Google dévoile la preview d'Android Things
Une plateforme pour accélérer et faciliter le développement IoT avec les outils Android

Le , par Malick

142PARTAGES

7  0 
Avec la montée en puissance de l'internet des objets et l'effervescence que ce dernier a créée ces derniers temps, Google qui veut se faire une place dans le domaine vient d'annoncer la sortie de la version preview de sa plateforme de développement spécialement dédiée à l'internet des objets et baptisée Android Things. Cette dernière, selon le communiqué, va permettre aux développeurs d'optimiser leurs travaux relatifs à la création d'objets connectés. Cela s'explique par le fait que l'objectif principal d'Android Things c'est d'accélérer et de faciliter le développement IoT sous Android.

En d'autres mots, Google définit Android Things comme un système d'exploitation que les utilisateurs n'utiliseront pas réellement. L'OS fonctionne en arrière-plan et favorise la gestion des tâches complexes par les objets ou périphériques intelligents.

Selon Wayne Perkaski, Developer Advocate pour l'IoT chez Google, avec la nouvelle plateforme, « maintenant, tous les développeurs Android sont en mesure de créer rapidement un périphérique connecté et intelligent à l’aide des API d’Android et des services Google. Les objets ainsi créés seront hautement sécurisés grâce aux mises à jour qui vont être directement assurées par Google. » Android Things intègre aussi plusieurs outils auxquels les développeurs sont déjà familiers, il s'agit notamment d'Android Studio, du SDK Android, des services Google Play, ou encore de la plateforme cloud de Google. Ainsi, les développeurs qui ont eu à utiliser ces outils et services de Google n'auront pas de difficulté à se familiariser avec Android Things.

Le géant de l'internet précise que la plateforme Android Things existait déjà, bien que le nom qui lui est associé soit nouveau. Dans son annonce, il soutient qu'Android Things n'est que le rebranding (renommage) de Brillo, son ancienne plateforme dédiée aux développements d'objets connectés. Brillo n'a pas connu un vrai succès auprès des utilisateurs et a alors été délaissée, c'est la raison pour laquelle Google y a apporté d'importantes mises à jour tenant compte des problèmes qui ont été rapportés par les utilisateurs. Suite à ces mises à jour, la firme de Mountain View a changé le nom de Brillo pour le rebaptiser Android Things.

Google affirme que plusieurs infrastructures matérielles sont aujourd'hui prêtes à accueillir Android Things, il s'agit entre autres des pico-ordinateurs Intel Edisson, du NXP Pico et de la Raspberry Pi 3.

La plateforme Weave a également été mise à jour par Google afin de favoriser une meilleure communication entre les objets. Pour rappel, Weave est un protocole qui permettra de faire communiquer simplement votre smartphone avec vos différents objets connectés et le Cloud, entre différents dispositifs issus de constructeurs différents. Sa mise à jour permettra également aux services de Google de communiquer efficacement à travers le cloud. Google souligne que Weave dispose désormais d'un SDK pour les microcontrôleurs ainsi que d'une console de gestion. Par ailleurs, d'autres nouveaux supports seront également intégrés à la plateforme Weave dans les prochains mois : l'intégration d'une API pour les applications mobiles Android et iOS serait programmée.

Dans son billet, Google affirme « qu'une fusion entre Weave et Nest Weave est en train d'être étudiée afin d'autoriser tous les types de classes de terminaux à s’interconnecter de manière fiable et sécurisée. Les développeurs de Nest retrouveront donc leurs travaux dans une seule et même offre. »

Les développeurs intéressés par ces mises à jour sont invités à rejoindre la communauté des développeurs IdO de Google sur Google+. Ils pourront également partager et échanger des idées avec les autres développeurs de la communauté.

Source : blog Google Android

Et vous ?

Pensez-vous qu'Android Things connaîtra le succès que Brillo n'a pu avoir ?

Allez-vous tester Android Things ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web