Microsoft Edge complète son lot d'extensions de navigateur avec uBlock Origin
Le bloqueur de publicité est disponible en préversion

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Lancé sans le support d’extensions en juillet 2015 avec la sortie de Windows 10, Microsoft Edge a livré ses premières extensions de navigateur en mars dernier pour être testées par les membres du programme Windows Insider. Il s’agissait toutefois de quelques extensions basiques, donc pas suffisantes pour satisfaire les besoins des utilisateurs et développeurs. Mais pour le géant du logiciel, cela annonçait également l’arrivée des extensions populaires des entreprises comme AdBlock, Adblock Plus, Amazon, LastPass, Evernote et plus encore.

Les extensions de blocage de publicités étant parmi les plus attendues, Microsoft a travaillé avec Adblock Plus pour supporter le célèbre bloqueur de publicité sur son navigateur. Après une promesse faite en septembre dernier par la firme de Redmond, l’extension de blocage de contenu uBlock Origin s’invite à son tour sur Microsoft Edge.

uBlock Origin est une extension libre pour les navigateurs web Mozilla Firefox, Google Chrome et Opera chargée de filtrer le contenu des pages web afin d'en bloquer certains éléments, en particulier les bannières de publicité. En plus d'être un logiciel antipub, uBlock bloque également la collecte des données de navigation. L’extension est très appréciée par les amateurs du blocage de contenu, notamment à cause de sa faible utilisation de CPU et de mémoire par rapport aux autres extensions ayant des fonctionnalités similaires. uBlock Origin offre également toutes les fonctionnalités des bloqueurs populaires comme le filtrage des annonces et la possibilité de mettre sur liste blanche des sites web que vous ne voulez pas bloquer.


S’il est important de préciser que la version pour Microsoft Edge est encore au stade de préversion, la plupart de ces fonctionnalités devraient être déjà disponibles sur le navigateur de Microsoft. En tant que préversion, il faudrait toutefois s’attendre à quelques petits bogues qui pourraient être corrigés dans les prochaines mises à jour, mais qui ne devraient pas empêcher uBlock Origin de faire son travail. L’extension est actuellement disponible en téléchargement sur Windows Store.

UBlock Origin vient donc quelques mois après l’arrivée d’Adblock Plus compléter le stock d’extensions supportées par Microsoft Edge. Il faut également rappeler que pour apporter rapidement les extensions aux utilisateurs de son navigateur, Microsoft a développé un outil de portage des extensions de Google Chrome sur Edge. Baptisé Microsoft Edge Extension Toolkit, cet outil est disponible en téléchargement depuis le mois d’août pour ceux qui ont installé la mise à jour anniversaire de Windows 10.

Télécharger uBlock Origin depuis Windows Store

Et vous ?

Que pensez-vous de uBlock Origin par rapport à Adblock Plus ?

Voir aussi :

AdBlock Plus s'invite sur Microsoft Edge : l'extension du bloqueur de pub est disponible mais n'est accessible qu'aux membres du Windows Insider
Microsoft Edge : l'extension populaire Turn Off The Lights est désormais disponible sur le Microsoft Store en version bêta
Microsoft Edge Extension Toolkit est désormais disponible, l’outil permet de convertir les extensions Chrome pour les exécuter sur Microsoft Edge


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de earhater earhater - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/12/2016 à 14:18
L'interface très épurée, la rapidité à laquelle le navigateur se lance et exécute le code (notamment le JS) et la volonté de MS de se tourner vers les développeurs pour savoir comment prioriser les développements au sein de son navigateur font que Edge peut monter dans le classement des navigateurs. Ce sera long et fastidieux mais ça peut le faire, les extensions étaient le dernier frein à cela.

Le seul bémol par rapport aux extensions j'ai l'impression, c'est que MS développe en collaboration des entreprises ses extensions. J'ai pas l'impression que n'importe quel lambda puisse sortir son extension comme sous chrome ou firefox
Avatar de tomlev tomlev - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 12/12/2016 à 20:33
Citation Envoyé par earhater Voir le message
Le seul bémol par rapport aux extensions j'ai l'impression, c'est que MS développe en collaboration des entreprises ses extensions. J'ai pas l'impression que n'importe quel lambda puisse sortir son extension comme sous chrome ou firefox
Soit c'est ce que tu dis, soit le développement d'extensions pour Edge ne suscite pas la passion des foules... parce que bien que les extensions soient officiellement supportées dans Edge depuis 6 mois (grosso modo), il n'y a toujours que 18 extensions dans le Store, ce qui est un peu pitoyable
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 30/09/2017 à 21:27
Microsoft Edge offre un peu plus de 70 extensions un an après le lancement des premières extensions sur le navigateur,
Microsoft explique

Dans le cadre de la mise à jour Windows 10 Anniversary Update qui a été déployée en août 2016, le navigateur de Microsoft a reçu ses premières extensions. Au total, Edge permettait aux utilisateurs d’en installer 13, notamment AdBlock, Adblock Plus, Amazon Assistant, Evernote Web Clipper, LastPass, Mouse Gestures, Office Online, OneNote Web Clipper, Page Analyzer, Pinterest Save Button, Reddit Enhancement Suite, Save to Pocket et Translator.

Un an plus tard, le catalogue d’extensions proposées pour le navigateur de Microsoft n’en compte qu’un peu plus de 70, même si Microsoft rappelle que des extensions sont ajoutées chaque semaine, comme l’extension populaire Grammarly qui a été lancée plus tôt cette semaine.

Si l’entreprise reconnaît que plusieurs des utilisateurs auraient souhaité voir la liste s’allonger au plus vite, Colleen Williams, Senior Program Manager Microsoft Edge a expliqué « qu’avant que nous puissions permettre un plus vaste écosystème d'extensions pour nos clients, nous avons dû améliorer les capacités de notre plateforme d'extensions pour permettre de nouvelles catégories d'extensions et plus de fonctionnalités pour les extensions existantes. »

Ainsi, durant l’année qui s’est écoulée, Microsoft s’est concentrée sur quelques éléments clés en ingénierie pour ajouter de nouvelles fonctionnalités :
  • Native Messaging (pris en charge par EdgeHTML 15) : permet à une extension de communiquer avec une application UWP installée sur le système, permettant aux applications d'intégrer des fonctionnalités plus sophistiquées en dehors du navigateur, entraînant entre autres une gestion plus rapide des mots de passe ainsi que d’autres fonctionnalités ;
  • signets (pris en charge par EdgeHTML 15) : permettant d'accéder à vos favoris (avec les autorisations associées) ;
  • API améliorées : en plus des nouvelles API comme les signets, Microsoft a amélioré et enrichi les classes d'API existantes déjà prises en charge. Avec cet ensemble, Microsoft estime prendre en charge plus de 30 % d'API supplémentaires que dans la version initiale ;
  • principes fondamentaux : « Des observateurs astucieux de nos notes de version et testeurs actifs dans le programme Insider ont peut-être remarqué que certaines préversions provoquaient des plantages temporaires dans l’exécution des extensions. Le programme Insider est la clé pour que nous comprenions comment les fonctionnalités expérimentales se comportent sur une version avec des utilisateurs réels, y compris en nous aidant où nous avons séché. Nous avons utilisé ces données pour améliorer la fiabilité et les performances de notre plateforme d'extensions et continuerons de nous concentrer sur l'amélioration de ces fondamentaux dans les versions futures », a expliqué Williams.

« Nous avons adopté une approche mesurée tandis que nous ajoutions de nouvelles extensions. Les extensions sont l'une des fonctionnalités les plus importantes dans un nouveau navigateur, et nous avons placé haut la barre de qualité. Parce que les extensions interagissent beaucoup avec le navigateur, nous avons été méticuleux sur la sécurité, la performance et la fiabilité de Microsoft Edge avec des extensions activées. En commençant par un petit groupe d'extensions les plus demandées, nous avons commencé à développer notre écosystème en parallèle à notre plateforme d'extensions tout en affinant l’expérience développeur au fil du temps.

« Tandis que nous avons continué à travailler sur la plateforme d'extensions, il nous parvenait parfois des questions à propos de la vitesse à laquelle se développe la liste des extensions. Que pouvons-nous y répondre ?

« Que nous sommes extrêmement sensibles à l'impact potentiel des extensions sur votre expérience de navigation et nous voulons nous assurer que les extensions que nous autorisons sont de haute qualité et fiables. Nous voulons que Microsoft Edge soit votre navigateur préféré, avec les fondamentaux que vous attendez : vitesse, efficacité, fiabilité, sécurité. Les extensions mal écrites ou même malveillantes pour les navigateurs restent une source potentielle de problèmes de confidentialité, de sécurité, de fiabilité et de performance, même aujourd'hui. Nous voulons que les utilisateurs soient assurés qu'ils peuvent faire confiance aux extensions de Microsoft pour fonctionner comme prévu. En tant que tels, nous continuons d'évaluer chaque soumission d'extension afin de nous assurer qu'elle apportera de la valeur à nos utilisateurs et appuiera nos objectifs pour un écosystème sain. »

Source : Microsoft
Avatar de Namica Namica - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 01/10/2017 à 1:27
Ben c'est misérable.
C'est pas ça qui va m'inciter à changer, sans compter les questions de privacy...
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 01/10/2017 à 11:18
La vérité derriere tous ce bullshit d'attaché de presse c'est que personne n'utilise edge, le windows store (les extensions sont stocké dedans), ainsi que les devices emprisonné dans le windows store (windows phone, windows rt...)

A la limite IE est plus utile que edge => IE reste le seul navigateur encore utilisable pour exécuter des applets java/activeX et autre joyeuseté (qui sont encore utilisé dans certain intranet)

Ce n'est pas "un écosystème sain" mais un écosystème vide.

Pour ma part j'imagine le futur avec IE & Edge qui continue de perdre en popularité et Firefox 57 (avec le nouveau moteur servo) regagner enfin quelques part de marché.
Avatar de Namica Namica - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 01/10/2017 à 20:15
Tout à fait d'accord.
Des statistiques plus complètes https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_...avigateurs_web
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/10/2017 à 23:05
Citation Envoyé par Namica Voir le message
Tout à fait d'accord.
Des statistiques plus complètes https://fr.wikipedia.org/wiki/Parts_...avigateurs_web
La page anglaise est plus à jour. Et quand on voit cette carte :
Browser Market Share Worldwide July 2017
Edge, c'est un peu le navigateur qu'on oublie de tester... Il est pas mauvais, c'est juste qu'à côté de Firefox ou Chrome il n'apporte rien de vraiment neuf, et fait moins de choses. Et avec l'arriver de Firefox Quantum, le gap de perf va se réduire entre Firefox et Chrome ne va rien faire pour arranger la situation d'Edge.
Avatar de Doksuri Doksuri - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 02/10/2017 à 9:09
merci d'avoir egaye mon lundi apres, tout est relatif : 70 pour 10 utilisateurs, c'est pas mal
Avatar de jopopmk jopopmk - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/10/2017 à 9:33
Quelqu'un a déjà tenté de déployer une extension perso sur Edge ?
Perso j'ai pas ce navigateur, je n'ai aucune idée des ses qualités/défauts.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/10/2017 à 16:13
Pas facile pour Microsoft de se débarrasser de l'héritage d'IE et surtout de rattraper 10 ans de retard.
Soyons pragmatique. Chrome et Firefox ont vu le jour quand ? Respectivement 2008 et 2002. Edge, 2015.

En gros Chrome et IE ont entre 10 et 15 ans de développement à leur actif. Edge, juste 2. Les outils actuels ont certes changé, mais la courbe de progression n'est pas la même, et il y a l'effet "nouveau concurrent".

Contrôler la qualité des extensions est une autre approche que permettre à tout à chacun de poster n'importe quoi.

Il va falloir encore quelques années (et un ou 2 windows) pour retrouver de la visibilité. Je reste malgré tout satisfait que ça permette la disparition d'IE (qui va continuer de se trainer des OS sans correctifs de sécurité encore 10 ans ?).
Contacter le responsable de la rubrique Accueil