qui se proposent de limiter l'accès à la pornographie.

Ces faits démontrent avant tout la totale déconnexion de ces "élites" avec la réalité: Il y en a pas un pour se rendre compte qu'il s'agit de propositions impossibles à appliquer vu la distribution mondiale de l'infrastructure internet?

Ou est-ce pire encore, ils en sont conscients mais ils "bercent" la populace en vue d'une future élection?
Les deux cas que tu présentes (proposition déconnectée de la réalité, ou simple naïveté) sont à rapprocher de l'incompétence des personnes politiques. Mais il y a aussi, je pense, certains politiques qui savent tout ça (ou qui ont une équipe qui le lui apprenne). Ces propositions servent uniquement à des fins populistes, pour attiser l'intérêt de l'électeur qui, lui, entre dans les premiers cas cités (la fameuse Mme Michou). Enfin c'est mon ressenti.
3  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 15:02
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
les gens "incapables" sont aussi ceux qui vont avoir des comportements moins maitrisés que les autres, et la seule solution pour que ça marche est la stérilisation. Qui est tout sauf une décision anodine.
Alors là, on fait dans la perle 2016!!!

Je ne prend pas la peine de commenter cette théorie de stérilisation qui n'a rien à envier aux pratiques passées des nazis, c'est juste effarant!

Petite question: Qu'est-ce qui empêche un "être incapable" de donner naissance à un futur Albert Einstein?

Cette question prend tout son sens parce qu'il y a justement une étude qui vient de paraître qui conclut qu'à force de vouloir "standardiser" les gens, de vouloir éliminer les gens "pas comme les autres" (les gauchers, les malades de naissance, les handicapés, les asociaux, etc.), la civilisation humaine va faire disparaître les génies!!!

Pour info, Albert Einstein était considéré à l'école comme un enfant attardé, est-ce qu'il fallait le sortir de l'école pour le mettre au travail dans les champs? Est-ce que le célèbre physicien et cosmologiste britannique Stephen William Hawking atteint d'une sclérose qui l'a rendu totalement incapable de bouger aurait dû être euthanasié pour qu'il ne fasse pas tâche dans cette belle société de décérébrés qui passent leur journée à tapoter sur leur smartphone?
3  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/12/2016 à 16:28
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
(.../...)
Ah, mais on fait là dans toute la complexité du sujet. Le truc de départ, c'est que statistiquement, un enfant qui grandit dans une structure familiale stable a bien plus de chances d'être utile à la société qu'un enfant de drogués maltraité. Mais probabilité ne signifie pas certitude, tu as bien raison de le souligner. C'est pourquoi je ne prends pas parti.

Je tiens simplement à souligner que les gens ciblés par cette proposition d'interdiction n'en ont rien à foutre de passer outre, et que donc, si on est sérieux sur le sujet, en effet, on retourne à l'eugénisme. J'ai peut-être été trop euphémique dans ma formulation, mais en effet, ça me pose problème, de décider que untel aie le droit de se reproduire, mais pas tel autre. Parce-que les critères sont forcément subjectifs, et surtout que les critères risquent d'être ajustés en fonction de la mode du moment, et utilisés à des fins politiques, voire de basse vengeance.

Je note aussi, pour aller dans l'autre sens, que bien que regardés de travers pour leurs bizarreries, Hawking et Einstein sont quand même le produit de structures familiales stables. Et, de ce que j'en ai compris, c'est plus ça que les Suédois viseraient. Mais on se retrouve alors face à un autre problème : punir des gens de manière définitive pour un souci qui peut très bien n'être que temporaire(j'ai connu des gens qui faisaient n'importe quoi, et qui ont fini par se stabiliser, et donner un cadre de qualité à leurs enfants. Pour ensuite mourir bêtement d'un accident de moto, à l'arrêt, percuté par un ivrogne, mais c'est un autre sujet).

Enfin, on a besoin de diversité génétique pour faire face aux défis du futur(que nous ne pouvons pas vraiment prévoir), et aussi culturelle(l'aspect génie que tu soulignes). Donc, en effet, l'idée du permis d'être parents pose quand même plus de problèmes qu'elle n'en résout.
2  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web