France : les prochaines élections présidentielles pourraient être perturbées par des cyberattaques
Un avertissement de l'Anssi

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

6  0 
À l’instar des États-Unis puis de l’Allemagne, la France s’inquiète d’une possible ingérence étrangère aux moyens de cyberattaques dans ses prochaines élections présidentielles.

En juin dernier, une campagne de cyberattaque a été lancée contre le parti démocrate des États-Unis. Après enquête, le gouvernement Obama a accusé la Russie d’être derrière cette attaque, ce que Vladmir Poutine a catégoriquement réfuté. Si Moscou est accusé de vouloir perturber les élections américaines, un document confidentiel de la CIA, obtenu par le Washington Post, fait état d’une interférence de la Russie dans le but de favoriser l’accession à la Maison-Blanche du candidat pro Poutine Donald Trump.

Pendant ce temps, l’Allemagne accuse aussi la Russie de vouloir s'inviter dans ses prochaines élections générales de 2017. L’année dernière, le Parlement allemand a en effet été victime d’une cyberattaque. Et plus d’un an après, cette attaque est maintenant attribuée à la Russie.

Estimant que l’élection allemande est menacée par une « manipulation extérieure », Berlin s’est dit préoccupé par le fait que l'Allemagne deviendra la prochaine cible de Moscou dans une campagne visant à déstabiliser les démocraties occidentales à l'approche des élections nationales l'année prochaine. La France doit-elle craindre aussi une manipulation russe ? L’élection présidentielle française risque-t-elle d’être perturbée par des attaques informatiques ?

Pour l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) et le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), c’est une menace à prendre très au sérieux. Lors d’une conférence qui s’est tenue la semaine passée, l’Anssi a averti que la France est sous la menace de cyberattaques à motif politique comme celles qui ont marqué les campagnes présidentielles américaines. Guillaume Poupard, directeur général de l’agence a révélé que des cyberattaques enregistrées cette année auraient pour but de préparer le terrain pour une possible perturbation des élections françaises. « Jusqu’ici, les motivations évidentes étaient le renseignement économique, ça existe toujours », à un niveau qui ne faiblit pas avec une vingtaine d’attaques majeures cette année, « mais on voit des attaques dont le motif n’est pas économique », indique Guillaume Poupard. « Des gens rentrent dans les systèmes d’information et préparent les attaques de demain, qui pourraient prendre la forme de sabotages ou de vols de données », a-t-il poursuivi. Ils « préparent le terrain » en cartographiant des systèmes d’information.

L'Anssi indique que des actions similaires à celles qui ont perturbé les campagnes présidentielles américaines ont été décelées. Mais l'agence n'a pas voulu en dire plus sur ces intrusions, ce qui relèverait d'une décision politique. Guillaume Poupard ajoute que les groupes derrière ces opérations « sont très actifs » et agiraient bien au-delà de la France.

Face à cette menace, un séminaire a été organisé le 26 octobre avec les partis politiques français dans le but de les sensibiliser. Tous les partis présents au Parlement étaient conviés, et seul le Front national n’a pas assisté au séminaire. « Nous [les] avons mis en garde, [leur] avons expliqué quels sont les sujets de préoccupation pendant une campagne électorale et montré les bonnes pratiques », a expliqué Louis Gautier, secrétaire général de la SGDSN. Mais, « il est de la responsabilité des partis de se protéger », a-t-il averti.

Source : Le Monde

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Après les États-Unis, l'Allemagne accuse la Russie de vouloir perturber ses élections, la France doit-elle craindre aussi une manipulation russe ?
États-Unis : la Russie est responsable du piratage du DNC et les cyberattaques liées à la campagne présidentielle américaine
La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 12:54
France : les prochaines élections présidentielles pourraient être perturbées par des cyberattaques
Je vois mal comment une cyberattaque pourrait pousser ma main à mettre un bulletin dans l'enveloppe autre que celui que j'ai décidé de mettre. A part les quelques exceptions où le vote électronique a remplacé le vote papier.

Pour ce qui est de me convaincre de voter pour quelqu'un dont je ne veux pas, que ce soit la presse, les sondages, les Forums ou les réseaux sociaux, c'est définitivement râpé. Au pire, ils me feront choisir celui-ci ou celle-là parmi ceux pour lesquels j'ai un minimum de sympathie.
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 13:24
Au fait, pourquoi pas une news sur le fait que "les prochaines élections présidentielles pourraient être perturbées par des cyberattaques" venant des USA ? C'est pas comme si on ignorait qu'ils considèrent avoir leur mot à dire quant à la mise en place des gouvernements étrangers. Perso, je doute que les Russes soient les plus à craindre sur ce genre de question.
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 13:38
C'est pas faux
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 15:29
En réponse à Pierre Girard, avertir les partis politiques des risques de piratage reste important car les indécis sont nombreux et la publication d'informations volées aux partis politiques pourrait être décisive, notamment pour accéder au second tour (s'il y avait en ces informations matière à scandale).
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 17:20
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Je vois mal comment une cyberattaque pourrait pousser ma main à mettre un bulletin dans l'enveloppe autre que celui que j'ai décidé de mettre. A part les quelques exceptions où le vote électronique a remplacé le vote papier.

Pour ce qui est de me convaincre de voter pour quelqu'un dont je ne veux pas, que ce soit la presse, les sondages, les Forums ou les réseaux sociaux, c'est définitivement râpé. Au pire, ils me feront choisir celui-ci ou celle-là parmi ceux pour lesquels j'ai un minimum de sympathie.
Simple sur le papier, techniquement particulièrement complexe en pratique : mettre la main sur les sales secrets d'état de la Vème république, et dieu sait s'il y en a sur tout les sujets. Affaires politico-financières, françafrique, rôle de la CIA dans la vie politique française depuis 1945, organisation de l'immigration de masse pour complaire au grand patronat, influence des lobbies transatlantique, le dessous des cartes des guerres de Libye et de Syrie et donc le financement du terrorisme. Des secrets aptes à faire sauter la république c'est vraiment pas ce qui manque et on en a déjà connu un paquet depuis des décennies. En gros, un frenchleak d'ampleur biblique.

Comme Fillon est donné gagnant et qu'il veut rétablir des relations diplomatiques et commerciales normales avec la Russie, les russes n'ont aucun intérêt à mener une telle attaque. Et les USA auraient trop à perdre.
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 18:53
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Des secrets aptes à faire sauter la république c'est vraiment pas ce qui manque et on en a déjà connu un paquet depuis des décennies. En gros, un frenchleak d'ampleur biblique.
+1 Si tu savais comme tu dois t'en douter... ce ne sont pas les terroristes qui nous ont fait/font le plus chanter.

Un simple exemple classé depuis près de 40 ans et pour 12 ans encore, Kolwezi. Haut-fait de la légion étrangère pour exfiltrer un de nos agents extérieur qui nous a si bien renseigné sur les positions ennemies et permis de rattraper la situation pendant que la Belgique tergiversait à la normande. Il était minuit sur l'horloge de la guerre atomique en ce mois de mai 1978 puisque ce théâtre d'opération était une fois de plus un affrontement entre l'URSS et les USA. Tout comme l'a été la guerre d'Algérie. Ou la Syrie aujourd'hui.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kolwezi
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/12/2016 à 7:55
C'est vraiment bizarre que 2 pays disent que les élections qui approchent chez eux risque d'être perturbées...

Ça me rappel un truc, à une époque tout le monde savait que Poutine allait haut la main gagner les élections en Russie, car il est extrêmement populaire (je sais que c'est difficile à imaginer un président aimé par son peuple en France, mais apparemment dans le monde ça existe, mais c'est rare), du coup les médias avaient tous dis bien avant les élections "Poutine va truquer les élections et les gagner" et quand il a gagné ils ont dit "ah vous voyez on vous l'avait dit !".

Là on dirait que Merkel et ses potes s'apprêtent à prendre une branlé électoral et ils cherchent une excuse préventive.
Si ça se trouve c'est une safe strat, si un gars du système est élu, ils vont dire que tout va bien et que les élections n'ont pas été perturbé par une force extérieur.
Et si un candidat hors système est élu, on va dire que c'est truqué.

==========

La communication des hommes au pouvoirs aujourd'hui est vraiment bizarre.
Valls et Hollande on dit qu'il allait encore y avoir des attaques terroristes (normalement t'évite de le dire, le but des terroristes c'est de terrorisé, en disant que de nouvelles attaques terroristes vont avoir lieu, tu fais peur à la population, donc tu vas dans le sens des terroristes).
Valls et Hollande on également dit que nous étions en guerre (normalement tu le dis pas non plus, quelque part les terroristes ont gagné quand t'as dis ça).
#ATTENTATS "Nous connaîtrons de nouveau des attaques" terroristes, prévient Manuel Valls
Valls : Nous sommes en guerre

Et là ils disent "n'importe quelle puissance extérieur peut modifier le résultat de nos élections et si ça arrive ce sera probablement les russes".
Ils n'ont qu'a rendre les élections plus sécurisé...
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/12/2016 à 8:29
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Ça me rappel un truc, à une époque tout le monde savait que Poutine allait haut la main gagner les élections en Russie, car il est extrêmement populaire.
C'est pas dur d'être populaire quand tu contrôles les médias et que tes opposant sont morts ou en prison ...
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/12/2016 à 8:38
Citation Envoyé par halaster08 Voir le message
C'est pas dur d'être populaire quand tu contrôles les médias et que tes opposant sont morts ou en prison ...
A l'air d'Internet, ce n'est plus tout à fait vrai. Les actions impopulaires style morts et emprisonnement douteux ont tendance à faire du bruit sur la toile. De là tu mesures bien plus le degré d'impopularité d'une personne au pouvoir. Même si ce serait avant tout vis-à-vis des personnes hors du pays, ça peut donner un soutient suffisant aux personnes dans le pays pour faire leur coming out.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/12/2016 à 10:19
Citation Envoyé par halaster08 Voir le message
C'est pas dur d'être populaire quand tu contrôles les médias et que tes opposant sont morts ou en prison ...
Ben si regarde Hollande !
Enfin ce n'est pas lui qui contrôle les médias, mais en règle général ils sont sympa avec lui.

Hollande a demandé relativement beaucoup d'assassinats ciblés, bon après c'est secret, donc on a quasiment zéro info, mais apparemment.
Assassinats ciblés : Hollande critiqué jusqu'au sein du gouvernement
Il dit qu'il en fait au moins 4, mais que les autres présidents en ont fait plus que lui.
On ne saura probablement jamais la vérité...

Les médias sont sympa avec le gouvernement, aussi parce qu'ils sont financé par l'état.
L'état donne beaucoup trop de subventions à la presse :

C'est dommage il n'y a pas de tableau.
Mais en gros c'est 7 000 000€ pour un journal, 6 000 000€ pour un autre journal, 6 000 000€ pour un autre journal, etc...

La presse à besoin de ces subventions pour survivre, ils sont en déficit, donc si ils commencent à avoir une idéologie différente de celle de l'UMPS ils risquent de perdre des subventions et de mourir.
C'est intéressant de regarder à qui appartiennent les médias, car quand tu es propriétaire d'un média, tu as ton mot à dire, il n'y a pas de neutralité.
Les journalistes ne vont pas faire un article qui va à l'encontre du patron.

=====
Hors Sujet : les entreprises ont une stratégie pour empêcher les médias de faire un scandale quand un très mauvais événement arrive : ils achètent de la publicité (c'est pas la bonne expression).
L'entreprise fait une campagne de pub dans les journaux, comme ça les journaux ne critiquent pas l'entreprise, parce qu'ils sont annonceurs.
Donc si il y un licenciement massif, un problème économique, etc, les médias n'en parlent pas.
Les licenciement massif sont fait en Août, pendant que tout le monde est en vacances, c'est là aussi que les lois impopulaires sont voté en cachette.
=====

Assez parlé de la France.
Je pense qu'en Russie, il y a des médias, des associations, des groupes divers anti Poutine financé par des forces extérieurs (USA).
Comme les Femen, les Pussy Riot, etc. (elles montrent leur seins, ça fait de l'audience)
Georges Sorros doit financé pas mal de truc par là-bas...

À mon avis, il y a une forte opposition en Russie, aidé par des puissances externes.

C'est un peu comme en Syrie quelque part.
La France, le Royaume Uni, les USA, Israël ont aidé les rebelles pour expulser Assad du pouvoir.
Si ils sont capable de ça, ils sont capable de financé des médias anti Poutine en Russie...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web